Accueil Chronique de concert Ko Ko Mo + Make-Overs
Jeudi 16 août 2018 : 11787 concerts, 25130 chroniques de concert, 5221 critiques d'album.

Chronique de Concert

Ko Ko Mo + Make-Overs

FGO - Barbara - Paris 30 mai 2018

Critique écrite le par

"Merci beaucoup de sortir dans des soirées comme celle-ci" précise Kevin "K20" Grosmolard, moitié de Ko Ko Mo, au cours de son set époustouflant. Comment ne pas en être avec cette double affiche d'un soir dédiée au rock brut ?

L'album "Technicolor life" est une réussite (le double vinyle orange est sublime avec une pochette à l'esthétisme vintage abouti). Après avoir été révélations des Transmusicales de Rennes et écumé les bars de France et d'ailleurs, le duo nantais a désormais quelques heures de vol et sait occuper parfaitement la grande scène du FGO, salle de 300 places située près de Barbès et très bien remplie.

Chanteur de Ko Ko Mo, Warren Mutton semble tout droit sorti du film "Presque célèbre" : chemise, favoris, pattes d'éph'... C'est un guitariste hors pair doté d'un timbre aux connotations très robertplantesques (dans la lignée de Greta Van Fleet !). De 10 ans son aîné, Kevin "K20", passe autant de temps debout qu'assis derrière les fûts. Il insuffle la dynamique, le sens du show et de l'humour.

Ko Ko Mo est un groupe hypnotisant que l'on souhaite revoir au plus vite et dans des salles de plus en plus grandes. Un mix parfait entre énergie pure, rock n'roll et délire scénique. Il semble d'ailleurs déjà avoir une bonne cohorte de fans. La moitié de l'affluence ayant disparu au moment où Make-Overs faisait son apparition.

Autre duo, les Sud-Africains de Make-Overs à l'accent inaudible démarrent sauvagement après un discret "We are Make-Overs" murmuré par la batteuse Martinique Pelser. Le mur du son atteint par les deux jeunes musiciens est inattendu et réjouissant. Le jeu de guitare d'Andreas Schonfeldt rappelle immédiatement le meilleur des 90's avec quelques bribes des Von Bondies ou encore des Black Keys des débuts.

De nouveau underground, ce "post-grunge moderne" prend toute sa dimension sur les planches. Les voix sont au bord de la rupture assez fréquemment, ce qui n'est pas systématiquement impératif.
Make-Overs terminera devant 25 personnes. Le couple est alors lessivé, il a joué 1h15 de "garage punk noise" (dixit la promo du FGO) et offert une prestation dans un autre genre que Ko Ko Mo mais tout autant authentique et efficace où un déluge de décibels a été déversé.

Une soirée sonique comme on les a tant aimées. L'objectif a même été largement dépassé !

Make-Overs : les dernières chroniques concerts

Make-Overs (Trans Musicales de Rennes 2017) en concert

Make-Overs (Trans Musicales de Rennes 2017) par Pierre Andrieu
Hall 3 - Parc Expo de Rennes, le 09/12/2017
A peine descendu des navettes des Trans Musicales amenant au Parc Expo de Rennes, qu'il faut ingurgiter fissa un fish and chips en se mettant une bière dans le cornet, pour... La suite

FGO - Barbara - Paris : les dernières chroniques concerts

Fantazio + Playbackdolls (festival ParisVienne) en concert

Fantazio + Playbackdolls (festival ParisVienne) par pirlouiiiit
FGO Barbara, Paris, le 27/09/2016
De passage à Paris et ayant une soirée de libre je jette bien évidemment un coup d'oeil à ce qui passe en concert. 2 soirées attirent ùon attention : Postcoïtum au Supersonic... La suite