Accueil Chronique de concert Louis Bertignac
Mardi 17 septembre 2019 : 14351 concerts, 25679 chroniques de concert, 5264 critiques d'album.

Chronique de Concert

Louis Bertignac

Louis Bertignac en concert

Le Silo Marseille 26 janvier 2015

Critique écrite le par

Louis Bertignac au Silo à Marseille le lundi 26 janvier 2015 donc.

Par où commencer ?
Feu le Lycée Michelet (13004) en 1995, un pote achète Téléphone ‘La Totale' (un double-cd best of, à l'époque où ça se vendait encore pas mal...) puis me le prête peu de temps après. Il tourne en boucle à la maison.
Parallèlement passe sur M6 un Culture Rock spécial Téléphone (peut-être certains se souviennent-ils de cette émission présentée par Alain Gardinier puis Christophe Crénel, avec notamment des numéros sur Queen, les Who, l'après-Beatles ou encore la saga du Hard-Rock très informatifs en ces temps pré-internet). J'apprécie le reportage, et plus particulièrement les interventions du soliste sur ses guitaristes préférés (notamment Mick Taylor sur ‘Get Yer Ya-ya's Out' des Rolling Stones, merci du conseil !!!), sa participation guitare & chœurs, sa chanson (‘Cendrillon' live à Lyon 1984) et ses débuts solo (Cut sur le clip de ‘Jack' avec les Visiteurs et ‘Démantibulé' de 1993).
Puis sort ‘96', un album bien rock (‘Pas Cassé' et son riff stonien en diable, ‘Telle Est Ma Vie' avec un petit côté ‘Crazy' d'Aerosmith (sisi) dont Louis est amateur semble-t-il...) et une voix somme toute agréable.
Je rate pour une raison qui m'échappe la tournée qui passe par le Poste à Galène en 1997 (1ère saison du Poste ?). Un copain y était et m'en avait dit le plus grand bien.
En 1998 sort son double live (que je recommande chaudement !!!) et cette fois je ne le loupe pas au Moulin où il donne, avec un groupe étoffé (2 guitares, un clavier) un concert généreux de près de 3h. Un problème de sono et le voilà seul qui raconte une blague assez longue mais qui fonctionne et c'est reparti...

Bref, Louis n'avait plus rejoué en salle à Marseille depuis novembre 1998 (il y a bien eu un concert lors de la Fiesta des Suds en 2011 brillamment commenté ici par Gandalf -pléonasme ?- avec une jolie version acoustique de ‘La Bombe Humaine' mais c'était en festival...).
Les suiveurs du sieur Bertignac dans la région auront cependant pu le voir en power trio dans les endroits habituels (L'Usine à Istres, Cargo de Nuit à Arles, le Grenier à Sons (RIP) de Cavaillon, Voix du Gaou avant Texas...) ou moins (Pasino d'Aix avec JJ Goldman dans la salle, Casino d'Hyères ou de Carry) voire carrément bucoliques (Parc du Château de Sollies-Pont avec les musiciens Népalais de l'album ‘Longtemps', Mas des Escaravatiers à Puget-sur-Argens, Jardin de Suau à Brignoles, port de Bandol...).


Et nous voilà donc en cette froide soirée de janvier (funeste janvier 2015 d'ailleurs... et le concert de ce soir fera du bien) dans cette belle salle du Silo dont la programmation est telle, jusqu'à présent, que je n'y avais mis les pieds qu'une seule fois auparavant, pour les Rabeats ; ça tombe bien, un grand fan des Beatles va jouer ce soir.
Arrivés trop tard pour la première partie, Sirius Plan, un groupe de filles qui assure pas mal semble-t-il.
Intro du concert progressive sur le 1er extrait du nouvel album éponyme sorti en septembre 2014 ‘Suis-Moi'. Le son est clair, la guitare est tranchante comme il faut. Si la musique de Louis est plus posée sur album, en live le côté rock emporte la mise.
Plus de power trio, désormais, il y a 3 musiciens qui accompagne Louis sur scène : Marco Bravin à la basse (déjà présent pour la tournée Grizzly), son frère Nico à la guitare (de retour avec Louis depuis l'époque des Visiteurs) qui apporte une vraie densité au son et Jean-Philippe Fanfan à la batterie (prenant la suite toute récente du grand Eric Lebailly, croisé et salué à Rival Sons à Arles, batteur d'Adagio) efficace et toujours souriant, contribuant à la bonne ambiance générale. Ce dernier, son visage me dit quelque chose : il a fait partie des orchestres dans les émissions Nouvelle Star et The Voice.
The Voice, le mot est lâché : cela a fait débat chez les amateurs de Bertignac, pour certains étonnés de le trouver en prime time le samedi soir sur TF1. Cela a certes permis à Louis d'élargir son public (entre autres...) et de s'ouvrir à des personnes qui n'auraient peut-être pas fait l'effort sinon... Un artiste proche de son public (cf. les rencontres après les concerts) simple, authentique et virtuose qui le mérite. Et puis Louis a fait chanter ‘Cryin' d'Aerosmith à une des candidates en direct à la télé française à une heure de grande écoute, ce qui n'était plus arrivé depuis Nulle Part Ailleurs 1993 et rien que pour ça...
Mais reprenons le fil du concert. Beaucoup d'extraits de ‘Suis-Moi' l'album : ‘Confidences De Ma Junior', ‘Cathédrales', ‘Bientôt Les Clones', ‘Tu T'Endors' (qui trouve un écho particulier chez les parents de jeunes enfants...), ‘Embrasse-Moi' (avec son riff plus qu'inspiré de ‘Alright Now' de Free), ‘Le Pouvoir De Dire Non' et ‘Je Dis Oui' (fallait oser !), ‘Mes Icônes' et ses chœurs à la ‘Sympathy For The Devil' des Stones, ‘Laisse-Moi Dormir', ‘Minilou' en hommage à ses filles, moins efficace que sur album cette dernière pour moi.
Ces nouvelles chansons, on a vraiment envie de les écouter sur un autoradio en parcourant une highway quelconque dans l'Ouest américain (image...).
‘Je Joue' ré-arrangée par rapport à sa version de 2005 sur ‘Longtemps' fait bien participer le public.
Les reprises ne sont pas en reste, comme toujours avec L(o)ui(s) : du Téléphone bien sûr (‘Cendrillon' qui redevient seolon moi magistrale à deux guitares, comme sur la version live d'origine, ‘ça c'est vraiment toi' avec un bout de 'Satisfaction' de qui vous savez dedans, ‘New-York Avec Toi' joliment harmonisée avec les frères Bravin -Louis, en bon fan d'Oasis, a sûrement voulu avoir ses frères à lui sur scène-, ‘Un Autre Monde'. Pour ce morceau, et mon propos n'est pas de dire qui lave plus blanc, on voit vraiment que si JL Aubert avait la voix et les chansons dans Télèph -quoique...-, le son c'est indéniablement Louis).


Lors du passage seul en acoustique, ‘Knockin' On Heaven's Door' version Dylan sera jouée, joliment reprise par le public, timide au début du set puis plus relâché. Une reprise d'une reprise de Clapton ‘Have You Ever Loved A Woman' (ouf !). Akram (l'un des plus grands chanteurs avec lesquels il a collaboré, dixit Louis) et Atef Sedkaoui, vus dans The Voice, seront invités sur scène, le premier pour interpréter ‘Little Wing' d'Hendrix (agréable mais qui mériterait un traitement électrique), le second ‘Hallelujah de Léonard Cohen (plus dispensable selon moi). Dommage du coup que Flipper/Voodoo Chile ait été squizzée de la setlist.
Lola, la (charmante) fille de Marco Bravin (les frères Bravin sont un peu à domicile ce soir... L'un des deux au moins ayant habité -ou habite toujours ?- dans la région...) montera sur scène pour interpréter ‘Je Dis Oui' avec le maître de cérémonie au piano, ce qui est suffisamment rare pour être précisé.
Louis un peu enrhumé ce soir, entre chaque morceau, comme à son habitude prend son temps, sort ses bêtises et contribue à donner une atmosphère intime et sympathique à la soirée.
Quand il dit que les mamies présentes dans la salle l'ont connu dans The Voice, je serais tenté de lui répondre qu'elles sont en âge de l'avoir connu avec Higelin hihi.
‘Vas-Y Guitare', jouée vers la fin, constitue toujours un sommet de son répertoire et l'impro du soir est de haute volée.
Louis clôturera son concert (2h30, pas du tout à l'économie) avec une version de ‘Ces Idées-Là', seul avec sa SG d'abord, et un bon gros pain juste avant le 2ème couplet, pris avec humour. Il sera ensuite rejoint par son groupe pour un dernier solo vers les étoiles.
Les réserves que je pourrais finalement émettre sont les suivantes : un manque d'extraits de ses albums solo précédents (‘Pas Cassé', ‘Oubliez-Moi', '22 M²', ‘Tes Bonnes Choses' en acoustique), un peu toujours les mêmes reprises de Téléphone (après il faut contenter tout le monde c'est sûr). Il ne peut pas jouer 4h non plus...
En conclusion, je l'avais écrit sur son forum musique à l'occasion d'un concert à Cavaillon en 2005, je persiste et je signe : un concert de Louis Bertignac devrait être remboursé par la sécu (et quand on sait en plus que l'on peut toujours récupérer pour une somme modique le concert du soir sur une clé USB spéciale Gibson SG avec un très bon son, que demande le peuple ?!).

Voilà, keep on rocking !


PS : je profite de ce live-report pour féliciter les personnes faisant (ou ayant fait) vivre Live In Marseille (Pirlouiiit, Philippe, le Pinguin, Gandalf, Jorma, Boby, Mr Crash et ceux que j'oublie...) depuis tant et tant d'années. En amateur de musique live de la région marseillaise, votre site est VITAL.

Louis Bertignac : les dernières chroniques concerts

Les Bombes Humaines + Delao en concert

Les Bombes Humaines + Delao par Jérôme Justine
La Puce à L'Oreille, Riom, le 26/01/2019
La première partie est assurée ce soir par DelaO, groupe rock puydedomois. C'est à partir de là que c'est un peu parti en cacahuète dans ma tête fatiguée.... Après quelques... La suite

Les Insus? (Jean-Louis Aubert, Louis Bertignac et Richard Kolinka)   en concert

Les Insus? (Jean-Louis Aubert, Louis Bertignac et Richard Kolinka) par Xavier Averlant
Le Splendid, Lille, le 15/09/2015
Ambiance à bloc hier soir pour le deuxième concert des Insus? (aka Téléphone sans Corine Marienneau, c'est à dire : Jean-Louis Aubert, Louis Bertignac et Richard Kolinka), à Lille... La suite

Les Insus?  (Jean-Louis Aubert, Louis Bertignac et Richard Kolinka)   en concert

Les Insus? (Jean-Louis Aubert, Louis Bertignac et Richard Kolinka) par Xavier Averlant
Point Ephémère, Paris, le 11/09/2015
On l'a attendue cette journée, depuis ce fameux message de Richard Kolinka le 27 août dernier... L'attente a été longue. Les premiers jours, on a douté, faut avouer (non c'est... La suite

Louis Bertignac en concert

Louis Bertignac par Cedmcvsdiego
Casino, Bordeaux, le 29/01/2015
Hier soir, le casino Bordelais a pris un virage rock n'roll en bénéficiant d'un cours magistral de guitare dispensé par Bertignac aux 718 spectateurs présents (je sais, je suis... La suite

Le Silo Marseille : les dernières chroniques concerts

Joey Starr en concert

Joey Starr par Agent Massy
le Silo, Marseille, le 19/03/2019
Il s'agit d'un one-man show avec un pupitre et un canapé club sur scène. Public assez homogène, blanc, classe moyenne supérieure, 40 ans. Il s'agit de dire des textes classiques... La suite

Thérapie Taxi, Suzane, Sein (festival Avec le Temps) en concert

Thérapie Taxi, Suzane, Sein (festival Avec le Temps) par Lumak
Le Silo, Marseille, le 12/03/2019
Le festival Avec le temps 2019 s'ouvrait mardi dernier au Silo, avec 3 concerts au programme,: Sein, Suzane et Thérapie Taxi. La soirée était vraiment agréable, avec un festival... La suite

Rock Legends en concert

Rock Legends par Kris Tian
Marseille, le 29/01/2019
Ce soir ce n'est pas un mais trois groupes que je vais découvrir dans une ambiance rock. Je ne sais pas trop à quoi m'attendre en fait car je me dirige vers le Silo pour écouter... La suite

Marius et Fanny, opéra jazz de Vladimir Cosma en concert

Marius et Fanny, opéra jazz de Vladimir Cosma par odliz
Le Silo, Marseille, le 20/12/2018
À l'heure où Mr Thousand & Ramirez font résonner les cordes de leur mélopée country à l'Intermédiaire , nous prenons la tangente direction le Silo pour la première de... La suite