Accueil Chronique de concert (mon) Rock en Seine 2004 : The White Stripes, Archive, Sonic Youth, Muse, Buck 65 ...
Samedi 15 décembre 2018 : 10713 concerts, 25298 chroniques de concert, 5236 critiques d'album.

Chronique de Concert

(mon) Rock en Seine 2004 : The White Stripes, Archive, Sonic Youth, Muse, Buck 65 ...

(mon) Rock en Seine 2004 : The White Stripes, Archive, Sonic Youth, Muse, Buck 65 ... en concert

Paris, parc de Saint-Cloud 27-28 août 2004

Critique écrite le par



Le petit dernier des festivals avait bien une affiche qui justifiait le déplacement de loin, pour un amateur de rock. Bonne surprise : accès en métro super facile et fléché, le cadre est très chouette et les tarifs n'y sont pas plus chers qu'ailleurs. Plein d'animations sympathiques et une expo photo somptueuse où l'on s'amuse à reconnaître les plus grands artistes. Les filles bavent sur Tricky et Ben Harper, et les mecs sur Björk et Patti Smith il y a trente ans...

Après les anecdotiques The Roots, les premiers à lâcher du gros sont Sonic Youth : ils font le même concert depuis 20 ans mais il est toujours aussi efficace ! Ils ont aussi le bon goût de jouer certaines de leurs chansons les plus connues (époque Dirty) sans s'apesantir sur les derniers albums plus confidentiels. Pogo déchaîné même si le maltraitement de guitare semble un peu mécanique à force, moins crédible quand on est quadragénaire !

Ils sont suivis par les fameux Whites Stripes, LE groupe que tout fan de rock rêve de voir en ce moment (et qui ne passe jamais ailleurs qu'à Paname hélas). Qu'ils soient frêres et soeur, ou amants, ou les deux, finalement on s'en tape. A eux deux ils rendent hommage à 30 ans de rock qui pousse, avec des chansons d'une simplicité à tout casser. A ridiculiser tout groupe de plus de trois musiciens ! Mais si Meg est une batteuse honorable, la performance est surtout celle de Jack White !
Gratteux émérite, claviériste doué, et surtout chanteur hors pair, ce gars-là sait tout faire. Sa tessiture qui rappelle immanquablement Robert Plant (voire James Brown parfois !) lui assure la sympathie de toute personne qui a aimé Led Zep un jour. Côté charisme, il a hélas ce côté un peu autiste des plus grands (Thom Yorke, Tricky...) qu'on peut bien pardonner vu la densité de sa performance ! Un très grand pied même si Seven Nation Army, le riff de la décennie selon Phil Manoeuvre (et moi-même), a été quelque peu foirée pour cause de guitare récalcitrante.

En fin de soirée, les Chemical Brothers posent leur très gros son et font danser 20 000 personnes. Toujours aussi entraînants, on note quand même qu'ils ont les mêmes visuels qu'il y a deux ans (dont certains sont, disons-le, plutôt moches !) et qu'ils jouent à peine assez fort. C'est très sympa comme toujours, mais ils pourraient se renouveler un peu, d'autant qu'ils ont zappé les tubes de leur pourtant superbe dernier album (eh oh, Come With Us, les gars, vous vous souvenez ?).

On finit la journée en constatant avec un peu de dépit que les horaires de concert et la configuration des lieux ne permettent pas de voir plusieurs petits morceaux de concerts : on est obligés de faire des choix difficiles (exit Daniel Darc, pourtant grosse présence sur scène, désolé mec, tu peux pas lutter contre les W'S' !) quand les Eurock's, par exemple, décalent les horaires pour les indécis. Cela dit, être ramené gratos en métro à minuit trente, quand on vient de Marseille, ça vous laisse sur le cul !

Le samedi, j'ai commencé par les p'tits jeunes de Colour of Fire, un bon groupe de rock convaincant sur scène, même si son chanteur essaye parfois de ressembler à celui de Muse alors qu'il a sa propre personnalité attachante et qu'il est bien moins prétentieux, affaire à suivre donc !

Parlons-en tout de suite de Muse, ce sera fait, même s'ils ont conclu le festival. Le travail de la bande à Bellamy (un gars archi-charismatique pour toute personne de moins de 22 ans semble-t-il) est convaincant. C'est vrai : leurs compos sont pas mal, ils jouent très fort (trop même, leur son était assez discutable dans la fosse !). Chaque génération a besoin de s'identifier à un groupe, et les djeun's de 20 ans actuels ont Muse ; rien à redire, ça pourrait être pire, c'est vrai !
Reste que le son de Muse est à l'exact milieu entre Radiohead et Jeff Buckley, depuis le début, et n'a toujours rien produit qui ne ressemble qu'à du Muse ! Et ce alors que ces gars-là se comportent comme s'ils étaient des idoles, avec leur mise en scène tapageuse et cucul. Du coup on ne peut que ressentir une vague envie de leur botter le cul et de ligoter tous leurs fans à une chaise avec Hail to the Thief sur les oreilles !

Bref. Plus fort que les W'S' qui sont deux, il y a Buck 65 qui est ... un. Une confirmation : il est encore meilleur tout seul qu'accompagné (comme à Belfort). Deux platines, une voix à la Iggy Pop avec le débit de RZA, une présence scotchante et pourtant si modeste et auto-dérisoire : voilà ce que moi j'appelle un type charismatique ! Concert fascinant, le pépère scande sur des samples de rock-qui-pousse genre Queens of the Stone Age (on ne peut que rêver qu'un jour il fasse un concert avec eux !), c'est vraiment jouissif. Révélation incontestable du festival.

En passant rapidement sur Zero 7, qui serait original si Air n'existait pas, mais n'est que banal malgré ses petites chanteuses rigolotes et mignonnes, on arrive au point culminant selon un sondage représentatif d'une huitaine de festivaliers : le concert d'Archive. Donnons-lui un nom parce qu'il y en a marre qu'il ne soit que "le nouveau chanteur d'Archive" : Craig Walker. Lui aussi, charisme à tout casser, une voix qui prend aux tripes, qui vous retourne le cerveau.
Quand il chante "without your love, it's tearing me apart" (Again, 19 minutes comme sur l'album), on se sent tous quittés par quelqu'un ! Archive (pour moi vus trois fois en deux ans, et je vous assure qu'ils progressent encore !) a délivré un concert tout en puissance, il y a désormais une âme dans ce groupe reconstitué, un tout qui est devenu bien supérieur à la somme des parties...
Tellement trippant que le mot en devient faible, à ce stade-là moi je dis que c'est quasiment psychotrope ! Après une grosse heure de concert, avec un son pourtant encore perfectible, ils laissent un public KO debout, complètement sonné... Leur dernier album (deuxième avec cette formation), moins original sur disque, se révèle pleinement sur scène. Déjà dix ans depuis Londinium, pierre blanche de la trip hop, Archive est là pour encore longtemps et enterrera pas mal de mythos éphémères, c'est sûr.

Un très bon festival, donc, à qui on ne peut que souhaiter deux choses : longue vie et simplicité. Ne passez pas à trois jours et n'invitez pas Bowie ou Manu Chao, et vous deviendrez LA référence rock sympa et champêtre de la fin d'été. On reviendra, c'est promis. Votre boue est aussi collante que celle des Eurock's !
Encore bravo pour le tour de passe-passe sur les bières : à 3 € la 25 cl et 5 € la 40 cl, la grande est plus chère et on s'en est pas rendu compte (faites le calcul). Sans rancune et à l'an prochain !

Image vignette : http://www.magnetmagazine.com/live/jackandmeg.jpg

Rock en Seine : les dernières chroniques concerts

PJ Harvey (Festival Rock en Seine 2017) en concert

PJ Harvey (Festival Rock en Seine 2017) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, le 26/08/2017
Mémorable concert de PJ Harvey en tête d'affiche sur la grande scène du festival Rock en Seine, dans le toujours très agréable parc de Saint-Cloud... Dès son apparition sur... La suite

Iggy Pop, Foals, The Last Shadow Puppets, Massive Attack, Casseurs Flowters, Sigur Rós, Brian Jonestown Massacre, Kaviar Special, Bring Me The Horizon, Kevin Morby, Sum 41, Two Door Cinema Club, Clutch  (Rock en Seine 2016) en concert

Iggy Pop, Foals, The Last Shadow Puppets, Massive Attack, Casseurs Flowters, Sigur Rós, Brian Jonestown Massacre, Kaviar Special, Bring Me The Horizon, Kevin Morby, Sum 41, Two Door Cinema Club, Clutch (Rock en Seine 2016) par Stéphane Pinguet
Domaine de Saint-Cloud, le 28/08/2016
ROCK EN SEINE 2016, UNE ÉDITION CANICULAIRE ! Si cette quatorzième édition du festival parisien Rock en Seine affichait à première vue une programmation pas très excitante,... La suite

(mon) Rock en Seine 2016, 2/2 : Imarhan, Killason, Gregory Porter, Sum 41, Ghinzu, Iggy Pop en concert

(mon) Rock en Seine 2016, 2/2 : Imarhan, Killason, Gregory Porter, Sum 41, Ghinzu, Iggy Pop par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 28/08/2016
Le samedi, c'était par ici ! On commence (mal) notre journée clodoaldienne en ratant (la faute à un repas en terrasse bien trop sympa) les Blues Pills hélas programmés à une... La suite

Cassius (Festival Rock en Seine 2016) en concert

Cassius (Festival Rock en Seine 2016) par lol
Domaine de Saint-Cloud, le 28/08/2016
Rien n'est plus galvaudé que le label "french Touch" quand on parle d'électro. S'il est souvent accolé au premier péquin français qui fait de la musique avec un ordinateur,... La suite

Archive : les dernières chroniques concerts

ARCHIVE en concert

ARCHIVE par Nino
Le Radiant, Caluire, le 29/11/2017
C'est derrière un rideau de fils laissant entrevoir la scène que le concert débute, des images projetées sur l'arrière s'accrochant sur ces fils, formant donc presque un double... La suite

Festival Solidays 2017 : Archive, Ibrahim Maalouf, Cage The Elephant, House Of Pain, Gaël Faye, La Femme, Dizzy Brains, Alexis Calfan, The Pirouettes...   en concert

Festival Solidays 2017 : Archive, Ibrahim Maalouf, Cage The Elephant, House Of Pain, Gaël Faye, La Femme, Dizzy Brains, Alexis Calfan, The Pirouettes... par Samuel C
Hippodrome de Longchamp - Paris, le 24/06/2017
Depuis 1999, Solidays est un rendez-vous incontournable chaque été. 3 jours de musique, de solidarité et d'engagement dans la lutte contre le sida, à l'hippodrome de... La suite

Archive + BRNS en concert

Archive + BRNS par Cathy Ville
Amphithéâtre Cité Internationale - Lyon, le 24/10/2015
Pour certains, les fans de la première heure, Archive est mort le jour où le chanteur Craig Walker a été contraint de quitter le groupe. De toute évidence, le groupe, ou plutôt... La suite

Festival Mama 2013: Archive en concert

Festival Mama 2013: Archive par Lebonair
La Cigale, Paris, le 18/10/2013
Après avoir débuté le Mama Festival, qui en est à sa 4ème édition cette année, par le génial concert de Joseph Arthur, je boucle ce festival/convention par un des événements... La suite

Buck 65 : les dernières chroniques concerts

Buck 65 + The Willowz + The Sweet Vandals + Radio Moscow  (Les Nuits de l'Alligator 2008) en concert

Buck 65 + The Willowz + The Sweet Vandals + Radio Moscow (Les Nuits de l'Alligator 2008) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 16/02/2008
L'étape clermontoise de la troisième édition des Nuits de L'alligator a parfaitement tenu ses promesses, malgré un public un peu mou et une ambiance légèrement morose. La... La suite

(mes) Eurockéennes de Belfort 2004 : Pixies, PJ Harvey, Franz Ferdinand, -M-, Placebo, Slipknot, Korn, Groove Armada, Buck 65, Alain Bashung, Daniel Darc, I AM, Herman Düne, !!! en concert

(mes) Eurockéennes de Belfort 2004 : Pixies, PJ Harvey, Franz Ferdinand, -M-, Placebo, Slipknot, Korn, Groove Armada, Buck 65, Alain Bashung, Daniel Darc, I AM, Herman Düne, !!! par Philippe
Presqu'Ile du Malsaucy, Evette-Salbert, le 03/07/2004
(Photos par Android 974) Afficher 11 ans d'affilée aux Eurockéennes (boue-Kway-camping-navette-kronenbourg-kebab-tartiflette), j'en suis pas peu fier. Cela reste le plus grand... La suite

Buck 65 + Sarah Slean + Frédéric Nevchehirlian par sami
Moulin, Marseille, le 15/10/2005
Pas beaucoup de monde mais bonne petite soirée avec pour commencer Frédéric Nevchehirlian qui assure tout seul comme un grand la première partie, avec guitare et samplers mais sans le reste du groupe Vibrion annoncé au départ. Quelques slams a capella de haute volée, plus des morceaux parfois instrumentaux issus d'une création jouée cet été aux... La suite

Buck 65 + Frederic Nevchehirlian + Sarah Slean par Ultrateckel
Marseille le Moulin, le 15/10/2005
Quand j'arrive, 1ere surprise: le rideau noir qui sépare la salle en 2, les soirs de peu d'affluence, est de sortie... Frederic Nevchehirlian, le chanteur de Vibrion est déjà sur scène, devant une 20taine de personnes.J'avais découvert Vibrion, ya 1 mois à "Marsatac", groupe qui ne m'avait pas scotsché mais en tout cas intrigué...Ce soir, le... La suite

Muse : les dernières chroniques concerts

Muse, The Lumineers, Aaron, Lia, Grand Blanc, Courtney Barnett, Last Train, The Deaf (Paléo Festival 2016) en concert

Muse, The Lumineers, Aaron, Lia, Grand Blanc, Courtney Barnett, Last Train, The Deaf (Paléo Festival 2016) par Lionel Degiovanni
Nyon, le 19/07/2016
Nous voilà ici, de retour en Suisse, pour assister au Paléo 40+1 !!! La barre des 40 est passée, et l'ambiance du Paléo est toujours présente. On y retrouve aussi pas mal de... La suite

Muse en concert

Muse par Lofanax
AccroHotels Arena, Paris, le 29/02/2016
Pour ceux qui serait passé à côté ces dernières années, Muse est un groupe britannique emmené par le jeune et charismatique Matthew Bellamy (guitare/chant/piano), avec Chris... La suite

Muse + Biffy Clyro en concert

Muse + Biffy Clyro par Nathaliea
Stade de France, Paris , le 22/06/2013
Muse, cela faisait des mois que je les attendais après leur passage à Nantes en octobre dernier ! Muse commencera son show avec 20 minutes de retard devant un public mis en... La suite

Muse en concert

Muse par Sylvain Cabaret
Arena - Montpellier, le 16/10/2012
Muse, c'était mieux avant ? Environ quatre mois après l'annonce officielle du premier concert de la tournée mondiale de Muse, je me retrouve enfin au pied de cette... La suite

Sonic Youth : les dernières chroniques concerts

Lee Ranaldo + Vox Low + Cotillon (La Route du Rock Collection Hiver 2018) en concert

Lee Ranaldo + Vox Low + Cotillon (La Route du Rock Collection Hiver 2018) par Pierre Andrieu
L'Antipode, Cleunay/Rennes, le 22/02/2018
Juste avant de proposer deux belles soirées à La Nouvelle Vague de Saint-Malo, le festival La Route du Rock Collection Hiver offrait un beau plateau à l'Antipode de Cleunay,... La suite

Thurston Moore Band en concert

Thurston Moore Band par Samuel C
Café de la Danse - Paris, le 19/11/2017
Sonic Youth ! Ce nom évoque une période intense de créativité. "Evol", "Dirty", "Goo", "Sister", "Daydream nation", "Rather ripped" ou encore "Washing Machine" demeurent les... La suite

Thurston Moore Band (This Is Not A Love Song Festival 2015) en concert

Thurston Moore Band (This Is Not A Love Song Festival 2015) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 29/05/2015
Peu après les très bons concerts des Swans, de Fucked Up, de Dan Deacon et de Mikal Cronin, et juste avant le show monumental de Thee Oh Sees, l'ex leader des défunts Sonic... La suite

Thurston Moore (Festival Rock en Seine 2014) en concert

Thurston Moore (Festival Rock en Seine 2014) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, près de Paris, le 24/08/2014
Jubilatoire concert de l'ex Sonic Youth Thurston Moore avec son excellent nouveau groupe lors du dernier jour du festival Rock en Seine 2014, le dimanche 24 août... Et... La suite

The Chemical Brothers : les dernières chroniques concerts

(mon) Rock en Seine 2015, 2/2 : Kadavar, Pond, Last Train, Fuzz (Ty Segall), Jungle, Mark Lanegan Band, Parquet Courts, (Chemical Brothers) en concert

(mon) Rock en Seine 2015, 2/2 : Kadavar, Pond, Last Train, Fuzz (Ty Segall), Jungle, Mark Lanegan Band, Parquet Courts, (Chemical Brothers) par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 30/08/2015
Après une bien belle première journée passée vendredi au Parc de Saint-Cloud, et un samedi où nous avons vaqué ailleurs dans la capitale (...à entendre les retours et à voir les... La suite

(mes) Eurockéennes 2015, 1/2 : Grunge, Ibeyi, Seasick Steve, The Bawdies, Etienne Daho, Bo Ningen, Sleaford Mods, Major Lazer, Foxygen,  Chemical Brothers en concert

(mes) Eurockéennes 2015, 1/2 : Grunge, Ibeyi, Seasick Steve, The Bawdies, Etienne Daho, Bo Ningen, Sleaford Mods, Major Lazer, Foxygen, Chemical Brothers par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 04/07/2015
Et soudain, le doute saisit le chroniqueur, déferlant sur son esprit tel une armée grimaçante et marronnasse de Wildlings revenus d'entre les morts, franchissant le Mur écroulé... La suite

Festival de Nimes : The Do + Crystal Castles + Metronomy + Chemical Brothers en concert

Festival de Nimes : The Do + Crystal Castles + Metronomy + Chemical Brothers par Yann B
Arènes - Nimes, le 06/07/2011
Seule virée à Nîmes cette année pour nous, mais d'importance, puisque ce concert constitue mon cadeau d'anniversaire, avec les maîtres anglais de l'electro en tête d'affiche. ... La suite

Main Square Day 1 : Limp Bizkit, Queens of the Stone Age, Eels, Selah Sue, Beady Eye, Warpaint, Shaka Ponk...  en concert

Main Square Day 1 : Limp Bizkit, Queens of the Stone Age, Eels, Selah Sue, Beady Eye, Warpaint, Shaka Ponk... par Boby
Citadelle, Arras, le 01/07/2011
Back to the roots pour la 7 éme édition du Main Square. Si les dernières années le Main Square avait pu habituer à une programmation dont le line up donnait des allergies... La suite

White Stripes : les dernières chroniques concerts

Jack White (Nuits de Fourvière 2018) en concert

Jack White (Nuits de Fourvière 2018) par Pierre Andrieu
Théâtre antique de Fourvière, Lyon, le 08/07/2018
Les Nuits de Fourvière ont eu droit à un grand Jack White le 8 juillet ! Venu pour présenter son dernier disque en date, l'ambitieux et un peu délicat à appréhender au début... La suite

Jack White en concert

Jack White par Samuel C
L'Olympia - Paris, le 04/07/2018
Jack White s'affichait en lettres rouges sur le fronton de l'Olympia pour deux soirées (comme en 2012 et 2014). Ces dates ont été sold out en quelques minutes, l'une après... La suite

Jack White - concert exclusif France Inter en concert

Jack White - concert exclusif France Inter par Samuel C
Studio 104 (Radio France) - Paris, le 29/03/2018
"Il y a 15 ans était écrit le dernier grand hymne rock" rappelle avec passion Michka Assayas, en introduction du concert de Jack White, tandis que quatre roadies au look... La suite

The White Stripes (Rock en Seine 2004) en concert

The White Stripes (Rock en Seine 2004) par Pierre Andrieu
Domaine de Saint-Cloud, Paris, le 27/08/2004
Le sexe de groupe, c'est pas mal - paraît-il -, mais on ne nous enlèvera pas de la tête que rien ne dépasse une bonne séance de Rock 'n Roll à deux, quand les partenaires sont... La suite

Zero 7 : les dernières chroniques concerts

muse /auf der maur/nosfell/Mr vegas/zero7/radio4/kaolin/buck65/hoggboy/et plin d'autres... par chloe
paris parc de st cloud, le 28/08/2004
excellent genial vraiment muse a tout dechirer melissa auf der maur etai trop belle meme si normaleùent c'etait les BRMc qui devaient y aller a sa place .Nosfell etai scotchant de bizarerieet MR vegas a bien mmi l'ambiance en plus les seances massages etaient divines et jai vraiment ADORER je revien l'année prochaine et je vous vous conseille... La suite

Zero 7 par Thibault
Paris, Elysée-Montmartre, le 14/04/2004
Je suis allé les voir par curiosité, sans grande conviction. Pour moi, les ZERO 7 sont ce qu'aurait du devenir les Chemical Brothers après SURRENDER. Et leur concert sont ceux qu'auraient du faire les Chemical s'ils avaient poursuivis dans la voie qui me faisait tripper (des trucs calmes). Bref, concert à l'Elysée-Montmartre. Premier rang, de... La suite

zero 7 par Yok
Elysée Montmartre Paris, le 14/04/2004
Un concert magique qui laisse rêveur... Une scène et une salle comble, un pur bonheur pour les amateurs du genre... Merci à la programmation; la musique s'est d'abord du live! On remet ça quand vous le voulez. La suite

Zero 7 par Cyr
Elysée Montmartre - Paris, le 14/04/2004
Magnifique! et cette fois sans retard. Les 11 musiciens nous ont donné un concert magnifique, le son était parfait et l'ambiance magique. Mozez (le chanteur) à une voix encore plus belle et puissante que sur l'album. Quant aux 3 chanteuses... c'est à tomber (sans parler de la choriste qui pète tout quand elle part dans un trip à la "Great Gig in... La suite