Accueil Chronique de concert Keith Richards Overdose (showcase)
Jeudi 22 février 2018 : 12252 concerts, 24865 chroniques de concert, 5197 critiques d'album.

Chronique de Concert

Keith Richards Overdose (showcase)

Keith Richards Overdose (showcase) en concert

Lollipop Music Store, Marseille 20 janvier 2017

Critique écrite le par

Lollipop Music Store by Pirlouiiiit 20012017

Encore un gros début de soirée vendrediesque à peu près inratable au Lollipop Music Store ! Certes pas mal de gens présents ce soir ont séché les 10 ans du café-disquaire le mois dernier, et pas mal aussi ne viendront pas pour inaugurer l'expo LiveinMarseille, le mois prochain... Mais personne n'est obligé d'aimer ce genre de mondanités où il y a de toutes façons trop de foule : à partir du moment où on entend pas la musique, que les disquaires, leur bar et leurs bacs à disques sont inaccessibles, on est en droit de se sentir frustré.e des fondamentaux du lieu !

Keith Richards' Overdose by Pirlouiiiit 20012017

Par contre, ce soir, ça ne peut pas être par hasard que les gens sont venus, alors que ça fait pile poil 6 ans, 8 mois et 1 jour que les Keith Richards Overdose ont joué ici pour la première fois ! Certes à l'époque Paulo ne jouait pas encore avec eux et dans mon souvenir il faisait jour et il y avait bien 3 fois moins de spectateurs. Mais vous savez, c'est comme pour le premier concert des Sex Pistols à Manchester en 1976, où chacun des 40 spectateurs a fondé un groupe après : chacune des 30 personnes qui a vu KRO ici en 2010... est allée voir un O.R.L. après... Mon acouphène droit ayant commencé début 2011, je leur laisse le bénéfice du doute. Cela dit, déjà à l'époque j'écrivais "Keith Richard Overdose est le meilleur groupe de rock'n'roll garage marseillais du monde, ça fait maintenant 4 fois que je l'écris", et depuis j'ai perdu le compte mais je suis certain de l'avoir radoté plusieurs fois...

Keith Richards' Overdose by Pirlouiiiit 20012017

Or il se trouve que depuis ces gens-là, outre un changement de personnel qui leur permet d'avoir au moins un mec à manches longues et sans tatouages dans le groupe (c'est un plus indéniable en terme de look), ont sorti en 2015, un magnifique deuxième LP, Kryptonite is alright, qui m'a personnellement fait me taper le cul par terre de joie. Et pour lequel ils ont bien failli m'occire après, n'étant jamais parvenus à la fin de ma trop longue chronique où je finissais enfin par dire que le disque était génial. Hé ! Si après 15 ans de chroniques t'as pas quelques rockers locaux qui te détestent, c'est que t'as raté ta vocation ! N'empêche que j'écoute régulièrement ce disque et que tout le monde devrait faire la même chose...

Keith Richards' Overdose by Pirlouiiiit 20012017

Ils attaquent avec Kryptonite, encore un peu sur la réserve (pas de choeur à l'octave comme sur disque - quelqu'un n'ose pas encore piailler ou quoi ?) Mais dès Alligator (enfin la chanson qui aurait du s'appeler comme ça), ils sont bien dans la place, à domicile, et la momie du rock'n'roll, à nouveau profanée, est bien là, groovant de toutes ses bandelettes parmi nous... Je ne sais pas si c'est du à la présence d'un des tauliers du Lol'Mu'STore dans leur effectif mais ils joueront 30 % moins fort que la dernière fois, c'est-à-dire au niveau... parfait ! Debout à côté de la console, on résistera tout le set (pourtant aiguillonné par d'autres spectateurs, pour certains rockers eux-même), à tourner discrètement le potard "master" à droite, pour diminuer l'écart avec le seuil de la douleur...

Keith Richards' Overdose by Pirlouiiiit 20012017

Plus tentant encore, ce gros et joli bouton orange marqué "I/O" qu'un pied de passant aurait tout à fait pu appuyer sans faire exprès, transformant instantanément le gang de rockers à rayures ... en chorale scout au coin du feu... Comme à l'accoutumée et un tout petit peu moins fort donc, magnifique set de rock'n'roll vintage, chacun des 4 est beau comme un dieu avec son instrument (et c'est un hétéro straight qui vous le dit), même si seul le batteur et le chanteur semblent vraiment transpirer. Les deux autres, modèles de flegme, assurent le steak sans même mouiller la chemise. Mon Mini-Me ayant un record à battre à Angry Birds, ne tiendra que 2 ou 3 chansons mais nous assurera par après qu'il a beaucoup aimé : comme tous les autres enfants à moins de vingt mètres de Hugues (notamment les 3 avec qui jongle Pirlouiiiit), il a été dûment casqué...

Keith Richards' Overdose by Pirlouiiiit 20012017

If I was you ? Slow déglingué, chanté avec une fougue presque amoureuse, est splendide : Motörhead plays Buddy Holly, j'adore. No Record Machine ? On est pas là pour finir sur Youtube, mais pour te faire rock'n'roller jusqu'à ce que tes fesses fassent bravo - et ça marche. Surtout avec cet énorme ampli placé en plein devant nos gueules, et en plein dans le bac des 45 tours (qui ont du mourir en masse, les pauvres). Ton punk-rock de vieille ? Ça ne peut tout de même pas s'adresser à un bon camarade présent dans la salle et que j'ai récemment gaulé en train de trier ses déchets ... Fifteen-Sixteen ? Titre quasiment pédophile certes mais un de leurs meilleurs. Leur meilleur sur l'album violet étant néanmoins Worse things I could do to you, au chant tour à tour chaloupé et brisé (la voix est au top ce soir). On frôle le climax...

Keith Richards' Overdose by Pirlouiiiit 20012017

Egaré entre mon fils et le bar, je perds un peu le fil dans la pièce à côté ensuite, mais ça claque toujours joliment à l'oreille, un peu plus calmement peut-être ? Toutes les entrées dans la salle sont obstruées par des jeunes filles pâmées, pas moyen d'y revenir. Même en entendant Hippy shake (enfin je crois, mais j'ai peu-être halluciné, elle n'était pas prévue apparemment). Hold me Tony pétarade la joie d'être dans des bras, puis So You Say you lost your baby la tristesse de les avoir quittés, joli enchaînement ! Le concert se finit, enfin je crois, par l'explosive Below the Belt** (plus explicitement, Donald J dirait juste "Grab them by the pussy !"), comme toujours c'est trop court bien sûr mais comme toujours c'était super : business as usual.
** ndP : en fait par la reprise des Beatles ci dessous

Keith Richards' Overdose by Pirlouiiiit 20012017

Bonne nouvelle pour finir, j'ai vu récemment le vrai Keith Richards jouer à Cuba (enfin sur Arte, hein) et il pète manifestemnet la forme, lui aussi. Toujours aucun procès pour plagiat de gros titres des tabloïds en vue, donc....

Setlist (désinvolte, imprécise, incomplète, rédigée 20 secondes avant le concert...) :
Kryptonite
Hot Blood (alligator, pour moi)
7 years
Sissies
If I was You
Put your cat
(no) Record Machine
1,2,3,4 (barrée)
Ton punk rock de vieille
15-16
Worse things
Better things
Hold me Tony
SO you Say
Below the Belt
... et trois autres titres barrés (Good with Maths, Walking, Hippy shake)

Plus de photos et vidéos par Pirlouiiiit par ici

Bonus video :
Keith Richard's Overdose by Pirlouiiiit 20012017 - 991



The Keith Richards Overdose : les dernières chroniques concerts

The Flying Padovani's - Keith Richards Overdose en concert

The Flying Padovani's - Keith Richards Overdose par Phil2guy
Marseille-Le Poste à Galène, le 17/02/2017
Pour ceux qui ne le sauraient pas, Henry Padovani est une véritable légende vivante du rock. D'origine corse, il fut le premier guitariste de Police, et une figure de l'explosion... La suite

Reliques + Catalogue + Keith Richards Overdose (Festival Phocea Rocks) en concert

Reliques + Catalogue + Keith Richards Overdose (Festival Phocea Rocks) par Philippe
Le Poste à Galène, Marseille, le 11/06/2015
Parfois il faut savoir s'affirmer pour ce que l'on est, surtout quand on commence à frôler dangereusement la quarantaine. Des gens qui lisent parfois mes chroniques (merci !)... La suite

Mick Wigfall and the Toxics + Keith Richards Overdose en concert

Mick Wigfall and the Toxics + Keith Richards Overdose par pirlouiiiit
le Molotov, Marseille, le 29/06/2014
Quand j'ai vu passer l'annonce de la date Mick Wigfall + Keith Richards Overdose au Molotov je n'ai pas hésité une seconde. Il y avait bien VENDETTATATATATA à l'Embobineuse, mais... La suite

Keith Richards Overdose + A Date With Elvis en concert

Keith Richards Overdose + A Date With Elvis par Philippe
Friche Belle-de-Mai, Marseille, le 26/04/2014
Jolie proposition artistique que ces Nocturnes de la Friche Belle-de-Mai : avant 22 heures, on peut monter sur les toits et dans les expositions (qui tournent désormais assez... La suite

Lollipop Music Store, Marseille : les dernières chroniques concerts

Stella Pire (showcase) pour le vernissage de l'expo Live in Marseille / La Rue du Rock ! en concert

Stella Pire (showcase) pour le vernissage de l'expo Live in Marseille / La Rue du Rock ! par Philippe
Lollipop Music Store, Marseille, le 31/01/2018
Ah non n'insiste pas Pirlouiiiit, je ne ferai pas une chronique, non, juste un petit commentaire de cet apéro annuel et néanmoins toujours charmant. Très jolie expo comme... La suite

Tribute Friday : the Stranglers  en concert

Tribute Friday : the Stranglers par Pirlouiiiit
Lollipop Music Store, Marseille, le 12/01/2018
2018 semble être l'année d(')u(n) tournant pour moi. Lorsque j'ai commencé à suivre de près la scène locale et la promouvoir à mon échelle (via cette newsletter Liveinmarseille,... La suite

Motherfuckers Social Club (pour les 40 ans du punk) en concert

Motherfuckers Social Club (pour les 40 ans du punk) par Joshua
Lollipop Music Store, Marseille, le 25/11/2017
Ah ben y'avait longtemps, Papa et Maman ont voulu qu'on aille au Lollipop Music Store écouter du rock qui pousse au c.. (désolé mais si je le dis j'ai une tapette sur la main !).... La suite

Lonny Montem + Refuge + Malvina Meinier (Gentil Disquaire Tour) en concert

Lonny Montem + Refuge + Malvina Meinier (Gentil Disquaire Tour) par Sami
Lollipop Music Store, Marseille, le 28/07/2017
Entre deux festivals en plein air (du Jazz Des Cinq Continents à Plan B) il y a quelques téméraires bravent la chaleur et organisent des concerts ou showcases en intérieur pendant... La suite