Accueil Chronique de concert Little Rabbits + Phoenix + Rob
Vendredi 20 septembre 2019 : 14516 concerts, 25681 chroniques de concert, 5264 critiques d'album.

Chronique de Concert

Little Rabbits + Phoenix + Rob

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 29 mars 2001

Critique écrite le par

Le concert commence avec Rob, un groupe invité par Phoenix. Ils ont trop écouté les disques de leurs parents, leur musique fait penser à Genesis, voire à Yes ! C'est plutôt courageux de faire une musique comme celle-là en 2001 ! Les instrumentaux calmes, la voix aiguë et le jeu de clavier du chanteur ne m'ont pas déplu. Par contre, le concours de soli de guitare entre les deux guitaristes m'a fait bâiller et les breaks typiques du rock progressif dans la structure des morceaux m'ont fait ricaner nerveusement. A signaler, une apparition en guest-star de Sébastien Tellier, le Syd Barrett français, qui a accompagné ses camarades à la guitare non branchée caché derrière le bassiste...

Ecoutez-moi tous bande de cons ! Ecoutez-moi tous bande de nazes ! Ecoutez-moi tous bande de tarés ! Vous n'êtes pas venus assister au concert des Little Rabbits ? Vous avez eu tort, ils étaient très en forme, drôles, inspirés...



Je les avais déjà vus deux fois pour les tournées consécutives aux albums Grand Public et YEAH !, et c'est ce concert que j'ai préféré... Comme les Little Rabbits n'ont joué que des morceaux de leurs trois derniers albums produits par Jim Waters à Tucson, une unité de ton et de son régnait sur scène. Sur ces albums, il y a beaucoup de choeurs féminins, mais Angie Bowie et les autres choristes ayant d'autres choses à faire, c'est le guitariste et le clavier qui s'y collent en tournée ! Sur J'ai faim, les deux zigotos font beaucoup d'efforts pour prendre une voix féminine aiguë à la limite du faux, on en redemande !



Les textes de Federico Pellegrini sont savoureux ; ils sont hantés par les petites pépés, les voitures américaines, les séries TV des années 70 et c'est à signaler, par les gros mots ! Par contre, je n'ai pas tout compris... Que veux dire ce jeune homme quand il chante de sa voix désabusée : "On m'a parlé de 69, trop jeune moi, j'ai bien connu 99, c'est agréable ma foi d'être à l'endroit !" Mystère ! La musique est une sorte de rock lo-fi relevé par des samples divers (cuivres, bruitages... ) et des guitares funky rappelant le générique de Starsky & Hutch : dépaysant, jeune, frais, léger, pittoresque ! En plus, les projections en fond de scène de mini-films tournés aux USA par les petits lapins eux-mêmes contribuent à instaurer une ambiance tucsonienne pas désagréable. Roller Girl, une reprise de Serge Gainsbourg est même jouée avec maestria...
Que demander de plus ? Un rappel ! Le groupe se lance alors dans A red disk swimming in the blue sea et ça décoiffe. De brusques moments de bruit à la Sonic Youth sont suivis par un refrain calme chanté avec écho et voix distordue. Les Little Rabbits, c'est bien de la grande musique grand public, yeah !

Un peu plus tard,les amis et backing band de Air, Phoenix, font leur apparition. Il paraît qu'on ne peux pas juger un groupe sur la coupe de cheveux du chanteur, ce n'est pas fair-play ! Mais là quand même, ça va loin...
La musique de Phoenix n'a aucun rapport avec celle de Air, malheureusement. Il y a des titres funk (celui qui passe à la radio et qui fait se pâmer les jeunes-filles prépubères), et des titres plus rock. C'est assez moyen mais ce qui dérange le plus ce n'est pas la coupe de cheveux, ni la musique, c'est la voix du chanteur qui irrite copieusement ! Et puis en rappel, une faute disqualifiante vient mettre le groupe hors jeu : un morceau de zouc ! Si c'est ça la "touche française" encensée par nos amis anglais...


Set list Little Rabbits :

Monkey planet
Simca 1000
Une belle fille comme toi
Yeah !
Impelecatexposssifice
Des hommes, des femmes, des enfants et le sexe
On dirait un mort sur le banc
La grande musique
L'amour
J'ai faim
Dans les bras d'une autre
Roller girl (Serge Gainsbourg)
La piscine

A red disk swimming in the blue sea
Monkey planet 2
Ma femme américaine


Photos prises par Lao (http://darklao.free.fr), à Paris, le 12 mars 2001.

Phoenix : les dernières chroniques concerts

Charlotte Gainsbourg, Protomartyr, King Tuff, Phoenix, The Lemon Twigs, Superorganism (La Route du Rock 2018) en concert

Charlotte Gainsbourg, Protomartyr, King Tuff, Phoenix, The Lemon Twigs, Superorganism (La Route du Rock 2018) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo, le 19/08/2018
Dernière salve de concerts pour la collection été 2018 de La Route du Rock, le "plus petit des grand festivals" (selon l'édito du programme officiel de cette édition), avec de... La suite

(my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2018, 2-3 : John Maus, Chorale La Paloma, Mattiel, The Buttertones, Chocolat, Father John Misty, Black Bones, Yellow Days, Phoenix, Ecca Vandal, Viagra Boys, Ty Segall en concert

(my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2018, 2-3 : John Maus, Chorale La Paloma, Mattiel, The Buttertones, Chocolat, Father John Misty, Black Bones, Yellow Days, Phoenix, Ecca Vandal, Viagra Boys, Ty Segall par Philippe
Paloma, Nîmes, le 02/06/2018
Le vendredi, c'était par ici ! Deuxième journée et pas la moindre à TINALS, qui se joue encore une fois des nuages vaguement menaçants qu'on aperçoit ici ou là pendant la... La suite

Jamiroquai, Sting, Phoenix, Texas, Julien Doré, Kery James, Justice, Vianney, Petit Biscuit, LP, Olivia Ruiz, Lee Fields, Last Train, Cocoon, Royal Republic, Calypso Rose, Birdy, Lulu Gainsbourg... (Festival Musilac 2017)   en concert

Jamiroquai, Sting, Phoenix, Texas, Julien Doré, Kery James, Justice, Vianney, Petit Biscuit, LP, Olivia Ruiz, Lee Fields, Last Train, Cocoon, Royal Republic, Calypso Rose, Birdy, Lulu Gainsbourg... (Festival Musilac 2017) par Lily Rosana
Aix-Les-Bains, le 13/07/2017
"Les 15 ans de Musilac !", "Déjà !" diront les musilakiens de la première heure. "Seulement !" crieront les gourmands. J'ai eu la chance de pouvoir être spectatrice des 4 jours... La suite

(mes) Eurockéennes 2017, 2/2 : Groupe Doueh & Cheveu, Royal Blood, Bachar Mar-Khalifé, Solange, Phoenix, Savages, Arcade Fire en concert

(mes) Eurockéennes 2017, 2/2 : Groupe Doueh & Cheveu, Royal Blood, Bachar Mar-Khalifé, Solange, Phoenix, Savages, Arcade Fire par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 09/07/2017
Le samedi, c'était par ici ! Pour commencer sous des nuages antipathiques, après les anecdotiques Rocky et leur belle chanteuse, on est assez content de pouvoir retourner voir... La suite

The Little Rabbits : les dernières chroniques concerts

Gang Of Four + Clap Your Hands Say Yeah + Katerine + The French Cowboy & The German Dudes + Missill + Messer Chups & Lydia Kavina + Pure Reason Revolution (Trans Musicales de Rennes 2005) par Pierre Andrieu
Parc Expo et L'Aire Libre, Rennes, le 10/12/2005
La tête encore remplie d'étoiles grâce à la soirée du vendredi, on se réveille avec une sévère envie de concerts ; ça tombe bien, le programme est alléchant pour ce samedi des Trans Musicales 2005. L'éternel problème réside dans le fait qu'il va falloir jongler entre les salles et faire des choix cornéliens. L'expression "il n'y a que... La suite

the little rabbits par Sandra
l'Usine - Istres, le 01/12/2001
Formidables ! Ils sont beaux et drôles, et ils jouent comme des dieux. Leurs morceaux tels des histoires d'ambiance te remuent le modjo... Ha le public d'Istres n'était pas à la hauteur ce soir, immobile et IMPASSIBLE, heureusement quelques fans étaient là pour encourager les lapins, l'Usine est un endroit très chouette et le staff sympa, et le... La suite

Little Rabbits par Le Cousin T
St Germain à la Clef, le 13/03/1998
Je trouve que nos amis les petits Lapins ont bien évolué et que c'est carrement plus puissants qu'avant musicalement parlant . Leur reprise de Beck est pas mal mais niveau concert c'est bien mais pas top...Peut être un peu trop fatigués(à l'exception du batteur) La suite

Little Rabbits + Zop Hopop par François
Poste à Galène (Marseille), le 05/03/1998
On devait être nombreux à attendre cette date avec impatience, mais il faut reconnaitre que j'ai été un peu déçu. Sur scène nos petits lapins (si je peux me permettre) semblaient bien fatigués, voire las pour un d'entre eux (alors que leur tournée commence à peine et que leur prochain album -YEAH!- va bientôt sortir. La musique était assez proche... La suite

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand : les dernières chroniques concerts

Lee Fields and the Expressions en concert

Lee Fields and the Expressions par Didlou
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 08/09/2019
Un dimanche soir de fin d'été à la Coopérative de mai... C'est la rentrée musicale ce soir et le public clermontois a droit à une belle affiche pour un dimanche : Lee Fields... La suite

Lee Fields and the Expressions + DJ Maurice en concert

Lee Fields and the Expressions + DJ Maurice par Jerome Justine
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 08/09/2019
Dimanche 8 septembre 2019. Enfin en partie débarrassé des enfants depuis quelques jours, il est à nouveau temps pour moi de reprendre ma vie nocturne et sonique. La Coopérative... La suite

Dropkick Murphys + The Interrupters en concert

Dropkick Murphys + The Interrupters par Pierre Andrieu
Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 22/06/2019
Après avoir enflammé la mainstage du Hellfest la veille à la grande joie d'une immense foule de metalleux, les punks celtiques de Dropkick Murphys ont tout cassé lors de leur... La suite

Cigarettes After Sex en concert

Cigarettes After Sex par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 26/05/2019
Concert délicieusement langoureux de Cigarettes After Sex le dimanche 26 mai dans la grande salle de La Coopé, remplie de couples en état d'excitation notoire... Le court set... La suite