Accueil Chronique de concert Mastaya
Jeudi 5 décembre 2019 : 10638 concerts, 25825 chroniques de concert, 5280 critiques d'album.

Chronique de Concert

Mastaya

Théâtre Mobil Homme à Nîmes 11 Mars 2005

Critique écrite le par

¤¤¤¤¤COMPTE RENDU CONCERT MASTAYA - 11 MARS¤¤¤¤¤¤

Suite à une prestation One Man show/Théâtre de Benjamin apparemment très réussie et à laquelle je n'ai pas pu assistée (avanchis sur nos fauteuils on a bien savouré quelques thé à la menthe avec le groupe en attendant notre tour !), Mastaya rentre en scène...du théâtre suivi d'un concert, concept sympa et plutôt originale !
On nous signale un set de 30 minutes...pas long, mais à quoi bon, c'est toujours un plaisir de les voir jouer ! surtout qu'on va pouvoir découvrir quelques nouvelles compos toutes fraîches que le groupe a pu mettre au point après un long travail acharné ...et qui, j'en suis sûre n'a pas fini de récolter ses fruits !
Le concert a duré près de 40 minutes dont un rappel bien mérité, car le public était bel et bien investi !
Le théâtre "mobil Homme" ressemble à une vaste grange que les propriétaires ont su décorer à merveille : ambiance orientale, encens, tentures, bougies...on passe une porte et une deuxième pièce un peu plus grande présente une petite scène et des gradins faits maisons ! une atmosphère quasi familiale, plus que chaleureuse !

La track list exacte du concert au mobil homme est :
La lama que no mata - à Contre sens - Bagatelle - In the cell - insecure - psyché / - my heart belong to daddy (joué par Damien et Laurence) - marcher mille ans - Breakfirst

Je découvre un Jean Mi au saxo sur "Marcher 100 ans" en plus de la flûte traversière qu'il pratique à merveille et ma foi je reste assez étonnée par sa dextérité ! , Damien et Seb aux guitares toujours très accordés, et notre petite Laurence toujours aussi mimi et quelle prestation ! Elle bosse, elle bosse la Laurence...passant d'une voix fluette à très aigue il faut le faire, et elle s'investit vraiment : danse, regards coquins qui font tout son charme, je dis bravo ! Il n'en reste qu'une mais elle assure pour 3 ! (Fabienne ex flutiste et Maud ex violonniste ont quitté le groupe récemment)
Les nouvelles compos, surtout "Psyché" m'a beaucoup impressionnée, plus rock, plus rentre dedans, du Mastaya énervé que je découvre ! et visiblement , dans la salle, on aime ! On aime car c'est frais, c'est rock, c'est Mastaya, tout simplement.
On attend avec impatience la prochaine date de Mastaya, et je leur souhaite une longue vie, car la musique est pour eux comme ils sont faits pour la musique
www.mastaya.fr.st - Album 14 titres MASTAYA disponible en ligne !

 Critique écrite le 18 mars 2005 par Vanessa


Mastaya : les dernières chroniques concerts

Mastaya par Goaya
L'intermédiaire, Marseille, le 21/04/2006
Retour sur Marseille, pour aller voir Mastaya se produisant a l'intermédiaire. Une jolie affluence en tout cas, pour venir voir Laurence au chant, Youlé a la Batterie, Damien a la guitare, Christophe a la basse et enfin Jean-Mi a la flûte traversière et au sax. Le son est loin d'être a la hauteur du groupe, mais l'on s'en satisfera.... La suite

Mastaya par Goaya
Sur les quais, La Ciotat, le 20/01/2006
Nous arrivons devant l'établissement, sur les quais, qui comme son nom l'indique se trouve Sur les quais de la Ciotat, après un petit apéro/pizza, qui nous met un peu en retard mais rien de grave. En arrivant, Mastaya à déjà commencé depuis un petit quart d'heure... Mastaya, c'est Laurence au chant, qui a une voix très intéressante, et qui a au... La suite

Ed Mudshi + Mastaya par GoaLuminaya
l'Hexagone de Luminy, Marseille, le 07/10/2004
Une fois de plus, c'est seul que je me rends, vers Luminy, la Fac des calanques de Marseille, un petit tuyau m'annonçait que ce soir il y avait des concerts. Tient, enfin quelqu'un à prit une masse, et à libérer la salle Po ? En arrivant je me rend compte que le concert est en plein air, au lieu dit du Rond devant la salle Po, excellent. Je... La suite

Mastaya + Watcha Clan par Goalova
Salle Maurin des Maures, Cogolin, le 17/09/2004
C'est plein de souvenir qui reviennent quand nous commençons à gravir la route des Maures qui nous mènent à Cogolin. D'abord Moustic Hippik, le festival, un site fantastique, des souvenirs en pagaillent, c'était une période "Atlantide" quant l'été dans le var rimé avec festival, (y avait même un festival à Toulon !!). Puis La salle Maurin des... La suite

Théâtre Mobil Homme à Nîmes : les dernières chroniques concerts

Gilles ROUS par Pichardie
Beau Parleur, Nimes, le 16/11/2003
Gilles Rous et ses 2 accompagnateurs nous ont apporté de la chanson à texte de qualité (engagées ou d'émotion) j'attends avec impatience la suite sous la forme d'une galette musicale... La suite