Accueil Chronique de concert L.A. Guns + Pretty Boy Floyd + Venrez + Sleekstain
Vendredi 24 novembre 2017 : 11691 concerts, 24731 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.

Chronique de Concert

L.A. Guns + Pretty Boy Floyd + Venrez + Sleekstain

L.A. Guns + Pretty Boy Floyd +  Venrez + Sleekstain en concert

Ninkasi Kao, Lyon 12 décembre 2010

Critique écrite le par




Méchante soirée que ce concert glam / hard rock au Ninkasi, une pure surprise, ne connaissant L.A. Guns que partiellement (à savoir qu'il y a deux versions du groupe, une avec Tracii Guns, celle de ce soir, et une autre avec Phil Lewis, ce fabuleux chanteur dont le talent m'est apparu la première fois sur Over The Edge, BO de Pointbreak), et pas du tout les autres groupes. Et c'est avec une affluence vraiment faiblarde (et encore je pensais que ca serait bien pire) d'environ 150 personnes que les festivités auront lieu au Ninkasi Kao.

Je passe rapidement sur le premier groupe Sleekstain, des jeunes suisses au relent de glam / hard rock, ca sonnait assez "fête de la musique", avec un chanteur qui s'y croit un peu trop, s'arrêtant même de jouer pour boire sa canette, et un soliste qui se prend pour Slash version marshmallow encore plus flegmatique, en bref c'était sympa comme première partie mais on en retient pas grand chose.

Le groupe suivant, Venrez, ca c'était quelque chose par contre : entre le soliste sosie officiel de Jamiroquai avec bob à poils et pas de danse énigmatiques, et le chanteur, Venrez même donc, croisement aléatoire entre Adam Bomb et Alice Cooper version bourré, on a eu droit à un quintet dont la musique m'a rappelé The 69 Eyes en moins rock et surtout beaucoup moins bien, c'était assez pénible musicalement parlant, par contre c'était visuellement vraiment drôle. Faut dire, le chanteur tenait une sacrée biture, lui c'était bouteille de jack daniels sur scène à la main, chorégraphie orientale ratée, et revendications douteuses (le mec a quand même fait passer la serpillière en plein concert sur scène, si c'est pas grandiose ca?). Un grand moment de solitude, sous vos applaudissements.


Quand les Pretty Boy Floyd débarquent là par contre on s'attend à du lourd. Ces mecs sont à Motley Crüe ce qu'Adam Bomb est à Kiss, une version discount : même dégaine, même chant, même bassiste, mais en moins bien, en clair c'est de l'ultra seconde zone, mais qu'est-ce que c'était bon !!! Ils ont certainement attaqué l'apéro avec Venrez, c'est soirée défaite encore une fois sur scène, ce coup ci, ça sera canette de 1664 et vodka, décidément c'est la tournée des alcoolos !! Néanmoins, il règne une franche bon humeur sur scène, les mecs s'amusent, ca joue bien, et si le frontman chante presque aussi mal que Vince Neil, avec son jean complètement déchiré qui laisse voir la moitié de son postérieur, provoquant maints fous rires sur scène, il harangue sans cesse la foule, jette t shirts et autre merch, tout sourire. Un super moment, de bonnes rigolades aussi, une super découverte en tout cas vu qu'à part un morceau répété en fosse en attendant le groupe je ne connaissais pas une note. A revoir absolument !




L.A. Guns déboulent ensuite sur scène, et là par contre c'est grosse grosse claque dans la gueule. On aime ou on aime pas les gimmicks new wave de Jizzy Pearl (bon moi clairement j'aime pas), mais au chant il assure méchamment, on croirait presque entendre Phil Lewis, j'ai été bluffé. Et que dire de Tracii Guns... Putain ce mec a la classe, y'a pas d'autres mots, il en impose grave on voit plus les autres.



Bon en même temps le batteur est le même que Pretty Boy Floyd, il assure vraiment très bien son deuxième live de la soirée, et le bassiste n'est pas Jeremy Guns mais un illustre inconnu (on me souffle dans l'oreillette que ce serait celui de Faster Pussycat, à vérifier ceci dit), bref ils sont d'une discrétion obligée vu les deux frontmen qui se partagent la scène, un vocalement, et un guitaristiquement, car bordel ca joue. Le concert passe à tout allure, 1h15 de bonheur hard rock, avec un Over The Edge survolté, et une reprise de Knockin On Heaven's Door en rappel, Electric Gypsy, Sex Action, etc...



Un groupe aux petits oignons, souriant, à l'aise sur les planches, un lightshow simple mais efficace, un son un poil fort mais raisonnablement bon, un pure tête d'affiche. Je sais pas ce que vaut l'autre version du groupe, mais le L.A. Guns de ce soir était pour le moins fabuleux!

A noter les copains alcoolos qui font les cons : le bassiste de Pretty Boy Floyd qui se pointe en manteau à fourrure dans la fosse pour faire la groupie (et tripoter des nanas aussi), et qui ira choper Venrez par la suite pour aller faire des choeurs sur scène, gros délire quoi.

5/5 pour une soirée top réussie!!!


Crédit photos live : Darktrisha Abigail

> Réponse le 15 décembre 2010, par Darktrisha - Abigail

[Kao - 13/12/10] Excellente soirée que ce concert glam. 2 groupes sympa en ouverture, un pretty boy Floyd en super forme et un LA GUNS génial avec Un Tracii comme on ne pouvait pas mieux rêver !! Mes photos de concert LIVE a retrouver sur mon site http://www.flickr.com/photos/abigailbathory/sets/72157625605815618/show/ Cr et vidéos en cours de préparation  Réagir


L.A. Guns : les dernières chroniques concerts

L.A Guns, Pretty Boy Floyd par Rama
Ninkasi Kao - Lyon, le 12/12/2010
Cette date du 12/12/10 restera gravée dans les anales. C'est en effet la première fois, en France, qu'on avait la chance de voir un plateau U.S avec LA Guns, le groupe de Tracii Guns (fondateur de Guns n' Roses avec Axl) avec Jizzy Pearl (Ratt, Love/Hate) au chant et les Pretty Boy Floyd. Je découvre donc ces derniers qui jouent à fond la carte... La suite

Pretty Boy Floyd : les dernières chroniques concerts

L.A Guns, Pretty Boy Floyd par Rama
Ninkasi Kao - Lyon, le 12/12/2010
Cette date du 12/12/10 restera gravée dans les anales. C'est en effet la première fois, en France, qu'on avait la chance de voir un plateau U.S avec LA Guns, le groupe de Tracii Guns (fondateur de Guns n' Roses avec Axl) avec Jizzy Pearl (Ratt, Love/Hate) au chant et les Pretty Boy Floyd. Je découvre donc ces derniers qui jouent à fond la carte... La suite

Ninkasi Kao, Lyon : les dernières chroniques concerts

Jello Biafra And the Guantanamo School of Medicine + Sharked en concert

Jello Biafra And the Guantanamo School of Medicine + Sharked par Jef VILLE
Ninkasi Kao - Lyon, le 18/08/2016
Bon voilà je vais enfin voir Jello Biafra (oh what a name!) en concert, malheureusement sans les membres emblématiques des Dead Kennedys. Après avoir découvert le mouvement... La suite

Crest Of Darkness + Sterbhaus + Shining  en concert

Crest Of Darkness + Sterbhaus + Shining par Ylxao
Le Ninkasi Kao à Lyon, le 28/11/2013
Ce soir-là, j'incarne la joie car c'est une date qui ne peut que me ravir : Shining est de passage dans le comté lyonnais ! Ayant découvert un ou deux ans auparavant je n'attendais... La suite

Biga Ranx en concert

Biga Ranx par A.Ville
Ninkasi Kao - Lyon, le 22/11/2013
Le 22 novembre 2013 a donc eu lieu le concert de Biga*Ranx, au Ninkasi Kao de Lyon. Biga Ranx n'en est pas à sa première, car, malgré son jeune âge, le chanteur de 25 ans... La suite

Gotthard par Rama
Ninkasi Kao - Lyon, le 16/10/2012
"Ce qui ne tue pas rend plus fort" : cet adage résume à lui seul l'évolution de Gotthard. Un groupe qui, malgré le décès soudain de Steve Lee, membre fondateur et chanteur de la formation depuis vingt ans, a su poursuivre sa carrière en recrutant le talentueux Nic Maeder. Il suffit de voir la longue file d'attente devant le Ninkasi Kao pour... La suite