Accueil Chronique de concert Movie Star Junkies + Volage
Lundi 18 juin 2018 : 9706 concerts, 25029 chroniques de concert, 5218 critiques d'album.

Chronique de Concert

Movie Star Junkies + Volage

Movie Star Junkies + Volage en concert

Point Ephémère, Paris 28 novembre 2014

Critique écrite le par




Une véritable tuerie cette soirée rock garage blues psyché au Point Ephémère en compagnie des extraordinaires italiens déglingués de Movie Star Junkies et des jeunes français ultra doués de Volage...




Volage

En guise de hors d'œuvre grand luxe, Volage fait étalage de sa classe en enchaînant moult mini tubes oscillant entre rock garage, pop sixities, psychédélisme bon teint et grunge rock musclé... Il y a de la fuzzzzzzzzzzzzzzzzzz, des harmonies, des mélodies, de belles idées de morceaux, de méga montagnes russes façon océan de calme/déluge de bruit et ça fonctionne instantanément sur les fans de Ty Segall, John Lennon et The Beatles, Syd Barrett, T. Rex ou encore Nirvana, pour résumer en ne citant que les groupes ou artistes les plus " fédérateurs " qui viennent à l'esprit. Visiblement, le public apprécie mais il reste néanmoins un tout petit peu timide, malgré les encouragements d'un mec complètement hystérique et éternellement jeune dans sa tête (même s'il a les cheveux blancs), qui multiplie en solo dans l'espace laissé libre devant le scène tous ses pas de danse les plus dingues : pogo foufou, karaté menaçant, rock 'n roll débridé etc. Le danseur est si intenable, qu'il fait aussi forte impression sur le public que sur le groupe, qui finit par se marrer devant tant d'énergie déployée, et ce même sur les passages les plus dénués de distorsion. Bref, son nom est Paskal Larsen, et c'est vraiment une preuve de bon goût de se lâcher ainsi sur Volage, car c'est un putain de bon combo à voir en live ! Emmené par par un chanteur guitariste chevelu a la voix très marquante et aux riffs/solos électrisants, le quartet bénéficie également de la présence d'un batteur démoniaque, d'un bassiste jamais pris en défaut et d'un guitariste/choriste complétant idéalement son acolyte officiant aux mêmes postes. Il faudra donc signaler au très bandant Ty Segall Band qu'il a un sérieux rival en France !





Movie Star Junkies

Pas la peine de tourner autour du pot pendant quinze phrases, le show stratosphérique des Movie Star Junkies auquel on assiste ensuite est sans aucun doute l'un des meilleurs trucs qu'on ait eu la chance de voir en live cette année ! En à peine une heure, la messe est dite : le groupe italien emporte tout sur son passage avec son rock 'n roll blues garage & surf décliné en version très hot et ultra sauvage, façon Nick Cave sous speed. Dès le premier morceau, le génial chanteur/organiste se jette comme une furie sur son Farfisa, avant de hurler dans son micro comme un damné de la Terre. Clairement sous influence (il boit pas mal sur scène... ), le mec chante comme un Dieu, se contorsionne et se jette partout comme le leader des Bad Seeds et le frontman des Stooges, tout en illuminant chaque morceau de son incroyable charisme. Waouhhh ! Niveau classe scénique, le type se pose là !



Les Movie Star Junkies ont en plus l'immense mérite d'avoir en magasin toute une série de titres ultra forts, qu'ils soient extraits de leur imparable dernier album, Evil Moods (récemment sorti sur le label Voodoo Rhythm), plus anciens ou repris à un autre artiste... Pas une baisse de régime, pas l'ombre d'une chance de voir apparaître un sentiment de monotonie : tous les morceaux sont enchaînés à la perfection et délivrent des humeurs tour à tour psyché, rageuses, planantes, exaspérées voire "chants de marins bien bourrés". Pour ce faire, la section rythmique assure une base ultra solide et efficace à des morceaux électrocutés par deux excellents guitaristes ultra complémentaires, aussi inventifs qu'originaux dans leurs riffs ou solos... Le vocaliste en chef, dont on a déjà vanté les immenses qualités plus haut, peut donc surfer sur un " fond sonore " idéal pour péter les plombs à sa guise, ce dont il ne se prive pas : geysers de bière recrachés sur scène, hurlements sauvages en étant couché par terre, slam sur le public, tambourinage fou etc etc. Cerise sur le gâteau garage, entre les morceaux joués en état de lévitation avancé, le gars est hyper sympathique avec le public, mêmes si la plupart du temps il n'ouvre pas les yeux ...



Pour conclure, adressons, un " bravo " à l'unique membre du public qui a reconnu le reprise interprétée lors du set, et qui a donc gagné un t-shirt de ses favoris... En ce qui nous concerne, sans arriver à trouver le titre et son interprète, on a juste remarqué qu'il était positivement excellent, comme le reste de la set list, jouissive au plus haut point ! Grand, très grand concert offert par un groupe à voir absolument sur scène lors des ses prochains passages français, qui ne manqueront pas d'arriver rapidement, souhaitons-le !




Photos live de Movie Star Junkies : Thomas Girard dean-wants-sally.tumblr.com/photosconcerts, www.facebook.com/deanwantssally


Liens : www.facebook.com/moviestarjunkies, www.moviestarjunkies.com, volage.bandcamp.com/album/heart-healing-l-p, www.facebook.com/pages/Volage/195910537127559...

Movie Star Junkies : les dernières chroniques concerts

Movie Star Junkies - Moon Ra - Areva en concert

Movie Star Junkies - Moon Ra - Areva par Phil2guy
L'Embobineuse -Marseille, le 09/04/2016
L'affiche de l'Embobineuse est ce soir très éclectique : l'équipe de In the Garage (qui organise le festival B Side) y a convié les phocéens de Moon Ra, le duo synth punk Areva et... La suite

Movie Star Junkies + Laneway + Suzie Stapleton (Binic Folks Blues Festival 2013) en concert

Movie Star Junkies + Laneway + Suzie Stapleton (Binic Folks Blues Festival 2013) par Pierre Andrieu
Esplanade de la Banche, Binic, le 02/08/2013
Juste avant le show formidablement roboratif et extraordinairement puissant de Thee Oh Sees, la première journée du Binic Folks Blues Festival avait réservé quelques belles... La suite

King Automatic + Movie Star Junkies (Festival B-Side) en concert

King Automatic + Movie Star Junkies (Festival B-Side) par Phil2guy
La Machine à Coudre - Marseille, le 03/05/2013
Me voici paré pour la soirée d'ouverture du 7e Festival B-Side ce vendredi soir à la Machine à Coudre. Le nancéen King Automatic et les italiens de Movies Star Junkies ont... La suite

Movie Star Junkies +Ty Segall en concert

Movie Star Junkies +Ty Segall par odliz
L'Heretic, Bordeaux, le 16/11/2010
Mes premiers pas à l'Heretic pour une très bonne raison. Les Movie Star Junkies. Un peu blasée cependant de les retrouver en première partie ; à voir ce que nous réserve la... La suite

Volage : les dernières chroniques concerts

Motorama, Whomadewho, The Chap, Volage (Festival Yeah!) en concert

Motorama, Whomadewho, The Chap, Volage (Festival Yeah!) par olivier
Festival Yeah - Lourmarin, le 05/06/2015
Installé dans le chateau de Lourmarin, cadre magnifique, à 30 mn d'Aix-en-Provence, le festival Yeah est un festival intimiste. Et malgré une jauge très réduite, il affiche une... La suite

Point Ephémère, Paris : les dernières chroniques concerts

Albert Hammond Jr en concert

Albert Hammond Jr par Samuel C
Le Point Éphémère - Paris, le 27/02/2018
Pas de première partie pour Albert Hammond Jr, on entre directement dans le vif du sujet à 21h15. La géniale petite salle du quai de Valmy est pleine : avec certainement... La suite

Legendary Tigerman en concert

Legendary Tigerman par Samuel C
Le Point Éphémère - Paris, le 29/01/2018
Paulo Furtado est le Legendary Tigerman. Il est vain désormais de le comparer avec qui que ce soit, il a ses influences (et elles sont sacrément bonnes) et chacun les devine... La suite

Starcrawler en concert

Starcrawler par Samuel C
Le Point Éphémère - Paris, le 23/01/2018
Les très jeunes membres de Starcrawler en sont à leur 3ème passage parisien, après "Les Inrocks les Bains" en octobre et l'enregistrement de "L'Album de la semaine" fin 2017.... La suite

The Lords Of Altamont en concert

The Lords Of Altamont par Samuel C
Le Point Éphémère - Paris, le 14/10/2017
"Sauna d'une nuit d'automne", c'est l'accroche qui vient immédiatement à l'esprit pour qualifier la soirée passée avec les génialissimes Lords of Altamont ! Dans un Point... La suite