Accueil Chronique de concert (my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2019, 2-3 : Poutre, Off the Wagon, Lou Doillon, Big Thief, DTSQ, OPTM, Courtney Barnett
Jeudi 12 décembre 2019 : 10261 concerts, 25838 chroniques de concert, 5280 critiques d'album.

Chronique de Concert

(my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2019, 2-3 : Poutre, Off the Wagon, Lou Doillon, Big Thief, DTSQ, OPTM, Courtney Barnett

(my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2019, 2-3 : Poutre, Off the Wagon, Lou Doillon, Big Thief, DTSQ, OPTM, Courtney Barnett  en concert

Paloma, Nîmes 31 mai 2019

Critique écrite le par


Day two of three, au plus merveilleux des petits festivals rock du monde... Pour cette deuxième journée, celle du vendredi, on avait bien repéré une sorte de trou d'air (à notre goût, en tout cas) dans la deuxième partie de soirée : idéal donc pour amener un enfant qui, ayant commencé les festivals rock avant la maternelle (et qui a déjà vu notamment Ty Segall ici-même il y a 3 ans), a bien gagné le droit de revenir rigoler un peu à TINALS, lui aussi, non d'un Pokemon !


On attaque les hostilités avec Poutre (déjà remarqué à La Rue du Rock de Marseille... l'autre meilleur festival de rock du sud !). Un trio noisy, classieux et joliment agressif à la fois, dont le chanteur a la particularité de hurler tout en gardant une poker face irréprochable, ils ont l'amabilité de ne pas jouer trop fort, de flirter avec Sonic Youth notamment : ça reste dansant et jamais trop intello ! Pour ne pas finir cramoisis comme des (super)homards, on finit par se tartiner un peu de nanoparticules et d'aluminium crémeux, qui ne seront pas du luxe vu le cagnard qui tabasse devant la petite scène Mosquito ! Pendant ce temps, l'enfant, pas spécialement inquiet de ce rock bruitiste, s'amuse en faisant des bulles ou en escaladant son pauvre père...


Il faut dire que son groupe préféré à lui aujourd'hui (et très possiblement le nôtre, aussi), ce sera Off The Wagon découvert dans le patio ensuite, entièrement regardé assis au pied de la scène : un one-man-band à l'ancienne, mais tout à fait jouissif et fascinant ! Le dénommé Richard (grosse erreur, il n'aurait jamais dû nous le dire, personne ne retiendra son nom de scène en hurlant son prénom, ensuite...), maîtrise parfaitement l'art délicat de la boucle : percussions brutalement distinguées, puis cordes lourdes et gourmandes, et enfin voix gueulée au petit poil en retabassant les fûts : chacun de ses morceaux tisse une petite cathédrale de décibels qui mène à la transe post-rock, noise, punk, un peu tout ça à la fois !


En plus il a une vraie tête de gentil (surtout comparée à sa musique, assez furax) et s'y prend parfaitement pour réveiller le public de sa sieste post-caniculaire. Explosif et original à la fois, il fait un triomphe mérité en concluant sur une fin à tendance électro. Dans sa catégorie, assurément le truc le plus jouissif que j'aie vu depuis longtemps, j'adore tout sans réserves - et en plus il est sympa ! Signe qui ne trompe pas, il faudra pratiquement faire la queue pour pouvoir le féliciter à la fin, tant d'autres gens ont eu la même idée...Enchaînement compliqué ensuite, avec cette brave Lou Doillon qui, peu importe son patronyme, a juste le défaut d'être terriblement banale : beaucoup de pose, assez peu de musique... Sa voix éraillée peut intéresser l'oreille quelques minutes, avant de finalement la lasser, tout comme sa pop formatée service public : c'est le moment idéal pour aller jouer !


A ce sujet, on était pas spécialement inquiet pour Mini-Me, car on sait que dans ce festival, depuis toujours super attentif aux mômes (à qui on prête même des casques au besoin), il y a de quoi faire sous la tente qui leur est réservée ! Jouer de la batterie sur des bananes électriques, fabriquer son propre jus de fruit frais avec un vélo-mixeur, télécommander avec des bandes d'alu un véhicule un peu erratique qui écrit sur un grand papier, faire du hula-hoop, jouer au palet et à divers autres jeux en bois... Qui trouveront plus tard largement preneurs chez les grands, une fois que les minuscules auront dégagé. Mention spéciale au verre à réussir à porter à sa bouche, télécommandé avec 4 ficelles différentes - pas évident de ne pas tout se renverser sur le paletot !


Pendant la musique pop/folk, non moins formatée dans un autre style de Big Thief (mais au moins, avec une très chouette voix féminine), on atteint un autre climax enfantin : celui de goûter enfin à un hotdog, ce que mon fiston s'imaginait (pour une raison qui m'échappe complètement) comme un must gastronomique ! Le wrap était quand même mieux, au final. On passe donc un agréable moment à baffrer de la truck food bien régressive à l'ombre, au son de cette pop aussi agréable qu'anodine. C'est bien aussi de ne pas être trop secoué quand on mâche et quand on digère...


Bien plus intéressant sont les coréens de DTSQ, au look de nobodies en goguette, qui déployent un rock garage psyché d'une belle ampleur, presque instrumental (sauf les passages avec une voix qui rappelle agréablement Thee Oh Sees). A noter un moment marrant aussi quand le chanteur nous salue, via Google Translate, son anglais n'étant pas meilleur que le nôtre. A réécouter, concert vraiment plaisant et un poil hypnotique, même si j'ai passé mon temps à retenir le petit, fasciné par les lumières de la graaaaande salle, de tomber du balcon... Bon, tous les groupes à nom imprononçable fait d'initiales ne peuvent pas être géniaux non plus : les locaux d'OPTM nous impressionneront un peu moins, la faute sans doute à un son un peu trop confus dans le patio. Néanmoins une belle énergie, certes obligatoire en duo, et leur rock sombre fait un peu penser à du très vieux Cure dans les meilleurs moments...


Même si la capacité d'attention familiale est désormais épuisée (en clair, ça veut retourner jouer !), on est quand même heureux de retrouver ensuite Courtney Barnett (déjà appréciée il y a quelques années dans l'aprème aux Eurocks). Ni nameless, ni faceless, elle est désormais un peu connue et vraiment très mimi dans son combo débardeur/mullet (qui rendrait pourtant terrifiante à peu près n'importe quelle autre fille...). Avec sa belle voix toujours un peu décalée (qui rappelle d'ailleurs une autre Courtney), son jeu de guitare faussement nonchalant, son rock groovy et assez cool, elle a légitimement fait le plein à la scène Flamingo. On ne l'écoute pas à la maison mais sur scène, tout est charmant chez elle, l'emballage comme le contenu ! I'm not your mother, I'm not your bitch... Nobody cares if you don't go to the party, chacun de ses titres sonne comme une punchline... et comme une nouvelle invitation à danser !


Bon, comme il est près de 22 heures (manifestement un bébé est parti bourré en oubliant ses affaires), il est encore possible de garder un semblant de dignité en matière d'éducation en rentrant coucher le gniard - à bientôt, Mademoiselle ! A vrai dire, il n'est pas spécialement pressé, lui, il prendra d'ailleurs le temps de se mouiller un bon coup sous le brumisateur... On se carapate donc sans drames ni regrets, en écoutant de loin la fin du chouette gig de l'Australienne, tout le monde étant bien content de son aprème et de sa soirée ! En tout cas une demi-soirée - et donc une demi-soirée off après - nous feront beaucoup de bien aussi, à nous les grandes personnes (après tout, à nous deux, on est plus qu'octogénaires...)

Et puis demain, il y a grosse soirée à TINALS, encore !

Le samedi, c'est par ici !



This Is Not A Love Song Festival : les dernières chroniques concerts

Prettiest Eyes (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) en concert

Prettiest Eyes (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 01/06/2019
Samedi 1er juin, minuit, Nîmes, la dernière journée de TINALS 2019 touche à sa fin et l'on commence à être passablement chaud (on vient de s'enquiller cul sec Fontaines... La suite

Warm Drag (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) en concert

Warm Drag (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 01/06/2019
Bien mis en jambes par le set explosif de Fontaines D.C., qui lance parfaitement le dernier jour de TINALS sur la scène extérieure Mosquito, on arrive à température idéale... La suite

Low (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) en concert

Low (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 01/06/2019
Au milieu d'une programmation de haut vol lors du dernier jour de TINALS (Fontaines D.C., Warm Drag, Rendez-Vous, Shame, Prettiest Eyes et Johnny Mafia), le cultissime... La suite

Fontaines D.C. (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) en concert

Fontaines D.C. (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 01/06/2019
Déjà vu en pleine possession de ses moyens à La Coopé en octobre 2018, c'est à dire bien en amont de la sortie de "Dogrel", son premier album en forme de gifle indie rock... La suite

Big Thief : les dernières chroniques concerts

Big Thief (La Route du Rock Collection Eté 2019) en concert

Big Thief (La Route du Rock Collection Eté 2019) par Pierre Andrieu
La Nouvelle Vague, Saint-Malo, le 14/08/2019
Pour la traditionnelle "préchauffe" en salle à La Nouvelle Vague de La Route du Rock Collection Été, le groupe américain de folk rock Big Thief était programmé mercredi 14 août... La suite

Big Thief (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) en concert

Big Thief (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 31/05/2019
Vendredi 31 mai, 18h40, il fait beau et chaud à Nîmes, une légère brise rafraîchit agréablement le site de Paloma... Juste après avoir assisté à la fin du set très FM de... La suite

Courtney Barnett : les dernières chroniques concerts

Courtney Barnett (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) en concert

Courtney Barnett (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 31/05/2019
"Don't tell everyone, but this is probably my favorite show of the tour !" Quand lors de son concert à TINALS Courtney Barnett sort cette phrase un peu tarte à la crème (et... La suite

Courtney Barnett + Waxahatchee + Loose Tooth en concert

Courtney Barnett + Waxahatchee + Loose Tooth par Pierre Andrieu
Bataclan, Paris, le 09/06/2018
Magistral concert de Courtney Barnett au Bataclan de Paris le samedi 9 juin ! Auteure de l'assez inépuisable album "Tell Me How You Really Feel", l'ultra douée Australienne a fait... La suite

Interview avec Courtney Barnett dans le cadre de la sortie de son nouvel album, Tell Me How You Really Feel en concert

Interview avec Courtney Barnett dans le cadre de la sortie de son nouvel album, Tell Me How You Really Feel par Pierre Andrieu
Melbourne, Australie, le 06/06/2018
Par l'intermédiaire d'un très pertinent logiciel de visioconférence (mais sans que la vidéo ne soit activée, ce serait trop facile), la sémillante, douée et rêveuse... La suite

The Black Angels, Slowdive, A Place To Bury Strangers, Bo Ningen, Jen Cloher, Acid Mothers Temple, The KVB, Group Doueh & Cheveu, Elephant Stone, Cosmonauts, Ulrika Spacek, Moon Gogo, CFM, The Murlocs, The Holydrug Couple, Beach Fossils, Petit Fantome (Levitation France 2017) en concert

The Black Angels, Slowdive, A Place To Bury Strangers, Bo Ningen, Jen Cloher, Acid Mothers Temple, The KVB, Group Doueh & Cheveu, Elephant Stone, Cosmonauts, Ulrika Spacek, Moon Gogo, CFM, The Murlocs, The Holydrug Couple, Beach Fossils, Petit Fantome (Levitation France 2017) par Pierre Andrieu
Le Quai, Angers, le 16/09/2017
Encore une super édition pour le festival Levitation France, l'immanquable version française du grand rassemblement d'obédience psychédélique initié à Austin, Texas par les... La suite

Lou Doillon : les dernières chroniques concerts

Dadju, Jane Birkin, Lou Doillon, Youssoupha, Patrick Bruel, Phanee de Pool, Orchestre de chambre de Lausanne, Jazzy Bazz, The Gardener and the Tree (Paléo Festival 2019)  en concert

Dadju, Jane Birkin, Lou Doillon, Youssoupha, Patrick Bruel, Phanee de Pool, Orchestre de chambre de Lausanne, Jazzy Bazz, The Gardener and the Tree (Paléo Festival 2019) par Lionel Degiovanni
Nyon, Suisse , le 28/07/2019
Phanee de Pool Le dimanche au Paléo Festival, je démarre avec un très bon concert au Club Tent. Il s'agit de Phanee de Pool. Cette jeune artiste déborde d'énergie, elle... La suite

John Cale présente l'album The Velvet Underground and Nico (+ invités : Carl Barat et Pete Doherty des Libertines, Mark Lanegan, Etienne Daho, Lou Doillon, Saul Williams, Animal Collective)  en concert

John Cale présente l'album The Velvet Underground and Nico (+ invités : Carl Barat et Pete Doherty des Libertines, Mark Lanegan, Etienne Daho, Lou Doillon, Saul Williams, Animal Collective) par lol
Philharmonie de Paris , le 03/04/2016
Comme pour beaucoup de monde, le Velvet Underground est à mes yeux un groupe majeur, qui a bousculé et changé la face du rock en y transfigurant son côté obscur, arty et... La suite

John Cale présente <i>The Velvet Underground and Nico</i> (avec Carl Barat et Pete Doherty des Libertines, Mark Lanegan, Etienne Daho, Lou Doillon, Saul Williams, Animal Collective) en concert

John Cale présente The Velvet Underground and Nico (avec Carl Barat et Pete Doherty des Libertines, Mark Lanegan, Etienne Daho, Lou Doillon, Saul Williams, Animal Collective) par Charliii
Philharmonie de Paris, le 03/04/2016
Après une recherche désespérée de place pour ce concert unique, me voici à la Philharmonie de Paris pour voir John Cale et ses invités interpréter l'album The Velvet... La suite

Paléo Festival 2013 : Neil Young & Crazy Horse + Alt-J + Mermonte + Phoenix + Lou Doillon + Palma Violets + Heymoonshaker + Sophie Hunger + The Lonesome Southern Comfort Company + Mama Rosin + Les clandestines  en concert

Paléo Festival 2013 : Neil Young & Crazy Horse + Alt-J + Mermonte + Phoenix + Lou Doillon + Palma Violets + Heymoonshaker + Sophie Hunger + The Lonesome Southern Comfort Company + Mama Rosin + Les clandestines par Lionel Degiovanni
Paléo festival - Nyon (Suisse), le 23/07/2013
Pour démarrer cette chronique du 38ième Paléo Festival de Nyon, évoquons tout d'abord quelques chiffres... Paléo a vu sa première session en 1976 et depuis, Paléo a accueilli 5... La suite

Poutre : les dernières chroniques concerts

Conger ! Conger ! + Poutre en concert

Conger ! Conger ! + Poutre par Catherine B
Makeda, Marseille, le 19/09/2019
a ... Donc hier soir et parce qu'il y a de la poésie dans la noise, à cause d'eux. Il y a ce qu'on entend, c'est fort, douloureux, l'exutoire pour le mal dedans... et la violence... La suite

(ma) Rue du Rock #5 (Festival Phocea Rocks) : Miss Paillette, Niwt, Copernic, The Insomniacs, January Sons, Yvi Slan, The Dirteez, Farouche Zoé, Harmonic Generator, Medusa, Roxys Angry, Duck Tape, Poutre, Conger! Conger!, Temenik Elektrik en concert

(ma) Rue du Rock #5 (Festival Phocea Rocks) : Miss Paillette, Niwt, Copernic, The Insomniacs, January Sons, Yvi Slan, The Dirteez, Farouche Zoé, Harmonic Generator, Medusa, Roxys Angry, Duck Tape, Poutre, Conger! Conger!, Temenik Elektrik par Philippe
Rue Consolat, Marseille, le 24/09/2017
Et de 5 ! C'est déjà l'édition #5 de la Rue du Rock par Phocea Rocks ! Comme le temps passe... Quand on repense aux deux premières, il y a de quoi mesurer le chemin parcouru,... La suite

Poutre + Kill the Thrill en concert

Poutre + Kill the Thrill par Mystic Punk Pinguin
Machine à Coudre - Marseille, le 21/05/2009
En attendant dans le sas, un nouveau venu me demande qui est en train de jouer. Me la pétant connaisseur, je réponds Lee Zeirjick, mon interlocuteur me regarde avec des yeux ronds... La suite

Poutre + Ici, vous êtes un touriste + N-Twin par Mystic Punk Pinguin
Le Lounge - Marseille, le 13/04/2008
Semaine hétéroclite avec l'accordéoniste fou Scott Taylor, le folk rabbitien de French Cowboy, la fanfare moldave Vagabontu et donc pour terminer un plateau noise / alternatif ce soir... Vu que c'était le groupe N-Twin qui organisait, j'y vais assez en confiance niveau choix musical. Je manque Bruit qui court, premier groupe toulousain... La suite

Paloma, Nîmes : les dernières chroniques concerts

Deluxe + Sôra en concert

Deluxe + Sôra par Lionel Degiovanni
Paloma, Nîmes, le 05/10/2019
Sôra Pour cette deuxième session de concert à Paloma, je vais retrouver le groupe Deluxe, qui est un groupe du coin. Mais pour démarrer la soirée, je découvre en première... La suite

Lysistrata + OPTM en concert

Lysistrata + OPTM par Lionel Degiovanni
Paloma, Nîmes, le 20/09/2019
OPTM Pour cette première date de la nouvelle saison à Paloma, je découvre un jeune duo qui est du coin. Il s'agit d'OPTM. Ce groupe se lance en 2017 dans une aventure... La suite

Lizzo (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) en concert

Lizzo (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 31/05/2019
Déjà vue en grande forme aux Trans Musicales de Rennes en 2014, la désormais superstar Lizzo (qui a paraît-il été récemment adoubée par Rihanna, houlala !) a tout démonté... La suite

John Butler Trio + Avalon Fay en concert

John Butler Trio + Avalon Fay par Lionel Degiovanni
Paloma, Nimes, le 02/07/2019
Avalon Fay Auteure, compositrice et interprète, Avalon Fay a plusieurs cordes à son arc. De Marseille à Hollywood, elle puise son inspiration dans divers thèmes tels que la... La suite