Accueil Chronique de concert (mes) Eurockéennes anciennes - Quelques concerts marquants 1/3 (1994-1996) : /1994 : Helmet, Therapy?, Rage Against the Machine, Spin Doctors , ZZ Top / 1995 : Body Count, Senser, Jamiroquai, Supergrass, Alliance Ethnik, Edwyn Collins, Sheryl Crow, The Cure, Blur, Oasis, Terence Trent d Arby, Page & Plant, Renaud, Jeff Buckley / 1996 : Dog Eat Dog, Fun Lovin Criminals, Skunk Anansie, Foo Fighters
Mardi 12 novembre 2019 : 11975 concerts, 25764 chroniques de concert, 5274 critiques d'album.

Chronique de Concert

(mes) Eurockéennes anciennes - Quelques concerts marquants 1/3 (1994-1996) : /1994 : Helmet, Therapy?, Rage Against the Machine, Spin Doctors , ZZ Top / 1995 : Body Count, Senser, Jamiroquai, Supergrass, Alliance Ethnik, Edwyn Collins, Sheryl Crow, The Cure, Blur, Oasis, Terence Trent d Arby, Page & Plant, Renaud, Jeff Buckley / 1996 : Dog Eat Dog, Fun Lovin Criminals, Skunk Anansie, Foo Fighters

(mes) Eurockéennes anciennes - Quelques concerts marquants 1/3 (1994-1996) : /1994 : Helmet, Therapy?, Rage Against the Machine, Spin Doctors , ZZ Top / 1995 : Body Count, Senser, Jamiroquai, Supergrass, Alliance Ethnik, Edwyn Collins, Sheryl Crow, The Cure, Blur, Oasis, Terence Trent d Arby, Page & Plant, Renaud, Jeff Buckley / 1996 : Dog Eat Dog, Fun Lovin Criminals, Skunk Anansie, Foo Fighters   en concert

Presqu'Ile du Malsaucy, Evette Salbert

Critique écrite le par

Pourquoi une telle chronique commmencée en 2007, finie en 2009 ?
D'abord parce que c'est depuis toujours le plus beau et souvent le plus grand festival de rock français et qu'il mérite bien ça.
Parce que par la force des choses, il n'y a pas de chronique correcte sur ce site des Eurockéennes de Belfort avant 2003, alors que des dizaines de concerts mythiques s'y sont évidemment déroulés avant, dont certains auxquels j'ai eu la chance d'assister.
Parce que même le très exhaustif W-Fenec.org ne remonte que jusqu'en 1996 ...
Parce que même s'il ne reste pas beaucoup de souvenirs d'un concert 5, 10 ou ... 15 ans après, son évocation peut très bien donner du plaisir ou un souvenir attendri à un lecteur qui, lui aussi, y aurait été à cette époque - ou un peu d'évasion à quelqu'un qui aurait voulu y être. Et enfin parce que j'en ai envie.

A chacun d'y ajouter s'il le veut sa propre version des faits, surtout pour les années à peine effleurées (pour cause de jours de festival ratés), et même si possible de commenter les années 1989 à 1993 ?



1994



Petite apparition en cette première année pour nous, probablement une seule journée qui comportait tout ce que nous voulions voir, et en ayant a priori coupé au terrible camping du festival (voir plus bas) grâce à un hébergement chez des parents d'amis. Assez longue journée cependant pour se faire ramoner les oreilles par Helmet : une bande de types en t-shirts pastel et en shorts de jean, à l'aspect neutre voire légèrement nerd - rendant leur musique, un metal âpre et syncopé, d'autant plus violente et déconcertante - peu de groupes ont été aussi radicaux et minimalistes depuis même dans la musique de brutes.


Beaucoup aimé aussi le nettement plus accessible power-trio Therapy ?, alors au faite de sa gloire : depuis ce jour-là il est devenu difficile à tout jamais de me convaincre qu'il fallait être plus que trois pour faire un excellent groupe de rock noisy... tant leur concert sous le chapiteau a été une véritable démonstration de force.


Ce fut aussi l'année Rage Against the Machine, qui venait de sortir son seul et unique album mortel : Rage Against the Machine ! Leur concert fut (pour quelqu'un qui n'avait à son actif de concerts agités, qu'un de la Mano Negra et un des Guns & Roses), une putain de claque - un pogo violent, déjanté, débraillé (bien plus de gens étaient défoncés à l'époque), où je me souviens distinctement avoir reçu un coup de dock dans le front d'un type passé au dessus de moi (soit à au moins 187 cm du sol). Les enchaînements n'étaient pas au point mais nom de dieu, ils envoyaient la sauce, à la guitare vrillante de Tom Morello comme à la voix hargneuses de Zach La Rocha. Après avoir bondi comme des fous pendant une heure, on en est sortis aphones, couverts de contusions et les yeux exorbités - que du bonheur... Fuck you I won't do what you Tell Me Mothaaaaaaaaaa'Fuckaaaaaaaaaaaaaaa !!


Pour se reposer un peu, les sympathiques Spin Doctors et leur chanteur barbu, hippie et acrobate (qui enchaînait roues et galipettes entre les chansons) - ils avaient sorti un chouette album avec deux ou trois tubes dont la redoutable et funky Two Princes, qu'on entend encore de temps à autre même s'ils sont depuis retournés à l'anonymat. Y'avait aussi Jimmy Olsen Blues et Little Miss can't be wrong, c'était frais et dansant, sous le chapiteau qu'on appelait alors la scène "B".


Et en poids lourd de la soirée (scène "A" donc !), les ZZ Top, lourdingue duo de blues biker surtout connu pour leurs immenses barbes - seuls souvenirs précis, des créatures sexy évoluaient en ombres chinoises derrière les deux trolls, et ils faisaient de temps en temps leur célèbre tour complet de guitares en synchronisation. Pas passionnant quand même...
Mais sur la globalité, cette première expérience des Eurock's a été une petite révélation - on a pas eu besoin de se forcer pour envisager d'y revenir, même si à l'époque on envisageait pas les trois jours, trop cher et (croyait-on) trop long !



1995

Cette année-là on fit la connaissance des Eurockéennes avec un grand E, les mythiques : sur 3 jours et en "dormant" au terrifiant camping de l'époque. Ah... le camping des Eurocks... Alors gratuit, sans preuve d'achat d'un billet et parfaitement anarchique, il poussait en champignon autour du grand parking - c'était un grand rendez-vous de ravers (on a décompté jusqu'à trois raves audibles depuis notre tente...) mais aussi de trafiquants et de travelers, débarquant en famille et par camions/tribus entiers - j'y ai vu un bébé en poussette avec un iroquois.

La légende dit, mais je veux bien la croire, qu'à l'époque on dégageait le terrain après festival à coup de bulldozers... Bref des commerçants plus ou moins aimables de substances plus ou moins toxiques - nous confessons en avoir essayé certaines dans nos jeunes années, l'occasion ayant fait les larrons ! 3 jours au camping dans sa version de l'époque donnaient donc, l'un dans l'autre, un aperçu de ce qu'a pu être Woodstock ou de ce qu'est encore Glastonbury : un incommensurable bordel en dehors de tout contrôle, rigolo et épuisant à la fois.


Quoi qu'il en soit cette année-là, toujours fans de musique de brute, on s'est précipités au concert de Body Count. Groupe qui reste à ce jour la plus réussie (et la plus terrifiante) expérience de fusion rap-metal - aux commande du combo de tueurs, Ice-T lui-même. Derrière lui guitare et batteries metal, actionnées par des types semblant tout droit sortis et d'un gang et d'une salle de muscu tout à la fois (l'un d'eux portait d'ailleurs le masque de tueur de Vendredi 13). Pendant ce concert, vous me croirez si vous le voulez, j'ai vu l'ensemble, je dis bien l'ensemble du chapiteau, pogoter et se fritter, devant un concert d'une puissance assez extraordinaire - peu de groupes de metal arrivent, même aujourd'hui, à déployer une telle force de frappe.


Autre tuerie du genre, les anglais survoltés de Senser, dans une fusion (un peu) moins metal mais plus orientée vers les raves, et qui dégoupillaient des grenades : Age of Panic était le plus tuant des singles de leur album Stacked Up ; leur concert fut également d'une puissance faramineuse. Je n'attendais par contre pas grand chose du concert de Jamiroquai, dont les premiers albums amusaient alors les oreilles et les ondes - en fait le petit bonhomme avait un extinction de voix, le concert était donc quasiment instrumental, pas déplaisant toutefois. Aperçu aussi Supergrass dont je n'ai que très peu de souvenirs - déjà banal à l'époque peut-être ?


Ici, et ne serait-ce que pour ça cette chronique a une utilité, je dois rétablir une vérité certes un peu honteuse qui a été carrément EFFACEE de l'historique officiel : Il y a eu un concert d'Alliance Ethnik ! Je m'en souviens parce que, substance psychotrope aidant, j'y ai pris le fou-rire de ma vie (plus de deux heures) - et du coup j'ai bien aimé l'improbable groupe funky. Sympathique concert également que celui d'Edwyn collins, l'homme à un seul tube (A Girl like you) qui semble avoir fait un petit come-back en 2007. Aperçue aussi, la belle Sheryl Crow (et sa country un peu banale), surtout connue depuis pour être devenue la femme d'un très grand junkie devant l'éternel.


Grosse déception par contre : le concert très statique de The Cure (dont je ne connaissais pas les bons albums à l'époque, je l'avoue), même si croiser des dizaines de Robert Smith sur le site était assez drôle. Pas aimé non plus les deux groupes (eh oui, vus le même jour) qui s'apprêtaient alors à ouvrir une guerre fratricide : Blur (trop pop à mon goût) et Oasis (grosse soupe infâme et inaudible) - je me suis depuis réconcilié avec Damon Albarn et ses nombreux projets solo, jamais avec Oasis ! Jolie surprise : le concert très enthousiasmant, sur la grande scène, de Terence Trent d'Arby : super danseur, chanteur et guitariste, compositions funky en diable et tubes à la chaîne : sympa comme tout et pas fier. Prince en version humaine, la classe, je me souviens qu'on avait tous aimé à notre grande surprise !


Souvenir très agréable aussi du concert symphonique donné par deux légendes : Robert Plant et Jimmy Page, alliés pour faire parler la poudre et qui, si je me souviens bien, n'ont pas résisté à nous donner deux ou trois titres de Led Zep' en bonus, notamment Whole Lotta Love et son solo de guitare, l'un des plus cool que je connaisse. Très bon souvenir aussi du concert de Renaud sur la grande scène. Pensez-donc, l'idole de mes dix ans, en chair et en os, se foutant ouvertement des sponsors (très craignos) de l'époque : M6 et Fun Radio ! Entraînant 20 000 personnes à chanter, nous filant une chair de poule de tous les diables avec Mistral Gagnant, Société tu m'auras pas ou Hexagone, faisant valser la foule sur Germaine et pogoter sur Dès que le vent soufflera (à l'époque il restait en lui du gavroche et l'on avait pas encore inventé le terme bobo)!


Enfin, 1995 reste l'année du plus gros coup de flair de ma vie : passés en coup de vent en allant ailleurs, j'ai vu un jeune homme aux cheveux longs, très beau gosse, qui commençait son concert - j'ai décidé d'y rester quelques minutes tandis que les autres, il me semble, ont continué leur route. J'ai découvert par hasard un guitariste extraordinairement subtil, doté en outre d'une voix d'oiseau et auteur de chansons sublimes (qui m'ont accompagné pendant les dix années suivantes). Je me souviens que sa musique stratosphérique me filait déjà la chair de poule, au point d'en avoir dessaoûlé ! Ce jeune homme, après avoir enregistré l'année précédente l'un des dix plus beaux albums en langue anglaise de tous les temps, venait de donner l'un de ses trois seuls concerts français, puisqu'il s'est tué accidentellement moins de deux ans plus tard. Il s'appelait Jeff Buckley.



1996



Petite année puisque je suis rentré à cette époque (comme la plupart de mes amis) dans cette période "formidable" où, pour valider une année d'études supérieures, on acceptait de travailler gratuitement tout l'été sous forme de "stage". Bloqué en plus au boulot, et ratant 1 à 2 jours d'Eurockéennes pendant plusieurs années d'affilée ! En tout cas cette année-là j'ai croisé en arrivant sur site dimanche après-midi une fille à l'air épuisé qui le quittait et m'a vendu, toute contente, le reste de son pass 3 jours pour ... 10 francs !

Parce que dans l'esprit des festivaliers de cette année-là, un élément en particulier a en effet marqué les esprits : la météo, dégueulasse entre toutes (et Dieu sait qu'il y a eu des météos merdique à la Presqu'Ile du Malsaucy). En 1996 il n'a plus qu'une fois - du vendredi au dimanche - ce fut donc également l'année de la boue, avec glissades volontaires ou subies depuis la colline de la grande scène. Très amusé puisque n'y ayant passé qu'une journée, j'en ai même ramené, que j'ai toujours dans un bocal, étiqueté "Boues Eurocks '96", collector ultime !


Bref musicalement en ce dimanche de flotte et de merde, je crois avoir vu les Dog eat Dog, fusion encore avec des saxophones (genre Beastie Boys), plutôt entraînante, retombés dans l'oubli depuis mais dont j'étais plutôt fan. No Fronts, et Who's the king, tubes interplanétaires, c'était eux ! Vus aussi les Fun Lovin Criminals, groupe d'infâmes poseurs qui ont eu leur heure de gloire avec leur Scooby Snacks.


Sur la grande scène par contre, un des derniers groupes de pop-rock U.S. à avoir recueilli tous les suffrages (au moins sur un phénoménal premier album, Paranoid & Sunburnt) : Skunk Anansie, mené par une tigresse noire, boule à zéro et yeux de chats, capable de se transformer en kamikaze d'une seconde à l'autre... La très troublante Skin, également warrior de la cause lesbienne (à notre grand désespoir), n'a par exemple pas tremblé au moment de se jeter, toutes dents blanches en avant et depuis la grande scène, dans une foule de K-ways trempés et pogoteurs - quand même couillu pour une fille !
Et puis le groupe avait fait quelques tubes fusion convaincants, sur la base de riffs en fer forgé comme ceux de I can Dream ou Selling Jesus, développant un son proche de celui de Rage against The Machine - avant d'utiliser sa voix caressante et douce pour des slows de bonne tenue (Charity ou 100 ways to be a good girl). Excellent souvenir de ce très humide concert donc (on l'a revue depuis à Rock en Seine, et si sa musique n'a pas super bien veilli, elle n'a pas changé) !


Et enfin, tout en s'étant débrouillé pour rater, excusez du peu... David Bowie (qui jouait en dernier alors que, comme on l'a vu, on bossait tous le lundi matin... je n'ai toujours pas pu combler cette terrible lacune depuis), on a aussi vu en 1996 pour la première fois les Foo Fighters, et ça c'était quelque chose ! Déjà de voir, deux ans après la fin abrupte de Nirvana, le tiers de la formation légendaire avec Dave Grohl, emmenant au front de nouvelles troupes dans un groupe très puissant, d'abord assez inspiré grunge. Petite consolation pour l'immense déception d'avoir raté un rendez-vous historique avec Nirvana, alors notre meilleur trio rock de tous les temps (ce qui n'a pas réellement changé depuis d'ailleurs).

Lui aussi avait pas mal joué avec son public de chiens mouillés, payant de sa personne en arpentant l'avant de la scène trempé et battu par des trombes d'eau (ce qui reste assez courageux quand on joue d'une guitare électrique branchée sur 220 volts). Concert très cool là-aussi car leur premier album, avec un pistolet laser en couverture, avait une fraîcheur un peu perdue depuis (revus également à Rock en Seine en 2005, et devenus plus bruyants qu'autre chose).

Bref, on est rentrés tard en voiture de cette très salissante édition : outre l'intégralité de la voiture de ma soeur à récupérer, je me souviens avoir aussi retrouvé de cette jolie boue rouge brique... jusque dans mes oreilles. Les Eurockéennes, c'est aussi une expérience de communion physique avec la Nature !



La deuxième partie par ici (1997-1999) !
Affiches : www.cg90.fr / Photo : www.eurockeennes.fr

> Réponse le 20 novembre 2007, par Céline

[Presqu'Ile du Malsaucy, Evette Salbert - 1995] je relève aussi la puissance de Ice T de Body Count qui est arrivé sur scène tel un rouleau compresseur et n'a pas relâché la pression de tout le concert : j'ai due être protégée par mes deux amis masculins. Un de mes plus beaux souvenirs des Eurockéennes.  Réagir

> Réponse le 28 mai 2009, par Herve M

Je viens enfin de prendre le temps de lire la première partie de tes chroniques eurockéennes old school. Un grand plaisir et plein de souvenirs qui remontent...Merci bouvele ! J'ai hâte d'y être encore cette année. Quelques remarques au passage comme ca : - rater David Bowie c'est impardonnable ;o( j'avais à l'époque vu que qq minutes du concert, n'en ayant pas grand chose à foutre non plus (ce qui a bien changé). Ratage rattrapé depuis. Allez on se dit qu'on parviendra à le voir ensemble hein, ce serait cool ! (tain il était aux voix du Gaou genre en 2003, où que t'étais ??? Y'avait Johnny au vélodrome le même soir ?) - enfin Supergrass et Fun Lovin Criminals c'est de la balle, contrairement à ce que j'ai lu, non mais alors... je te file les noms des meilleurs albums si tu veux...  La suite | Réagir

> Réponse le 01 septembre 2009, par Jacques

[belfort - 1994 1995] Merci Une vraie madeleine de proust! 1994 Quel SOUVENIR! Rage against bien sure(devant ) un grand moment Therapy no one is innocent mais surtout un de mes plus grand souvenir de concert juqu'a aujourd'hui FFF jouè tard mais quel set! Björk un peu palote,Helmet pas mal,et quelque bride de souvenir que mon disque dur cérébrale ma épargné! J'ai aimè ta vision du camping :pour avoir eu la chance d'y vivre au milieu de tout ce joyeux et acidulé bordel ,il n y a rien a rajoutè ata vision des choses c'etait exactement ça! 1995 Rebelote Un grand souvenir terrifiant de Body Count qui dépoussiérait ce que Public enemy etait devenu !(la veille) deux papys assis sur une enceinte durant tout leur set (si ma memoire est bonne)Bien deliré comme toi sur Aliance ethnique !La pause de la...  La suite | Réagir

> Réponse le 17 août 2010, par monsieurmikl

il n'y avait pas les Red hot aussi à cette époque. J'ai aussi un souvenir de Sepultura sur la grande scène, avec bataille de boue, ça devait être aussi entre 94/95/96. Que de souvenirs, Body Count énorme. Je me souviendrai toujours du concert, une pure folie. J'ai l'impression que ça n'est plus ce que c'était les eurocks.  Réagir


Les Eurockéennes de Belfort : les dernières chroniques concerts

Stray Cats + Turnstile + the Roots + the Smashing Pumpkins (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

Stray Cats + Turnstile + the Roots + the Smashing Pumpkins (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'île du Malsaucy - Belfort, le 07/07/2019
Malgré la fatigue cumulée depuis jeudi, on est tout de même monté en régime au fil du week-end. Au programme, on retrouve notamment à l'affiche Stray Cats, Christine and the... La suite

Mass Hystéria + Kate Tempest + Weezer + Jain + Frank Carter and the Rattlesnakes + Angèle (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

Mass Hystéria + Kate Tempest + Weezer + Jain + Frank Carter and the Rattlesnakes + Angèle (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 06/07/2019
Dans l'ambiance orageuse, bouillante et poussiéreuse d'un Malsaucy qui a fait le plein ce samedi, ceux sont les filles qui furent à l'honneur lors de cette troisième journée... La suite

John Butler Trio - Rival Sons - Idles - Jeanne Added (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

John Butler Trio - Rival Sons - Idles - Jeanne Added (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 05/07/2019
John Butler Trio Grande Scène 19h15 20h15 Pour leur seconde journée, les Eurockéennes de Belfort font le plein. Sur la grande scène, en tout début de soirée, John Butler... La suite

Slash feat. Myles Kennedy and the Conspirators - Interpol - NTM (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

Slash feat. Myles Kennedy and the Conspirators - Interpol - NTM (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 04/07/2019
La 31ème édition des Eurockéennes de Belfort s'est achevée dans la nuit du dimanche au lundi à 1 heure 30 du matin. Après 4 jours de musique qui ont reflété notre époque au... La suite

Blur : les dernières chroniques concerts

Blur + Courtney Barnett en concert

Blur + Courtney Barnett par Xavier Averlant
Madison Square Garden, New York (USA), le 23/10/2015
Suite des nos aventures new-yorkaises avec le concert des anglais de Blur et l'australienne Courtney Barnett... Bon déjà, grande émotion de mettre les pieds dans cette fameuse... La suite

Blur + Jupiter & Okwess International en concert

Blur + Jupiter & Okwess International par Pierre Andrieu
Le Zénith de Paris, le 15/06/2015
Zénith de Paris en ébullition totale pour le grand retour des Anglais de Blur, venus dérouler avec envie et joie de jouer une set list de rêve présentant le dernier album du... La suite

(mes) Eurockéennes de Belfort 2013, 2/2 : The Black Angels, Tame Impala, Neurosis, Skunk Anansie, My Bloody Valentine, Blur en concert

(mes) Eurockéennes de Belfort 2013, 2/2 : The Black Angels, Tame Impala, Neurosis, Skunk Anansie, My Bloody Valentine, Blur par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 07/07/2013
Le samedi, c'est par ici !. Comme le veut la tradition (et la fatigue de la veille), le début de la programmation du dimanche est souvent ratée pour cause de flânage... La suite

Graham Coxon + Apes & Horses (Eldorado Music Festival) en concert

Graham Coxon + Apes & Horses (Eldorado Music Festival) par Pierre Andrieu
Café de la Danse, Paris, le 17/09/2012
Concert jouissif et rock 'n roll du guitariste de Blur, Graham Coxon, au Café de la Danse (Paris), à l'occasion du festival Eldorado, le 17 septembre 2012... Venu pour... La suite

Dog Eat Dog : les dernières chroniques concerts

Dour Festival : General Elektriks + High Tone + Fun Lovin' Criminals + Atari Teenage Riot + Melissa Auf Der Maur + The Sonics + Monotonix en concert

Dour Festival : General Elektriks + High Tone + Fun Lovin' Criminals + Atari Teenage Riot + Melissa Auf Der Maur + The Sonics + Monotonix par Odliz
Dour - Belgique, le 18/07/2010
Dour, c'est fantastique. Surtout son fléchage. Après avoir donc suivi le fléchage vert à travers toute la ville, le comté et la campagne avoisinante, déniché le stade local où... La suite

Foo Fighters : les dernières chroniques concerts

Download Festival 2018 : Foo Fighters - Dead Cross - The Hives en concert

Download Festival 2018 : Foo Fighters - Dead Cross - The Hives par Lebonair
Base Aérienne - Bretigny sur Orge (91), le 17/06/2018
Dead Cross - Main Stage 2 - 17h 50 18h50 On est heureux de retrouver un de nos idoles de jeunesse, le fou chantant Mike Patton dans son dernier projet Dead Cross. On a... La suite

Rock Werchter - Jour 4 : Foo Fighters - Cage the elephant - Thuston Moore Group - The Kills - Benjamin Clementine - Alt-J en concert

Rock Werchter - Jour 4 : Foo Fighters - Cage the elephant - Thuston Moore Group - The Kills - Benjamin Clementine - Alt-J par Cabask
Werchter, le 02/07/2017
Toutes les bonnes choses ont une fin et on entame le 4ème et dernier jour du festival Rock Werchter ce dimanche 2 juillet. Pour ne pas revivre le cauchemar de la veille et... La suite

Foo Fighters en concert

Foo Fighters par Vv
Rock en Seine. Paris, le 26/08/2011
De l'importance de la préparation psychologique avant un concert des Foo Fighters. Jeudi. 21h. Ca nous faisait tellement plaisir de retrouver le Norvégien, qu'on ne s'est pas... La suite

The Kills + Seasick Steve + Foo Fighters + CSS + Kid Cudi + Smith Westerns + Odd Future  + The Feeling Of Love + Beat Mark (Festival Rock en Seine 2011) en concert

The Kills + Seasick Steve + Foo Fighters + CSS + Kid Cudi + Smith Westerns + Odd Future + The Feeling Of Love + Beat Mark (Festival Rock en Seine 2011) par Pierre Andrieu
Domaine National de Saint-Cloud, le 26/08/2011
On avait quitté Rock en Seine l'année dernière sur une averse de pluie gâchant la fin de la prestation d'Arcade Fire, et le festival commence de la même manière en... La suite

Fun Lovin' Criminals : les dernières chroniques concerts

Fun Lovin' Criminals en concert

Fun Lovin' Criminals par Samuel
Alhambra - Paris, le 12/03/2016
A l'Alhambra, on aura quasiment autant entendu Fun Lovin' Criminals que Bob Marley et ZZ Top ! La raison, un ampli qui se crashe peu après l'entracte. Car on avait eu droit... La suite

Dour Festival : General Elektriks + High Tone + Fun Lovin' Criminals + Atari Teenage Riot + Melissa Auf Der Maur + The Sonics + Monotonix en concert

Dour Festival : General Elektriks + High Tone + Fun Lovin' Criminals + Atari Teenage Riot + Melissa Auf Der Maur + The Sonics + Monotonix par Odliz
Dour - Belgique, le 18/07/2010
Dour, c'est fantastique. Surtout son fléchage. Après avoir donc suivi le fléchage vert à travers toute la ville, le comté et la campagne avoisinante, déniché le stade local où... La suite

Frank Black And The Catholics + Fun Lovin' Criminals + Eagle Eye Cherry (Free Wheels 2001) par Pierre Andrieu
Free Wheels Cunlhat (63), le 17/08/2001
Le Free Wheels est un "Bike show-rock festival" qui a lieu depuis 14 ans dans un petit village auvergnat : Cunlhat. Il est organisé par les délicats Hell's Angels. Souvenez-vous, Altamont en 1969, le noir poignardé devant la scène où jouaient les Rolling Stones, c'était eux. Des gens charmants appréciés principalement en Auvergne pour les... La suite

Jamiroquai : les dernières chroniques concerts

Jamiroquai, MHD, Justice, Vianney, Tryo, KT Gorique, Jérémie Kisling, Pogo Car Crash Control, Lola Marsh, Nova Twins (Paleo Festival 2017)  en concert

Jamiroquai, MHD, Justice, Vianney, Tryo, KT Gorique, Jérémie Kisling, Pogo Car Crash Control, Lola Marsh, Nova Twins (Paleo Festival 2017) par Lionel Degiovanni
Paléo Festival, Nyon, le 20/07/2017
KT Gorique Pour ce jeudi au Paleo festival 2017, petit démarrage tranquille avec une énervée du micro qui déverse son flow de paroles !! Il s'agit de KT Gorique. Cette petite... La suite

Jamiroquai, Sting, Phoenix, Texas, Julien Doré, Kery James, Justice, Vianney, Petit Biscuit, LP, Olivia Ruiz, Lee Fields, Last Train, Cocoon, Royal Republic, Calypso Rose, Birdy, Lulu Gainsbourg... (Festival Musilac 2017)   en concert

Jamiroquai, Sting, Phoenix, Texas, Julien Doré, Kery James, Justice, Vianney, Petit Biscuit, LP, Olivia Ruiz, Lee Fields, Last Train, Cocoon, Royal Republic, Calypso Rose, Birdy, Lulu Gainsbourg... (Festival Musilac 2017) par Lily Rosana
Aix-Les-Bains, le 13/07/2017
"Les 15 ans de Musilac !", "Déjà !" diront les musilakiens de la première heure. "Seulement !" crieront les gourmands. J'ai eu la chance de pouvoir être spectatrice des 4 jours... La suite

Jamiroquai + Gaïo en concert

Jamiroquai + Gaïo par Cabask
Les Voix du Gaou - Six Fours les plages, le 29/07/2011
Je n'avais jamais eu l'occasion de me rendre aux Voix du Gaou auparavant. On m'avait tellement dit de mal de ce site que je n'avais jamais franchi le pas. Il est vrai que l'accès... La suite

Oasis : les dernières chroniques concerts

(mon) Rock en Seine 2009, 1/3 : Keane, Gush, Yeah Yeah Yeahs, Passion Pit, Madness, Vampire Weekend, Bloc Party, Oasis (annulation de), Vitalic en concert

(mon) Rock en Seine 2009, 1/3 : Keane, Gush, Yeah Yeah Yeahs, Passion Pit, Madness, Vampire Weekend, Bloc Party, Oasis (annulation de), Vitalic par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 28/08/2009
Retour à Saint-Cloud, pour la 5ème fois déjà alors qu'on aurait pas forcément parié sur l'espérance de vie d'un tel événement, pour une dernière communion en plein air, sur la... La suite

OASIS par stereoboy
VIENNE, Théâtre antique, le 14/06/2009
Petit témoignage du concert d'OASIS à Vienne... Les conditions n'étaient pas forcément bonnes : pluie pendant une partie du concert, mais le cadre rattrapait cela, et les arènes permettent de bien voir les artistes, même loin. Le son était bon aussi. Ensuite, niveau public, c'était peut être un peu trop "rigide", la fosse est toujours bien... La suite

OASIS + Glasvegas en concert

OASIS + Glasvegas par magiclilive
Paris Bercy, le 03/03/2009
Après un bon kilomètre de queue, du jamais vu pour un petit gars de province comme moi, nous franchissons enfin les portes du Palais Omnisports de Paris Bercy. La fouille... La suite

Oasis + Free Peace en concert

Oasis + Free Peace par Zhou
Le Dôme - Marseille, le 18/02/2009
Commençons par le commencement. Oasis à Marseille est une sorte d'événement. Bien que les places ait eu du mal à se vendre c'est bel est bien dans un Dôme affichant archi complet... La suite

Rage Against The Machine : les dernières chroniques concerts

Rage Against The Machine (Festival Rock en Seine 2008) en concert

Rage Against The Machine (Festival Rock en Seine 2008) par lol
Parc de Saint-Cloud, près de Paris, le 20/08/2008
Rage Against The Machine à Paris en 2008... C'est l'occasion de revoir sur scène l'un des cinq groupes les plus marquants des années 90. Pionnier et tête de proue de la scène... La suite

Rage Against The Machine par MIMI78
Paris Bercy, le 04/06/2008
une soirée inoubliable ! on les attendait depuis 10 ans eh ben ils nous en ont donné pour notre argent ! je n'avais jamais vu bercy dans un tel état et dieu c'est que j'en fait des concert... mieux que linkin park qui avait été génialissime pour RATM JAMAIS VU AUTANT DE GENS QUI VOULAIENT DESCENDRE DANS LA FOSSE ! mini émeute ! le jour où ils... La suite

Rage against the machine par Cassous
Montpellier, le 11/02/2000
Géant, énorme, terrible bref le concert de cette nouvelle année 2000.Une ambiance extraordinaire dans un Zénith plein à craquer, des morceaux tous plus bien les uns que les autres avec un sommet pour Know your ennemy!Du son, des riffs géniaux et un Tom en grande forme bref le concert qu'il ne fallait pas rater!Le son de la basse était à tomber en... La suite

Rage Against The Machine + Asian Dub Foundation par Wang
Monptellier Zenith, le 11/02/2000
1 er partie : Asian Dub Foundation : techno intelligente et recherche ( avec guitare et basse) pour 3/4 d heure d un set explosif ou la foule a repondue extraordinairement bien, bref du pogo dans tout les senspuis vint LE morceau de la soirée, les Rage !!!le set fut helas tres court (1h15 rappel compris) preuve qu on nous prent vraiment pour des... La suite

Renaud : les dernières chroniques concerts

Vianney, Renaud, Jain (Aluna Festival 2017) en concert

Vianney, Renaud, Jain (Aluna Festival 2017) par Lionel Degiovanni
Festival Aluna , Ruoms, le 16/06/2017
Retour encore une fois vers un festival très atypique, niché au cœur de l'Ardèche. Il s'agit de l'Aluna Festival. Cette année, ce festival fête ses 10 ans !! Quel bel... La suite

Renaud + Gauvain Sers (Phénix Tour 2017) en concert

Renaud + Gauvain Sers (Phénix Tour 2017) par Jérôme Justine
Zénith d'Auvergne, Cournon, le 09/03/2017
Pour son second passage à Cournon lors de sa longue, très longue, peut-être trop longue tournée, Renaud, alias le Phénix, s'offre un nouveau Zénith d'Auvergne. 7000 personnes se... La suite

Gauvain Sers + Renaud en concert

Gauvain Sers + Renaud par Philippe
Le Dôme, Marseille, le 19/12/2016
Tentative risquée en ce 19 décembre 2016 : retourner voir Renaud... ou ce qu'il en reste. Chacun sait qu'il a traversé des années très difficiles, certaines même au fond du trou -... La suite

Renaud en concert

Renaud par Pirlouiiiit
Dôme - Marseille, le 06/03/2003
J'avoue que je suis allé ce soir au Dôme plus réjoui à l'idée d'aller prendre des photos de quelqu'un de relativement connu, que pour aller écouter sa musique. Je ne sais pas bien... La suite

Robert Plant : les dernières chroniques concerts

The Iron Troopers + Into the Deep + Zepset en concert

The Iron Troopers + Into the Deep + Zepset par Jérôme Justine
Salle Dumoulin, Riom, le 08/12/2018
En ce samedi 8 décembre 2018, c'est vers la belle ville d'Auvergne nommée Riom le Beau, et plus exactement vers une Puce à l'Oreille délocalisée dans la Salle Dumoulin que je me... La suite

Robert Plant & The Sensational Space Shifters en concert

Robert Plant & The Sensational Space Shifters par Samuel C
Salle Pleyel - Paris, le 23/07/2018
Personnage à la fois mythique et mystique, Robert Plant se produisait salle Pleyel face à 3 000 fans du Dirigeable également adeptes de la carrière solo de cette légende du rock... La suite

Robert Plant and The Sensational Space Shifters en concert

Robert Plant and The Sensational Space Shifters par jorma
Pavillon de Grignan Istres, le 04/07/2016
Magique. Ce concert de Robert Plant au Pavillon de Grignan fut, pour moi,tout simplement magique. Un lieu intimiste, une nuit douce, après une journée étouffante, une petite... La suite

Robert Plant and The Sensational Space Shifters, Charlie Winston, Sianna, Yellow Teeth, Joan Baez, Rootwords (Paléo Festival de Nyon 2015)  en concert

Robert Plant and The Sensational Space Shifters, Charlie Winston, Sianna, Yellow Teeth, Joan Baez, Rootwords (Paléo Festival de Nyon 2015) par Lionel Degiovanni
Paléo Festival, Nyon, le 25/07/2015
Pour démarrer ce samedi au Paléo Festival de Nyon 2015, je commence avec du rap. Une fois n'est pas coutume. Il s'agit là de Sianna. Sianna On est ici dans la caricature... La suite

Skin : les dernières chroniques concerts

(mon) Rock en Seine 2006, 2/2 :  Skin, The Dead 60s, The Rakes, Grand Corps Malade, Editors, Radiohead en concert

(mon) Rock en Seine 2006, 2/2 : Skin, The Dead 60s, The Rakes, Grand Corps Malade, Editors, Radiohead par Philippe
Parc de Saint-Cloud, Paris, le 25/08/2006
Photos par Philippe ! Pour le premier jour c'était par là ! La pluie a bien fait mine de venir taquiner Paname, qui ne s'en est pas laissé compter. Certains des provinciaux... La suite

Placebo + Skin par Duarte
Dome / Marseille, le 23/10/2003
Le dôme de Marseille était plein a craquer pour la venue de Placebo après leur dernier album "sleeping with ghosts". La premiere partie était assurée par Skin (ex chanteuse de Skunk Anansie) avec son look un peu punk. Malheureusement je suis arrive un peu en retard alors j ai n ai pu écouter que les dernières chansons dont le fameux tube... La suite

Radiohead, Xavier Rudd, Beck... par Alys
Saint-Cloud, le 26/08/2006
Je suis assez d'accord avec la critique de XOF , mais ce qui m'étonne dans sa critique, c'est qu'il n'a pas du tout mis en avant le son anormalement bidon qu'à eu Radiohead pour son unique concert en france en tête d'affiche de ce festival. J'ai été vraiment deçue, c'est la troisième fois que je les vois sur scène et ce concert gagne la dernière... La suite

Placebo + Skin par ???
Dôme Marseille, le 23/10/2003
Un groupe très propre en concert, peut être un peu trop. Le son était correct, la mise en scène aussi. Un petit bémole : le groupe n'a pas assez communiqué avec le public, en première partie Skin à beaucoup mieux fait son boulot (puisque c'est avant tout un boulot) à se niveau la. Ou alors c'est le public qui n'a pas donné envie au groupe de se... La suite

The Cure : les dernières chroniques concerts

The Cure (Festival Rock en Seine 2019) en concert

The Cure (Festival Rock en Seine 2019) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, près de Paris, le 23/08/2019
©Mauro Melis Contrairement à PNL en 2018, The Cure a fait le plein cette année à Rock en Seine, le festival francilien affichant complet vendredi 23 août, jour tant attendu du... La suite

The Cure, Lomepal, Dead Obies, Charlotte Cardin, Emilie Zoe, Rolling Blackouts Coastal Fever, Johnny Mafia (Paléo Festival de Nyon 2019) en concert

The Cure, Lomepal, Dead Obies, Charlotte Cardin, Emilie Zoe, Rolling Blackouts Coastal Fever, Johnny Mafia (Paléo Festival de Nyon 2019) par Lionel Degiovanni
Nyon, Suisse, le 25/07/2019
Dead Obies Pour démarrer cette troisième journée, toujours placée sous le signe de la canicule, je découvre Dead Obies. Lors du showcase, je découvre un groupe de rap made in... La suite

The Cure - Anniversary 1978-2018 - Live In Hyde Park London en concert

The Cure - Anniversary 1978-2018 - Live In Hyde Park London par Pierre Andrieu
Hyde Park, Londres, le 11/07/2019
Afin de fêter dignement le quarantième anniversaire de son premier concert donné sous le nom The Cure, le mythique groupe de Robert Smith donnait un grand concert à Hyde Park... La suite

The Cure en concert

The Cure par Pierre Andrieu
Halle Tony Garnier, Lyon, le 17/11/2016
Grand moment de communion extatique en compagnie de The Cure à la Halle Tony Garnier de Lyon : une set list de rêve marquée au fer rouge par l'inoxydable album Disintegration... La suite

Therapy ? : les dernières chroniques concerts

Therapy ? en concert

Therapy ? par Samuel C
La Maroquinerie - Paris, le 10/02/2019
En 2020, Therapy ? célébrera ses 30 ans d'existence. Un trio qui a connu au cours des années 90 un succès phénoménal avec les albums "Nurse", "Infernal Love" et surtout le... La suite

 Hellfest 2014 (1/3) : Slayer, Iron Maiden, Sepultura, Trivium, Therapy ?, M.O.D, Loudblast, Satan, Showtime en concert

Hellfest 2014 (1/3) : Slayer, Iron Maiden, Sepultura, Trivium, Therapy ?, M.O.D, Loudblast, Satan, Showtime par Gandalf
Clisson, France, le 20/06/2014
"On the road again after all these years ! Eh oui, après 10 années de Festivals intenses, suivies de 4 ans de diète, me voici de retour dans ce qui est devenu l'un des plus gros... La suite

Groop Dogdrill, THERAPY ? par Daniel
Fri-Son, Fribourg, Suisse, le 27/11/1998
Groop Dogdrill :Leur concert commence sur une sypathique musique country ( beurk ), ils font quelques morceaux rock'n'roll devant un public assez parsemé à travers la salle, car la vérité est qu'ils sont des GROS FRIMEURS, mais ils font quand meme quelques trucs marrants : un des roadies vient scotcher le micro sur la gueule du guitariste, ou le... La suite

therapy ? par fredbobigny
la boule noire, le 15/05/1998
Découverte de cette petite salle, ambiance café-concert je suisà deux mêtres de la scène, waouh! ca va être chaud .Effectivement ce fut torride, le groupe avait une pêche d'enfer,peut-être que les nouveaux membres du groupe y sont pour beaucoupun son trés correct malgré les nécessaires décibels à cracher.Du rock irlandais comme j'aime et des... La suite

ZZ Top : les dernières chroniques concerts

 Status Quo + ZZTOP (Festival de Nîmes 2019) en concert

Status Quo + ZZTOP (Festival de Nîmes 2019) par G Borgogno
Arènes de Nîmes, le 04/07/2019
Status Quo / ZZTOP. Je m'étais RE-mis à écouter ZZTOP ces temps-ci.. Et leurs opus jusqu'à "Eliminator" sont, sommes toutes, des plus corrects. Mieux, ce sont de juteux... La suite

Hellfest 2019 : Eagles Of Death Metal, Les Wampas, The Living End, Sham 69, Deadland Ritual, David Coverdale, ZZ Top, Kiss...  en concert

Hellfest 2019 : Eagles Of Death Metal, Les Wampas, The Living End, Sham 69, Deadland Ritual, David Coverdale, ZZ Top, Kiss... par Samuel C
Clisson, le 22/06/2019
Le Hellfest, une expérience hors norme et hors du temps... Le festival repose principalement sur l'engagement d'un homme, Ben Barbaud : visionnaire, exigeant et déterminé. Il a... La suite

(mes) Eurockéennes 2016, 2/2 : Courtney Barnett, Kurt Vile, Mac Demarco, The Kills, Tame Impala, Sleep, Ratatat, ZZ Top en concert

(mes) Eurockéennes 2016, 2/2 : Courtney Barnett, Kurt Vile, Mac Demarco, The Kills, Tame Impala, Sleep, Ratatat, ZZ Top par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 03/07/2016
Le samedi, c'était par ici ! Sous un climat absolument parfait (pas de pluie, pas de canicule, quelques nuages sympathiques), on arrive sur le site au son de Blossoms,... La suite

ZZ Top + Ben Miller Band en concert

ZZ Top + Ben Miller Band par Abigail Darktrisha
Patinoire Mériadeck, Bordeaux, le 02/07/2016
Billy Gibbons (chant et guitare), Dusty Hill (chant et basse) et Frank Beard (batterie) étaient ce soir à Bordeaux pour une petite halte dans le sud ouest de la France à... La suite

Presqu'Ile du Malsaucy, Evette Salbert : les dernières chroniques concerts

Stray Cats + Turnstile + the Roots + the Smashing Pumpkins (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

Stray Cats + Turnstile + the Roots + the Smashing Pumpkins (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'île du Malsaucy - Belfort, le 07/07/2019
Malgré la fatigue cumulée depuis jeudi, on est tout de même monté en régime au fil du week-end. Au programme, on retrouve notamment à l'affiche Stray Cats, Christine and the... La suite

Mass Hystéria + Kate Tempest + Weezer + Jain + Frank Carter and the Rattlesnakes + Angèle (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

Mass Hystéria + Kate Tempest + Weezer + Jain + Frank Carter and the Rattlesnakes + Angèle (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 06/07/2019
Dans l'ambiance orageuse, bouillante et poussiéreuse d'un Malsaucy qui a fait le plein ce samedi, ceux sont les filles qui furent à l'honneur lors de cette troisième journée... La suite

John Butler Trio - Rival Sons - Idles - Jeanne Added (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

John Butler Trio - Rival Sons - Idles - Jeanne Added (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 05/07/2019
John Butler Trio Grande Scène 19h15 20h15 Pour leur seconde journée, les Eurockéennes de Belfort font le plein. Sur la grande scène, en tout début de soirée, John Butler... La suite

Slash feat. Myles Kennedy and the Conspirators - Interpol - NTM (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

Slash feat. Myles Kennedy and the Conspirators - Interpol - NTM (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 04/07/2019
La 31ème édition des Eurockéennes de Belfort s'est achevée dans la nuit du dimanche au lundi à 1 heure 30 du matin. Après 4 jours de musique qui ont reflété notre époque au... La suite