Accueil Chronique de concert La Mine de Rien
Vendredi 13 décembre 2019 : 10356 concerts, 25839 chroniques de concert, 5280 critiques d'album.

Chronique de Concert

La Mine de Rien

La Mine de Rien  en concert

Café Julien, Marseille 09 octobre 2014

Critique écrite le par

La Mine de Rien by Pirlouiiiit 09102014

A l'origine j'avais prévu de passer tout la soirée au Café et puis quand j'ai appris l'existence du concert dessiné de Nevche et Thomas Azuleos dans le cadre du festival Les Littorales le même soir à 19h je me suis d'abord rendu au théâtre Mazenod pour voir cette première. J'y resterai finalement jusqu'au bout si bien que j'arriverai au Café alors que Pense Bête sort tout juste de scène (bref ce que je déteste le plus, me dépêcher de partir d'un endroit pour aller à un concert et arriver pile au changement de plateau). Un peu déçu donc mais je savais que j'allais vite me consoler puisqu'il restait La Mine De Rien dont j'avais pas mal écouté le nouvel album Avec des Si.

La Mine de Rien by Pirlouiiiit 09102014

Je me souviens qu'en les découvrant sur disque je m'étais dit un truc du genre " rooo encore un très bon groupe de chanson française avec de supers musiques et de très beaux textes .... comment vont ils faire pour percer vu que cette case est déjà squatté par les Têtes Raides et les Ogres de Barback depuis tant d'année ". Et j'avais du finir par le ranger comme je range la plupart des disques des groupes que je n'ai jamais vu sur scène.

La Mine de Rien by Pirlouiiiit 09102014

En effet, j'ouvre une petite parenthèse, le critère que je me suis naturellement imposé pour aller vers la discographie d'un artiste c'est celui de l'avoir vu en concert. Il y a tellement de bons groupes partout et dans tous les styles, et j'irais même jusqu'à dire en proportions pas moins à Marseille, qu'à New York ou Moscou, que plutôt que de m'intéresser à un groupe parce que tout le monde se met à écrire sur lui plutôt qu'un autre (merci les boites de promos et les sous des gros labels) je le fais quand il passe près de chez moi. Ce qui me conduit (étant coupé de la télé, de la radio et même de la presse - faute de temps) à passer complètement à côté de gros succès commerciaux, préférant accorder mon attention à ce qui se passe en vrai là où je me trouve. Je referme la parenthèse.

La Mine de Rien by Pirlouiiiit 09102014

Juste avant leur entrée en scène nous avons le droit à la diffusion d'un autre clip (face B de J'aime bien quand tu dance?) à savoir celui de Machine à Sex par Djam Deblues et Pense Bête. Pas mal du tout même si je préfère sa version de Ces Gens Là. Après le clip c'est le chanteur de la Mine de Rien qui commencera tout seul à la guitare, avant d'être rejoint par le reste du groupe à savoir un batteur, un bassiste et deux cuivres.

La Mine de Rien by Pirlouiiiit 09102014

Je suis instantanément frappé par 4 choses : la voix, les textes, l'habilité des musiciens (et donc la richesse de la musique) et la patate du bassiste. Je vais donc reprendre ces points l'un après l'autre en partant du dernier. En effet si les 4 autres sont plutôt posés, lui n'arrête pas de gesticuler (j'ai même pensé qu'il allait finir par passer à travers le plancher). Il a fallu que je le regarde longtemps pour trouver à qui il me faisait penser : Valbuena (en plus groovy)!

La Mine de Rien by Pirlouiiiit 09102014

Bref comme les autres il joue vite et bien ... Au fil des morceaux ils se passent les solos comme on se passe une balle, changent d'instrument saxo soprano, trombone, saxo, accordéon, comme de style : Klezmer, Blues, Ska, guinguette, rock avec une aisance et un naturel déconcertants. Même si il n'y avait pas de chant je sens que je serais déjà fan mais en plus il y de superbes textes. A l'image de ce Fils du vent où il chante " Je suis le fils du vent, je suis le fils du ventre de ma mère / je suis le fils du vent qu'm'a mis mon père " je trouve les textes extrêmement bons.

La Mine de Rien by Pirlouiiiit 09102014

Les thèmes en eux même ou les histoires ne sont pas d'une originalité fracassante par rapport aux autres bons groupes de chanson française plus ou moins réaliste, mais c'est tellement bien raconté. Les jeux de mots (nombreux) sont tellement bien trouvés qu'on se demande comment on ne les a pas entendu mille fois avant, comme dans ce L'un contre l'autre et ses jeux de mots à la fois faciles et beaux.

La Mine de Rien by Pirlouiiiit 09102014

Ces textes, cette voix, cette interprétation puissante sans être surjouée ou donner l'impression d'être forcée m'ont fait pensé à plein de belles choses pendant le concert : j'ai pensé aux Têtes Raides de la grande époque, à l'intensité d'un Nery, à Bell Oeil (sur l'angoissant 7 ans de malheur qui grince et finit par exploser !), à La Môme pour certains morceaux un peu plus grandiloquent (comme Avec un grand A) et bien évidemment à Pense Bête avec qui ils partagent finalement beaucoup de points commun (et même un morceau de leur répertoire ce soir je crois)

La Mine de Rien by Pirlouiiiit 09102014

Pour finir avec les groupes auxquels j'ai pensé il faut aussi citer le Güs Weg pour la très forte présence du saxo soprano, ainsi que Noir Désir (oui carrément!) pour le dernier morceau du rappel Avec des si un des plus électriques de la soirée qui viendra clore en beauté un set d'une bonne heure et demi au cours duquel (j'allais oublié de le mentionner) les musiciens du groupes seront descendus plusieurs fois dans le public.

Molotov by Pirlouiiiit 09102014

En sortant je traînerai un moment près du stand merchandising (dont je repartirai avec la réédition du premier Pense Bête et le live de La Mine de Rien. Sortant ensuite du Café en même temps que Greg qui retournait au Molotov où se déroulait le tremplin Orizon j'hésiterai un moment à l'accompagner ayant appris que El Pulpo et the great joe yabuki n'étaient pas encore passés, mais en chemin je réaliserai que nous sommes que jeudi et que demain j'ai beaucoup de boulot ...

Set list : Emmene moi / la vie de bohème / fils du vent / la vie est breve / faire face / 7 ans de malheur / l'un contre l'autre / avec un grand A / Démons / Petite voleuse / La tête allant vers / l'envers du décor / la boite noire / encore combien / Roumanie / à petit feu
Rappel : tes yeux noirs / avec des si


Plus de photos par Pirlouiiiit par ici



Bonus video :


Café Julien, Marseille : les dernières chroniques concerts

Shannon Wright en concert

Shannon Wright par Sami
Café Julien, Marseille, le 12/10/2019
Pari osé que de programmer l'intransigeante et somme toute confidentielle Shannon Wright dans une salle aussi grande que l'Espace Julien, fut-elle en configuration places... La suite

Motorama en concert

Motorama par Phil2guy
Café Julien - Marseille, le 30/10/2018
Les russes de Motorama jouent ce soir au Café Julien. Depuis le début de la décennie, cette formation de Rostov-sur-le-Don qui a déjà cinq albums à son actif s'est illustrée avec... La suite

UEI + Gurvant Le Gac et PierLau Bertolino en concert

UEI + Gurvant Le Gac et PierLau Bertolino par Ana-hata
Café Julien - Marseille, le 19/10/2018
Un vendredi soir à l'espace julien... Arrivé au café julien on commence la soirée par le duo Gurvant Le Gac et Pierre Laurent Bertolino. L'un est accompagné de sa flute... La suite

Pleasures en concert

Pleasures par Catherine B
Café Julien, Marseille, le 22/06/2018
Who cares the way we dance ? Vous Messieurs ! Hier soir au Café Julien, les étirements jouissifs (pas d'autre mot me vient tout de suite) de nos pauvres corps endoloris par... La suite