Accueil Chronique de concert Main Square Day 1 : Limp Bizkit, Queens of the Stone Age, Eels, Selah Sue, Beady Eye, Warpaint, Shaka Ponk...
Dimanche 22 octobre 2017 : 12903 concerts, 24657 chroniques de concert, 5181 critiques d'album.

Chronique de Concert

Main Square Day 1 : Limp Bizkit, Queens of the Stone Age, Eels, Selah Sue, Beady Eye, Warpaint, Shaka Ponk...

Main Square Day 1 : Limp Bizkit, Queens of the Stone Age, Eels, Selah Sue, Beady Eye, Warpaint, Shaka Ponk...  en concert

Citadelle, Arras 1er Juillet 2011

Critique écrite le par

Back to the roots pour la 7 éme édition du Main Square.

Si les dernières années le Main Square avait pu habituer à une programmation dont le line up donnait des allergies oculaires (où sur la même ligne figuraient Black Eyes Peas, Rammstein, David Guetta et Pearl Jam). Cette année marquait donc un grand retour aux fondamentaux. En alliant nouveaux talents (Selah Sue, I blame Coco...), et valeurs sures (Queens Of The Stone Age, Pj Harvey, Portishead...), tout en restant cohérent, le MSF promettait une belle édition dans la citadelle arrageoise.

Main Square


Pretty Reckless, sexy show.

Ouverture du Main Square par la plus charmante des demoiselles de la programmation (plus belle que Pj Harvey si si !!!), Taylor Momsen accompagnée de ses boys du Pretty Reckless. Bottes talonnées en cuire, portes jarretelles et T Shirt Metallica. Difficile de résister à l'ex gossip girl passée du côté obscur de la force. Et si depuis sa reconversion en bad girl du show biz les critiques n'en finissent plus de fuser. Ce vendredi Taylor a néanmoins fait fermer des bouches lorsqu'elle a ouvert la sienne. Une voix rock au service de riffs puissants comme a pu le démontrer le fameux "Make me wanna die".

Warpaint


Warpaint, mélopée planante pour gouter entre amis

Elles sont quatre, plutôt charmantes mais surtout charmeuses. Réduire les qualités des demoiselles Warpaint à leur simple physique serait une grossière erreur. Et pour cause, c'est en fermant les yeux que le véritable spectacle prend forme. Sous l'influence de douces mélodies cristallines, l'imagination transcende la vision. Transportait par les voix aériennes de Emily Kokal et Jenny Lee Lindberg qui ne sont pas sans rappeler celle d'une certaine Siouxsie lorsqu'elle s'amusait encore avec Banshees, l'impression de flotter parmi les nuages est immédiate. Dans le public, on reste stoïque pour mieux apprécier, on se tait pour mieux imaginer, on se contente de se laisser emporter. Une tache sans grande difficulté au détour d'un "undertow " voluptueux. Warpaint, première grande découverte du cru Main Square 2011, un instant résolument insaisissable.

Warpaint

Shaka Ponk



Shaka Ponk, french touch puta madré !


Ne pouvant utiliser leur fameux écran géant, cage virtuel de leur mascotte Goz, à cause de la lumière du jour, le subterfuge des Shaka Ponk était tout trouvé : Se peindre un costume sur le corps ! Car chez les singes délurés on ne fait rien à moitié. Considérant que le visuel est au moins aussi important que l'auditif, leur bodypainting spécial festival rééquilibrait la balance... Enfin pas tout a fait compte tenu de leurs morceaux tous plus impétueux les uns que les autres ! Un cocktail sur vitaminé dans lequel Samaha la nouvelle chanteuse trouve toute sa place.

Shaka Ponk


A droite, à gauche, sur scéne ou dans le public, Shaka Ponk occupe la scène comme aucun autre groupe programmé ce vendredi. En anglais ou en espagnol, les chansons trouvent immédiatement écho auprès d'un public survolté qui ne semble pas être dérangé par la tranchée scindant la fosse en deux. Quelques nouveaux titres à l'image du détonant "Let's Bang " fleurissent la set list. Mais ce sont bien les "How Kill a Star", "French Touch" ou encore "Hombre que Soy" que le public attend. Après une courte heure de déambulations frénétiques, grognements enjoués et sonorités énervées, les Shaka se retirent laissant derrière eux une citadelle... déboulonnée. Là où les Shaka Ponk passe, l'herbe ne repousse pas. Heureusement qu'il y avait que du sable !

Limp Bizkit


Limp Bizkit, mission inaccomplie !

Une exclue qui tombe à l'eau... En ayant choisi de ne se produire qu'au Main Square, Limp Bizkit vient de s'éviter une déception générale. Trop sur"faith " pour être crédibles dans leur dress code estudiantin, Fred et sa bande auront déchainé les foules sans pour autant retransmettre l'énergie à laquelle ils avaient pu habituer le public quelques années auparavant. Pourtant les hymnes emblématiques ne manquaient pas... De " My Way" à "Rollin" en s'exaltant sur "My Generation " et même l'insupportable reprise des Who "Behind blue eyes " transformée en karaoké où seul Fred Durst occupe l'immense scène, le set était fait sur mesure pour les inconditionnels du biscuit mou. Avantage de taille, la faible représentation du dégrisant Gold Cobra. Seulement avec un set amputé d'une dizaine de minutes, une cohésion de groupe proche d'un Parti Socialiste en primaire électorale, il fallait être crédule pour croire à un miracle autre que Fred Durst habillé de ses fringues du collège...

Limp Bizkit

qotsa2




Queens of the citadelle !

Depuis quelques années difficiles de rater Josh et ses hommes... En salle ou en festival, l'omniprésence est telle qu'on croirait que les Queens of the stone age sont français. Particulièrement en forme ce soir, QOTSA . A grand renfort d'hymnes toutes plus rock les unes que les autres "Little Sister" toujours aussi courte, " 3 & 7's " merveilleusement envoyé dans la figure d'un public qui en redemande et trouvera finalement son compte dans les notes de "Go with the flow". Ponctué par quelques ballades mirifiques, l'accalmie ne sera pas suffisante pour calmer les sujets des Queens of The Citadelle !

qotsa

Selah Sue



Selah Sue, merveilleuse.

Lorsque l'on a du talent, rapidement la convoitise, la jalousie et le mépris ne tardent pas à se manifester. Et Selah Sue aussi charmante et talentueuse soit elle, ne déroge pas à cette logique sophiste. "Elle en fait trop", "Les grimaces toutes les deux secondes , ridicule... " pouvait on entendre à la fin d'un show qui pourtant s'inscrivait dans la plus pure tradition des icones soul dont Selah incarne le légitime héritage. Accompagnée comme il se doit par une tripotée de musiciens, Selah Sue et son "Raggaemuffin" séduisent. Alors qu'il fait jour, le jeune femme se transforme en véritable bête de scène. S'il est vrai qu'elle grimace plus que de nécessaire, sa musique transcende son humble personne. Comme possédée, Selah Sue est indubitablement l'une des plus belles voix de l'année !

Selah Sue


Eels


Eels, E, Us

C'est une chose bien connu des affectionnados de la musique tout droit sortie des sixties / seventies, pour avoir la chance d'assister à une prestation grandiose d'Eels il ne faut qu'une seule chose : E doit être au plus mal. Aussi triste que cruel, ce constat ne prenait paradoxalement pas forme ce soir là. Plus souriant que jamais, E ne donnait plus cette curieuse impression d'être le noyau d'un atome de bohr dont les électrons se tiennent à l'écart. A l'instar de la prestation à Rock en Seine l'été dernier, Eels ressemble de nouveau à un groupe. Chaque chanson devient un orgasme auditif des les premières chansons dont "Flyswatter ", une petite merveille tout simplement.

Eels



Au fil des morceaux une ambiance aérienne s'installe, la nuit sombre revêt son manteau de fraicheur. Eels entame une transe universelle. Les battements rythmiques tiennent en haleine, la voix d'E s'empare de la masse compacte. Un voyage initiatique dans le passé débridé d'une Amérique capitale de la culture hippie, débute. Replongé au cœur des années 60 on s'imagine sur la banquette d'une vieille Ford devant un film de série B en ciné plein air. Le firmament astronomique chevauche les mélodies psychédéliques. L'air transpire l'amour. Soudain au détour d'un passage étouffé où le silence aurait été de bon ton, Linkin Park provoque un retour précipité à la réalité. Agacé, E ne fait pas dans la demi mesure. " Linkin Park ? C'est quoi ce groupe ? Qu'ils arrêtent de nous faire chier !". Même couvert par les hurlements du leader de LP, jusqu'à la fin le concert gardera cette ambiance si particulière. Aujourd'hui E allait bien, et putain qu'est ce que c'était bon ! Merci.

Beady Eyes


Beady Eye, retour à la source

Un choc ? Un uppercut plutôt pour l'égo ô combien surdimensionné de Liam Gallager. Relayé sur la seconde scéne du Main Square, l'ex co leader d'oasis semblait presque humble lorsqu'il décrochait, au bout de son micro, les premières paroles de "Four letter word ". C'était sans compter sa légendaire désinvolture ou populairement nommée irrespect. Quelques regards furtifs en direction du public, aucune attention envers un public pourtant conquis à la "cause" de Liam, bref le minimum du minimum syndical... Heureusement sur le plan purement musical, les compositions des Beady Eye se relèvent plus intéressantes que sur l'album. Un retour au rock britannique brut de décoffrage, sans fioriture mais avec toujours en demi teinte Oasis. Obsédé ? Au moins autant qu'hautain. Difficile donc de comprendre les nombreux fans présentent du début à la fin dans les premiers rangs. Dans la musique, fond et forme ne font qu'un. Ce soir Beady Eye était un désert sans oasis...

Beady Eyes

Chemical Brothers


Chemical Brothers, do it again.

Ils étaient attendus, ils n'ont pas déçu, ou presque. A l'issue du concert il y avait deux sortes de personnes : Celles qui avaient été subjuguées (surement pas par la musique) et celles convaincus d'avoir assisté à du Chemical bof bof. S'il est vrai que visuellement le show prenait des dimensions gigantesques avec un jeu de lumière époustouflant, musicalement la couleur différait... En enclenchant des le second morceau l'imparable "i> Do It Again" on pouvait s'attendre à bien plus que ce qu'ont pu offrir les Chemical Brothers. Pas mauvais mais loin d'être le meilleur de leur show, les saignées auditives étaient bien loin de vider l'énergie des adules du Big Beat débridé du duo anglais. Dommage...

Chemical Brothers

Martin Solveig


Martin Solveig, smash down..

Etrange fin de soirée que celle qu'a pu offrir Martin Solveig sur la Green Room. S'il est reconnu que MS incarne le modèle même de l'excellence du Djing français. Ce soir, Martin le génialissime avait inéluctablement délaissé sa place à Martin le jukebox. Jeu set et match pour le français depuis son terrain de tennis lumineux. Des transitions bâclées au service de remix, le mot est grand, qui ne différent quasiment pas des originaux, voilà les revers et autres coups droits qu'a pu distribuer Martin Solveig du haut de se platines. D'accord il y avait Rage Against The Machine, Nirvana, les Red Hot etc... Mais quel intérêt de se transformer en playlist deezer lorsque l'on a la réputation d'être un grand Dj ? 6-0/6-3/6-2 Solveig out !

Martin Solveig

> Réponse le 06 juillet 2011, par Bibifoc

On dit "citadelle arraGEOISE" et non arrassienne!!  Réagir

> Réponse le 06 juillet 2011, par Philippe

Eh bien moi cette affiche me donne toujours un prurit rectal, cher monsieur : Limp Bizkit et Martin Solveig, cotoyant les Queens of the Stone Age et Eels ? Papier Q et foulard Hermès mélangés, quelle grossièreté : business as usual chez les grossistes de Livenation ! Par contre : très chouette chronique et photos par ailleurs !...  Réagir

> Réponse le 06 juillet 2011, par Sami

Passe encore pour surestimer Selah Sue, elle est photogénique mais affubler le Solveig d'excellence et de génialissime ça pique un peu les yeux. Super clichés par contre, ça donne envie.  Réagir

> Réponse le 07 juillet 2011, par Boby

Comparé à ce qui se fait à l'époque dans le même registre Martin Solveig est plutot bon. Avec les petits riff funky de grattes, ca passait quand même bien. Pour Selah Sue, elle est vraiment bien ! Rien de plus à dire !   Réagir


Main Square Festival : les dernières chroniques concerts

Main Square Festival 2017 - jour 3 : RADIOHEAD, SAVAGES, LEMON TWIGS, MARK LANEGAN, LA FEMME, SEASICK STEVE, SPOON en concert

Main Square Festival 2017 - jour 3 : RADIOHEAD, SAVAGES, LEMON TWIGS, MARK LANEGAN, LA FEMME, SEASICK STEVE, SPOON par Xavier Averlant
La Citadelle d'Arras, le 02/07/2017
Le troisième et dernier jour du Main Square festival est placé sous le signe des groupes "à guitares"... MARK LANEGAN On commence l'après midi avec l'ex Screaming... La suite

Main Square Festival 2017 - jour 2 : DIE ANTWOORD, CAGE THE ELEPHANT, TALISCO en concert

Main Square Festival 2017 - jour 2 : DIE ANTWOORD, CAGE THE ELEPHANT, TALISCO par Xavier Averlant
La Citadelle d'Arras, le 01/07/2017
Main Square Festival 2017, jour 2, 1er juillet... TALISCO Le Bordelais Talisco aura eu l'insigne honneur d'entamer la soirée de la seconde journée de cette édition... La suite

Main Square Festival 2017 - jour 1 : SYSTEM OF A DOWN, BIFFY CLYRO, FRANK CARTER & THE RATTLESNAKES, THE NOFACE, THE INSPECTOR CLUZO, NORTH RAIN en concert

Main Square Festival 2017 - jour 1 : SYSTEM OF A DOWN, BIFFY CLYRO, FRANK CARTER & THE RATTLESNAKES, THE NOFACE, THE INSPECTOR CLUZO, NORTH RAIN par Xavier Averlant
La Citadelle d'Arras, le 30/06/2017
Mainsquare Festival 2017 : trois jours de tous les records Le Festival de musique pop rock d'Arras (Pas-de-Calais), qui présentait comme têtes d'affiche Radiohead et System... La suite

Iggy Pop + Louise Attaque + Jake Bugg + The London Souls (Main Square Festival 2016) en concert

Iggy Pop + Louise Attaque + Jake Bugg + The London Souls (Main Square Festival 2016) par Xavier Averlant
Citadelle d'Arras, le 01/07/2016
Pour sa 13e édition, le Main Square Festival d'Arras, organisé par Live Nation, s'est déroulé dans l'enceinte de la citadelle, site inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO.... La suite

Beady Eye : les dernières chroniques concerts

(mes) Eurockéennes 2011, 3/3 : Katerine, Beady Eye, Aaron, Carte blanche Katerine + Cabaret New Burlesque, Arctic Monkeys en concert

(mes) Eurockéennes 2011, 3/3 : Katerine, Beady Eye, Aaron, Carte blanche Katerine + Cabaret New Burlesque, Arctic Monkeys par Philippe
Presqu'Ile du Malsaucy, Evette Salbert, le 03/07/2011
La veille, c'est par ici ! Ce dimanche, troisième et dernier jour d'un festival décidément copieux et pratiquement sans faute de goût (citadelle d'Arras, suivez mon regard),... La suite

Beady Eye + The Dodoz en concert

Beady Eye + The Dodoz par lolo
Bikini, Ramonville, le 19/03/2011
Concert de Beady Eye à 19h (bientôt, on sera en matinale !), service d'ordre musclé digne du plan vigie pirate alerte maximum, limite fouille au corps, sandwichs jetés à la... La suite

Limp Bizkit : les dernières chroniques concerts

Kobra & The Lotus + Limp Bizkit + Paradise Lost - Sonisphere 1er jour  en concert

Kobra & The Lotus + Limp Bizkit + Paradise Lost - Sonisphere 1er jour par Abigail Darktrisha
@ Getafe Madrid Espagne, le 26/05/2012
Il y a des concerts comme ça où le moment de bonheur vient après coup, une fois l'action retombée et le calme revenu. C'est un peu ce que je ressentirai pour ce concert de... La suite

Limp Bizkit en concert

Limp Bizkit par keumar
Zénith de Paris, le 05/07/2009
5 ans après leur dernier concert en France dans le même lieu pour la sortie de leur album Results May Vary, les 5 de Limp Bizkit reviennent avec leur line-up original composé... La suite

Limp Bizkit par MBPR
Festi Neuch Neuchatel, le 06/06/2009
Wouah ! Limp Bizkit sur scène à Neuchatel après 8 ans d'absence (avec Wes)... Et bien le père Fred saute toujours partout, il hurle plus que jamais, il va vers son public... Du coup, l'ambiance est bel et bien présente dans la salle de concert pendant le show de Limp Bizkit ! bref juste énorme ce concert de Limp Bizkit. La suite

limp bizkit par droopy
zenith de paris, le 07/03/2004
Vraiment tres fort!! Le concert de limp bizkit dans un zenith aux tribunes fermées et pourtant une prestation impecable! Dommage pour ceux qui ont loupé ca ! Un fred durts en grande forme qui a prouvé que meme son dernier album pouvait donner en live! Vivement qu'ils reviennent!!!!!!!!!!!! La suite

Queens Of The Stone Age : les dernières chroniques concerts

Queens Of The Stone Age (live unplugged dans l'émission Very Good Trip de France Inter) en concert

Queens Of The Stone Age (live unplugged dans l'émission Very Good Trip de France Inter) par Pierre Andrieu
Studio 105, Maison de la Radio, le 28/08/2017
Grand moment et beau cadeau que ce concert semi acoustique des Queens Of The Stone Age donné le lundi 28 août au studio 105 de la Maison de la radio dans le cadre de l'émission... La suite

Iggy Pop (+ Josh Homme, Matt Helders, Dean Fertita, Troy Van Leeuwen & Matt Sweeney) - Post Pop Depression Tour en concert

Iggy Pop (+ Josh Homme, Matt Helders, Dean Fertita, Troy Van Leeuwen & Matt Sweeney) - Post Pop Depression Tour par lol
Le Grand Rex, Paris, le 15/05/2016
Je suis rarement objectif au sujet de l'Iguane... Iggy Pop est à mes yeux l'incarnation totale de la rock star et de la bête de scène. Seuls Mick Jagger, Jim Morrison ou un... La suite

Iggy Pop (+ Josh Homme, Matt Helders, Dean Fertita, Troy Van Leeuwen & Matt Sweeney) - Post Pop Depression Tour en concert

Iggy Pop (+ Josh Homme, Matt Helders, Dean Fertita, Troy Van Leeuwen & Matt Sweeney) - Post Pop Depression Tour par manuwino
Le Grand Rex, Paris, le 15/05/2016
On va tuer le suspense tout de suite, c'est très certainement à un des tous meilleurs concerts de l'année auquel on a assisté ce dimanche soir au Grand Rex. Pour plein de... La suite

Iggy Pop (+ Josh Homme & Co) en concert

Iggy Pop (+ Josh Homme & Co) par Gilles Barbeaux
Studio 210 - La Musicale de Canal +, Saint-Denis, le 02/05/2016
Bon, que dire qui n'ait pas encore été écrit sur Iggy Pop en live... Ben oui ce fut grand ! Voir l'Iguane monter sur la barrière dès le premier morceau ("Lust For Life") et... La suite

Selah Sue : les dernières chroniques concerts

Ben Harper and The Innocent Criminals + Selah Sue + Denaï Moore (Festival de Nîmes 2015) en concert

Ben Harper and The Innocent Criminals + Selah Sue + Denaï Moore (Festival de Nîmes 2015) par Jacques 2 Chabannes
Arènes de Nîmes, le 04/07/2015
Les Yeux Dans Les Cieux... Interrogation du soir, concernant la prochaine venue sur scène du sieur Harper suite au beau concert donné la veille au soir à Belfort et retransmis... La suite

Chinese Man, Deluxe, Pigeon John, Selah Sue (Fiesta des Suds 2014) en concert

Chinese Man, Deluxe, Pigeon John, Selah Sue (Fiesta des Suds 2014) par Marcing13
Marseille, le 17/10/2014
Après une 1ère soirée très réussie, cette deuxième soirée s'annonçait également intéressante avec une programmation très alléchante. Et malgré de très grosses difficultés de... La suite

Fiesta des Suds 2014 : Selah Sue + Pigeon John + Deluxe + Chinese Man ... en concert

Fiesta des Suds 2014 : Selah Sue + Pigeon John + Deluxe + Chinese Man ... par Serovi
Docks des suds - Marseille, le 17/10/2014
Voir chronique du J1 ici et du J3 là Une bonne nuit de sommeil, une journée de boulot et c'est reparti pour la grosse soirée du festival, où près de 20 000 personnes seront là... La suite

Orange RockCorps w/ Snoop Dogg/Flo Rida/Selah Sue/Lilly Wood & The Prick en concert

Orange RockCorps w/ Snoop Dogg/Flo Rida/Selah Sue/Lilly Wood & The Prick par Gandalf
Le Dôme de Marseille, le 04/10/2011
En voilà quand même une bien bonne idée.. "Tu donnes, tu reçois". De jeunes volontaires donnent quatre heures de leur temps pour divers travaux manuels (peinture, ramassage...), et... La suite

Shaka Ponk : les dernières chroniques concerts

Shaka Ponk (feat. Bertrand Cantat) en concert

Shaka Ponk (feat. Bertrand Cantat) par Cedmcvsdiego
Patinoire Meriadeck, Bordeaux, le 16/11/2014
Le show que propose le groupe d'electro-rock Shaka Ponk est radicalement différent de toutes les prestations musicales... Outre une puissance de feu hors norme, Goz et ses... La suite

 Festival Paléo : Pablo nouvelle +  Skip the Use + Maxime Le Forestier + Shaka Ponk + Salut C'est Cool + Carbon Airways en concert

Festival Paléo : Pablo nouvelle + Skip the Use + Maxime Le Forestier + Shaka Ponk + Salut C'est Cool + Carbon Airways par Lionel Degiovanni
Nyons ( suisse ) , le 25/07/2014
La journée de concert du vendredi commence avec le show case de Pablo nouvelle, au cosmos. Donc juste ok pour démarrer la journée avec un bon concert et un bon apéro ! Et quel... La suite

(mes) Eurockéennes 2014, 1/2 :  Pegase, Jungle, Jagwar Ma, Circa Waves, Franz Ferdinand, Parov Stelar Band, Shaka Ponk, M.I.A. en concert

(mes) Eurockéennes 2014, 1/2 : Pegase, Jungle, Jagwar Ma, Circa Waves, Franz Ferdinand, Parov Stelar Band, Shaka Ponk, M.I.A. par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 05/07/2014
"Etre rock en 2014", comme ont dit dans Rock & Folk, c'est peut-être écouter le concert de Metronomy en direct des Eurocks sur Inter, un vendredi soir dans sa cuisine, en... La suite

Shaka Ponk en concert

Shaka Ponk par Eddie
Bataclan, Paris, le 18/03/2014
J'avais quitté Shaka Ponk le 5 janvier 2013 à l'issue d'un concert surréaliste à Bercy. J'avais donc hâte de les retrouver et me faisais une joie à l'idée de les voir dans... La suite

The Chemical Brothers : les dernières chroniques concerts

(mon) Rock en Seine 2015, 2/2 : Kadavar, Pond, Last Train, Fuzz (Ty Segall), Jungle, Mark Lanegan Band, Parquet Courts, (Chemical Brothers) en concert

(mon) Rock en Seine 2015, 2/2 : Kadavar, Pond, Last Train, Fuzz (Ty Segall), Jungle, Mark Lanegan Band, Parquet Courts, (Chemical Brothers) par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 30/08/2015
Après une bien belle première journée passée vendredi au Parc de Saint-Cloud, et un samedi où nous avons vaqué ailleurs dans la capitale (...à entendre les retours et à voir les... La suite

(mes) Eurockéennes 2015, 1/2 : Grunge, Ibeyi, Seasick Steve, The Bawdies, Etienne Daho, Bo Ningen, Sleaford Mods, Major Lazer, Foxygen,  Chemical Brothers en concert

(mes) Eurockéennes 2015, 1/2 : Grunge, Ibeyi, Seasick Steve, The Bawdies, Etienne Daho, Bo Ningen, Sleaford Mods, Major Lazer, Foxygen, Chemical Brothers par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 04/07/2015
Et soudain, le doute saisit le chroniqueur, déferlant sur son esprit tel une armée grimaçante et marronnasse de Wildlings revenus d'entre les morts, franchissant le Mur écroulé... La suite

Festival de Nimes : The Do + Crystal Castles + Metronomy + Chemical Brothers en concert

Festival de Nimes : The Do + Crystal Castles + Metronomy + Chemical Brothers par Yann B
Arènes - Nimes, le 06/07/2011
Seule virée à Nîmes cette année pour nous, mais d'importance, puisque ce concert constitue mon cadeau d'anniversaire, avec les maîtres anglais de l'electro en tête d'affiche. ... La suite

Neil Young, Gossip, Grinderman, MGMT, Radiohead, Kings Of Leon, Jay-Z, Gnarls Barkley, The Raveonettes, Jose Gonzales, Yeasayer, Santogold, Black Mountain, Digitalism, Band Of Horses, Tokyo Police Club, Salomon Burke, Cat Power, Bonnie Prince Billy, Teitur, A Kid Hereafter, Duffy (Roskilde Festival 2008) en concert

Neil Young, Gossip, Grinderman, MGMT, Radiohead, Kings Of Leon, Jay-Z, Gnarls Barkley, The Raveonettes, Jose Gonzales, Yeasayer, Santogold, Black Mountain, Digitalism, Band Of Horses, Tokyo Police Club, Salomon Burke, Cat Power, Bonnie Prince Billy, Teitur, A Kid Hereafter, Duffy (Roskilde Festival 2008) par Pierre Andrieu
Roskilde, Danemark, le 06/07/2008
Créé en 1971, le festival Roskilde est un des rendez-vous incontournables du circuit européen pour les artistes du monde entier... La raison de ce succès est assez... La suite

The Pretty Reckless : les dernières chroniques concerts

The Pretty Reckless en concert

The Pretty Reckless par Fanrem
La Maroquinerie, Paris, le 09/12/2010
La vie réserve parfois des surprises insoupçonnables, qui tiennent à un fil. Dans mon cas, au fait que j'ai un téléviseur branché en permanence sur MTV2, et donc par un beau jour... La suite

Warpaint : les dernières chroniques concerts

Warpaint + The Garden en concert

Warpaint + The Garden par Pauline Duval
Le Trianon, Paris, le 16/03/2015
En première partie de Warpaint ce soir au Trianon, The Garden. Le nom évoque une chanson de PJ Harvey, nous sommes bien loin du compte. Un duo bassiste/batteur à l'allure... La suite

Soundgarden, Magic Numbers, Birth Of Joy, Connan Mockasin, St. Paul and the Broken Bones, Royal Blood, Lyenn, Lee Fields, Warpaint, Dum Dum Girls, Johnny Winter, Heymoonshaker, Lys, Lo'Jo, Superpoze, Ume, Hospital Ships... (Festival South By Southwest - SXSW 2014) en concert

Soundgarden, Magic Numbers, Birth Of Joy, Connan Mockasin, St. Paul and the Broken Bones, Royal Blood, Lyenn, Lee Fields, Warpaint, Dum Dum Girls, Johnny Winter, Heymoonshaker, Lys, Lo'Jo, Superpoze, Ume, Hospital Ships... (Festival South By Southwest - SXSW 2014) par Keeponrocking
Austin, Texas, le 15/03/2014
Mardi 11 mars 2014 : Premier jour du festival musical pour ce SXSW 2014. La ville d'Austin, Texas, est déjà bondée depuis plusieurs jours, prise d'assaut par le... La suite

Warpaint en concert

Warpaint par Coline Magaud
Le Trabendo, Paris, le 20/01/2014
Le moment tant attendu de revoir les Californiennes de Warpaint est enfin arrivé et une chose est sûre, les attentes quant à leur nouvel album sont grandes tant leur premier... La suite

Yo La Tengo, Hot Chip, The Knife, Warpaint, Jagwar Ma, The Haxan Cloak, Savages, Mac Demarco, No Age, Connan Mockasin, Colin Stetson, Panda Bear, Danny Brown, Majical Cloudz, Omar Souleyman, Youth Lagoon, Pegase (Pitchfork Music Festival Paris 2013) en concert

Yo La Tengo, Hot Chip, The Knife, Warpaint, Jagwar Ma, The Haxan Cloak, Savages, Mac Demarco, No Age, Connan Mockasin, Colin Stetson, Panda Bear, Danny Brown, Majical Cloudz, Omar Souleyman, Youth Lagoon, Pegase (Pitchfork Music Festival Paris 2013) par Audreymllr
Grande Halle de La Villette, Paris, le 02/11/2013
Troisième édition du Pitchfork Music Festival Paris, qui a une fois de plus investi la Grande Halle de la Villette pour trois nuits de concerts, du 31 octobre au 2 novembre... La suite

Citadelle, Arras : les dernières chroniques concerts

Main Square Festival 2017 - jour 3 : RADIOHEAD, SAVAGES, LEMON TWIGS, MARK LANEGAN, LA FEMME, SEASICK STEVE, SPOON en concert

Main Square Festival 2017 - jour 3 : RADIOHEAD, SAVAGES, LEMON TWIGS, MARK LANEGAN, LA FEMME, SEASICK STEVE, SPOON par Xavier Averlant
La Citadelle d'Arras, le 02/07/2017
Le troisième et dernier jour du Main Square festival est placé sous le signe des groupes "à guitares"... MARK LANEGAN On commence l'après midi avec l'ex Screaming... La suite

Main Square Festival 2017 - jour 2 : DIE ANTWOORD, CAGE THE ELEPHANT, TALISCO en concert

Main Square Festival 2017 - jour 2 : DIE ANTWOORD, CAGE THE ELEPHANT, TALISCO par Xavier Averlant
La Citadelle d'Arras, le 01/07/2017
Main Square Festival 2017, jour 2, 1er juillet... TALISCO Le Bordelais Talisco aura eu l'insigne honneur d'entamer la soirée de la seconde journée de cette édition... La suite

Main Square Festival 2017 - jour 1 : SYSTEM OF A DOWN, BIFFY CLYRO, FRANK CARTER & THE RATTLESNAKES, THE NOFACE, THE INSPECTOR CLUZO, NORTH RAIN en concert

Main Square Festival 2017 - jour 1 : SYSTEM OF A DOWN, BIFFY CLYRO, FRANK CARTER & THE RATTLESNAKES, THE NOFACE, THE INSPECTOR CLUZO, NORTH RAIN par Xavier Averlant
La Citadelle d'Arras, le 30/06/2017
Mainsquare Festival 2017 : trois jours de tous les records Le Festival de musique pop rock d'Arras (Pas-de-Calais), qui présentait comme têtes d'affiche Radiohead et System... La suite

Iggy Pop + Louise Attaque + Jake Bugg + The London Souls (Main Square Festival 2016) en concert

Iggy Pop + Louise Attaque + Jake Bugg + The London Souls (Main Square Festival 2016) par Xavier Averlant
Citadelle d'Arras, le 01/07/2016
Pour sa 13e édition, le Main Square Festival d'Arras, organisé par Live Nation, s'est déroulé dans l'enceinte de la citadelle, site inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO.... La suite