Accueil Chronique de concert Marquis de Sade + Fabio Viscogliosi (Nuits de Fourvière 2018)
Mardi 13 novembre 2018 : 12655 concerts, 25240 chroniques de concert, 5234 critiques d'album.

Chronique de Concert

Marquis de Sade + Fabio Viscogliosi (Nuits de Fourvière 2018)

Marquis de Sade + Fabio Viscogliosi (Nuits de Fourvière 2018) en concert

Odéon - Théâtres romains de Fourvière (Lyon) 25 juillet 2018

Critique écrite le 27 août 2018 par Ylxao

Ce lundi 25 Juin, une belle soirée au doux parfum crépusculaire s'annonce dans les ruines circulaires de Lyon : Fabio Viscogliosi en première partie et en tête d'affiche, une venue très attendue à Lyon pour les Marquis de Sade.



Fabio Viscogliosi

Fabio Viscogliosi, talentueux artiste lyonnais, porte plusieurs casquettes. Polyvalent, il est à la fois connu pour ses ouvrages dans la bande dessinée, et notamment pour ses qualités de musicien qui l'amènent au cours de sa carrière à côtoyer le milieu du cinéma : " Cette femme-là " de Guillaume Nicloux et collaborer avec plusieurs autres artistes comme Yann Tiersen ou encore The Married Monk.



Ce soir, nous le retrouvons donc en début de soirée. Dés le commencement, l'ambiance est assez feutrée dans l'Odéon. Le cadre de l'installation scénique ouvre la vue sur la ville que l'on peut survoler en détail. Le panorama est splendide : le regard peut errer depuis la Saône et remonter tout le vieux Lyon, traverser les ponts et aller s'attarder sur d'autres toits de la ville et autres monts lointains. Revenons-en à la musique. De pair avec l'atmosphère chaleureuse et bienveillante qui s'installe dans le théâtre antique, les mélodies de Fabio Viscogliosi circulent librement dans l'air du soir et nous entraînent dans une dolce vita de June. L'arôme des vacances distille son bien-être dans le public. Pour ceux qui ne le seraient pas encore (et dont je fais partie alors) nous, nous laissons transporter par l'allégresse qui découle de cette musique relaxante. La guitare, lancinante, nous invite à décrocher du quotidien et à profiter pleinement de ces paysages flegmatiques qui s'invitent dans nos oreilles. Le chant clair et mesuré de l'artiste nous confirme l'allée sans détour vers une soirée sans fausses notes.

Vient alors l'heure pour l'artiste lyonnais d'achever son set. Qu'il est ainsi agréable de se retrouver ainsi en demi-cercle, comme conviés à un spectacle dans un décors de rêve. Le sol, comme hanté d'un autre temps, semble véhiculer ce qui ressemblerait à une sagesse oubliée et nous, spectateurs, seriont comme pénétrés d'une promesse passée. Je ne saurais comment l'expliquer mais chaque année, je perçois une sensation à l'aspect sacrée, comme un sentiment un peu précieux, qui tiendrait du rituel dans le fait d'être là, assise avec tant d'autres personnes aux Théâtres antiques de Fourvière. Comme si la pierre, ancienne, se souvenait avoir auparavant accueillit de nombreuses personnes pour d'autres festivités et manifestait un souvenir un peu nostalgique, puis nous le retransmettait... Une bien curieuse pensée qui me fait rêvasser quelques minutes en attendant la deuxième partie de soirée.



Marquis de Sade

Puis vient le tour des très attendus rennais : Marquis de Sade. Les amateurs du groupe de la première heure semblent plus que présents ce soir dans le théâtre et se sont donnés rendez-vous dans la fosse. Le groupe breton après des années de séparation s'était reformé pour une grande date à Rennes le samedi 16 Septembre 2018 au Liberté.

Bien qu'ayant connu une existence relativement brève (de 77 à 81), le groupe, filant comme une comète dans les années 80, a su marquer le paysage musical de l'époque. Franck Darcel, guitariste et Philippe Pascal, deux des membres piliers du groupe, lancent le concert avec leur apparition sur scène. Les titres qui ont tant imprégnés et inspirés les années 80 défilent : "Silent world", "Rue de Siam", le célèbre "Conrad Veidt", "Nacht und Nebel", "Walls", "Henry"... Le fameux "Skin Disease" réapparaîtra à deux reprises au cours de la soirée, notamment au rappel.



La voix de Philippe Pascal n'a quasiment pas pris une ride, elle a juste gagné en maturité. Comme un vin ayant patiemment mûri, on ne peut que s'en délecter davantage. L'accompagnement musical diffuse sa tension dans les rangs, la mélodie s'appuie sur des accords de guitare saturée, une batterie, nerveuse, qui s'en donne à coeur joie pour délivrer un tempo agité à certains moments, devançant le reste pour embrayer sur quelque chose d'assez musclé puis se réajustant par la suite pour faire retomber un peu la fièvre déployée. Un saxophone tout à tour coloré et audacieux s'immisce dans les compositions comme "Air Tight Cell"...



Au cours de son aventure le groupe aura su insufflé son empreinte et compte des références variées au niveau des domaines d'intérêts en piochant à la fois dans la littérature, le cinéma, la peinture et la musique : Antonin Artaud, écrivain surréaliste, Egon Schiele, peintre issu de l'expressionnisme allemand, Conrad Veidt (acteur allemand de l'entre-deux-guerres)... Toutefois, on sent perceptiblement cette ombre nébuleuse et ce jeu de clair obscur s'extraire de chacune de ces références et qui ce soir est revenue hanter l'oeuvre musicale du groupe. Sensation délectable que de se sentir transporté dans ces dérives sonores tantôt embrumées, tantôt auréolées d'une timide lumière fantomatique.



Vint le moment toujours redouté : la fin du concert. Inutile de dire que le groupe reviendra sur scène pour raviver le plaisir de quelques minutes supplémentaires arrachées au temps... Le célèbre lancé de coussins verts ne manque pas de clore la soirée. Encore un excellent de moment passé aux Nuits de Fourvière. Vivement l'année prochaine !


Les Nuits de Fourvière : les dernières chroniques concerts

Arctic Monkeys (Les Nuits de Fourvière 2018) en concert

Arctic Monkeys (Les Nuits de Fourvière 2018) par Pierre Andrieu
Théâtre antique de Fourvière, Lyon, le 10/07/2018
"Le plus grand groupe de rock du monde..." Affichant toujours une classe américaine leur permettant d'évoluer bien au-dessus des autres, les Arctic Monkeys ont une fois de... La suite

Jack White (Nuits de Fourvière 2018) en concert

Jack White (Nuits de Fourvière 2018) par Pierre Andrieu
Théâtre antique de Fourvière, Lyon, le 08/07/2018
Les Nuits de Fourvière ont eu droit à un grand Jack White le 8 juillet ! Venu pour présenter son dernier disque en date, l'ambitieux et un peu délicat à appréhender au début... La suite

Massive Attack + Young Fathers (Nuits de Fourvière 2018à en concert

Massive Attack + Young Fathers (Nuits de Fourvière 2018à par Kx Santos
Théâtre Antique de Fourvière, Lyon, le 01/07/2018
2018. 1er Juillet. Dimanche. Grande Joie dans nos oreilles tirée de ce fort instant passé au théâtre antique de Fourvière en présence des Youngs Fathers et de Massive Attack.... La suite

Royal Blood + The Limiñanas (Nuits de Fourvière 2017) en concert

Royal Blood + The Limiñanas (Nuits de Fourvière 2017) par Daddrock
Theatre antique de Fourvière, Lyon, le 10/07/2017
Dress code du soir à Fourvière, HELLFEST ! Le ton est donné. Ce sera fort, bruyant, décapant. Pour oublier une première partie au goût fade proposée par The Liminanas, il fallait... La suite

Odéon - Théâtres romains de Fourvière (Lyon) : les dernières chroniques concerts

Massive Attack + Young Fathers (Nuits de Fourvière 2018à en concert

Massive Attack + Young Fathers (Nuits de Fourvière 2018à par Kx Santos
Théâtre Antique de Fourvière, Lyon, le 01/07/2018
2018. 1er Juillet. Dimanche. Grande Joie dans nos oreilles tirée de ce fort instant passé au théâtre antique de Fourvière en présence des Youngs Fathers et de Massive Attack.... La suite

Arctic Monkeys (Les Nuits de Fourvière 2018) en concert

Arctic Monkeys (Les Nuits de Fourvière 2018) par Pierre Andrieu
Théâtre antique de Fourvière, Lyon, le 10/07/2018
"Le plus grand groupe de rock du monde..." Affichant toujours une classe américaine leur permettant d'évoluer bien au-dessus des autres, les Arctic Monkeys ont une fois de... La suite

Jack White (Nuits de Fourvière 2018) en concert

Jack White (Nuits de Fourvière 2018) par Pierre Andrieu
Théâtre antique de Fourvière, Lyon, le 08/07/2018
Les Nuits de Fourvière ont eu droit à un grand Jack White le 8 juillet ! Venu pour présenter son dernier disque en date, l'ambitieux et un peu délicat à appréhender au début... La suite

Royal Blood + The Limiñanas (Nuits de Fourvière 2017) en concert

Royal Blood + The Limiñanas (Nuits de Fourvière 2017) par Daddrock
Theatre antique de Fourvière, Lyon, le 10/07/2017
Dress code du soir à Fourvière, HELLFEST ! Le ton est donné. Ce sera fort, bruyant, décapant. Pour oublier une première partie au goût fade proposée par The Liminanas, il fallait... La suite