Accueil Chronique de concert Metallica (Worldwired Tour 2017)
Lundi 18 décembre 2017 : 10798 concerts, 24781 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.

Chronique de Concert

Metallica (Worldwired Tour 2017)

Metallica (Worldwired Tour 2017) en concert

AccorHotels Arena, Paris 10 septembre 2017

Critique écrite le par



Sans vouloir me répéter dans mes compte rendus du groupe, encore une fois, les Mets ont proposé un show énormissime ! Les années passent et les mecs ne faiblissent pas d'intensité en live. C'est à chaque fois au moins deux heures de son brut, avec à CHAQUE DATE une setlist différente (eh ouais 95% des autres combos, faut se bouger un peu le fion...), car ils aiment se faire plaisir, et plus que tout ils aiment faire plaisir aux fans.
Régulièrement on a des "live premiere", chaque soir ils font tourner leurs morceaux bourrins pour ouvrir le rappel, toutes les nuits ils proposent un gros spectacle, bref tous les soirs ils partagent avec les salles combles leur bonheur d'etre sur les planches.



Et en cette deuxième date parisienne, j'ai été une enième fois comblé par les Américains, qui restent dans le haut du panier de ce qui se fait de mieux live. Mais en même temps, ai-je jamais été déçu par ces gugus depuis 1996 ? Ah oui, la tournée "Saint anger", c'est vrai... L'exception qui confirme la règle d'un principe solide comme un roc. Alors oui cette fois j'étais dans les gradins, seul moyen d'en être vu que la fosse était sold out. Et quoi qu'il arrive je ne m'y ferai jamais, et au fond cela m'a empêché d'entrer totalement et pleinement dans le concert tout du long. Ne pas avoir la place de gigoter, de me déplacer, d'avoir mon espace personnel, ça me frustre. Même en étant debout du début à la fin (à quoi servent les gradins donc). Heureusement, la scène centrale est avantageuse pour bien voir le show.



Malgré ce bémol non imputable au groupe, ce soir c'était une débauche d'énergie, servie par un son cataclysmique sur le "Hardwired..." d'intro ! Bercy a tremblé sur ses fondations tant c'était puissant ET bon ! Le décor original du plafond, savamment orchestré selon les titres, plus quelques surprises (les drones, classe !) et un light show superbe étaient un joli plus accompagnant un combo en méga forme, remuant, ,joueur, punchy, bandant ! Moi ça me plait de voir Hetfield débordant d'enthousiasme, Ulrich plein de conneries, Trujillo faisant son Trujillo, et Hammett qui ne fait pas le boulanger !



Ils sont en place, et alternent chansons du dernier convaincant opus avec classiques ultimes, sans oublier une cover au milieu. Pour les premières, trois sont fantastiques ("Hardwired...", "Moth into the flame", "Atlas rise") et ont tout à fait leur place dans le set,, deux sont excellentes mais trop longues ("Halo on fire" et "Now that we're dead") et une inutilement moyenne ("Manunkind"). En tous cas ils défendent toujours leur dernier album avec panache. Pour les seconds, il faudrait qu'ils jouent cinq heures pour satisfaire chaque fan et envoyer touts leurs meilleures, donc faut déjà être heureux d'avoir des "For whom...", des "One", des "Master" ou des "Sad but true". Et comme j'ai eu ma favorite, une de mes favorites tout confondu, à savoir la sublime "Fade to black", je ne vais pas me plaindre, sachant qu'ils ne la jouent pas tous les soirs. Mais c'est toujours étonnant de noter l'absence de "Creeping death" ou "Battery", pour faire court !



Pour la cover, j'étais comme un petit fou, car j'adore "Helpless" que je n'avais jamais eu, et qui est cent fois meilleure que les habituelles "Am I evil", "Stone cold crazy" ou "So what" ! Apparemment je devais être un des rares à prendre mon pied dessus vu l'état de flottement limite d'incompréhension de Bercy sur ce coup !



Pour l'anecdote, quand j'ai vu que cela faisait 1h25 qu'ils jouaient, et qu'on avait pas encore eu un seul morceau de "Master of puppets" ni de "...and justice for all", je me suis fissuré... Bon, l'enchainement "One"/"Master of puppets" restera certainement comme un des meilleurs moments de l'année, un pur bonheur, une pure orgie, une totale communion entre musiciens et public, c'te folie... mais quand même, un seul titre de chacun de ces albums mythiques, ça fait mal au derche hein (je compte pas le riff fabuleux de "Eye of the beholder" joué par Kirk et Trujillo avant d'enchainer sur ce "Champs Elysées" de bonne intention mais "inreconnaissable" !).



Salopiauds, heureusement que je vous ai vu souvent pour avoir eu toutes mes préférées sinon bonjour la frustration... Et puis rien que pour le retour sur scène au son d'un "Fight fire with fire" destructeur, avant d'enchainer sur l'inévitable "Nothing else matters" que j'adore toujours, 25 ans après, ça valait le défonçage de porte monnaie.



Y a rien à dire de plus, Metallica live c'est la classe, le Metal, l'energie qui devrait etre délivrée par chaque groupe sur scène, le vrai partage, la sincérité vraie. Ils n'ont plus vingt ans, et pourtant ils continuent à donner et à se donner comme des gamins. Les mecs, vous restez au Panthéon de la Musique. Forever.



Setlist:

The Ecstasy of Gold
Hardwired
Atlas, Rise!
Seek & Destroy
Through the Never
Fade to Black
Now That We're Dead
ManUNkind
For Whom the Bell Tolls
Halo on Fire
Helpless
Fuel
Moth Into Flame
Sad but True
One
Master of Puppets


Rappel:

Fight Fire With Fire
Nothing Else Matters
Enter Sandman



Photos : Manu Wino manuwino.com www.facebook.com/manuwino




Metallica : les dernières chroniques concerts

Metallica + Kvelertak (Worldwired Tour 2017) en concert

Metallica + Kvelertak (Worldwired Tour 2017) par Benjamin Wozniak
AccorHotels Arena, Paris, le 10/09/2017
Il est de ces concerts où l'on va avec la banane, où l'on sait à quoi s'attendre, où l'on sait que le show sera assuré, où l'on sera face à des légendes. Metallica est de ceux... La suite

Metallica + Kvelertak (Worldwired Tour 2017) en concert

Metallica + Kvelertak (Worldwired Tour 2017) par Bastien Castellan
AccorHotels Arena, Paris, le 10/09/2017
"HEY! HEY! HEY! HEY! HEY!" Poings ou cornes metalleuses agités en rythme, scandant une onomatopée aussi rageuse que fédératrice, le public répond aux invectives du leader de... La suite

Sister + Ghost + Slayer + Metallica SONISPHERE 2ème jour en concert

Sister + Ghost + Slayer + Metallica SONISPHERE 2ème jour par Abigail Darktrisha
@ Sala Acapulco Gijón (Espagne), le 26/05/2012
Samedi 26 mai Mon précieux sésame récupéré le site ouvrira vers 17h le lendemain et c'est avec un peu retard que les concerts débuteront. Sister commence à jouer alors... La suite

Metallica + The Kills en concert

Metallica + The Kills par abigail darktrisha
Stade de France, Paris, le 12/05/2012
Alors que je n'avais pas posé le pied sur le sol de la capitale depuis des mois, la présence de Metallica au Stade de France me fera descendre de mes montagnes et prendre un... La suite

AccorHotels Arena, Paris : les dernières chroniques concerts

Depeche Mode (Global Spirit Tour 2017) en concert

Depeche Mode (Global Spirit Tour 2017) par lol
Paris, AccorHotels Arena (Bercy), le 03/12/2017
Dans bon nombre de médias, on présente toujours Depeche Mode comme un groupe de New Wave. Fort de 35 ans de carrière et d'un succès mondial constant, cela fait des années,... La suite

Queens Of The Stone Age + Broncho (Villains World Tour 2017) en concert

Queens Of The Stone Age + Broncho (Villains World Tour 2017) par Pierre Andrieu
AccorHotels Arena, Paris, le 07/11/2017
En tournée pour assurer le service après vente de leur très bon dernier album Villains (oui, "très bon", n'en déplaise aux gens qui veulent qu'un groupe sorte toujours le même... La suite

Queens of the Stone Age + Broncho en concert

Queens of the Stone Age + Broncho par Philippe
Bercy, Paris, le 07/11/2017
Nuit fraiche mais pas glaciale à Paris (ces gens-là, qui passent leur temps à se plaindre du temps, ne connaissent pourtant pas le mistral, les veinards...). Comme d'habitude à... La suite

Metallica + Kvelertak (Worldwired Tour 2017) en concert

Metallica + Kvelertak (Worldwired Tour 2017) par Benjamin Wozniak
AccorHotels Arena, Paris, le 10/09/2017
Il est de ces concerts où l'on va avec la banane, où l'on sait à quoi s'attendre, où l'on sait que le show sera assuré, où l'on sera face à des légendes. Metallica est de ceux... La suite