Accueil Chronique de concert Mulatu Astatke (Jazz à La Villette 2017)
Jeudi 19 octobre 2017 : 13627 concerts, 24656 chroniques de concert, 5178 critiques d'album.

Chronique de Concert

Mulatu Astatke (Jazz à La Villette 2017)

Mulatu Astatke (Jazz à La Villette 2017) en concert

Philarmonie de Paris 13 septembre 2017

Critique écrite le par

Pour le dernier soir de son édition 2017 le festival Jazz à La Villette accueillait la légende de l'Ethio Jazz Mulatu Astatke. L'Ethio Jazz c'est ce courant oublié qui faisait fureur dans les années 60 et 70 dans les grands hôtels d'Addis-Abeba, et qui connut à la fin des années 90 une improbable résurrection en France grâce aux compilations "Les Ethiopiques" qui furent alors abondamment diffusées sur Radio NOVA et sur FIP. Le plus gros succès de ces compilations fut incontestablement le numéro 4, consacré à Mulatu Astakte, qui est incontestablement le pape et la figure tutélaire de ce courant musical. En effet, son Groove roots, lancinant, hypnotique, porté par des cuivres langoureux et ponctué de solos acides de guitares Fuzz et de xylophone lui donnèrent rapidement une aura incontestable en Ethiopie dès les 70's , puis en Europe lors de la parution de L'Ethiopique 4. Dans les années 2000, sa notoriété se renforça aux Etats unis lorsque ses grands tubes du début des 70's (des albums Ethiopiques 4 et de Mulatu OF Ethiopie) furent repris dans la bande Originale du film "Broken flowers" de Jim Jarmusch.

C'est donc un public conquis d'avance qui prenait place dans les travées de la salle Pierre Boulez de la Philharmonie de Paris, qui servait d'écrin à ce concert très attendu. C'est accompagné de 8 musiciens (2 cuivres, 1 violoncelliste, un contrebassiste, un pianiste, un guitariste et 2 batteurs et percussionnistes) que la légende d'Addis-Abeba prit place derrière un énorme Xylophone.



Durant le concert, c'est d'avantage un rôle de chef d'orchestre que de musicien que tint Mulatu Astakte. En donnant le "la" par des intros de xylophone, et en étant garant de l'installation de la rythmique obsédante qui est sa marque de fabrique, le septuagénaire Ethiopien s'affirmait comme le leader de la formation. Pour autant, celle-ci, composée majoritairement de musiciens non Ethiopiens, avait une sonorité plus Jazz qu'ethio Jazz . C'est donc un son très clinique qui contrastait avec la chaleur brute des enregistrements originaux.

Si la section cuivre était composée de deux virtuoses dont les solos s'envolaient avec brio , on ne sentait malheureusement pas (faute à un son mal réglé ou un choix de direction musicale ?) la puissance abrasive des thèmes qui sont la colonne vertébrale des morceaux d'éthio jazz. Pour autant les thèmes historiques de l'hetiopien ont été joués (Yèkèrmo Sèw, Yègellé Tezeta, Mètché Dershé ...) mais toujours dans des versions inferieures aux versions d'origines.

Une autre déception, l'ambiance. L'ethio groove est une musique chaude qui se danse. Or la salle pierre Boulez est a été conçue pour l'acoustique d'un orchestre philarmonique. Avec son décor de vaisseau spatial, elle reste très froide et clinique, un peu à l'image de son acoustique. Le Public, qui était confortablement assis dans des sièges en velours noirs, était assez loin de se laisser aller à danser porté par le beat hypnotique du groove de la corne de l'Afrique Le concert aurait probablement été radicalement différent dans une salle comme le Cabaret Sauvage.
Et puis, sur la fin du concert surgit un invité qui se mit à rapper sur le groove de Mulatu Astakte, ce qui à mes yeux était hors de propos. On quitta donc la salle avec l'impression mitigée d'avoir d'un côté vu un très bon concert de Jazz avec de brillants solistes et de l'autre avec la déception d'avoir assisté à un concert en dessous des attentes, peut-être trop fantasmées qu'on en avait.

La consolation ne se fit pas attendre puisqu'à quelques mètres en sortant de la salle résonnait l'Ethio groove d'AKALE WUBE, qui avait investi la petite halle de la Villette et qui donnait tout ce qu'il avait manqué à Mulatu et son groupe : de la chaleur, de la fièvre, de la vie, de l'ambiance et de la danse...


Jazz à la Villette : les dernières chroniques concerts

Tribute to Fela Kuti featuring Seun Kuti, Egypt80, Tony Allen et Talib Kweli (Jazz à La Villette 2016) en concert

Tribute to Fela Kuti featuring Seun Kuti, Egypt80, Tony Allen et Talib Kweli (Jazz à La Villette 2016) par lol
Grande Halle de la Villette, Paris, le 08/09/2016
La grande halle de la Villette accueillait en quelque sorte l'aristocratie de l'Afrobeat afin de rendre hommage au monarque fondateur légendaire de ce courant musical : Fela... La suite

Gil Scott-Heron (Jazz à la Villette 2010) en concert

Gil Scott-Heron (Jazz à la Villette 2010) par Pierre Andrieu
Cité de la Musique, Paris, le 08/09/2010
Véritable légende du spoken word et de la funk 'n soul blues jazz, Gil Scott-Heron est de retour sur le devant de la scène, et en cette belle soirée du mois de septembre... La suite

Mulatu Astatke : les dernières chroniques concerts

Paléo Festival 2013 :  Stupeflip + Sigur Ros + Brandt Brauer Frick + Mulatu Astatke + Anthony Joseph + Régis Gizavo +   Dub Inc + Alvin Zealot en concert

Paléo Festival 2013 : Stupeflip + Sigur Ros + Brandt Brauer Frick + Mulatu Astatke + Anthony Joseph + Régis Gizavo + Dub Inc + Alvin Zealot par Guivano
Paléo festival - Nyon (Suisse), le 25/07/2013
Chronique des concerts du 25 Juillet 2013 au Paléo Festival de Nyon : Alvin Zealot Le jeune groupe Lucernois Alvin Zealot délivre une musique qui est dans l'ensemble... La suite

Fiesta des Suds : Mulatu Astatke + Naïas + Dj Oil + La Banda du Dock en concert

Fiesta des Suds : Mulatu Astatke + Naïas + Dj Oil + La Banda du Dock par Julien 13RU
Dock des Suds - Marseille, le 27/10/2012
Bon, ben ce sera pour une autre fois... Voir Wax Tailor et Shaka Ponk sur la même scène a quelques heures d'intervalle. La faute à qui ? A l'hiver et a son vent déchainé qui a... La suite

Mulatu Astatké en concert

Mulatu Astatké par Vilay
Jam - Montpellier, le 12/03/2011
Mulatu Astatké fait partie de ces légendes vivantes de la musique peu connues du grand public. On est souvent obligés de faire référence à sa participation sur la B.O de Broken... La suite

Philarmonie de Paris : les dernières chroniques concerts

Savages (Festival Days Off 2017) en concert

Savages (Festival Days Off 2017) par lol
Cité de la Musique, Paris, le 04/07/2017
En ce 4 juillet, le Festival Days Off - organisé par la Philarmonie de Paris et la Cité de la musique - ne faisait pas dans la dentelle en programmant un concert de Savages, qui... La suite

Paris Velvet (Par Rodolphe Burger avec Bertrand Belin, Theo Hakola, Emily Loizeau, Mathilde Monnier, Poni Hoax, Swann, Mark Tompkins... en concert

Paris Velvet (Par Rodolphe Burger avec Bertrand Belin, Theo Hakola, Emily Loizeau, Mathilde Monnier, Poni Hoax, Swann, Mark Tompkins... par lol
Philharmonie de Paris , le 22/05/2016
Le 3 avril dernier, j'étais sorti meurtri du concert effroyable donné par John Cale à la Philharmonie de Paris en ouverture de l'exposition NEW YORK EXTRAVAGANZA sur le... La suite

Television plays <i>Marquee Moon</i> en concert

Television plays Marquee Moon par Xavier Averlant
Philharmonie de Paris, le 02/04/2016
A l'occasion de l'exposition consacrée au Velvet Underground à la Philarmonie de Paris, a eu lieu samedi 2 avril le concert de Television dans la salle 2 de la Philharmonie... La suite

John Cale présente l'album The Velvet Underground and Nico (+ invités : Carl Barat et Pete Doherty des Libertines, Mark Lanegan, Etienne Daho, Lou Doillon, Saul Williams, Animal Collective)  en concert

John Cale présente l'album The Velvet Underground and Nico (+ invités : Carl Barat et Pete Doherty des Libertines, Mark Lanegan, Etienne Daho, Lou Doillon, Saul Williams, Animal Collective) par lol
Philharmonie de Paris , le 03/04/2016
Comme pour beaucoup de monde, le Velvet Underground est à mes yeux un groupe majeur, qui a bousculé et changé la face du rock en y transfigurant son côté obscur, arty et... La suite