Accueil Chronique de concert King Crimson
Jeudi 27 juin 2019 : 10422 concerts, 25537 chroniques de concert, 5258 critiques d'album.

Chronique de Concert

King Crimson

King Crimson en concert

Olympia, Paris 22 septembre 2015

Critique écrite le par



L'Olympia affichait complet depuis de longues semaines pour accueillir l'une des rares venues de King Crimson sur scène dans l'hexagone. Le "roi cramoisi" n'était en effet pas repassé par Paris depuis 2003 lors d'une escale au Palais des congrès. La musique de King Crimson résonne depuis 1969, date de sortie de l'album culte "In The court of King Crimson" avec sa pochette mémorable et ses tubes légendaires ("21st century Schizoid Man", "In the court of the crimson king").

Véritable pierre angulaire de ce que l'on appelé par la suite rock progressif ou rock psychédélique, cet album est le point de départ d'une discographie et d'un itinéraire musical en perpétuelle évolution. Même si la base de cet itinéraire est incontestablement rock, elle s'est enrichie d'importantes influences d'Acid Jazz, de musique classique et contemporaine, et de recherche et d'expérimentations en tous genres (techniques, rythmique ....).

Tout cela donne une musique exigeante, captivante et jouée par une multitude de musiciens virtuoses. Robert Fripp (le guitar hero le moins visuel de l'histoire du rock) en est le leader et le seul membre d'origine. Il impose cette exigence et cette évolution depuis plus de 40 ans aux nombreux musiciens qui l'accompagnent à travers d'albums mémorables comme "The wake of Poseidon", "Larks' Tongues in Aspic" "RED" ou "Thrak".

Cette recherche perpétuelle de nouvelles sonorités confère à King Crimson un statut de groupe culte, même s'il a pu perdre des adeptes en cours de route, désarçonnés par tant de changements d'identité musicale. De plus, King Crimson lors de ses concerts a pris l'habitude de ne pas trop revenir sur son passé en n'interprétant que sporadiquement les morceaux qui ont fait sa gloire.



On ne savait donc pas vraiment trop quoi attendre de ce concert en pénétrant dans la salle. C'est avec une formation assez stupéfiante que King Crimson prit possession de la scène. En première ligne, face au public, se trouvaient trois batteurs. En seconde ligne on retrouvait Robert Fripp, assis à côté d'un énorme ampli, un guitariste chanteur, le bassiste Tony Levin et l'un des saxophonistes historiques du groupe, Mel Collins. Le groupe est éclairé par un light show plus que minimaliste, on est à des années lumières de la grandiloquence des décors de Pink Floyd ou d'autres groupes progressifs.

Pour autant le concert fut assez exceptionnel ! La virtuosité des musiciens, les orchestrations et l'osmose millimétrée de cette nouvelle incarnation de King Crimson ont proposé un voyage musical comme il en existe peu. Si des nouveaux morceaux étaient présents, des tubes historique comme "Easy Money, "Larks", "Tongues in Aspic" "RED" ont été joués pour le plus grand bonheur d'un public attentif et connaisseur (il y avait probablement pas mal de musiciens dans l'assistance).

21st century Schizoid Man et In the court of the Crimson king ont clos ce concert de plus de deux heures, dont on est ressorti avec l'impression d'avoir vécu un moment unique, atypique et profondément génial pour peu qu'on ait une perception musicale un peu développée. C'était aussi peut-être l'une des dernières occasions de participer à un voyage musical de ce type car Robert Fripp, la tête de proue du "Roi Cramoisi", a plus de 70 ans et ne se produit pas tous les soirs sur scène. Il en va d'ailleurs de même pour des groupes comme Magma ou Hawkwind, sachant qu'on a perdu Daevid Allen de Gong l'année dernière et que les trips musicaux qu'il proposait ont été effacés des cartes avec son envol dans l'au-delà.


King Crimson : les dernières chroniques concerts

King Crimson en concert

King Crimson par lol
Olympia, Paris, le 16/11/2018
Deux ans après leur dernière visite à l'Olympia et pour clore une tournée qui ne s'est pas interrompue depuis, King Crimson revenait transporter un public fidèle et conquis dans un... La suite

Olympia, Paris : les dernières chroniques concerts

Inna de yard en concert

Inna de yard par lol
Olympia, Paris, le 15/06/2019
Inna de Yard n'est pas un groupe mais un projet issu de la volonté de plusieurs producteurs et tourneurs historiques de la scène reggae française de réhabiliter le son du reggae... La suite

The Raconteurs en concert

The Raconteurs par Samuel C
L'Olympia - Paris, le 26/05/2019
Jack White à l'Olympia en 3 actes : En 2003 avec les White Stripes, le duo des vrais-faux frère/soeur est à son summum sur disque et dépoussière clairement un rock qui... La suite

King Crimson en concert

King Crimson par lol
Olympia, Paris, le 16/11/2018
Deux ans après leur dernière visite à l'Olympia et pour clore une tournée qui ne s'est pas interrompue depuis, King Crimson revenait transporter un public fidèle et conquis dans un... La suite

Nick Mason's Saucerful Of Secrets en concert

Nick Mason's Saucerful Of Secrets par lol
Olympia, Paris, le 10/09/2018
Cette tournée de Nick Mason en solo était inattendue à plusieurs titres... Tout d'abord car le légendaire batteur, aujourd'hui âgé de 74 ans, n'avait jamais tourné en dehors de... La suite