Accueil Chronique de concert KYLE GASS BAND + JOHNNY MAFIA
Vendredi 28 février 2020 : 10828 concerts, 25934 chroniques de concert, 5286 critiques d'album.

Chronique de Concert

KYLE GASS BAND + JOHNNY MAFIA

KYLE GASS BAND + JOHNNY MAFIA en concert

La Machine, Nancy (54) 12/04/2017

Critique écrite le par

Nous découvrions ce mercredi soir un endroit original où passer de très bonnes soirées. La Machine est une péniche proposant un bar et une scène, et celle-ci accueillait ce soir Kyle Gass Band et Johnny Mafia. Un événement proposé par KDTS.



Johnny Mafia

Le groupe prendra possession de la scène et lancera les hostilités avec "Sens". L‘enchaînement se fera avec "Scarycrow" qui amènera une salve d'applaudissements. "On s'appelle Johnny Mafia ! On vient de Sens, la capitale du monde !!!" William, qui est au chant, présentera le nouveau batteur, que nous avions déjà vu lors de leur passage à La Cartonnerie en octobre dernier. "Smell" sera ensuite envoyé, et la batterie lancera "Each Side". La prochaine s'appelle "I'm Fine". Le groupe continuera ainsi sur un rythme intense avec "Bad Michel" et "Big Boobs". Merci beaucoup ! C'est avec "Sun 41" que le show se poursuivra. La prochaine s'appelle "Black Shoes". Elle est sur notre album Michel-Michel Michel, et bientôt en clip, avec du kung-fu... Après une nouvelle salve d'applaudissements, nous aurons droit à "Secret Story" suivi de "One Two One Two".

La prochaine est aussi sur Michel-Michel Michel, et s'appelle "Kim Deal". Johnny Mafia interprètera une nouvelle chanson : "Big Brawl", et le groupe remerciera La Machine, Kyle Gass Band, et KTDS ! Nous arriverons petit à petit à la fin du set avec "Sleeping", et Johnny Mafia clôturera avec "Rise". Le groupe recevra une belle ovation pour ce show énergique, rythmé et fougueux ! Originaire de Sens, Johnny Mafia évolue dans le rock garage. Jouant vite et fort, le groupe puise ses influences parmi des groupes comme les Ramones, les Pixies. Le premier album de Johnny Mafia est sorti officiellement le 21 octobre 2016. Il est intitulé Michel-Michel Michel, rendant hommage à François Damiens et ses caméras cachées. Avec une incroyable frénésie, le groupe enchaîne les morceaux à une vitesse folle. Energique, et dans le pur esprit du punk !



Kyle Gass Band

Une petite intro annoncera le début du showKyle Gass Band, et le set sera lancé avec "Manchild". "We are Kyle Gass Band ! We come from California !" Le groupe recevra d'emblée une ovation. "Gettin' The Band Back Together" sera alors envoyé, et Kyle viendra parmi le public. Le show se poursuivra avec "Our Job To Rock", et la salle aura les bras en l'air. "Cakey" sera annoncé. Kyle se dotera d'une flûte pour l'occasion. Le groupe recevra une nouvelle ovation avant de lancer "Regretta". "Tremendous" viendra poursuivre le show, et "Bro Ho" amènera un moment plus calme. This next song is called "Bring Her Back Better" ! Thank you very much ! "Bro Code" nous sera proposé et finira avec une belle envolée instrumentale. L'harmonica lancera "Road Chops" qui amènera une nouvelle ovation, et nous poursuivrons avec "Questionable". Les têtes remueront sur "Hell (Or High Water)", et les premiers slams feront leur apparition. Plutôt périlleux vu le peu de hauteur sous plafond...

Kyle invitera une spectatrice sur scène pour prendre un selfie, et un petit medley suivra avec des reprises des Jackson Five : "I Want You Back", et de Michael Jackson : "Black Or White". L'ensemble sera mené par le batteur qui passera de la batterie au chant. Le show se poursuivra avec "Green Eyed Lady" de Sugarloaf, l'occasion de ressortir une nouvelle fois la flûte sur la fin du morceau. La salle aura les bras en l'air encore une fois. Thank you very much ! Good night ! Nous approcherons petit à petit de la fin du set avec "Gypsy Scroll II: Toot Of The Valley" et "I Wanna Kiss You All Over" d'Exile. "Pony" de Ginuwine sera alors proposé, et la salle claquera des mains pour "Vehicle" de The Ides Of March, qui clôturera cette belle soirée. Kyle traversera la foule en guise d'au revoir.

Report complet avec photos sur lamagicbox.com...


Johnny Mafia : les dernières chroniques concerts

The Cure, Lomepal, Dead Obies, Charlotte Cardin, Emilie Zoe, Rolling Blackouts Coastal Fever, Johnny Mafia (Paléo Festival de Nyon 2019) en concert

The Cure, Lomepal, Dead Obies, Charlotte Cardin, Emilie Zoe, Rolling Blackouts Coastal Fever, Johnny Mafia (Paléo Festival de Nyon 2019) par Lionel Degiovanni
Nyon, Suisse, le 25/07/2019
Dead Obies Pour démarrer cette troisième journée, toujours placée sous le signe de la canicule, je découvre Dead Obies. Lors du showcase, je découvre un groupe de rap made in... La suite

(my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2019, 3-3 : Rocky Controlo, Shonen Knife, Wednesday Campanella, Mormor, Fontaines D.C., Mick Strauss, Warm Drag, Rendez-vous, Shame, Prettiest Eyes, Johnny Mafia  en concert

(my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2019, 3-3 : Rocky Controlo, Shonen Knife, Wednesday Campanella, Mormor, Fontaines D.C., Mick Strauss, Warm Drag, Rendez-vous, Shame, Prettiest Eyes, Johnny Mafia par Philippe
Paloma, Nîmes, le 01/06/2019
C'est déjà le troisième jour du This Is Not a Love Song Festival #7, et ni la météo (superbe - tempête de ciel bleu pour tous les Tinaliers), ni l'ambiance (délicieuse - festival... La suite

Johnny Mafia + Brain Zero en concert

Johnny Mafia + Brain Zero par Dissy
Le Baraka, Clermont-Ferrand, le 10/11/2018
Un concert garage au Baraka, ça faisait un petit moment qu'on avait pas vu ça, la programmation étant plutôt tournée sur la pop electro ces derniers temps. Alors quand un des... La suite

(mes) Eurockéennes 2017, 1/2 : Thomas Azier, Johnny Mafia, Rei, HMLTD, Killason, Meatbodies, Explosions in the Sky, Dropkick Murphys, Vitalic, Justice en concert

(mes) Eurockéennes 2017, 1/2 : Thomas Azier, Johnny Mafia, Rei, HMLTD, Killason, Meatbodies, Explosions in the Sky, Dropkick Murphys, Vitalic, Justice par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 08/07/2017
Devenir un vieil Eurockéen ? Ce n'est pas être vieux et aller encore au festival, non, c'est juste faire le constat que d'y aller pour la 24 ième p...n d'année d'affilée, donne... La suite