Accueil Chronique de concert JOSE GONZALEZ & THE STRING THEORY
Lundi 22 octobre 2018 : 13497 concerts, 25206 chroniques de concert, 5229 critiques d'album.

Chronique de Concert

JOSE GONZALEZ & THE STRING THEORY

JOSE GONZALEZ & THE STRING THEORY en concert

La Cigale, Paris 25 janvier 2017

Critique écrite le par



A l'annonce cet automne d'une tournée réunissant le chanteur Folk suédois José González (Junip) et le collectif The String Theory -composé d'ensembles originaires de Göteborg et Berlin- on ne pouvait contenir notre joie. D'autant que la tournée ne comportait que quelques dates triées sur le volet, dont une seule en France, à La Cigale, Paris. Récit d'une soirée inoubliable...

Pas grand monde Boulevard de Rochechouart ce soir, le concert est complet depuis quelques jours et mêmes les habituels revendeurs de billets n'ont pas osé braver le froid glacial pour tenter quoi que ce soit ; seuls les bars sont pleins. La salle a opté pour une configuration en places assises, un peu déroutante pour une prestation du Suédois.



20h15, le String Theory -plus d'une vingtaine de musiciens- suivi de près par le brillant musicien suédois, entrent en scène, saluant humblement son public. Ce soir, le collectif ne se contentera pas d'accompagner José González, mais partagera l'affiche avec lui. Chacun sur un pied d'égalité. On se rappelle il y a quelques années de l'expérience hollywoodienne de González aux côtés du compositeur Theodore Shapiro sur le feel-good movie de Ben Stiller The Secret Life of Walter Mitty. La bande son donnait à l'époque un aperçu de ce que les chansons du Suédois pouvaient rendre accompagnées d'un orchestre symphonique.

Les arrangements du String Theory embellissent à merveille la Folk minimaliste de González, lui offrant un coté cinématographique. Ils se montrent tantôt fins et discrets ("Every Age", "Heartbeats"), tantôt plus expansifs. L'orchestre offre de superbes intro' à certains titres, ainsi qu'un aperçu plutôt intéressant de son travail personnel lors d'interludes un brin déconcertants. Les influences du collectif d'artistes sont à chercher autant dans les bandes sons des longs métrages d'Alfred Hitchcock que dans la musique expérimentale et bruitiste des Berlinois d'Einstürzende Neubauten. Le public n'a pas toujours l'air de comprendre ce qui se passe, mais se laisse guider sagement, d'une confiance aveugle.



Fidèle à lui-même, le chanteur/guitariste d'un naturel timide, parlera peu à l'audience, la remerciant sobrement de temps à autre. "Cycling Trivialities", introduit par son auteur comme la toute première collaboration avec le String Theory, fait son petit effet, tout comme la quasi-totalité de la setlist piochée dans les trois albums solo du chanteur (Veneer en 2003, In Our Nature en 2007 et Vestiges and Claws en 2015), on y retrouve les meilleures chansons de l'artiste dont les superbes reprises de Massive Attack ("Tear Drop") et The Knife ("Heartbeats"). Rien n'est laissé au hasard, et la prestation de chacun des musiciens est millimétré.

L'assistance visiblement comblée, encouragée par le chef d'orchestre du String Theory (PC Nackt) laisse volontiers éclater sa joie lors des grandes envolées du concert, sur les chansons plus rythmées ("Leaf Off / The Cave"). Un engouement largement remarqué par González, qui reviendra seul, pour une superbe version acoustique de son groupe Junip (sur "Line of Fire"), puis lors d'un second rappel, avant de conclure sur le génial "Killing for Love".

José González, sur disque comme sur scène, ne déçoit rarement. Mais ce soir, le Suédois a frappé fort avec un set intense d'un beauté rare. Les musiciens quitteront la scène peu après 22h00, laissant le public de La Cigale conquis. On espère voir une collaboration comme celle-là se prolonger dans un avenir proche. Pourquoi pas sur album...



Setlist:
Every Age
Down the Line
How Low
The Forest
Cycling Trivialities
Broken Arrows
Crosses
Abram
What Will
Vissel
Heartbeats (reprise de The Knife)
Teardrop (reprise de Massive Attack)

Line of Fire (reprise de Junip)
Open Book
Leaf Off / The Cave
Let It Carry You
Stories We Build, Stories We Tell

Killing for Love



Chronique initialement postée sur le site www.slowshow.fr...


José Gonzalez : les dernières chroniques concerts

Pitchfork Music Festival Paris 2014 : Mogwai, Belle and Sebastian, Jose Gonzalez, Foxygen, The Notwist, St Vincent, The War On Drugs, Ought, Son Lux, Jon Hopkins, James Blake, D.D Dumbo, Future Islands, Tobias Jesso Jr., Caribou, Jungle, CHVRCHES...  en concert

Pitchfork Music Festival Paris 2014 : Mogwai, Belle and Sebastian, Jose Gonzalez, Foxygen, The Notwist, St Vincent, The War On Drugs, Ought, Son Lux, Jon Hopkins, James Blake, D.D Dumbo, Future Islands, Tobias Jesso Jr., Caribou, Jungle, CHVRCHES... par Pierre Andrieu
Grande Halle de La Villette, Paris, le 01/11/2014
Programmation foisonnante pour la quatrième édition du Pitchfork Music Festival les 30, 31 octobre et 1er novembre à Paris, à la Grande Halle de la Villette, avec une très... La suite

Tame Impala + Junip + Concrete Knives + Parquet Courts + Widowspeak (La Route du Rock collection été 2013) en concert

Tame Impala + Junip + Concrete Knives + Parquet Courts + Widowspeak (La Route du Rock collection été 2013) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, Saint-Malo, le 17/08/2013
Samedi 17 août 2013, dernier jour de la Route du Rock après deux journées bien remplies en compagnie de Nick Cave & The Bad Seeds, Jacco Gardner, Moon Duo, Local Natives &... La suite

Junip en concert

Junip par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 11/09/2013
Junip à la Coopérative de Mai (Clermont-Ferrand), le 11 Septembre 2013... Ah le beau concert d'ouverture de saison que voilà ! Deux jours à peine après le show de Steve Vai... La suite

La Cigale, Paris : les dernières chroniques concerts

Miles Kane en concert

Miles Kane par Lb Photographie
La Cigale - Paris, le 04/10/2018
Miles Kane a des choses à prouver. Et c'est à La Cigale qu'il a choisi de le faire, prêt à défendre un troisième album déroutant, éloigné de la trajectoire jusqu'ici prise dans la... La suite

Miles Kane en concert

Miles Kane par Samuel C
La Cigale - Paris, le 04/10/2018
A 21h pétantes, Miles Kane s'affichait en lettres rouges sur le fond de scène de la Cigale qui était complète depuis des lustres pour le retour de l'ex-Rascals. En combinaison... La suite

The Brian Jonestown Massacre en concert

The Brian Jonestown Massacre par lol
La Cigale, Paris, le 20/09/2018
Je dois l'avouer, je connaissais mal The Brian Jonestown Massacre au moment d'aller à ce concert parisien du mois de septembre. Mais les nombreux articles et chroniques positives... La suite

L7 en concert

L7 par Samuel C
La Cigale - Paris, le 13/06/2018
Depuis sa reformation en 2014, c'était le 3ème passage de L7 à Paris et une première sur les planches de la Cigale !  Les Américaines semblaient d'ailleurs très heureuses d'être... La suite