Accueil Chronique de concert Matt Elliott
Samedi 17 novembre 2018 : 12189 concerts, 25247 chroniques de concert, 5234 critiques d'album.

Chronique de Concert

Matt Elliott

Matt Elliott en concert

L'Eolienne - Marseille 20 Janvier 2017

Critique écrite le par

DSC04729_Export

Matt Elliot, lancé sur une tournée en solo pour présenter son nouvel album The Calm Before, est ce soir de passage à L'Eolienne, une accueillante et chaleureuse salle située dans le quartier de Noailles, dont la scène, aux murs constitués de vieilles pierres, se situe en sous-sol. Etonnant parcours que celui de Matt Eliott : originaire de Bristol, notre homme avait sévi dès le milieu des années 90 dans diverses formations Post Rock dont la plus marquante avait été Third Eye Foundation, pour évoluer ensuite vers un folk sombre et dépouillé, influencé par les musiques méditerranéennes et des pays de l'est.

DSC04633_Export

Comme la dernière fois où je l'avais vu, il est muni d'une guitare classique et quelques pédales d'effet qui lui permettront de doubler les parties de guitare et le chant mais dont il n'abusera pas forcément. Il chante le premier titre d'une voix murmurée, un peu à la manière de Leonard Cohen, joue de son instrument en finger picking et en caressant les cordes. Matt Elliot capte tout de suite le public non seulement grâce à la qualité des chansons mais aussi par une présence à la fois charismatique et discrète. Il fait partie des ces (rares) musiciens qui n'ont pas besoin de faire beaucoup de bruit pour se faire entendre. Le musicien s'excuse presque à la fin de la deuxième chanson en disant que " tous les morceaux, c'est comme ça ", avec une pointe d'auto-dérision.

DSC04668_Export

Les titres sortent du strict format de la chanson et s'étirent en de longs passages instrumentaux très atmosphériques et très aérés mais jamais ennuyeux, qui évoluent en de savantes progressions. Le chant devient parfois plus intense et plus expressif, la voix se fait alors parfois plus forte et claire. Les morceaux reposent le plus souvent sur une boucle de guitare qu'il enregistre aussitôt et par dessus laquelle il joue de son instrument un peu à la façon d'une mandoline. Comme cela été dit plus haut, les influences des musiques méditérranéennes ou même des pays de l'est sont perceptibles mais ne sonnent jamais comme un vulgaire copié-collé world music indigeste, elles se diluent subtilement dans sa musique.

DSC04636_Export

Il y a dans la salle un recueillement presque (ou un peu trop) solennel, le public est un peu sage à mon goût, on aurait presque envie que ça braille un peu plus, ce qui ne serait pas incompatible avec une musique qu'on écouterait volontiers dans une taverne enfumée (Matt Elliot a quand même intitulé un de ses albums Drinking songs). Sur certaines chansons, il siffle ou joue de la flûte à bec sans que cela ne détonne, et cet instrument plutôt inattendu apporte un plus. Il finit par délaisser toutes ses pédales d'effets en disant d'un ton mi-agacé mi-ironique que " tout ça, c'est de la merde ". Il fait ensuite une très libre adaptation de I Put a Spell on You de Screaming Jay Hawkins et termine par une version calme et douce du classique de Sonny & Cher, Bang Bang, assez proche de l'esprit de celle de Nancy Sinatra.

DSC04682_Export

Ce musicien a vraiment l'art de reprendre des titres cent fois entendus en les faisant sonner d'une manière totalement nouvelle. Définitivement, Matt Elliott produit, avec peu de moyens, une musique aussi belle que singulière et parvient, comme ce fut le cas ce soir, à séduire toute une assistance grâce à la qualité des chansons et la force de son interprétation.

photos Julien Confalonierie


Matt Elliott : les dernières chroniques concerts

Matt Elliott- Ubu Noir (Festival des Artgonotes) en concert

Matt Elliott- Ubu Noir (Festival des Artgonotes) par Phil2guy
Théâtre les Artgonautes, Marseille, le 30/08/2014
De retour sur Mars en cette fin de mois d'août, je me rends à la dernière soirée de la première édition du Festival des Artgonotes au théâtre des Artgaunautes sur le Boulevard... La suite

Matt Elliott + One Less Lick + Pedro Lemon en concert

Matt Elliott + One Less Lick + Pedro Lemon par Pirlouiiiit
l'Embobineuse - Marseille, le 19/02/2012
Comme si les 6 premiers jours de la semaine ne suffisaient pas, il faut toujours qu'il y en ait qui organisent des concerts le dimanche ! Et puis quitte à le faire, pas question... La suite

Matt Elliott - Barth par Phil
Espace Doun - Rognes (13), le 02/02/2007
Vendredi 2 Février 2007, nous voilà repartis avec nos billets en poche et une accompagnatrice de luxe (@ny) pour faire à nouveau le trajet Avignon - Rognes à la tombée de la nuit. Direction l'Espace Doun, une fois de plus. La fleur au fusil (ou plutôt à l'oreille), assurés de passer une soirée agréable parce que (il est sans doute nécessaire de le... La suite

Matt Elliott - Barth par stéphane sarpaux
Espace Doun - Rognes (13), le 02/02/2007
Le label Nancéen "Ici et ailleurs" fête ses 10 ans à L'Espace Doun de Rognes (et ailleurs en France certainement). Et les gars n'ont pas d'autres idées pour illustrer leur "Ici et ailleurs" que de coller sur une même affiche la thèse et l'antithèse.. Alors, forcément, les avis sont partagés, hein, mon avis, t'en as pensé du bien, hein, mon avis, tu... La suite

L'Eolienne - Marseille : les dernières chroniques concerts

Stranded Horse en concert

Stranded Horse par Phil2guy
L'Eolienne -Marseille, le 11/03/2016
Ce soir, l'Eolienne, petite salle du quartier de Noailles, accueille Yann Tambour aka Stranded Horse qui joue en compagnie du joueur et maitre de la Kora mandingue Boubacar... La suite

La Compagnie Rassegna en concert

La Compagnie Rassegna par Pirlouiiiit
Eolienne, Marseille, le 29/01/2016
Ce soir il y avait moyen de faire une belle série Lollipop-PosteàGalène-Eolienne-Machine-ou-Molotov mais ce changement soudain de consigne dans cet appel à projet de la Région en... La suite

Bijan, Maryam & Keyvan Chemirani en concert

Bijan, Maryam & Keyvan Chemirani par pirlouiiiit
L'Eolienne, Marseille, le 18/04/2015
Après la très chouette après midi passée au Dock des Suds dans le cadre du Disquaire Day, et avoir fait l'impasse sur le mémorable (un de plus) showcase de Conger! Conger! au... La suite

Drôles de Drames (festival Avec le Temps 2015) en concert

Drôles de Drames (festival Avec le Temps 2015) par Flag
L'Eolienne - Marseille, le 24/03/2015
Ce soir, mille excuses aux intéressés. Mais il faut quand même être sacrément curieux pour se lancer à L'Eolienne pour assister à la performance de Drôles de Drames, dans le cadre... La suite