Accueil Chronique de concert Kid Creole And The Coconuts
Vendredi 24 novembre 2017 : 11691 concerts, 24731 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.

Chronique de Concert

Kid Creole And The Coconuts

Kid Creole And The Coconuts en concert

Place des producteurs, Fos Sur Mer 14 Aout 2017

Critique écrite le par

Il y a des concerts que l'on attend depuis des semaines à grand renfort d'affiches et autres alertes facebook, et d'autres un peu moins diffusés.

Première venue à Fos-Sur-Mer (à 50km de Marseille) alors que l'on passe devant dès que l'on prend l'autoroute, mieux vaut tard que jamais.



Comme pour pas mal de petites communes, entre deux barbecues, joutes ou autres spectacles comiques, on notera plusieurs concerts gratuits en plein air et bonne surprise, on retrouve le génial Kid Creole et ses affriolantes Coconuts de retour dans le sud, après un passage en 2011 déjà à la Fiesta Des Suds encore dans les mémoires.



Ne connaissant pas les lieux on vient suffisamment à l'avance pour découvrir cette fameuse place des producteurs, avec en plus du concert, une fête foraine pour les enfants et un feu d'artifice et show laser, en bref ça sent vraiment les vacances.



Public familial donc, avec une ambiance au départ timide mais la fête est quand même au rendez vous avec ces tubes intemporels qu'on a plaisir à retrouver, ou découvrir pour les plus jeunes.



Même sans l'effet de surprise après leur précédent passage, et sans le regretté 'Bongo' Eddie Folk, percussionniste hilare disparu l'an dernier, le show est assez ébouriffant pour les amateurs de disco, de funk et de musiques latines.



Kid Creole a pour sa part toujours autant la forme, la voix toujours chaleureuse et le sourire communicatif, avec ses costumes toujours aussi vintage.



Et évidement les Coconuts pour le plus grand plaisir des yeux, choristes et danseuses aussi sculpturales que généreuses, avec des chorégraphies millimétrées et toujours très imagées.



Les musiciens à la hauteur du show, avec des cuivres, un clavier, un guitariste, un bassiste et un batteur font le job avec des versions impeccables des "Annie I'm not your dadddy", "Don't Take My Coconuts", "Endicott", "Stool Pigeon" ou "The Lifeboat Party" parmi les plus dansantes.



Mais aussi la ballade "No fish today" et quelques surprises pour un concert de plus d'une heure 45 (beaucoup plus long que le précédent il est vrai en mode festival).



On apprécie les interludes pendant les changement de costumes, avec deux reprises (dont "Can't buy me love" des Beatles) chantées par une des Coconuts qui prouvent qu'elles ne sont pas là uniquement pour faire joli.



Après une présentation des musiciens, ce n'est pas un ni deux mais trois rappels avec quelques pépites comme "I'm A Wonderful Thing, Baby", "(No More) Casual Sex" et le suave "My Male Curiosity" et pour finir "Gina, Gina".



S'en suit comme prévu du spectacle son et lumière avec embrasement des remparts de l'Hauture, le château à coté de la place, mais ce nouveau concert de monsieur Darnell, c'est un feu d'artifice à lui tout seul.



Longue vie à Kid Creole & The Coconuts et merci à l'équipe de Fos-Sur-Mer pour cette belle soirée.

Kid Creole and The Coconuts : les dernières chroniques concerts

 Amadou & Mariam, Dissonant Nation, BATpointG, Zaza Fournier, Kid Creole a the Coconuts, Saul Williams (Fiesta des Suds 2011) en concert

Amadou & Mariam, Dissonant Nation, BATpointG, Zaza Fournier, Kid Creole a the Coconuts, Saul Williams (Fiesta des Suds 2011) par Philippe
Le Dock des Suds, Marseille, le 14/10/2011
Fut-il allé écouter un peu tout ce qui passait, que la chronique de Sami aurait largement suffi pour cette première soirée de la Fiesta des Suds 2011 ! Il y a fort bien décrit... La suite

Amadou Et Mariam, Kid Creole & The Coconuts, Saul Williams (Fiesta des suds 2011) en concert

Amadou Et Mariam, Kid Creole & The Coconuts, Saul Williams (Fiesta des suds 2011) par Sami
Dock des suds, Marseille, le 14/10/2011
Très belle affiche pour cette ouverture de la Fiesta Des Suds qui fête cette année sa dèjà 20ème édition. Beaucoup de monde comme toujours mais la soirée n'affichait pas... La suite