Accueil Chronique de concert Kobra & The Lotus + Limp Bizkit + Paradise Lost - Sonisphere 1er jour
Samedi 28 mars 2020 : 10032 concerts, 25960 chroniques de concert, 5290 critiques d'album.

Chronique de Concert

Kobra & The Lotus + Limp Bizkit + Paradise Lost - Sonisphere 1er jour

Kobra & The Lotus + Limp Bizkit + Paradise Lost - Sonisphere 1er jour  en concert

@ Getafe Madrid Espagne 25 et 26 mai 2012

Critique écrite le par




Il y a des concerts comme ça où le moment de bonheur vient après coup, une fois l'action retombée et le calme revenu. C'est un peu ce que je ressentirai pour ce concert de Metallica au Sonisphere de Getafe cette année. Pour être franche l'affiche générale du festival était bien loin d'être la plus alléchante pour moi, et seulement quelques groupes attirent mon attention, dont le fait de revoir Metallica dans des conditions bien plus sympa qu'au Stade de France, non pas version "pelouse or" mais bien version "Snake Pit" cette fois-ci et avec l'ambiance Espagnole.



Fans de Soundgarden, Evanescence ou autre Fear Factory passez votre chemin, je n'ai pas regardé les groupes. Le site est situé cette année sur la base militaire de Getafe, déplacé suite aux nombreuses réclamations concernant la poussière de l'année passée. Si les deux scènes sont en effet installées sur un partie bétonnée, les stands nourritures et merchandising sont eux en zone bien poussiéreuse et il sera difficile de respirer dans cette zone là pendant deux jours. Le site en lui-même est simple et bien organisé, les achats se font avec une monnaie locale, de véritables billets aux effigies des principaux groupes et des pièces représentées par des médiators, une initiative bien sympa qu'il n'y avait pas eu Sonisphere France l'an passé.

Vendredi 25 mai



La première journée est pour ma part très calme et c'est plus une journée de vacances et de repérage après quelques heures de routes et une arrivée sous 33 degrés en fin d'après-midi. Mon intérêt se portera sur le groupe Kobra & The Lotus, originaire du Canada avec une chanteuse qui oscille entre une attitude à la Doro Pesch et une Lita Ford grande époque.



Si la chanteuse - Kobra Paige - charmante, sexy habillée de cuir aux peintures de guerre indienne sur le visage est dynamique sur scène et ne laissera pas les "mâles" du public indifférents, son niveau vocal n'égale cependant pas celui des femmes qui l'ont inspirées. C'est très sympa, c'est du heavy qui se laisse écouter facilement mais aucun titre ne reste en tête, ça manque un peu de refrains.



Le reste des membres, à part le bassiste Pete demov est plutôt effacé sur scène. Donc un bon moment très agréable pour débuter une journée mais loin d'être la découverte du siècle. Une reprise de Black Sabbath "Heaven & Hell" sera faite en hommage à DIO avec une partie du titre recomposé à la sauce du groupe. Reprise sympa mais un manque d'originalité car beaucoup de groupes reprennent ce titre alors qu'il existe d'autres superbes classiques de Black sabbath ou Dio en solo.




La suite sera toute différente avec Limp Bizkit, petits frères de la fusion (ou du nu metal appelez ça comme vous voulez) avec ce caricatural mélange de rap vocal et de guitare saturée. Jamais vu sur scène avant c'est véritablement par curiosité que j'assisterai en partie au concert. D'abord très intriguée par la tenue non moins provocante et malsaine du guitariste Wes Borland, composée de blanc avec masque, perruque, maquillage et d'un pantalon de cuir avec une partie ensanglanté entre les jambes, c'est le personnage le plus imposant sur scène. Les autres sont plus classiques avec Fred Durst en rapeur Floridien, et selon la rumeur DJ Skeletor au mixage à la place de DJ Lethal.



Que dire pour la novice que je suis avec ce groupe ? un mélange puissant mais tout aussi caricatural que la représentation scénique. Le groupe ne lésine pas sur le fait de bouger dans tous les sens, et communique beaucoup avec le public. Un public réceptif et qui s'enflammera rapidement dès les premiers scratchs. Cependant, entre mixes et paroles "rappées crachées" à la foule, il n'y aura pas tant de riff saturés que ça et le concert me parait avoir beaucoup de temps mort, ce qui me fera partir avant la fin du show. Surement un manque d'habitude de ce genre musical. Ma curiosité satisfaite je m'en retourne manger un bout car le groupe que j'attends n'est pas prévu immédiatement. Entre-temps il me faudra regarder Kyuss Live de loin et Offspring sur la scène principale. Je ne ferai pas de commentaire sur Offspring car à part le fait que cela soit "rigolo" et que avoir 3 guitaristes n'est pas d'une utilité indispensable rien ne me vient à l'esprit.



Désolée ce n'est pas mon truc du tout. La journée se fait bien longue malgré la présence des potes et l'arrivée de Paradise Lost sera une bonne surprise et la plus metal de cette journée bien entamée. Allergique à Soundgarden et moins fan de Machine Head ces dernières années, la journée s'arrêtera là pour ma part.



Sonisphere Festival Madrid : les dernières chroniques concerts

Sister + Ghost + Slayer + Metallica SONISPHERE 2ème jour en concert

Sister + Ghost + Slayer + Metallica SONISPHERE 2ème jour par Abigail Darktrisha
@ Sala Acapulco Gijón (Espagne), le 26/05/2012
Samedi 26 mai Mon précieux sésame récupéré le site ouvrira vers 17h le lendemain et c'est avec un peu retard que les concerts débuteront. Sister commence à jouer alors... La suite

Limp Bizkit : les dernières chroniques concerts

Main Square Day 1 : Limp Bizkit, Queens of the Stone Age, Eels, Selah Sue, Beady Eye, Warpaint, Shaka Ponk...  en concert

Main Square Day 1 : Limp Bizkit, Queens of the Stone Age, Eels, Selah Sue, Beady Eye, Warpaint, Shaka Ponk... par Boby
Citadelle, Arras, le 01/07/2011
Back to the roots pour la 7 éme édition du Main Square. Si les dernières années le Main Square avait pu habituer à une programmation dont le line up donnait des allergies... La suite

Limp Bizkit en concert

Limp Bizkit par keumar
Zénith de Paris, le 05/07/2009
5 ans après leur dernier concert en France dans le même lieu pour la sortie de leur album Results May Vary, les 5 de Limp Bizkit reviennent avec leur line-up original composé... La suite

Limp Bizkit par MBPR
Festi Neuch Neuchatel, le 06/06/2009
Wouah ! Limp Bizkit sur scène à Neuchatel après 8 ans d'absence (avec Wes)... Et bien le père Fred saute toujours partout, il hurle plus que jamais, il va vers son public... Du coup, l'ambiance est bel et bien présente dans la salle de concert pendant le show de Limp Bizkit ! bref juste énorme ce concert de Limp Bizkit. La suite

limp bizkit par droopy
zenith de paris, le 07/03/2004
Vraiment tres fort!! Le concert de limp bizkit dans un zenith aux tribunes fermées et pourtant une prestation impecable! Dommage pour ceux qui ont loupé ca ! Un fred durts en grande forme qui a prouvé que meme son dernier album pouvait donner en live! Vivement qu'ils reviennent!!!!!!!!!!!! La suite

Paradise Lost : les dernières chroniques concerts

Paradise Lost + Swallow The Sun en concert

Paradise Lost + Swallow The Sun par Karen Solvery
Transbordeur Club, Lyon, le 05/05/2012
C'est avec Paradise Lost, figure iconique de la scène gothique-doom métal, que nous avions rendez-vous ce samedi 2 Mai au Transbordeur Club. Il nous arrive cette année, avec son... La suite

Paradise Lost par Gandalf
Poste à Galène - Marseille, le 05/03/2008
Il est bien loin le temps où Paradise Lost remplissait le Moulin plusieurs tournées de suite. En même temps il est bien loin le temps où Paradise Lost faisait du Metal pur et dur. Cependant, force est de reconnaitre que les anglais doivent bien aimer Marseille, puisqu'ils y viennent régulièrement, même si c'est pour investir un Poste à Galène,... La suite

Orphaned Land - Paradise Lost par Maynine
RockStore, Montpellier, le 29/05/2005
Déjà ça démarre à l'heure. Je ne reviendrai pas sur la sono du lieu, mais bon, cette fois-ci, vu que les groupes avaient leurs propres sono c'était correct. C'est comme ça, on sait à quoi on s'expose en allant dans cette salle. Le premier groupe est déjà en place lorsque nous arrivons. Des jeunes locaux dont je n'ai malheureusement pas le nom.... La suite

Paradise Lost par tp
Rock School Barbey - Bordeaux, le 22/03/2003
Le dernier album "Symbol of Life" est considéré par beaucoup comme un juste retour aux sources. Il est vrai que ce petit bijou caresse davantage la période heavy draconienne que ces prédecesseurs. Il en va de même sur scène où le set fut axé sur ce dernier album et sur "Draconian Times". Après une entrée tonitruante sur "Isolate", Paradise Lost... La suite