Accueil Chronique de concert Jours + Slowflow
Lundi 30 mars 2020 : 9992 concerts, 25960 chroniques de concert, 5290 critiques d'album.

Chronique de Concert

Jours + Slowflow

Jours + Slowflow en concert

Le Baby - Marseille 14 Mai 2009

Critique écrite le par


Nuit pluvieuse en plein Jours l'heureux tour pour l'arrivée imminente de son deuxième album Les boucles sauvages . Entourée d'un bassiste-batteur devenu guitariste et d'un rockeur parisien importé pour l'occasion, Clara ouvre le bal, ondulant en poupée éthérée, fragile danseuse de boîte à musique, portée par une pop-mélopée au couleur d'un mois de mai pluvieux, qui détonne par des sursauts d'énergie revitalisante et les réguliers échanges d'instruments des deux hommes en noir et paillettes.


Imperturbable, Clara chante, en Brigitte Bardot yéyé, d'une voix qui funambule sur la margelle du faux. La guitare résonne en boucles soigneuses, parfois loopées (avec deux o) sur des paroles Brigitte Fontainiennes quand elles ne sont pas camouflées par un anglais effleuré.


Batterie aux balais et instrus-bidouillages, les chansons se parfument d'une langueur lancinante, tant et si bien que l'attention finit par se dissiper, digérant la mélancolie ; alors Jours s'énerve, la batterie hausse le ton ;


puis c'est l'heure du slow et du featuring avec Fred Nevchehirlian , à l'origine du groupe et des chansons d'amour de Clara.

Délicieux fond sonore free-jazz-lounge-équitable avec des basses dancefloor. Tellement délicieux qu'on imagine un monde merveilleux où toute la musique ressemblerait à ça. Stérile et prétentieuse.


Heureusement que des vrais musiciens montent en faim sur scène et stoppent le massacre sonore. Pour commencer une autre sorte de massacre. Celui de la musique linéaire et convenue (Ďah tiens là, ça va être le refrain'). Le trio Slowflow avec son chanteur-pantin désarticulé, son machiniste en transe et son geek-tariste à la Marc Ribot couvant ses comètes électroniques enchaîne des perles expérimentales et subtilement décousues digne d'un Mike Patton au sommet de sa forme.


Echappé des Grosses Papilles, le chanteur, personnage à la croisée d'un Beck et d'un Jello Biaffra , égrène sa folie et s'exorcise à la Wire , auréolé de néons verticaux blancs et rouges ; l'homme aux deux micros ruisselle le spasme méthodique, entre les deux rimes trop faciles du début de son set.


Etranges voix loopées (décidément) et habillages sonores débridés, Slowflow entremêle jusqu'au vertige free jazz, rock full power, electro planante ou indus ; ossature et battement de cœur. Puis le slam prend de la hauteur, il s'approfondit et se thématise ; slam amoureux, lascif, absurde et organique.

Chaque morceau est une envolée déroutante, avec son décollage et son atterrissage, nous laissant embués d'une brume fébrile et délicieusement brusqués. Non, définitivement, le fond sonore free jazz-lounge-équitable avec des basses dancefloor n'est juste plus envisageable. End of the story.

Plus de photos par Pirlouiiiit en cliquant ici

Bonus vidéo :

et une petite de Jours :

Jours : les dernières chroniques concerts

Jours + Deschamps + Anything Maria & Jean-Marc Montera en concert

Jours + Deschamps + Anything Maria & Jean-Marc Montera par Philippe/ MysticPP
Le Paradox, Marseille, le 02/09/2008
Petit concert pas violent pour une petite rentrée Live in Marseille. Ce soir au Paradox, salle que je découvre, qui est également un resto des îles aux belles assiettes et au... La suite

Oh! Tiger Mountain + Jours (FID 2008) en concert

Oh! Tiger Mountain + Jours (FID 2008) par Pirlouiiiit
Point Ephemere, Vieux Port - Marseille, le 05/07/2008
L'année dernière je m'étais retrouvé au Festival International du Documentaire (enfin à l'une des soirées du FID) un peu par hasard et avait découvert qu'il y avait des groupes... La suite

Jours + Hervé André en concert

Jours + Hervé André par Niewpy
Grotte des Accoules, le 16/05/2009
Un petit concert fort sympathique dans un lieu convivial et original. On arrive on est tout de suite accueilli comme dans une grande famille. Le concert n'a pas commencé... La suite

Jours en concert

Jours par Pirlouiiiit
Poste a Galene - Marseille, le 09/02/2008
Concert gratuit en ce samedi soir, premier d'une longue série (on l'espère en tout cas) au Poste, a l'heure de l'apéro ... en fait 8h30. C'est Jours qui ouvre le bal. Apres avoir... La suite

Le Baby - Marseille : les dernières chroniques concerts

Basalte en concert

Basalte par Pirlouiiiit
le Baby - Marseille, le 12/12/2008
Ce soir beaucoup de choix et la tentation d'aller voir un peu de tout ... mais le genoux de svet n'étant pas encore remis de sa chute en vélo sur la Canebière je revois mes... La suite