Accueil Chronique de concert Martin Mey + Mesparrow
Samedi 27 mai 2017 : 9434 concerts, 24454 chroniques de concert, 5160 critiques d'album.

Chronique de Concert

Martin Mey + Mesparrow

Martin Mey + Mesparrow en concert

MJC Picaud - Cannes 23 Novembre 2013

Critique écrite le 26 novembre 2013 par Lartsenic

Il est des rendez-vous que vous attendez avec impatience: parce qu'ils prennent un sens tout particulier dans votre propre existence, parce qu'ils vous mènent vers des voix, des musiques qui vous parlent intimement.



Martin Mey, cela fait un petit moment que je le suis. Signé chez Interne/Externe depuis près d'un an, il a maintenant un troisième EP en boîte ("Never Go Down", sortie début 2014). Il est à présent accompagné sur scène par Laurent Tamagno à la batterie. Grand changement pour le set (j'ai toujours vu Martin jouer seul en scène) pour le meilleur, en fait.



Il gèle dans la salle de la MJC, pas cool. Pour écouter de la musique assis, c'est même franchement pénible. Fin de la parenthèse.
Martin Mey lance l'affaire avec "They Won't Come Around", un nouveau titre qui envoie direct. La batterie roule, déferle: entrée en matière bien rock. Martin est tout de suite "dedans", pas de tour d'échauffement. Côté public, ça colle tout de suite. Cela m'étonne agréablement, mais en même temps la programmation est très cohérente, le public de Mesparrow ne peut que se trouver des affinités avec l'univers de Martin. Ils enchaînent avec "Snowing On Schooldays" revisitée. La voix de Martin, claire, élève la pop magique, sensible du titre. Comme d'habitude Martin papote entre deux titres, le public est attentif et complice.



"Never Go Down" reçoit un bel accueil du public, décidément chaleureux ce soir. Tout le répertoire est retravaillé: "Get Out And Live" me mène à penser que la musique de Martin se trouve à la croisée de la délicatesse élégante de Sebastien Schuller, des balades moody de Tom McRae et du rock viril des Black Keys... "Running Child" pousse le public à claquer des mains sans y avoir été invité. Magique, disais-je... "Elephant" apporte une touche aérienne, complètement planante. Je découvre aussi "Loner", un titre plus sombre. L'éventail des sentiments exprimés est riche, beaucoup de reliefs, avec ce petit quelque chose en plus d'assumé. Séduisant essor. Ils concluent avec l'entraînante "Get Out Of My Loops" et une reprise de Blur, "Song 2", version décapée. Public debout.



Changement de set et de décor. Une demie-heure plus tard Mesparrow fait une entrée discrète sur scène. Elle aussi construit son live autour de loops. Elle ouvre avec un chant à capella. Après le rock remuant de Martin, on se recentre complètement sur la voix et son interprétation. Je suis particulièrement sensible à son registre de voix, très soul. Beaucoup de profondeur, de chaleur dans celle-ci.



"On The Borderline" me fait de nouveau songer à Martin, à l'usage qu'il fait des choeurs. Proximité des univers, poésie d'une rencontre musicale. La sauce monte lentement. Son approche est moins directe, non sans charme. Elle salue son public au terme de ce premier titre. Toujours en douceur elle enchaîne avec "The Symphony". "City On Fire" alterne français et anglais, exercice de voltige réussi à mon sens. Le rythme s'accélère. Sa poésie, son piano, me font penser à Cascadeur, autre icône de mon temple perso.



Elle s'évade vers le jazz, sur le thème de la difficulté de communiquer en reprenant "My Heart Belongs To Daddy" à capella. Elle improvisera ensuite autour de l'écriture de Mesparrow. "I Don't want To Grow Old" finira de mettre les choses au clair.
Le set est ambitieux et de qualité. Ce qui marque surtout, c'est son authenticité et sa simplicité, ce qui nous mène à une sincérité de partage touchante.



De retour au piano elle interprète "Street Kid", "Whispers" et enfin "Stand By Me". Sa voix prend toute son ampleur. Très beau.
Dans "Next Bored Generation", l'interprétation puissante contraste avec la couleur froide de l'électro. Harmonieux équilibre. Beaucoup d'élégance, de raffinement dans la construction des morceaux. "I Want To Travel" prend un côté fun, dansant. Elle introduit "For A Day" comme un crash test car elle dit ne l'avoir jamais interprété sur scène. Sensuel, le crash test... Pour le dernier titre, gonflé.
Vraiment bon ce set. En rappel elle fait jouer au public le rôle de loop station, ça fonctionne à merveille. Très bon moment passé avec l'oiselle.


Martin Mey : les dernières chroniques concerts

Marsatac : Ghost of Christmas, Richie Hawtin, Maestro, French79, Thylacine, Flavien Berger, Andromakers, MSTRFCT, Agoria et Louisah, Chris Liebing, Paranoid London en concert

Marsatac : Ghost of Christmas, Richie Hawtin, Maestro, French79, Thylacine, Flavien Berger, Andromakers, MSTRFCT, Agoria et Louisah, Chris Liebing, Paranoid London par Marcing13
Friche Belle de Mai Marseille , le 24/09/2016
Nous revoilà samedi à Marsatac pour une soirée sous le signe de la musique électronique. Et comme ce fut le cas la veille, l'affiche promet une sacré plateau et des beaux concerts!... La suite

KinG + Ghost of Christmas + Cleary + Jim Yamouridis + Elvis et le Chacras .... Festival Yeah! (complément)  en concert

KinG + Ghost of Christmas + Cleary + Jim Yamouridis + Elvis et le Chacras .... Festival Yeah! (complément) par Pirlouiiiit
Village, Cave du Chateau et Temple de Lourmarin, le 05/06/2016
En complement des chroniques de Philippe (cf jour 1, jour 2 et jour 3) un petit mot rapide sur quelques artistes qu'il a raté pendant ces 3 jours et que j'ai eu la chance de... La suite

La Femme, Ghost Of Christmas (L'Edition Festival) en concert

La Femme, Ghost Of Christmas (L'Edition Festival) par Marcing13
La Vieille Charité Marseille, le 28/05/2016
Quatrième soir de l'Edition Festival et ce samedi, il faut se rendre à la Vieille Charité. C'est la première fois que j'assiste à un concert dans ce lieu monumental et connus de... La suite

La Femme + Ghost Of Christmas (L'Edition Festival) en concert

La Femme + Ghost Of Christmas (L'Edition Festival) par Sami
Vieille Charité, Marseille, le 28/05/2016
Ce devait être un des moments fort de l'Edition Festival 2ème du nom. Concert de La Femme très attendu pour plusieurs raisons, ils n'étaient pas passé à Marseille depuis 3 ans... La suite

Mesparrow : les dernières chroniques concerts

Mesparrow, Swan Ink en concert

Mesparrow, Swan Ink par Marcing13
nomad café marseille, le 10/12/2016
Nous nous rendons ce soir au Nomad Café pour une soirée intitulé Girl Power, pour une programmation exclusivement féminine comme le nom l'indique. Bizarrement c'est la première... La suite

MJC Picaud - Cannes : les dernières chroniques concerts

Red + Eon Megahertz + Mueros par Simon Pégurier
MJC Picaud - Cannes, le 03/03/2007
Imaginez que tel Jack Kerouac vous prenez la route pour divaguer en voiture dans les Etats unis, vos étapes étant uniquement sexuelles, musicales ou amphétamine. Durant cette errance vous tombez nez a nez avec des Beautiful loosers tout droit sortis d'un film de Jim Jarmuch. Pendant ce temps votre auto radio crache à fond des musiques dépressives... La suite

100 gr de tête + Positiv Roots Band + Sinke Zakeou + rude boy skunk par ismael
Mjc picaud Cannes, le 21/04/2006
super soirée entamée energiquement par le groupe Rude boy skunk, les Sinke on maintenu la chaleur installée, la voix magique du chanteur de Positiv roots band nous a emmené en voyage dans le monde de Peter Tosh et final en beauté avec les 100 gr de tête ! La suite

Musard par l'éclair
MJC Picaud a Cannes, le 29/10/2005
Une surprise comme je les aime!!! Plus d'une heure de bonheur!!! Le concert commence plutôt intimiste et calme pour suivre une progression festive avec des airs celtiques, rocks, technos... Les musiciens changent d'instruments, les textes sont doux et percutants... Pas le temps de s'ennuyer, juste le temps d'apprecier! A ne pas... La suite

Tom Mc Rae par simon pégurier
Cannes MJC Picaud, le 25/11/2003
Décidément je n'y comprend plus rien .... J'arpente les lieux rocks et les salles de concert depuis plus de 15 ans et je répète qui veut bien l'entendre que mon goût est le bon. Pourtant dans l'après midi qui précéda le concert de Mc Rae, je me disais "quelle drôle d'idée d'organiser ce concert un mardi soir en pleine période scolaire certes Tom... La suite