Accueil Chronique de concert Levitation Room
Vendredi 16 novembre 2018 : 12473 concerts, 25245 chroniques de concert, 5234 critiques d'album.

Chronique de Concert

Levitation Room

Levitation Room en concert

Le Baraka, Clermont-Ferrand 9 septembre 2016

Critique écrite le par




Le concert de Levitation Room correspond au jour de la rentrée des classes de septembre au Baraka après une pause estivale mise à profit pour refaire entièrement le lieu, qui bénéficie désormais d'un nouveau son, d'un look flambant neuf (noir c'est noir) et d'un insonorisation plus performante... Auteur d'un impeccable premier album via Burger Records (Ethos), le précité gang de jeunes loups aux dents longues du rock psyché californien est tout indiqué pour démarrer une saison en douceur, puisqu'il se charge de délivrer des pop songs admirablement ouvragées et joliment servies à la sauce psyché surf.



Même s'ils ont l'air un peu fatigués, s'ils mettent des plombes à changer une pauvre corde de guitare et s'ils jouent trop peu de temps (c'est un concert les gars, pas un show case... ), il se révèle assez clair que les membres de Levitation Room ont un petit mojo en état de marche dès qu'il s'agit de composer des morceaux de garage pop psyché donnant envie de faire l'amour sur la plage alanguie, ou de se défoncer gentiment en regardant les vagues clapoter. Le jeune et prometteur combo américain qui se produit en face de nous au Baraka compte quand même 4 ou 5 mini tubes ensoleillés et très légèrement musclés à son répertoire (on pense entre autres aux infernaux et paradisiaques Crystal Ball et There Are No Words), des chansons hyper bien écrites, jouées avec ce qu'il faut de décontraction et d'intensité pour que ce soit efficace sur la psyché, justement.



Souhaitons une carrière internationale à la Allah-Las à Julian Porte (guitare vaporeuse et voix très nonchalante), Gabriel Fernandez (le roi du riff de guitare entêtant, a la particularité de se présenter sur les planches en... chaussettes), Johnathan Martin (batterie sèchement sexy) et Jonathan Martin (basse groovy) ! Revenez vite en tournée européenne messieurs, et la prochaine fois faites en sorte de jouer beaucoup plus de 45 minutes, (bonne) reprise de T-Rex et (excellent) rappel compris, svp merci.







Photos : Yann Cabello (album complet ici) www.profocus63.com, www.facebook.com/yann.cabello.7, twitter.com/Profocus63, instagram.com/profocus63...

Le Baraka, Clermont-Ferrand : les dernières chroniques concerts

Johnny Mafia + Brain Zero en concert

Johnny Mafia + Brain Zero par Dissy
Le Baraka, Clermont-Ferrand, le 10/11/2018
Un concert garage au Baraka, ça faisait un petit moment qu'on avait pas vu ça, la programmation étant plutôt tournée sur la pop electro ces derniers temps. Alors quand un des... La suite

C.A.R. + RROBIN en concert

C.A.R. + RROBIN par Dissy
Baraka - Clermont-Ferrand, le 08/09/2018
Oubliez cartable, mauvaises notes et chamailleries entre camarades de classes ; oubliez les nouveaux objectifs corporate et disruptifs de votre start-up; oubliez ce moment où on... La suite

Volage en concert

Volage par Dissy
Baraka - Clermont-Ferrand, le 13/04/2018
"Tu fais quoi ce soir ?" "Je vais papillonner au Baraka..." "Ah bon, c'est soirée Tinder ?" "Euuuhh non ! Y'a Volage en concert !" Un nom de groupe qui offre des promesses de... La suite

Cannibale + Thee Watched Voyeurs en concert

Cannibale + Thee Watched Voyeurs par Dissy
Baraka - Clermont-Ferrand, le 31/05/2018
On ne voulait pas manquer cette dernière date au Baraka, qui clôt sa saison d'une bien belle manière, avec Thee Watched Voyeurs et Cannibale, dans une atmosphère moite et caliente... La suite