Accueil Chronique de concert Massive Attack + Young Fathers (Nuits de Fourvière 2018à
Lundi 24 septembre 2018 : 14474 concerts, 25155 chroniques de concert, 5223 critiques d'album.

Chronique de Concert

Massive Attack + Young Fathers (Nuits de Fourvière 2018à

Massive Attack + Young Fathers (Nuits de Fourvière 2018à en concert

Théâtre Antique de Fourvière, Lyon 1ze Juillet 2018

Critique écrite le par

2018. 1er Juillet. Dimanche. Grande Joie dans nos oreilles tirée de ce fort instant passé au théâtre antique de Fourvière en présence des Youngs Fathers et de Massive Attack.

Youngs Fathers

En gravissant les marches pour rejoindre les gradins du théâtre, dur dur de se frayer un passage dans l'assemblée tant l'affluence du public est forte. Sur les coups des 21 heures, l'auditoire, confiant, se prépare à accueillir en première partie, les Youngs Fathers, un groupe originaire d'Edimbourg et composé des trois musiciens : Alloysious Massaquoi, Kayus Bankole et Graham Hastings. Ils sont accompagnés par Steven Morrison à la batterie.

Après la sortie de leur album "Cocoa Sugar", cette année, qui se présente dans une veine toute aussi singulière que les deux premiers albums, le trio nous arrive sur scène prêt à nous délivrer de vive voix le contenu de celui-ci. Dans une attitude légèrement statique le temps de deux morceaux, le trio l'abandonne rapidement au profit d'un déhanchement énergétique continu.

Les morceaux de ce nouvel album s'enchainent sur des rythmes enfiévrés ou fricotent ensemble des influences groovy, jouxtant entre la pop et le rap en passant par une utilisation du gospel surprenante combinées aux arrangements hip hop. L'album, peut-être moins porté sur des thèmes sociétaux, dévoile une expérience musicale plus intimiste. "In My View", troisième morceau de l'album, avec son tempo engageant nous ouvre les portes de "Cocoa Sugar". "Turn" se présente comme un apanage de sons déstructurés ou boucles et samples cohabitent nerveusement avec plusieurs cordes vocales. "Lord" s'annonce comme une balade fiévreuse aux arômes de chant sacré quand Trémolo résonne comme une série d'écho porté par une base lo-fi . Pour en revenir au live des Young Fathers de ce soir là, on retiendra une tension ascensionnelle ou les effets de répétition et l'ardeur du trio conduise l'auditoire dans une euphorie latente.



Massive Attack

Leur set terminé, les Young Fathers quittent la scène le temps d'un changement plateau. Le public, désormais bien préparé, attend avec émotion la suite des évènements. Après quelques émois contenus, quelques rayons de soleil en moins, et surgit.. Massive Attack. C'est avec le fameux Horace Andy, chanteur de reggae jamaïcain, que le set démarre sur "Hymn of the Big Wheel". Que demander de plus que ce sympathique son groovy comme entrée en matière ? La béatitude s'affiche sur bon nombre de visages. Ça y est le moment attendu est là ! Le spectacle ne concernera pas que les oreilles. Toute l'attention des yeux est requise. Un tableau à leds, sur le fond de scène s'adresse au spectateur, énonçant des questions ontologiques: pourquoi sommes-nous là ? Qu'est-ce que l'altruisme ? Des messages qui portés par le trip hop du groupe nous conduisent dans une certaine transe réflexive ou l'on s'interroge sur notre place dans le monde et rapports aux autres. Le tableau affichera de nombreux faits divers, avec des pointes d'ironies soulignant l'aberration des politiques et du système de globalisation avec l'annonce de faits divers ou des phrases tirées de différents médias. Néanmoins on en ressort pas le crâne bourré de recommandations ou de mises en garde. On perçoit davantage une action de sensibilisation et d'une remise en question sur notre façon d'être au monde.

Le set se poursuit sur le troublant "Risington", merveilleux morceau de l'album phare, "Mezzanine" sorti en 1998. Du même album seront également interprétés "Inertia Creeps" et "Angel", chanté également par Horace Andy. Comme de coutume chez Massive Attack, nous aurons le plaisir d'entendre plusieurs invités. En plus du déjà cité Horace Andy, les Young Fathers reviendront pour les morceaux "Voodoo in my blood" et "Way up hère" et la chanteuse Deborah Miller fera des apparitions. La voix onctueuse de la chanteuse sur "Safe From Harm" se répand dans le théâtre comme une vague chaleureuse. C'est un retour avec de fortes vibrations positives que nous proposent 3D et Daddy G en cette soirée estivale. C'est avec des flammes dans le coeur qu'on se prépare à entendre chaque composition. Si Massive Attack s'exprime discrètement en remerciant le public, le groupe réussit parfaitement à nous inclure dans son univers à la fois obscur et rayonnant. Le concert terminé, le coeur palpite. On en demande encore, le temps que quelques étincelles crépitent encore. Ce seront trois morceaux, au rappel, dont "Unfinished Sympathy" ou l'on retrouve la suave Deborah Miller au micro, "Take it There" et "Splitting the Atom" qui viennent parachever cette soirée mémorable.


Les Nuits de Fourvière : les dernières chroniques concerts

Marquis de Sade + Fabio Viscogliosi (Nuits de Fourvière 2018) en concert

Marquis de Sade + Fabio Viscogliosi (Nuits de Fourvière 2018) par Ylxao
Odéon - Théâtres romains de Fourvière (Lyon), le 25/07/2018
Ce lundi 25 Juin, une belle soirée au doux parfum crépusculaire s'annonce dans les ruines circulaires de Lyon : Fabio Viscogliosi en première partie et en tête d'affiche, une venue... La suite

Arctic Monkeys (Les Nuits de Fourvière 2018) en concert

Arctic Monkeys (Les Nuits de Fourvière 2018) par Pierre Andrieu
Théâtre antique de Fourvière, Lyon, le 10/07/2018
"Le plus grand groupe de rock du monde..." Affichant toujours une classe américaine leur permettant d'évoluer bien au-dessus des autres, les Arctic Monkeys ont une fois de... La suite

Jack White (Nuits de Fourvière 2018) en concert

Jack White (Nuits de Fourvière 2018) par Pierre Andrieu
Théâtre antique de Fourvière, Lyon, le 08/07/2018
Les Nuits de Fourvière ont eu droit à un grand Jack White le 8 juillet ! Venu pour présenter son dernier disque en date, l'ambitieux et un peu délicat à appréhender au début... La suite

Royal Blood + The Limiñanas (Nuits de Fourvière 2017) en concert

Royal Blood + The Limiñanas (Nuits de Fourvière 2017) par Daddrock
Theatre antique de Fourvière, Lyon, le 10/07/2017
Dress code du soir à Fourvière, HELLFEST ! Le ton est donné. Ce sera fort, bruyant, décapant. Pour oublier une première partie au goût fade proposée par The Liminanas, il fallait... La suite

Massive Attack : les dernières chroniques concerts

Iggy Pop, Foals, The Last Shadow Puppets, Massive Attack, Casseurs Flowters, Sigur Rós, Brian Jonestown Massacre, Kaviar Special, Bring Me The Horizon, Kevin Morby, Sum 41, Two Door Cinema Club, Clutch  (Rock en Seine 2016) en concert

Iggy Pop, Foals, The Last Shadow Puppets, Massive Attack, Casseurs Flowters, Sigur Rós, Brian Jonestown Massacre, Kaviar Special, Bring Me The Horizon, Kevin Morby, Sum 41, Two Door Cinema Club, Clutch (Rock en Seine 2016) par Stéphane Pinguet
Domaine de Saint-Cloud, le 28/08/2016
ROCK EN SEINE 2016, UNE ÉDITION CANICULAIRE ! Si cette quatorzième édition du festival parisien Rock en Seine affichait à première vue une programmation pas très excitante,... La suite

(mon) Rock en Seine 2016, 1/2 : Wolfmother, Casseurs Flowters, Grand Blanc, La Femme, L7, Sigur Ròs, Massive Attack en concert

(mon) Rock en Seine 2016, 1/2 : Wolfmother, Casseurs Flowters, Grand Blanc, La Femme, L7, Sigur Ròs, Massive Attack par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 27/08/2016
Quand l'été est presque enfui, comme chacun sait, il n'y a qu'une seule solution pour le clôturer dignement : Back to Rock en Seine ! Bon, on pourrait nous accuser légitimement... La suite

Massive Attack, Birdy Nam Nam, Marina Kaye, Francis Cabrel, Jain, Stephan Eicher, Le Roi Angus, Tatum Rush, Alex Beaupain, The Two (Paléo Festival 2016) en concert

Massive Attack, Birdy Nam Nam, Marina Kaye, Francis Cabrel, Jain, Stephan Eicher, Le Roi Angus, Tatum Rush, Alex Beaupain, The Two (Paléo Festival 2016) par Lionel Degiovanni
Nyon, le 21/07/2016
Le Roi Angus Pour le jeudi, on démarre toujours tranquillement avec le rituel du show case et là je découvre Le Roi Angus. Les 5 musiciens, bien dans leurs baskets... La suite

Massive Attack + James Vincent Mc Morrow + Alifib (Les Voix Du Gaou 2014) en concert

Massive Attack + James Vincent Mc Morrow + Alifib (Les Voix Du Gaou 2014) par Julienk
Voix du Gaou, le 23/07/2014
Le festival Les Voix du Gaou se déroule dans un lieu magique, perché sur une butte. Au bord de l'eau, sous des pins, une immense scène dans un cadre surréaliste. Le soleil nous... La suite

Théâtre Antique de Fourvière, Lyon : les dernières chroniques concerts

Marquis de Sade + Fabio Viscogliosi (Nuits de Fourvière 2018) en concert

Marquis de Sade + Fabio Viscogliosi (Nuits de Fourvière 2018) par Ylxao
Odéon - Théâtres romains de Fourvière (Lyon), le 25/07/2018
Ce lundi 25 Juin, une belle soirée au doux parfum crépusculaire s'annonce dans les ruines circulaires de Lyon : Fabio Viscogliosi en première partie et en tête d'affiche, une venue... La suite

Arctic Monkeys (Les Nuits de Fourvière 2018) en concert

Arctic Monkeys (Les Nuits de Fourvière 2018) par Pierre Andrieu
Théâtre antique de Fourvière, Lyon, le 10/07/2018
"Le plus grand groupe de rock du monde..." Affichant toujours une classe américaine leur permettant d'évoluer bien au-dessus des autres, les Arctic Monkeys ont une fois de... La suite

Jack White (Nuits de Fourvière 2018) en concert

Jack White (Nuits de Fourvière 2018) par Pierre Andrieu
Théâtre antique de Fourvière, Lyon, le 08/07/2018
Les Nuits de Fourvière ont eu droit à un grand Jack White le 8 juillet ! Venu pour présenter son dernier disque en date, l'ambitieux et un peu délicat à appréhender au début... La suite

Royal Blood + The Limiñanas (Nuits de Fourvière 2017) en concert

Royal Blood + The Limiñanas (Nuits de Fourvière 2017) par Daddrock
Theatre antique de Fourvière, Lyon, le 10/07/2017
Dress code du soir à Fourvière, HELLFEST ! Le ton est donné. Ce sera fort, bruyant, décapant. Pour oublier une première partie au goût fade proposée par The Liminanas, il fallait... La suite