Accueil Chronique de concert (mon) Marsatac 2006 : Mogwaï, 2 Lone Swordsmen, Jahcoozi, Funkstörung, The Rapture, Vitalic, Peaches, Matthew Herbert, The Hacker
Vendredi 6 décembre 2019 : 10555 concerts, 25827 chroniques de concert, 5280 critiques d'album.

Chronique de Concert

(mon) Marsatac 2006 : Mogwaï, 2 Lone Swordsmen, Jahcoozi, Funkstörung, The Rapture, Vitalic, Peaches, Matthew Herbert, The Hacker

(mon) Marsatac 2006 : Mogwaï, 2 Lone Swordsmen, Jahcoozi, Funkstörung, The Rapture, Vitalic, Peaches, Matthew Herbert, The Hacker en concert

Esplanade St Jean J4, Marseille 29 septembre 2006

Critique écrite le par


Troisième édition du festival Marsatac sur le J4, et pour la première fois ils ont fait exprès d'être ici ! Ca se sent de suite : aménagement beaucoup plus réfléchi et convivial que précédemment (bon, certes les fauteuils roulants peuvent toujours aller se faire peindre, grmbl), jolis chapiteaux, toilettes peu nombreuses mais somptueuses, bars sympathiques et abrités. Une organisation discutable au niveau de l'achat des tickets de bar, mais en corollaire beaucoup plus de fluidité aux bars. Pour cette soirée "nuque longue triomphante", arrivage massif d'une population stylée - programmation électro pointue oblige. Et quelques types en tenue crado-festival (en souvenir de la poussière de l'an passé) venus plutôt pour le rock, dont je fais partie - pour voir Mogwai, Peaches, The Rapture, et le très rock Vitalic, on veut bien se déplacer quand même !!


On commence avec le post-rock de Mogwaï et une première hallucination : il avait fallu se battre cet été pour ne serait-ce qu'entrer sous le chapiteau aux Eurockéennes (8000 places), et ici vu l'heure précoce (et le public plus électro), on arrive tranquille au troisième rang, sans forcer. Il est vrai que programmer ce groupe-ci, à cette heure-là et dans ce festival-ci, est assez incongru. Mais on ne va pas s'en plaindre, étant un grand fan, on se fout pas mal que le groupe commence devant une salle presque vide !


Histoire de charmer l'auditoire d'entrée, la somptueuse Friend of the Night, pic de l'album Mr Beast (que je préconise de toutes mes forces !). Un départ inhabituellement sage au niveau décibel (les aurait-on briefés ?). Puis Travel is dangerous, où Stuart Braithwaite et sa bande commencent à faire parler la poudre. Plus encore sur la superbe Hunted by a freak où la voix se fait vocodée et caressante quelques instants, avant une déferlante sonique et vibratoire, jouissive (à noter pour d'autres : ce groupe arrive à jouer fort sans faire mal aux oreilles).


Petite pause dans la progression inexorable des décibels avec I know you are but what am I, puis les vibrations de basse s'amplifient encore sur un concert en apesanteur, le groupe étant soigneusement caché dans des fumées et des lumières colorées : notamment la tellurique, lente et violente We're no Here appuyée par un stroboscope épileptique, puis l'explosive Glasgow Mega Snake que - désolé de le dire à chaque fois - Muse n'arrivera jamais à écrire, une splendeur.


D'autres chansons plus anciennes seront jouées aussi, et notamment celle extraite de Rock Action, et qui vient conclure, par 10 minutes de bruit apocalyptique, saturations de guitares et basses diverses, et chaos lumineux, une prestation Mogwaienne de très haute volée, et presque en petit comité même si le chapiteau a fini par se remplir ! Le plancher vibre encore bien après la sortie du groupe, ça commence bien nom de Zeus, sauf que le prochain groupe de rock est dans ... trois heures !


Heureusement les programmes imprimés n'engagent que ceux qui y croient : tout sera complètement chamboulé (apparemment il y avait la bonne version sur le site web du festival - ndP : nouvelle preuve de la meilleur fiabilite de la presse internet, qui peut etre mis a jour jusqu'a la derniere minute, vs. la presse papier imprimee minimum une semaine avant), mais plutôt dans le bon sens me concernant : les lives d'abord, les DJ sets après. Voici donc, il me semble, 2 Lone Swordsmen, groupe d'électro-punk braillard avec boîte à rythme, qui fait mal aux oreilles, lui (les aïgus, les gars, baissez les aigüs !!!), c'est pas beau du tout, du tout.


On s'échappe donc dans le petit chapiteau, pour découvrir un trio DJ/bass/chanteuse tout feu tout flamme : Jahcoozy et sa somptueuse et énervée créature sri-lankaise. Celle-ci harangue la foule, racontant volontiers des cochonneries à caractère sexuel, sur des airs tantôt hip hop, tantôt électro-rock déchaîné, tantôt big beat, avec de curieuses mais marrantes projections d'acteurs hollywoodiens remixés en fluo (James Stewart, Audrey Hepburn notamment en font les frais).


Tout ce qui fait danser est bon à prendre par ce trio infernal qui met une grosse ambiance : trip hop et enfin techno-basse pour finir cette excellente et pétaradante prestation scénique... petite claque quand même, un peu comme la surprise de Busdriver l'an dernier !


Mais rejoignons tout de suite un duo de Dj's, il faut bien commencer vu la liste : Funkstörung feat Phon.O... n'ayant entendu là qu'une succession de beats minimalistes (sur des visuels pas mal il est vrai), je laisse la parole à des gens plus pointus, les programmateurs : "entre électro minimale (certes) revigorante et booty bass incisive". Bref et pour résumer : quand on connaît pas, c'est juste ...chiant ! Et en plus ça dure des heures. Brrrr...


Alors rejoignons tout de suite Mathieu H... pouf pouf, ce quatuor de chevelus braillards ne saurait être que ... The Rapture. Sensations new-yorkaise taillée pour les dance floors, dont je n'aime ni l'ancien ni le nouvel album, mais enfin je veux bien voir la chose en direct. Certes ils ont quelques bonnes chansons comme The Devil, enlevée et outrageusement funky. Mais cette voix miauleuse de fausset, pitié... les filles du premier rang adorent, cela dit !


Autre single supposément imparable et qui amuse l'oreille, Get myself into it. Horripilé quand même par le chant, on s'échappe quelques instants aller déposer une humble miction dans la mer (on va quand même pas faire la queue aussi pour faire pipi !). Retour sur le nouvel album Pieces of the People we love que le groupe défend tant bien que mal (l'autre chanteur est limite aussi...), ainsi que House of Jealous Lovers, historiquement leur premier tube, et qui met une très grosse ambiance.


Tout ça sonne quand même tout le temps un peu pareil, globalement je ne suis pas très convaincu mais reconnaissons qu'à défaut d'autre chose, The Rapture est un groupe ... très dansant ! Et c'est tout ce qu'il faut leur demander.


Quoi qu'il en soit, et là on sait qu'on ne sera pas déçu parce qu'on en avait éructé de plaisir à Rock en Seine 2005, voici Mr Vitalic, probablement le meilleur DJ électro-rock en activité, venu comme d'habitude jouer des versions complètement torturées des chansons de son somptueux disque Ok Cowboy. Le public ne s'y est pas trompé, qui a ce coup-ci bourré le petit chapiteau jusqu'à la gueule, le transformant en étuve (la sueur ruisselle sur les parois, beurk...). Comme à son habitude, l'homme se cache et a disposé un écran devant lui pour les projections.


Après un écran Windows XP qui fera ricaner l'auditoire, il nous cueille à froid avec Polkamatic (en version méchante) et d'autres trucs tous remixés ensemble et très méchants, où l'on reconnait des sons et des boucles de l'album (Poney part 1 et 2 par exemple) sans pour autant identifier les chansons. La température explose, l'ambiance atteint aussi des sommets, fait inhabituel pour un DJ, des gens slamment même ! Quand survient le beat et le vrombissement faramineux de la terrifiante La Rock 01, remixée comme par un démon, on est passé de l'autre côté : plus personne ne pourra sortir ni entrer, bienvenue en enfer !


Mais s'il faut en crever, pourquoi pas, c'est trop bon ! My Friend Dario suivra, single qui l'a fait connaître et avec projection du fabuleux clip qui l'accompagne (cadeau-bonus en passant : il est toujours visible on line ici !), là encore c'est bon à en crever, c'est l'émeute et le triomphe que viennent encore aggraver, sans coup férir, No Fun (superbe en live), Valetta Fanfares (batucada version techno), et un final dantesque sur New Man qui fait littéralement grimper les gens aux pylones. Ouahhhhh - on s'est encore méchamment fait passer à tabac par ce loubard de Pascal Arbez. KO debout, vite, une bière...


Après avoir repris ses esprits, on va constater qu'on a probablement bien fait de ne pas aller voir Peaches à la place. La chanteuse canadienne à l'image si sulfureuse, fait du boucan mais il n'y a pas grand choses derrière, pas plus que sur ses albums, politiquement engagés, féministes (Fatherfucker) et anti-Bush (Impeach My Bush) - certes c'est louable, mais musicalement sans intérêt. A moins que jouer en sous-vêtements soit un parangon de provocation.


En plus il est vrai que (comme me l'a signalé une copine perfide), Merrill Nisker devrait faire plus de vélo... On verra trois chansons, certes de bonne tenue, dont le "premier tube de Peaches"(ça c'est de l'info non ?), chansons électro-punk qui sonne pas mal du tout. Le reste est trop ostentatoire, ou pas assez provocant, bref juste un peu vulgaire, globalement bof.


Hélas le temps des DJ sets est venu. Petit passage à la performance d'un inconnu : à une porte, un type me certifie que c'est John Lord Fonda, à une autre on me dit que c'est Matthew Herbert (ndP : je confirme).. il est vrai que rien ne ressemble autant à un DJ techno qu'un autre DJ techno... En tout cas celui-ci (appelons-le Mr X), propret dans sa chemisette et bien terne après Vitalic, fait un set pas trop mal, si l'on excepte ses visuels franchement moches, set que j'écoute d'une oreille distraite en papotant (c'est dingue le monde qu'on peut croiser à un festival électro et rock sur le J 4, ça n'arrête pas...).


Plus tard encore, un passage à The Hacker, DJ grenoblois assez puissant en plutôt enthousiasmant, même sans sa copine Miss Kittin'. En plus ses visuels à lui, semblent comme des courts-métrages intriguants, un vrai boulot de cinéma, ça change un peu de tous ces visuels fainéants... J'y reste un moment et ça le fait pas mal du tout ! Mais bon, il est 3 h 30 du matin et je n'ai pas de drogue, alors pour le soi-disant fabuleux DJ marseillais qui doit passer à 5 h du matin, eh ben ça sera sans moi, désolé ! Espérons qu'un clubber plus aguerri pourra relater au mieux les prestations électro, pas trop mon domaine comme on a pu s'en apercevoir.


Retour à pied guilleret et éméché, assez interminable depuis le Vieux-Port, heureusement acocmpagné de l'enthousiasmant album de Poni Hoax, que je recommande vivement pour conclure. En tout cas, encore une bien belle soirée sur le J4, et pour un prix très raisonnable (surtout en passant par nos copains de Digitick), le festival continue dès demain soir avec Public Enemy mais ça, c'est quelqu'un d'autre qui devra le chroniquer !! En attendant, souhaitons pour finir une Longue vie à Marsatac !

A lire aussi sur CnC : Une journée à Marsatac 2005 (et plein d'autres chroniques du même festival).

Photos Pirlouiiiit et Philippe mais chuuut !

Comme promis en bonus, des vidéos (qualité appareil photo) pour au moins se faire une idée : par ici !

Festival Marsatac : les dernières chroniques concerts

Festival Marsatac : Rejjie Snow, Kokoko, Nasser, Paul Kalkbrenner, Aloha Orchestra, Nekfeu... en concert

Festival Marsatac : Rejjie Snow, Kokoko, Nasser, Paul Kalkbrenner, Aloha Orchestra, Nekfeu... par Sami
Parc Chanot, Marseille, le 16/06/2018
Après le carton plein vendredi pour le concert d'IAM raconté par Laurent, quelques photos et lignes de la soirée de samedi, moins courue mais également sous le signe du rap et de... La suite

Festival Marsatac : IAM, Lomepal, Romeo Elvis, Petit Biscuit ... en concert

Festival Marsatac : IAM, Lomepal, Romeo Elvis, Petit Biscuit ... par lb photographie
Marseille Parc Chanot, le 15/06/2018
20 ans, le bel âge ! Marsatac fêtait cette année un anniversaire mémorable. Impossible de ne pas voir les choses en grand, 20 ans après. Et bien c'est chose faite avec une prog qui... La suite

Festival Marsatac 2017 : Meute + Die Antwoord + Kid Francescoli + Guirri Mafia + Nova Twins + WhoMadeWho en concert

Festival Marsatac 2017 : Meute + Die Antwoord + Kid Francescoli + Guirri Mafia + Nova Twins + WhoMadeWho par Lb Photographie
Parc Chanot à Marseille, le 24/06/2017
Une 19e édition - déjà - placée sous le signe du rouge (" Ton été sera rouge " qu'ils disent sur le site) et un festival qui gagne chaque année toujours plus de notoriété, autant... La suite

Festival Marsatac 2017 : Fonky Family, Soulwax, Princess Nokia, Demi Portion, Nicolas Jaar en concert

Festival Marsatac 2017 : Fonky Family, Soulwax, Princess Nokia, Demi Portion, Nicolas Jaar par Sami
Parc Chanot, Marseille, le 23/06/2017
Marsatac 19ème edition en mode papy de la résistance ce soir, principalement motivé par la venue de Soulwax cette année. Exit la friche de la Belle de mai, les organisateurs... La suite

Dernières chroniques concerts

Peaches + Matthew Herbert (Marsatac 2006) en concert

Peaches + Matthew Herbert (Marsatac 2006) par RocknRoll_Tartiflett
J4 - Marseille, le 29/09/2006
Ma soirée commençait grave sous le signe de "c'est quoi cette soirée de merde" / "je suis trop vieux pour ces conneries" : - d'abord je rate Mogwai, puisque j'ai boulonné... La suite

Jahcoozi : les dernières chroniques concerts

Jahcoozi en concert

Jahcoozi par Vilay
Dynamo - Toulouse, le 22/06/2011
Il n'y avait pas plus de 40 personnes à la Dynamo, ce mercredi 22 juin pour honorer la présence de Jahcoozi (accrédités compris). Dommage que le public toulousain n'ai pas salué... La suite

Jahcoozi en concert

Jahcoozi par Vilay
Victoire 2 Saint Jean De Vedas, le 26/11/2010
Ni Dreadzone, ni Volfoniq n'auront réussi à égaler la prestation des inclassables Jahcoozi lors de l'étape montpellieraine du Telerama Dub Festival. Malgré sa notoriété, le groupe... La suite

Public Enemy, The Rapture, Peaches, Jahcoozi, Q-Bert, Sway, Chikinki, Two Heads On (Marsatac 2006) en concert

Public Enemy, The Rapture, Peaches, Jahcoozi, Q-Bert, Sway, Chikinki, Two Heads On (Marsatac 2006) par Sami
Espace St Jean J4, Marseille, le 30/09/2006
Vendredi Première constatation en arrivant en début de soirée sur le site, il semble y avoir largement plus de monde que l'an dernier, tant mieux pour les organisateurs, tant... La suite

Jahcoozi par Sami
Affranchi - Marseille, le 16/02/2008
La première venue de Jahcoozi à Marseille (en 2006 à Marsatac) fut une bonne surprise, ce concert une confirmation : le trio Berlinois s'apprécie encore plus sur scène que sur disque. Dommage que le public, jeune et varié, n'est pas venu en masse cette fois-là, l'ambiance déjà bonne aurait été excellente. Formé de Robot Koch aux machines,... La suite

Mogwai : les dernières chroniques concerts

Pitchfork Music Festival Paris 2014 : Mogwai, Belle and Sebastian, Jose Gonzalez, Foxygen, The Notwist, St Vincent, The War On Drugs, Ought, Son Lux, Jon Hopkins, James Blake, D.D Dumbo, Future Islands, Tobias Jesso Jr., Caribou, Jungle, CHVRCHES...  en concert

Pitchfork Music Festival Paris 2014 : Mogwai, Belle and Sebastian, Jose Gonzalez, Foxygen, The Notwist, St Vincent, The War On Drugs, Ought, Son Lux, Jon Hopkins, James Blake, D.D Dumbo, Future Islands, Tobias Jesso Jr., Caribou, Jungle, CHVRCHES... par Pierre Andrieu
Grande Halle de La Villette, Paris, le 01/11/2014
Programmation foisonnante pour la quatrième édition du Pitchfork Music Festival les 30, 31 octobre et 1er novembre à Paris, à la Grande Halle de la Villette, avec une très... La suite

Mogwai + Timber Timbre (Nuits de Fourvière 2014) en concert

Mogwai + Timber Timbre (Nuits de Fourvière 2014) par Ylxao
Théâtres Romains de Fourvière - Lyon, le 06/07/2014
Ce soir-là, direction les théâtres romains de Fourvières pour assister au concert de Mogwai avec en première partie Timber Timbre. Mes oreilles jubilent déjà à l'idée de voyager et... La suite

Mogwai + Pye Corner Audio en concert

Mogwai + Pye Corner Audio par Ysabel
Paloma - Nîmes, le 29/03/2014
Petite première pour moi au Paloma : je serais au balcon pour Mogwaï ce soir. Une envie, comme ça ;) ! Et puis, pour être totalement honnête, comme je me méfie un peu de la force... La suite

Portishead + Mogwaï en concert

Portishead + Mogwaï par Philippe
Arènes, Nimes, le 19/07/2011
Très beau concert donné en ce mardi ensoleillé et hélas, un peu venteux, par les post-bruitistes de Mogwaï et les historiques trip-hopiens de Portishead ! Mogwaï en plein... La suite

Peaches : les dernières chroniques concerts

Festival Woodstower : Zahra Hindi + Herman dune + Tricky + Peaches + André Duracell en concert

Festival Woodstower : Zahra Hindi + Herman dune + Tricky + Peaches + André Duracell par boby
Grand parc Miribel Jonage- Lyon, le 28/08/2009
Après une nuit glaciale dans la toundra lyonnaise, une heure de galère pour trouver la navette pour Lyon et une petite balade dans le village artisanal, nous voilà de retour au... La suite

The Kills + Peaches + Papercuts + Camera Obscura + ST Vincent  + Forest Fire (La Route du Rock 2009)  en concert

The Kills + Peaches + Papercuts + Camera Obscura + ST Vincent + Forest Fire (La Route du Rock 2009) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, Saint-Malo, le 15/08/2009
Une bonne nuit de sommeil n'est pas de trop pour se remettre des délicieux excès sonores de la première journée de la Route du Rock 2009... Après ce passage obligé, l'on se... La suite

Peaches + Matthew Herbert (Marsatac 2006) en concert

Peaches + Matthew Herbert (Marsatac 2006) par RocknRoll_Tartiflett
J4 - Marseille, le 29/09/2006
Ma soirée commençait grave sous le signe de "c'est quoi cette soirée de merde" / "je suis trop vieux pour ces conneries" : - d'abord je rate Mogwai, puisque j'ai boulonné... La suite

Iggy & The Stooges + Peaches en concert

Iggy & The Stooges + Peaches par Pierre Andrieu
Le Zénith, Paris, le 08/07/2004
Well, it's 2004 and it's okay all across the Stooges world... Quand Iggy "Stooge" Pop est heureux d'être sur scène avec ses amis, on le sait très vite ! La reformation des... La suite

The Hacker : les dernières chroniques concerts

Marsatac 2015 : The Hacker, Boys Noize, Rone, Joy Orbison... en concert

Marsatac 2015 : The Hacker, Boys Noize, Rone, Joy Orbison... par Sami
Friche Belle de mai, marseille, le 25/09/2015
Marsatac ou le festival en perpétuelle mutation. Pour sa 17ème édition l'annonce au printemps de sa programmation aura divisé encore plus que les précédentes puisque pour la... La suite

I love Techno 2013 avec Sven Vath, Laurent Garnier, The Hacker, Brodinski, Son Of Kick, Erol Alkan, Gesaffelstein, Fritz Kalkbrenner...  en concert

I love Techno 2013 avec Sven Vath, Laurent Garnier, The Hacker, Brodinski, Son Of Kick, Erol Alkan, Gesaffelstein, Fritz Kalkbrenner... par calie-cotto
Parc des Expos - Montpellier, le 14/12/2013
C'est l'histoire de deux hommes, Peter Decuypere et Herman Schueremans qui décident de créer en 1995 le premier festival I Love Techno réunissant une bonne vingtaine d'artistes,... La suite

Miss Kittin & The Hacker en concert

Miss Kittin & The Hacker par Sami
Espace Julien, Marseille., le 22/05/2009
Les concerts à l'Espace Julien commençant toujours à l'heure et très tôt, je n'ai pu, une fois n'est pas coutume, voir la prestation d'Anything Maria qui assurait la première... La suite

Miss Kittin & The Hacker + Björk en concert

Miss Kittin & The Hacker + Björk par Floribur
Pont du Gard & Arènes de Nimes, le 23/08/2007
MIS KITTIN & THE HACKER - Pont du Gard, jeudi 19 juillet 2007 BJÖRK - Arènes de Nîmes, jeudi 23 août 2007 Petite chronique groupée de deux stars de l'électro, de styles,... La suite

The Rapture : les dernières chroniques concerts

Les Voix du Gaou : The Rapture + Two Door Cinema club + Hyphen Hyphen en concert

Les Voix du Gaou : The Rapture + Two Door Cinema club + Hyphen Hyphen par stephane
Les Voix du Gaou - Six Fours, le 17/07/2012
Seconde soirée du festival du Gaou avec une affiche qui paraissait alléchante : un jeune groupe repéré par les inrocks, un combo pop irlandais et une référence de l'électro-rock... La suite

The Rapture + WhoMadeWho + Yuksek + Dope D.O.D. + Skip The Use + The Pack AD (Rock 'n' Beat Party, Printemps de Bourges 2012) en concert

The Rapture + WhoMadeWho + Yuksek + Dope D.O.D. + Skip The Use + The Pack AD (Rock 'n' Beat Party, Printemps de Bourges 2012) par Pierre Andrieu
Le Phénix, Bourges, le 28/04/2012
Dernier jour du Printemps de Bourges 2012, le samedi 28 avril 2012, avec une soirée Rock 'n' Beat Party riche en promesses... Au programme, de 20 heures jusqu'au petit matin,... La suite

The Rapture en concert

The Rapture par Sami
Chantier de Paloma, Nimes, le 10/09/2011
The Rapture en concert gratuit à Nîmes c'est la bonne surprise de cette rentrée dans le sud. Groupe déjà vu trois fois dont une l'été dernier au festival Pantiero, dont le nouvel... La suite

Festival Pantiero : The Rapture + Omar Souleyman +  tUne-YarDs + The Death Set en concert

Festival Pantiero : The Rapture + Omar Souleyman + tUne-YarDs + The Death Set par Sami
Terrasse du palais des festivals - Cannes, le 12/08/2010
"Cannes, deuxième jour du festival". Une soirée pleine de bonnes surprises, placée sous le signe de la découverte et de l'inattendu. Ayant déjà vu deux fois The Rapture et ne... La suite

Vitalic : les dernières chroniques concerts

Shaka Ponk + Vitalic + Greg Delon (Festival de Nîmes) en concert

Shaka Ponk + Vitalic + Greg Delon (Festival de Nîmes) par Aulie
Arènes de Nîmes , le 22/07/2018
Dimanche 22 juillet 2018, direction le festival des arènes de Nîmes pour la soirée de clôture du festival avec, en tête d'affiche le groupe Shaka Ponk et Vitalic, et en première... La suite

Vitalic, Fritz Kalkebrenner, Julian Jeweil, Patrice Baumel (Festival MMX) en concert

Vitalic, Fritz Kalkebrenner, Julian Jeweil, Patrice Baumel (Festival MMX) par Marcing13
Marseille Mucem, le 16/09/2017
Les festivals Acontraluz et We Are ont décidé de fusionner pour donner naissance à un nouveau festival le Marseille Music Expérience ou MMX sur un créneau laissé libre par... La suite

Vitalic, Meute, I Muvrini, Christophe Maé, Broken Back, Régis, Alan Corbel, Mat Bastard (Paléo Festival 2017) en concert

Vitalic, Meute, I Muvrini, Christophe Maé, Broken Back, Régis, Alan Corbel, Mat Bastard (Paléo Festival 2017) par Lionel Degiovanni
Paléo Festival , Nyon, le 22/07/2017
Meute Pour démarrer l'avant dernier jour du Paléo, place à la fanfare MEUTE qui vient d'Allemagne. Cette fanfare fait de la musique techno hypnotisante car elle fait un... La suite

(mes) Eurockéennes 2017, 1/2 : Thomas Azier, Johnny Mafia, Rei, HMLTD, Killason, Meatbodies, Explosions in the Sky, Dropkick Murphys, Vitalic, Justice en concert

(mes) Eurockéennes 2017, 1/2 : Thomas Azier, Johnny Mafia, Rei, HMLTD, Killason, Meatbodies, Explosions in the Sky, Dropkick Murphys, Vitalic, Justice par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 08/07/2017
Devenir un vieil Eurockéen ? Ce n'est pas être vieux et aller encore au festival, non, c'est juste faire le constat que d'y aller pour la 24 ième p...n d'année d'affilée, donne... La suite

Esplanade St Jean J4, Marseille : les dernières chroniques concerts

Catherine Ringer chante Les Rita Mitsouko + Sovox + Fred Nevché (Fiesta des Suds 2019) en concert

Catherine Ringer chante Les Rita Mitsouko + Sovox + Fred Nevché (Fiesta des Suds 2019) par Sami
J4, Marseille, le 10/10/2019
C'est parti pour la 28ème édition de la Fiesta des Suds, encore une fois au J4 pour trois soirées évidemment toujours très courues. L'endroit est plus visuellement beau que les... La suite

Cavalas Underground + Hyphen Hyphen + Agar Agar (Boulégan Festival) en concert

Cavalas Underground + Hyphen Hyphen + Agar Agar (Boulégan Festival) par Zulone
Marseille - J4, le 07/06/2019
Seconde édition du Boulégan Festival à Marseille J4:) LA bonne ambiance du sud se fait sentir en ce premier soir de festival, les commerçants locaux sont présents pour nous... La suite

Moussu T e lei Joventz + Girls in Hawaii (Fiesta des Suds 2018) en concert

Moussu T e lei Joventz + Girls in Hawaii (Fiesta des Suds 2018) par pirlouiiiit
J4, Marseille, le 13/10/2018
Première année depuis longtemps que la Fiesta avait lieu ailleurs qu'au Dock des Suds. Retour au J4 donc avec une édition qui renoue avec les groupes du coin et même s'il y a pas... La suite

General Elektriks, Hyphen Hyphen, Siska (Fiesta des suds 2018) en concert

General Elektriks, Hyphen Hyphen, Siska (Fiesta des suds 2018) par Lumak
Esplanade J4, Marseille, le 13/10/2018
Pour ce samedi soir à la Fiesta des Suds, encore beaucoup de monde grâce à la belle programmation du jour ! J'arrive sur la scène Mer pour le début des français de General... La suite