Accueil Chronique de concert Metal Urbain
Vendredi 6 décembre 2019 : 10529 concerts, 25827 chroniques de concert, 5280 critiques d'album.

Chronique de Concert

Metal Urbain

Fnac Montparnasse, Paris 11 février 2004

Critique écrite le 12 février 2004 par François Guibert

Sont venus hier parmi les forumeux Wampas : LNA, c-wa, alex, ben skalopes et moi. hier, à ma grande surprise, Metal Urbain a joué dix morceaux, alors que je pensais qu'ils n'en joueraient que cinq ou six. En plus, c'était électrique, pareil qu'au concert de la boule noire (alors que j'imaginais que ça serait semi acoustique avec des guitares électriques amplifiées sur un petit ampli). donc de bonnes surprises ! La liste et l'ordre exact est ici :

Hystérie connective
E 202
Ultra violence
Lady coke
Colt 45
Numéro zéro
Futurama
50/50
Panik
Crève salope

Le son était aussi bon qu'à la boule noire, les grosses guitares de Herman Schwartz et du second guitariste aussi.
À la boule noire, ils avaient joué en plus le morceau n°6 du second CD, "paris maquis", s"colt 45", "amour", "clé de contact", etc, bref sept ou huit titres en plus.
Bon, vu que c'était à la fnac Montparnasse à 17h45 et que l'environnement n'était pas très rock'n'roll, personne n'a pogoté (et encore moins slammé) et c'était un peu bizarre, anachronique, que métal urbain se retrouve dans cette ambiance. Eric Debris a dit à ce sujet : "c'est notre tea party ! il manque juste les sandwichs au concombre, mais au moins il y a la musique."

Après, il y a eu une séance de dédicaces. J'ai donc fait signer mon double cd "chef d'oeuvre" par Eric Debris, Hermann Schwartz et charlie H, tous trois très sympathiques. Eric Debris m'a dit qu'un nouvel album était prévu, car je leur ai dit qu'il fallait absolument qu'ils en enregistrent un avec le son qu'ils ont en 2003/2004 et leur formation actuelle (dix fois mieux que les versions originelles et moi je préfère la voix de debris 2003/2004 à celle de clode panik 77/80).

Dans le public, parmi la bonne centaine de personnes, il y avait (encore) géant vert, le couple tenancier du site ltdc.com, vérole des cadavres dans "un costume aussi ridicule que celui d'un vendeur de chez darty" (dixit géant vert). C'était un costume bleu vif pétant, en effet, je confirme !

Le "mystérieux inconnu" qui m'avait reconnu au guichet de la boule noire, et qui était hier à la fnac, c'est la personne qui s'occupe du label seventheen records (voilà un mystère de résolu).
"spéciale dédicace" à géant vert, s'il lit cette chronique !
sur Johnny Hallyday, géant vert a dit texto : "C'EST UN SHOWMAN, C'EST CE QUI SE FAIT DE MIEUX EN FRANCE DANS LE ROCK." texto !!! j'approuve à 100 % sa vision des choses sur ce sujet !!!

Métal Urbain : les dernières chroniques concerts

Métal Urbain par mathieu 10ans en 77
Salle Victoire II, Montpellier, St Jean de Védas, le 12 Novembre 2004
Métal Urbain en concert... Il faut avouer que l'on ne savait pas trop à quoi s'attendre, quasi 30 ans après leur formation et leur courte carrière... Et pourtant on espèrait, on attendait, on fantasmait cela depuis si longtemps, que l'on y croyait plus !!! Groupe remanié, mais qu'importe, Eric Débris et Herman Schwartz(méconnaissable)sont bien là,... La suite