Accueil Chronique de concert La Krorale (Vélorution de Noël)
Samedi 16 décembre 2017 : 10872 concerts, 24778 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.

Chronique de Concert

La Krorale (Vélorution de Noël)

La Krorale (Vélorution de Noël) en concert

Secours Populaire 13, Marseille 1er décembre 2017

Critique écrite le par

En voilà un petit concert, si improbable, inattendu et chouette, qu'il serait honteux de ne pas en garder une trace... On aurait du se méfier : la Vélorution de Marseille est coutumière du fait, invitant souvent des artistes sur ses parcours improbables... Surtout pour celle de Noël, qui se finit traditionnellement au Secours Populaire. Mais avant de passer la porte de la vénérable institution, faut-il encore l'atteindre... Avant, il était dans le 5e, accessible presque à plat, mais apparemment à l'étroit. A présent c'est dans un hangar des Quartiers Nord de Marseille, à Bon-Secours (c'est fait exprès ?) dans le 14e : c'est plus grand mais c'est ach'ment plus loin ... et plus haut ! Bonne idée ce soir, au vu du froid polaire (que personne ne ricane, 2°C à l'heure du départ et il a neigé le lendemain matin à Marseille pour la première fois depuis 2009 !)... on y est montés directement et pour une fois, sans passer par Ste-Marguerite ou Enco-de-Botte. On en sait gré aux espiègles organisateurs de la Vélorution de Marseille.


Balade courte donc, mais chargée, puisque l'idée toujours renouvelée était d'apporter des jouets pour Noël chez les vaillants secouristes. Passons rapidement sur les traditionnelles embrouilles avec les bagnolards (et en l'espèce, avec un scootard particulièrement casse-couilles) : certains Marseillais ne supportent absolument pas d'être retardés (de 3 minutes, au maximum !), une fois par mois un vendredi soir à 21 h 30 - vous n'imaginez sans doute pas à quel point ils sont tous en train de partir travailler, d'aller voir leur mère mourante à la Timone ou pire, de livrer une pizza qui refroidit... J'ai bien dit "les Marseillais" sans écriture inclusive car après quelques dizaines de vélorutions, j'affirme que les voitures agressives sont TOUJOURS conduites par des hommes ("Femme je t'aime parce que, une bagnole entre les pognes, tu n'deviens pas aussi con qu'eux, ces pauvres tarés qui se cognent", disait mon idole de jeunesse). C'est dit - même si le terme d'hommes en l'espèce, reste sujet à caution : j'en ai des nettement plus fleuris.


Bref, nous partîmes un peu plus de cinquante mais un peu moins de cent (j'ai pas compté), les sonos à fond, pour une courte mais vaillante Vélorution, comme toujours chargée de véhicules improbables : monocycle, tandem, tall bikes, vélibs, vélo-cargo, diverses bestioles intermédiaires et même quelques petits rigolos qui viennent désormais en planche à roulette électrique - j'avoue que j'aurais rigolé de les voir tomber en panne... Et nous arrivâmes presque le même nombre, tout roses et réchauffés, dring-dringants, clignotants et hilares (...symptômes habituels d'une cavalcade cycliste semi-sauvage et nocturne), dans le hall du Secours Populaire, orné d'impressionnantes pyramides de palettes de boites de crème au chocolat, de lait et autres produits de première nécessité. Les cadeaux furent délicatement déposés sous un arbre de Noël (rassurez-vous on ne les voit de loin pas tous sur cette photo, sinon un scooter aurait suffi !) - et certains pour moi avec une pointe d'émotion, mon niston ayant courageusement accepté pour la première fois de donner ses jouets d'ex-tout-petit (et sans trop poser de questions sur comment le Père Noël allait les récupérer, ouf...)


Le moment était venu de passer au réconfort : le Secours Populaire nous attendait comme toujours avec deux grandes gamelles fumantes, l'une de soupe à l'oignon, l'autre de vin chaud, et avec quelques boissons annexes. C'est le moment où La Krorale s'est démasquée, tombant les doudounes pour afficher son t-shirt maison : bêtement, je pensais qu'on devait les retrouver sur place mais non, les 12 vaillant.e.s choristes s'étaient évidemment véloporté.e.s comme nous, et parfois même en tandem, pour deux vaillantes pétroleuses qui ont franchi des cols de catégorie 3 après la Belle-de-Mai, sans trembler du mollet... Pas une inconnue pour nos services (elle a notamment enflammé la Rue du Rock l'an dernier, et Pirlouiiiit les piste depuis une décennie - comme d'hab en pareil cas, on m'a demandé si c'était moi !), la Krorale a un répertoire joyeux et varié, qui fait sans doute des kilomètres mais dont elle n'a pu donner qu'un aperçu ici.


Le set a commencé et fini par des titres que j'avoue ne pas avoir reconnus, mais visité joyeusement entre les deux de domaines très variés, et le tout en mode a capella bien sûr : reggae (The harder they come, Jimmy Cliff), rock français (Le Bruit du Frigo, Mano Negra), groove (Blame it on the Boogie, Jackson Five), musette (J'veux du soleil, Au p'tit Bonheur - j'ai tout chanté avec, je la sais encore par coeur de ma courte et très ancienne expérience scénique) et même disco (Dancing Queen, Abba)... Et bien sûr à chaque fois, avec la chorégraphie qui allait bien : ces gens respirent la joie de chanter/danser ensemble et à douze (enfin, ce soir-là), ils parviennent à créer un ensemble assez puissant, capable de repousser en partie le brouhaha de dizaines de convives en train de s'amuser et de blaguer bruyamment !


Ajoutons qu'en plus de la puissance, la chorale Kronenbourg a du métier : les choeurs montent et tombent juste, jusqu'à 4 en même temps, et leur mérite était grand dans le joyeux bordel qui les entourait légitimement, de ne pas perdre leurs notes... grâce à un petit melodica apporté par le chef de choeur. Entre l'endroit, le vin chaud et le prétexte, le concert le plus chaleureux de l'année, à n'en pas douter ! La set-list que j'ai aperçue était bien plus longue et riche de promesses (Barbara Ann, Bella Ciao, etc.), mais il faut reconnaître que la Krorale a parfaitement senti la durée idéale (non, en fait, il manquait un ou deux morceaux quand même !), vu les capacités d'attention allant en diminuant, au fur et à mesure que baissaient les niveaux de vin chaud, soupe, cubis et autres binouses. Un groupe à revoir azsounazpossibol, bien sûr !


La redescente vers le centre-ville s'est faite sans encombres et cette fois-ci, plus personne n'avait froid... Même pas ce charmant bambin véloporté toute la soirée par sa courageuse maman, et qui roupillait tranquillement dans un duvet. Chacun sait (ou devrait savoir) que les enfants dorment très bien, sur un vélo... Soirée charmante en tout points : du vélo fun, un concert cool, et une solidarité peu coûteuse en bonus, la rencontre de gens sympas dans le cortège tout comme dans le hangar - les bénévoles du Secours Populaire sont toujours étonnamment jeunes, comparés à des structures équivalentes... Alors si vous aussi vous avez des petites choses à donner (ou des kilos à perdre) : Secours Populaire 13 ! Et si la Vélorution de Marseille vous démange : départ sous la Girafe, Canebière, c'est tous les premiers vendredis du mois à partir de 20h30... Apporter à boire et à manger, des fois ça finit tard et loin !


La Krorale : les dernières chroniques concerts

(ma) Rue du Rock #4 (Festival Phocea Rocks) : Catherine Vincent, la Krorale, Lady Flint, Kaao, Kim Jong Hun, Canine, Mr Vertigo, No Exit Only, Jack Face, 25, Laydown, The H.O.S.T. en concert

(ma) Rue du Rock #4 (Festival Phocea Rocks) : Catherine Vincent, la Krorale, Lady Flint, Kaao, Kim Jong Hun, Canine, Mr Vertigo, No Exit Only, Jack Face, 25, Laydown, The H.O.S.T. par Philippe
Rue Consolat, Marseille, le 17/09/2016
Hail hail, Rock'n'roll ! Une merveilleuse après-midi en rock à la rue Consolat ! Encore une Rue du Rock, c'est déjà l'édition #4 ! Et ce pour la troisième année depuis que la... La suite

Degurutieni, la Krorale, Holy Fröst, ... (Fête de la Musique) en concert

Degurutieni, la Krorale, Holy Fröst, ... (Fête de la Musique) par Pirlouiiiit
Baraki, Maison Hantée, Fietje, Cours Julien, ... Marseille, le 21/06/2015
Cette année la fête de la musique tombe un dimanche et si j'ai coutume de dire que la fête de la musique c'est tous les soirs et même si depuis quelques années il y a clairement... La suite

Festival du Soleil 2009 : la Krorale, RPZ, ... en concert

Festival du Soleil 2009 : la Krorale, RPZ, ... par Pirlouiiiit
Place Delacroix, Noailles, Marseille, le 06/06/2009
Comme chaque année a cette période de l'année le quartier de Noailles se couvre de drapeaux et de décorations, des scènes se montent pour le week-end, sur la place Delacroix et... La suite

les Grosses Papilles + la Krorale (Fête de la Soupe) en concert

les Grosses Papilles + la Krorale (Fête de la Soupe) par Pirlouiiiit
Salle des Fêtes - Puyloubier, le 01/03/2008
Ce soir ce n'est pas qu'il ne se passe rien comme concert à Marseille intra-muros (pas moins de 19 concerts regroupant plus de 30 artistes recensés sur la newsletter... La suite