Accueil Chronique de concert Mistraal Indie Music : Chokebore, Narrow Terrence, Erevan Tusk, Garciaphone, Jungle Fever
Lundi 14 octobre 2019 : 13705 concerts, 25715 chroniques de concert, 5267 critiques d'album.

Chronique de Concert

Mistraal Indie Music : Chokebore, Narrow Terrence, Erevan Tusk, Garciaphone, Jungle Fever

theatre de verdure de la rebutte - Barbentane 23 juillet 2010

Critique écrite le par

Ce soir j'ai laissé tombé McYavell et fait une petite trêve dans la couverture du festival jazz des cinq continents ...il faut dire que je m'en serais voulu de rater le premier soir du MIM (Mistraal Indie Music) festival (Chlorophil nous ayant fait faux bond) ! Comme c'est tout près d'Avignon nous en profitons d'abord pour aller prendre des nouvelles de David Lafore puis direction Barbentane dès 18h30 pour être sûr de ne rater aucun groupe.

Surprise d'un lieu magique, étonnamment proche des habitations (certaines maisons ont leur jardin dans cette ancienne carrière) ... qui est en fait un rond point (route goudronnée, quelques cailloux) ... et contre le mur une petite scène aménagée (avec prises électriques etc) bref le rêve pour une soirée comme celle ci.

Je ne redétaillerai pas tout ce qui a déjà été dit mais on sentait bien que c'était la première édition du festival : quelques maladresses, quelques soucis de communication, quelques oublis mais surtout une réelle bonne humeur et ambiance sur place avec des gens curieux et motivés (que ce soit dans les organisateurs que dans le public qui a répondu présent dès 18h30 dans ce nouveau lieu pour voir des groupes pas forcement connus).

Voyant qu'il n'y avait que des chips à manger au bar (et comme le camion Chez Momo n'était pas encore en activité et que nous ne voulions rien rater) nous sommes redescendus à la boulangerie (où nous avons acheté les dernières fougasses natures et à la boucherie). A l'aller comme au retour nous avons croisé les 3 voisines du sites qui étaient en effet particulièrement remontées (mais apparemment elles le lendemain elles été ravies ! - elles ne mettront donc pas leur menaces à exécution et il y aura bel et bien un MIM 2011 !!!!).

J'ai été agréablement surpris par Jungle Fever. Je n'avais pas vraiment d'a priori mais en général il n'est pas rare que la premier de 5 groupes soit un peu moins expérimenté que les suivants. Et ben là rien du tout ! Carré, pêchu, efficace, en français comme en anglais. Je les reverrais avec plaisir !

Du coup Garciaphone qui passait après paraissait un peu seul et triste (c'est vrai qu'il ne sourit pas beaucoup, même entre les morceaux) et son set dépouillé / minimaliste (j'ai pensé à America - que j'aime beaucoup) n'a pas retenu toute mon attention, je suis parti relayer Svet pour m'occuper de Lucie en écoutant donc de loin. A reécouter sur disque je pense !

Puis vint le tour de Erevan Dusk (au sein duquel il y a 2 Starboard Silent Side dont j'entends beaucoup parlé même si je ne les ai pas encore vus). Ils ont commencé sur les chapeaux de roue, et je dois dire que j'ai complètement accroché aux 2 premiers morceaux, qui m'ont fait pensé à REM et Supertramp (ce qui n'est pas du tout négatif, je le dis sans honte) ... disons qu'il y avait des intonations dans le chant. Et musicalement j'ai aussi pensé à U2 à un moment (comme ça m'est arrivé à propos de the National ou Sammy Decoster, et j'allais pas dire ça me fait penser aux morceaux de the National qui me font penser à du U2). Bref, j'ai en tout cas beaucoup aimé ce double chant,ce côté un peu hippy etc ... Par contre c'est vrai que j'ai fini par me lasser. Dans ces moment là le fait qu'il y ait encore plusieurs groupes derrière à tendance à me pousser à m'économiser ...

Au moment où Narrow Terence monte sur scène il fait maintenant nuit. J'étais curieux de les redécouvrir dans leur nouveau line-up. PAr rapport à la dernière fois où je les avais vu, nouveau batteur, plus de violoniste, nouveau bassiste ... (la dernière fois que je les ai vu il y avait encore Buni) Ayant discuté avec Antoine (l'un des deux chanteurs) j'étais encore plus curieux. Et je n'ai pas été déçu. Quelle puissance ! quelle présence ! des deux frères (Antoine et Nicolas), et de Mr Ben Symphonic Orchestra et du batteur d'un soir ! J'aimais déjà beaucoup avant et là peut être encore plus. C'était d'ailleurs assez curieux, car je ne me suis pas rendu compte qu'il manquait le violon (que j'aimais pourtant beaucoup. Cela vaut peut être mieux car, la violoniste tournant aussi avec Wax Tailor (et Camillesi j'ai bien compris), elle risque d'être rarement disponible. Bref. Set noir, violent (dans le bon sens du terme) avec des anciens et nouveaux (toujours pas chopé le disque*) portés par deux chanteurs habités et rageurs ! Excellent. J'espère les revoir bientôt au Poste à Galène et j'espère qu'ils n'abandonneront pas complètement leurs sublimes intros / rappels a capella comme ils en ont fait par le passé.

*par contre la setlist oui : Caly / Dinner / Cave / Camilla / Hole / MAde / Poe / Wetdead / Bottom / Man / Weakness / Narco

Puis plus tard, le temps de faire un aller retour Chez Momo et de revenir couvert du sucre des chichis que j'ai ramené, ce fut au tour de Chokebore. C'est marrant je n'avais pas réalisé qu'ils avaient arrêté. Pourtant si et depuis un moment au point que certains les présentaient même comme l'ancien groupe de Troy Von Balthazar. Je ne l'ai jamais vu en "solo", par contre Chokebore je les avais déjà vu en 2001 au Poste à Galène et en 2002 à l'éphémère festival du Phare à Toulon. J'ai retrouvé près de 10 ans après les même 4 musiciens. Le même gros son. Le même côté habité. Les même mouvements. Mais le tout en plus posé tout de même. Ça m'a fait vraiment plaisir, même si je n'ai pas pris la claque d'avant. Je ne sais pas si c'est le fait de les avoir vu arriver avec leurs instruments sur le dos pendant les concerts précédents mais ils dégagent vraiment quelque chose de sympathique, d'humain. Ma fille ayant fini par se réveiller et comme il commençait à être un peu tard j'ai du partir avant la fin ...

En conclusion un bien belle affiche ce soir (comme le lendemain où je serais surement venu si il n'y avait pas eu la clôture du jazz des cinq continents) et la découverte d'un chouette lieu dans lequel on a hâte de découvrir de nouveaux groupes l'année prochaine avec de belles têtes d'affiche comme cette année. Bravo aux organisateurs, longue vie au festival qui ne sera que mieux l'année prochaine (je parle de certains aspects pratiques). On reviendra.

theatre de verdure de la rebutte - Barbentane : les dernières chroniques concerts

Mistraal Indie Music : Phoebe Killdeer and the Short Straws + Starboard Silent Side + 49 Swimming Pools + Dawn + Pony Taylor en concert

Mistraal Indie Music : Phoebe Killdeer and the Short Straws + Starboard Silent Side + 49 Swimming Pools + Dawn + Pony Taylor par Flag
La Rebutte - Barbentane (13), le 24/07/2010
La découverte d'un nouveau festival, c'est un peu comme un paquet cadeau pour un môme. Ben pour moi, c'est un peu pareil. Festival tout neuf, 1ère édition. Donc pas de références,... La suite

Mistraal Indie Music : Chokebore, Narrow Terrence, Erevan Tusk, Garciaphone, Jungle Fever en concert

Mistraal Indie Music : Chokebore, Narrow Terrence, Erevan Tusk, Garciaphone, Jungle Fever par Stephane Sarpaux
theatre de verdure de la rebutte - Barbentane, le 23/07/2010
Barbentane, petit village de 3600 habitants au sud d'Avignon. Barbentane, son café chez Henry, sa boucherie, son boulodrome parking, son château et désormais son festival de... La suite