Accueil Chronique de concert (mon) Rock en Seine 2014, 1/2 : Cage The Elephant, Tiger Bell, Wild Beasts, Jake Bugg, Blondie, The Hives, Die Antwoord, Arctic Monkeys, Etienne de Crecy présente Super Discount 3
Lundi 17 juin 2019 : 9467 concerts, 25522 chroniques de concert, 5257 critiques d'album.

Chronique de Concert

(mon) Rock en Seine 2014, 1/2 : Cage The Elephant, Tiger Bell, Wild Beasts, Jake Bugg, Blondie, The Hives, Die Antwoord, Arctic Monkeys, Etienne de Crecy présente Super Discount 3

(mon) Rock en Seine 2014, 1/2 : Cage The Elephant, Tiger Bell, Wild Beasts, Jake Bugg, Blondie, The Hives, Die Antwoord, Arctic Monkeys, Etienne de Crecy présente Super Discount 3 en concert

Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud 22 août 2014

Critique écrite le par


Huitième venue au Festival Rock en Seine sur 12 éditions... pas si mal pour un indigène d'une région lointaine ? Faut dire que pour l'amateur de musique - bien équipé contre les intempéries, ce festival reste la meilleure façon de boucler l'été, avec sa programmation jamais tellement aventureuse sur les têtes d'affiche, mais toujours très efficace. En deux ans, le site a manifestement été agrandi (pour accueillir plus de monde sans doute), au détriment de l'exposition d'affiches et du "food court" qui semblent bien esseulés, relégués à l'entrée. Météo ? Nuageuse et non menaçante. So far so good.


On commence par retrouver Cage The Elephant, auteurs d'un super set déchaîné ici même il y a deux ou trois ans. Leur nouvel album nous a hélas moins marqué que le précédent, pure tuerie régressive pour ex-ado des 90's. Même si le chanteur (toujours beau gosse et ultra-affuté) se démène comme un beau diable quel que soit le rythme, et va chercher le public sur son terrain, et même si trois guitares permettent de gonfler le son, la tonalité est plutôt pop-rock aujourd'hui, disons genre Beatles sous stéroïdes. Aberdeen ou Shake me Down sont de fort belles ballades, qui n'atteignent pas la rage de leurs titres plus nirvanesques (Sell yourself, etc). On gagne en élégance ce qu'on perd en énergie, c'est un choix : Sabretooth Tiger manque quand même cruellement à l'appel. Prochaine fois ?


On continue donc avec Tiger Bell, dans l'espoir que les filles vont nous ramoner davantage les écoutilles. Bonne énergie, bonne attitude, physiques agréables et "normaux" qui certifient au moins l'absence d'un casting (pratique trop fréquente pour les groupes de dames), on a pas grand chose à leur reprocher. Juste, le rock power pop US franchement mainstream de ces filles ne nous fait pas vibrer. Elles font ce qu'elles peuvent pour exciter un public assez apathique (Wanna wanna, pêchue), allant jusqu'à reprendre Ca Plane Pour moi. Et concluent avec Don't wanna hear about your band ! Ce serait cruel de répondre "Ah ouais ? Ben moi non plus !" mais quand même, on se demande si elles ne seraient pas plus intéressantes à regarder évoluer en roller derby, leur discipline d'origine ?


Gary Clark Jr., lui, joue dans une tout autre division. Avec une belle voix à la Dan Auerbach, mais un blues notoirement moins putassier que les deux derniers efforts des Black Keys, ce jeune homme est un cador modeste, dans un style certes bien balisé depuis ... 80 ans environ. Mais comme on vient enfin de se retrouver entre collègues, on papote en écoutant d'une oreille coupablement distraite cet artiste, qui a pourtant déjà joué pour Barack Obama ! Il a des ballades langoureuses aussi bien que des titres enlevés plus punchy, et remporte un beau succès mérité... pendant qu'on a tout un été à se raconter. En pénitence, shame on us, il sera à réécouter rapidement !


Wild Beasts, ou le groupe le plus mal nommé de tous les temps ? Ils ne sont certes pas sauvages et encore moins bestiaux, ces trois compères gominés à lunettes-miroir, avec leur pop atmosphérique très marquée 80's, évoquant dans leurs meilleurs moments Depeche Mode, mais sous Tranxène... La patte de Brian Eno et une certaine aptitude à la jolie mélodie rendent pourtant la chose plutôt plaisante à écouter, quoique régressivement, avec cette voix un peu geignarde à la Talk Talk / A-Ha... On retient particulièrement leur Wanderlust, climax du concert et qui marque incontestablement les oreilles... pour quelques minutes. On se demande quand même quelle drogue synthétique a bien pu leur inspirer un nom pareil.


Sauf pour la météo, les affaires s'arrangent pas mal avec le set de Jake Bugg, dont le premier album pop-folk magnifiquement rétro-futuriste nous a mis une belle claque en 2012. Super voix nasale, instruments vintage et son d'enfer (ah, ce réglage pur de la Telecaster...), tout est parfaitement maîtrisé dans ce set, où des mecs qui ont 2 (ou 3 ?) fois son âge accompagnent le petit bonhomme, dans un style qui a 50 ans de plus que lui, comme si de rien n'était. ballades ou excursions country s'emboitent efficacement (mention spéciale à Seen It all, superbe), avec quelques passages un peu trop calmes. Dans un style proche de Miles Kane dans ses moments plus rock, on en retiendra en particulier Taste It et Lightning Bolt, qui viennent conclure avec raison et de façon plus pétaradante ce bien joli set, un tout petit peu trop appliqué par moments... N'empêche que ce morveux tient sa grande scène, avec des compos originales, à l'âge où la plupart d'entre nous apprenait encore péniblement à reprendre Stairway to Heaven à la guitare... un potentiel énorme, donc.


Au contraire, le potentiel de Blondie, qui a attiré une foule immense, semble plutôt derrière elle. A force d'avoir émergé dans les 70's, la vaillante chanteuse abritée sous une ample moumoute platine, a fatalement fini par avoir 70 ans ! Même avec un groupe plutôt en forme et un batteur comiquement enfermé dans du verre, son set a donc des faux airs de tournée de gala "Age Tendre...", surtout que les nouvelles compositions ne sont pas géniales... Restent une poignée de titres inoubliables, évidemment : Call Me (à peine entendu en faisant une mini-quête du sandwich le plus vite servi du site), ou la trainspottique Atomic, autant de bien belles chansons dont les amateurs chérissent aujourd'hui les 45 tours ornés d'une créature alors fantasmagoriquement sexy. A signaler, une reprise sympa de Fight for Your Right des Beastie Boys, façon électro-pop, sous un bel arc-en-ciel. Avec une fin, forcément, sur Heart of Glass, Debbie Harry nous a quand même fait passer un bon moment, merci Madame !


Reste qu'on attend toujours encore le groupe qui va enfin nous rendre dingues aujourd'hui... Mais sans inquiétude particulière puisque The Hives est au programme, avec son merveilleux frontman, le beau, le sexy, le dingue, en somme l'inénarrable Howlin'Pelle "Je suis Suédoise !" Almqvist, qu'on a toujours adoré voir et revoir en concert ! Après 4 rendez-vous jamais décevants en haut-de-forme, en marinière, etc, on envie les plus jeunes qui ont la chance de découvrir son abattage formidable, son groupe de Droogs exorbités aux noms improbables, aujourd'hui vêtus de costards blancs, et leurs putain de tubes, qui semblent allier le classicisme pétillant des Beatles à l'énergie sauvage des Sex Pistols. Bien évidemment il ne leur faut même pas 30 secondes de Come On pour réveiller la bête qui sommeille en chaque festivalier !


Take Back the Toys, 2-timing Touch & broken bones, Walk Idiot Walk ? Chaque titre est une pure décharge de joie entrecoupée de harangues hilarantes et cabotines à mourir, on en éructe de plaisir tandis que les plus excités se battent joyeusement dans la fosse. Main Offender, Tick tick tick Boom, Go Right Ahead ? N'en jetez plus, on se retrouve idéalement hilares et assoiffés au salut militaire concluant Patrolling Days, au fil d'un concert qui inclut - comme toujours - une séquence en stop motion amusante, une section "Everybody sit !", et bien sûr un "Encore" avec l'inratable Hate To say I told You So. Petit regret, premier concert de notre vie sans Die, Alright et A.K.A. Idiot, qui figurent pourtant dans le top 10 des meilleures chansons punk-rock de tous les temps. Grâce soit néanmoins rendue à la Suède, merveilleux pays qui nous a donné Abba, Refused, Arch Enemy, Europe et The Hives...


Difficile après ça de remettre directement le couvert pour les tout aussi énervés Die Antwoord, pourtant plutôt plaisants avec leur hip-hop white trash déluré, sexy (quel costumes !) et au final assez rigolo, aux voix ultra-trafiquées et au son-et-lumière convaincant. Une belle reprise électro de Pitbull/Terrier de Kusturica montre en tout cas sans ambiguité un solide sens de l'humour et du second degré... Dans le genre, une prestation bien plus classieuse et plus aboutie que les pitreries de nos atroces Kap Bambino / Sexy Sushi hexagonaux... mais qu'on doit quitter, sur pression amicale de nos amiEs, pour aller se placer pour la plus grosse tête d'affiche du jour.


Et la plus grosse déception aussi ! On a dit assez de bien d'eux sur ce site, disques et concerts confondus, pour pouvoir affirmer que les Arctic Monkeys - en tout cas leur leader bien gominé - n'étaient vraiment pas dedans aujourd'hui. Avouons d'abord que leurs deux derniers albums, un peu trop formatés pour les USA (Josh Homme y a mis la patte, mais pas son génie...), perdent la fraîcheur toute britannique que nous avions initialement adoré chez eux... Cela étant leur concert de 2011 ici-même, tournée précédente, a laissé de bien meilleurs souvenirs que ce vendredi, où le brave Alex Turner semblait en pilotage automatique, peut-être suite à un ou plusieurs abus de substances diverses ? Ou alors pour en garder sous la pédale avant deux autres dates en Albion, bien plus stratégiques pour eux (syndrôme du week-end Paris + Leeds & Reading) ?


Ils ont beau aligner des "vieux" tubes (d'il y a 6 ou 7 ans !) comme Brianstorm, Dancing Shoes ou Teddy picker à côté de leur hit stoner Don't sit down, le tout a des allures de grand-messe de groupe déjà un peu désabusé (même si le public compte assez de gens ivres ou néophytes pour faire la blague et ne rien remarquer). Le chanteur paraît même franchement défoncé lors d'un I Bet you look good... fini en roue libre. Comme souvent dans ces cas-là c'est le batteur qui tient la baraque, fort heureusement, pour sauver Library Pictures. On se souvient néanmoins qu'on est pas contractuellement obligé de rester jusqu'au bout dans l'espoir sans doute vain que le frontman dégueule un bon coup sur la scène, et qu'il puisse alors se reprendre et changer de braquet. Sans un minimum de renouvellement, Arctic Monkeys file dans une impasse, même si ce ne serait pas tragique au vu de ce qu'il a déjà produit, bien sûr !


Détail amusant, on passe comme en 2011 (...après Arctic Monkeys...) finir la soirée chez Etienne de Crécy, ses deux potes et son Super Discount III. Gros son électro-rock-hip hop trippant, assez classieux, et certifié, pour une fois, sans laptop ni pomme Q ! Le set est par ailleurs joliment éclairé sans fioritures inutiles (principalement, le logo Super Discount sur la scène), l'accent étant mis sur la qualité remarquable du son. Combiné au très bon (mais très cher) burger acheté au fort éléganti Diner que compte cette année le site, on passe un très bon moment en leur compagnie. Qui vient conclure une bonne première journée, quand même moins excitante que celle du samedi...

Photos : ©Victor Picon, ©Nicolas Joubard (Wild Beasts, Blondie) - illustrations par Philippe

Le samedi, c'est par là !

> Réponse le 27 août 2014, par Anne

Salut, On dit tout pareil que toi, de manière générale. Et de manière particulière sur Artic Monkeys !(bien que le rappel était mieux, au moins au niveau du son). Ajoutons que pour nous, sur Jake Bugg, un des titres les plus trippants fut "Simple Pleasures" et que nous avons apprécié la petite reprise de Hendrix (Voodoo Chile)...  Réagir


Rock en Seine : les dernières chroniques concerts

(mon) Rock en Seine 2018 : The Orielles, Nick Murphy, The Limiñanas, Gothking, Carpenter Brut, Malik Djoudi, Anna Calvi, King Gizzard and the Lizard Wizard en concert

(mon) Rock en Seine 2018 : The Orielles, Nick Murphy, The Limiñanas, Gothking, Carpenter Brut, Malik Djoudi, Anna Calvi, King Gizzard and the Lizard Wizard par Philippe
Parc de Saint-Cloud, le 24/08/2018
Damnation, l'été 2018 s'est déjà enfui ! On a eu beau y poser autant de jalons festivaliers que possible (Tinals, Hellfest, Eurocks...), nous voilà déjà à sa borne de fin, celle... La suite

PJ Harvey (Festival Rock en Seine 2017) en concert

PJ Harvey (Festival Rock en Seine 2017) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, le 26/08/2017
Mémorable concert de PJ Harvey en tête d'affiche sur la grande scène du festival Rock en Seine, dans le toujours très agréable parc de Saint-Cloud... Dès son apparition sur... La suite

Iggy Pop, Foals, The Last Shadow Puppets, Massive Attack, Casseurs Flowters, Sigur Rós, Brian Jonestown Massacre, Kaviar Special, Bring Me The Horizon, Kevin Morby, Sum 41, Two Door Cinema Club, Clutch  (Rock en Seine 2016) en concert

Iggy Pop, Foals, The Last Shadow Puppets, Massive Attack, Casseurs Flowters, Sigur Rós, Brian Jonestown Massacre, Kaviar Special, Bring Me The Horizon, Kevin Morby, Sum 41, Two Door Cinema Club, Clutch (Rock en Seine 2016) par Stéphane Pinguet
Domaine de Saint-Cloud, le 28/08/2016
ROCK EN SEINE 2016, UNE ÉDITION CANICULAIRE ! Si cette quatorzième édition du festival parisien Rock en Seine affichait à première vue une programmation pas très excitante,... La suite

(mon) Rock en Seine 2016, 2/2 : Imarhan, Killason, Gregory Porter, Sum 41, Ghinzu, Iggy Pop en concert

(mon) Rock en Seine 2016, 2/2 : Imarhan, Killason, Gregory Porter, Sum 41, Ghinzu, Iggy Pop par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 28/08/2016
Le samedi, c'était par ici ! On commence (mal) notre journée clodoaldienne en ratant (la faute à un repas en terrasse bien trop sympa) les Blues Pills hélas programmés à une... La suite

Arctic Monkeys : les dernières chroniques concerts

Miles Kane en concert

Miles Kane par Lb Photographie
La Cigale - Paris, le 04/10/2018
Miles Kane a des choses à prouver. Et c'est à La Cigale qu'il a choisi de le faire, prêt à défendre un troisième album déroutant, éloigné de la trajectoire jusqu'ici prise dans la... La suite

Arctic Monkeys (Les Nuits de Fourvière 2018) en concert

Arctic Monkeys (Les Nuits de Fourvière 2018) par Pierre Andrieu
Théâtre antique de Fourvière, Lyon, le 10/07/2018
"Le plus grand groupe de rock du monde..." Affichant toujours une classe américaine leur permettant d'évoluer bien au-dessus des autres, les Arctic Monkeys ont une fois de... La suite

The Last Shadow Puppets + Youth Disorder (Festival Europavox 2016) en concert

The Last Shadow Puppets + Youth Disorder (Festival Europavox 2016) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 02/06/2016
Grand concert des Last Shadow Puppets d'Alex Turner (Arctic Monkeys) et Miles Kane (ex The Rascals) à l'occasion du festival Europavox dans une grande salle de la Coopé... La suite

Iggy Pop (+ Josh Homme, Matt Helders, Dean Fertita, Troy Van Leeuwen & Matt Sweeney) - Post Pop Depression Tour en concert

Iggy Pop (+ Josh Homme, Matt Helders, Dean Fertita, Troy Van Leeuwen & Matt Sweeney) - Post Pop Depression Tour par lol
Le Grand Rex, Paris, le 15/05/2016
Je suis rarement objectif au sujet de l'Iguane... Iggy Pop est à mes yeux l'incarnation totale de la rock star et de la bête de scène. Seuls Mick Jagger, Jim Morrison ou un... La suite

Blondie : les dernières chroniques concerts

Concert hommage à David Bowie (avec Michael Stipe de R.E.M, Karen Elson, TV On The Radio, The Flaming Lips, Debbie Harry, Robyn Hitchcock, Pixies, Tony Visconti, Amanda Palmer, Anna Calvi, Kronos Quartet, Joseph Arthur etc)  en concert

Concert hommage à David Bowie (avec Michael Stipe de R.E.M, Karen Elson, TV On The Radio, The Flaming Lips, Debbie Harry, Robyn Hitchcock, Pixies, Tony Visconti, Amanda Palmer, Anna Calvi, Kronos Quartet, Joseph Arthur etc) par Demi Playmobil
Carnegie Hall, New York, le 01/04/2016
Soirée hommage à David Bowie au Radio City Hall, à New York, hier soir... Le groupe de Mc Caslin qui joue sur le dernier album de du Thin White Duke Blackstar a composé une... La suite

Summercase (Nick Cave & Grinderman, Blondie, Patrice, We are Scientist, Ian Brown, The Verve, Midnight Juggernauts, Interpol, Edwyn Collins, Etienne De Crécy) par Cybermetisse & Gring
Parc del Forum, Barcelone, le 18/07/2008
La journée finit sous un soleil brûlant et nous arrivons dans la place, quelque peu surpris par l'aspect des lieux; en effet, le festival se déroule dans une sorte d'enceinte bétonnée élevée sur un dock. Nous sommes entourés par la mer et les scènes particulièrement rapprochées, bénéficient de bétonflor géants empilés de façon à ce que la populace... La suite

Cage The Elephant : les dernières chroniques concerts

The Rolling Stones + Cage The Elephant (No Filter Tour 2017) en concert

The Rolling Stones + Cage The Elephant (No Filter Tour 2017) par Pierre Andrieu
U Arena, Nanterre, le 22/10/2017
Deuxième soirée pour les Rolling Stones à l'U Arena de Nanterre le dimanche 22 octobre avec 40 000 personnes réunies dans ce tout nouveau stade de rugby couvert, plutôt bien... La suite

Rock Werchter - Jour 4 : Foo Fighters - Cage the elephant - Thuston Moore Group - The Kills - Benjamin Clementine - Alt-J en concert

Rock Werchter - Jour 4 : Foo Fighters - Cage the elephant - Thuston Moore Group - The Kills - Benjamin Clementine - Alt-J par Cabask
Werchter, le 02/07/2017
Toutes les bonnes choses ont une fin et on entame le 4ème et dernier jour du festival Rock Werchter ce dimanche 2 juillet. Pour ne pas revivre le cauchemar de la veille et... La suite

Main Square Festival 2017 - jour 2 : DIE ANTWOORD, CAGE THE ELEPHANT, TALISCO en concert

Main Square Festival 2017 - jour 2 : DIE ANTWOORD, CAGE THE ELEPHANT, TALISCO par Xavier Averlant
La Citadelle d'Arras, le 01/07/2017
Main Square Festival 2017, jour 2, 1er juillet... TALISCO Le Bordelais Talisco aura eu l'insigne honneur d'entamer la soirée de la seconde journée de cette édition... La suite

Festival Solidays 2017 : Archive, Ibrahim Maalouf, Cage The Elephant, House Of Pain, Gaël Faye, La Femme, Dizzy Brains, Alexis Calfan, The Pirouettes...   en concert

Festival Solidays 2017 : Archive, Ibrahim Maalouf, Cage The Elephant, House Of Pain, Gaël Faye, La Femme, Dizzy Brains, Alexis Calfan, The Pirouettes... par Samuel C
Hippodrome de Longchamp - Paris, le 24/06/2017
Depuis 1999, Solidays est un rendez-vous incontournable chaque été. 3 jours de musique, de solidarité et d'engagement dans la lutte contre le sida, à l'hippodrome de... La suite

Die Antwoord : les dernières chroniques concerts

Main Square Festival 2017 - jour 2 : DIE ANTWOORD, CAGE THE ELEPHANT, TALISCO en concert

Main Square Festival 2017 - jour 2 : DIE ANTWOORD, CAGE THE ELEPHANT, TALISCO par Xavier Averlant
La Citadelle d'Arras, le 01/07/2017
Main Square Festival 2017, jour 2, 1er juillet... TALISCO Le Bordelais Talisco aura eu l'insigne honneur d'entamer la soirée de la seconde journée de cette édition... La suite

Festival Marsatac 2017 : Meute + Die Antwoord + Kid Francescoli + Guirri Mafia + Nova Twins + WhoMadeWho en concert

Festival Marsatac 2017 : Meute + Die Antwoord + Kid Francescoli + Guirri Mafia + Nova Twins + WhoMadeWho par Lb Photographie
Parc Chanot à Marseille, le 24/06/2017
Une 19e édition - déjà - placée sous le signe du rouge (" Ton été sera rouge " qu'ils disent sur le site) et un festival qui gagne chaque année toujours plus de notoriété, autant... La suite

Etienne De Crécy : les dernières chroniques concerts

Festival Acontraluz : The 2 Bears, De La Soul, Etienne De Crecy, Dj Oil, Amine Edge & Dance en concert

Festival Acontraluz : The 2 Bears, De La Soul, Etienne De Crecy, Dj Oil, Amine Edge & Dance par Sami
Esplanade J4, Marseille, le 03/09/2015
Lancé l'an dernier à la même période le festival electro Acontraluz récidive sur la même esplanade du J4, nous rappelant au bon souvenir d'une époque où l'on ne s'y rendait pas que... La suite

Marsatac 2014 : Monophona, Kid Francescoli, Trentemoller, Super Discount, Gesaffelstein, Acid Arab en concert

Marsatac 2014 : Monophona, Kid Francescoli, Trentemoller, Super Discount, Gesaffelstein, Acid Arab par Sami
Friche de la belle de mai, marseille, le 27/09/2014
Dernière soirée à l'affluence nettement plus élevée que la veille, ça promet coté ambiance avec quelques groupes bien accueillis et beaucoup de dj's ensuite. Les premiers à... La suite

IAM, FFF, Skip The Use, Vitalic, Anna Calvi, Von Pariahs, Thomas Fersen, Tagada Jones, Super Discount 3, Yodelice, Shantel, St Lo, The Skints, Triggerfinger, Blitz the Ambassador, Billy Hornett, Nasser, Kings of Nothing, The Seasons (Festival Au Pont Du Rock 2014) en concert

IAM, FFF, Skip The Use, Vitalic, Anna Calvi, Von Pariahs, Thomas Fersen, Tagada Jones, Super Discount 3, Yodelice, Shantel, St Lo, The Skints, Triggerfinger, Blitz the Ambassador, Billy Hornett, Nasser, Kings of Nothing, The Seasons (Festival Au Pont Du Rock 2014) par Benji
Malestroit, le 26/07/2014
Kings of Nothing Vendredi 25 juillet 2014, c'est le groupe de Malestroit Kings of Nothing qui nous accueille pour l'ouverture du festival Au Pont du Rock, 25ème du... La suite

Rock En Seine Jour 2 : Arctic Monkeys, The Streets, CocoRosie, Etienne de Crécy, BB Brunes, Keren Ann, Blonde Redhead en concert

Rock En Seine Jour 2 : Arctic Monkeys, The Streets, CocoRosie, Etienne de Crécy, BB Brunes, Keren Ann, Blonde Redhead par Fredc
Domaine National de Saint-Cloud, le 27/08/2011
JOUR 2 - SAMEDI 27 AOÛT 2011 METEO : Averses par ci, averses par là, c'était sauve-qui-peut à l'approche de chaque nuage. Assez désagréable et plus froid qu'Austra en... La suite

Gary Clark Jr : les dernières chroniques concerts

Duck duck Grey Duck ,Yaniss Odua , Gary Clark Jr ,Anthony B , Hell's Kitchen, Ben Harper and the innocent criminal, Faada Freddy, Biga Ranx, Johnny Hallyday , Chinese Man par Lionel Degiovanni
Paléo Festival , Nyon, le 23/07/2015
Pour démarrer ce jeudi, je découvre un jeune groupe suisse sur une petite scène. Il s'agit de. Duck duck Grey Duck . Dans ce projet, on peut retrouver le chanteur de Mama Rosin qui est pour moi le sosie de Jean Dujardin mais avec des cheveux longs et bouclés. Ce qu'ils font est du bon rock, bien gras qui dégouline bien comme il faut. La voix du... La suite

Jake Bugg : les dernières chroniques concerts

Iggy Pop + Louise Attaque + Jake Bugg + The London Souls (Main Square Festival 2016) en concert

Iggy Pop + Louise Attaque + Jake Bugg + The London Souls (Main Square Festival 2016) par Xavier Averlant
Citadelle d'Arras, le 01/07/2016
Pour sa 13e édition, le Main Square Festival d'Arras, organisé par Live Nation, s'est déroulé dans l'enceinte de la citadelle, site inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO.... La suite

Jake Bugg - Girls in Hawai - Imagine Dragons - Placebo (Sziget Festival 2014) en concert

Jake Bugg - Girls in Hawai - Imagine Dragons - Placebo (Sziget Festival 2014) par Peribrux
Sziget Festival, Budapest, Hongrie, le 13/08/2014
SZIGET - troisième jour La sieste a duré plus de trois heures et je suis arrivé un peu plus tard au festival. J'avais pris la précaution de passer un spray de crème... La suite

The Hives : les dernières chroniques concerts

Download Festival 2018 : Foo Fighters - Dead Cross - The Hives en concert

Download Festival 2018 : Foo Fighters - Dead Cross - The Hives par Lebonair
Base Aérienne - Bretigny sur Orge (91), le 17/06/2018
Dead Cross - Main Stage 2 - 17h 50 18h50 On est heureux de retrouver un de nos idoles de jeunesse, le fou chantant Mike Patton dans son dernier projet Dead Cross. On a... La suite

Red Hot Chili Peppers, Liam Gallagher, IAM, Lana Del Rey, Pixies, La Femme, The Hives, London Grammar,  Seasick Steve, The Weeknd, Editors, Tess, Rival Sons, Charli XCX, DJ Snake (Festival Lollapalooza Paris 2017) en concert

Red Hot Chili Peppers, Liam Gallagher, IAM, Lana Del Rey, Pixies, La Femme, The Hives, London Grammar, Seasick Steve, The Weeknd, Editors, Tess, Rival Sons, Charli XCX, DJ Snake (Festival Lollapalooza Paris 2017) par Samuel C
Hippodrome de Longchamp - Paris, le 23/07/2017
Live Nation avait assuré ne pas gagner d'argent en organisant le premier Lollapalooza parisien. Le cachet des artistes devait en effet être conséquent pour réunir sur 48 heures... La suite

The Hives (Rock en Seine 2014) en concert

The Hives (Rock en Seine 2014) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, près de Paris, le 22/08/2014
Ayant déjà vu le génial Mac Demarco une semaine avant à la Route du Rock, à Saint-Malo, et son concert ayant pile au même moment que celui des Hives (pas vus depuis... La suite

Festival Pantiero : Dirty Beaches + Frustration + The Hives + The DukeBox Stuntmen en concert

Festival Pantiero : Dirty Beaches + Frustration + The Hives + The DukeBox Stuntmen par Raphael Santa
Palais des Festivals - Cannes, le 11/07/2013
Pantiero ... un festival de musique entre mondanité cannoise et musique hyper underground sur la terrasse à ciel ouvert du Palais des festivals. Une ouverture de soirée... La suite

Wild Beasts : les dernières chroniques concerts

Wild Beasts + Andromakers en concert

Wild Beasts + Andromakers par sami
Cabaret aléatoire- Marseille, le 03/04/2010
Temps maussade, autres concerts potentiellement intéressants (Bol de funk d'un coté, Spectrum de l'autre) et surtout week-end- de Paques qui en a fait fuir beaucoup, c'est encore... La suite

Foals + Friendly fires + The Virgins + Wild Beasts (Festival des Inrocks 2008)  en concert

Foals + Friendly fires + The Virgins + Wild Beasts (Festival des Inrocks 2008) par Benjamin Fournet
Le Splendid Lille, le 14/11/2008
Pour ce deuxième soir du festival Les Inrocks à Lille, c'est le théâtre aux murs très suggestifs du Splendid qui accueillait quatre groupes anglo-saxons. Wild Beasts est le... La suite

Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud : les dernières chroniques concerts

(mon) Rock en Seine 2018 : The Orielles, Nick Murphy, The Limiñanas, Gothking, Carpenter Brut, Malik Djoudi, Anna Calvi, King Gizzard and the Lizard Wizard en concert

(mon) Rock en Seine 2018 : The Orielles, Nick Murphy, The Limiñanas, Gothking, Carpenter Brut, Malik Djoudi, Anna Calvi, King Gizzard and the Lizard Wizard par Philippe
Parc de Saint-Cloud, le 24/08/2018
Damnation, l'été 2018 s'est déjà enfui ! On a eu beau y poser autant de jalons festivaliers que possible (Tinals, Hellfest, Eurocks...), nous voilà déjà à sa borne de fin, celle... La suite

PJ Harvey (Festival Rock en Seine 2017) en concert

PJ Harvey (Festival Rock en Seine 2017) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, le 26/08/2017
Mémorable concert de PJ Harvey en tête d'affiche sur la grande scène du festival Rock en Seine, dans le toujours très agréable parc de Saint-Cloud... Dès son apparition sur... La suite

(mon) Rock en Seine 2017 : DBFC, Lysistrata, Timber Timbre, The Kills, Frustration, Sleaford Mods, Deluxe, Ty Segall, Mac Demarco en concert

(mon) Rock en Seine 2017 : DBFC, Lysistrata, Timber Timbre, The Kills, Frustration, Sleaford Mods, Deluxe, Ty Segall, Mac Demarco par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 28/08/2017
Hélas, trois fois hélas, l'été se termine déjà, puisque son marqueur de fin, le toujours aimable festival Rock en Seine (15 ans déjà ! on a pas vu le temps passer depuis les... La suite

(mon) Rock en Seine 2016, 2/2 : Imarhan, Killason, Gregory Porter, Sum 41, Ghinzu, Iggy Pop en concert

(mon) Rock en Seine 2016, 2/2 : Imarhan, Killason, Gregory Porter, Sum 41, Ghinzu, Iggy Pop par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 28/08/2016
Le samedi, c'était par ici ! On commence (mal) notre journée clodoaldienne en ratant (la faute à un repas en terrasse bien trop sympa) les Blues Pills hélas programmés à une... La suite