Accueil Chronique de concert Nadéah
Vendredi 28 février 2020 : 10828 concerts, 25934 chroniques de concert, 5286 critiques d'album.

Chronique de Concert

Nadéah

Nadéah  en concert

Paris, la Maroquinerie 12 décembre 2011

Critique écrite le par



Ah Nadéah, on peut dire qu'on t'aime beaucoup ici chez nous à Concertandco et nous ne sommes pas les seuls visiblement. Pour preuve, la Maroquinerie et ces 550 places s'est remplie en 15 jours pour finir complet. Une nouvelle date est programmée du coup à la Cigale et ces 1400 places le 02 avril prochain. Je suis sûr que le show sera à nouveau plein et tu sais pourquoi ? Personnellement, j'ai la réponse depuis que j'ai assisté à ton concert lundi dernier. Pour commencer, vu les chroniques très enthousiastes de mes amis rédacteurs sur tes dernières performances scéniques qui sont tombées sur notre site ces derniers mois au Café de la Danse à Paris, à Istres, j'étais motivée à te voir enfin. De deux, grâce à Fredc et l'interview qu'il a réalisé de toi en Avril dernier, j'ai découvert un peu de ta personnalité. Atypique, explosive, étonnante, un peu fofolle mais qui sait être poser sans oublier ton grand sens de l'humour, forte et fragile aussi, forcément. Sans oublier ce talent qui transpire chez toi et les idées lumineuses que tu as eu pour te faire connaître sous ton nom Nadéah, pour faire découvrir au public ton projet solo, ton bébé en sommes. Je parle des concerts sauvages que tu as réalisés à Paris et ailleurs, peut-être ? En tout cas, à Paris où tu vis depuis 4 ans (même si tu as passé plus de temps sur la route à travers le monde avec le groupe Nouvelle Vague), les gens ont pu te voir chanter pour leur plus grand bonheur aux Buttes Chaumont par exemple ou bien dans certaines rues de Paris accompagné de quelques uns de tes musiciens. C'est que Mademoiselle a beau être très jolie, elle a des C.....s pour le faire.



Revenons au concert donc, c'est lundi et tout est permis.
Permis de croire qu'on va adoré quand on prend les escaliers qui nous amènent dans la salle de la Maroquinerie dans le 20ème, quartier que tu connais bien toi, belle australienne. Le public est donc très nombreux. On trouve à l'intérieur une moitié de femme, une autre moitié d'homme avec un âge très varié 17,18,19,20,30,40,50,60 ans,61,62 ans. Et voilà qu'en plus Mademoiselle Nadéah ratisse large. 20h55 ils arrivent sur scène à 5 et c'est parti. Au deuxième morceau, Nadéah prend sa guitare pour chanter car elle gratte aussi la belle artiste. Elle chante remarquablement bien , une voix pas surpuissante mais un timbre très agréable, plutôt chaud et parfois un peu éraillé. C'est qu'elle les fait vivre ses chansons, tantôt gaies, tantôt tristes, l'artiste est, comme disait Ed lors de sa chronique du Café de la Danse, un festival de couleurs.
Deux membres de Babylon Circus font leur apparition. C'est la fête, les sourires sont partout, l'ambiance est incroyable. Le public et la fille du pays des kangourous avec ses musiciens, par ailleurs tous excellents, ne font plus qu'un.

Je comprends vraiment pourquoi tous ces gens sont séduits et je sais aussi pourquoi les autres, qui ne la connaissent pas encore, vont craquer complètement. Les chansons sont excellentes, il n'y a jamais vraiment de temps mort, de moments fades. Elle dynamise son concert de la plus belle des façons par une joie d'être sur scène. Son univers rétro bien inspiré des années 30 à 50 (un petit côté Rocky Horror Picture Show) se marient parfaitement à sa personnalité et sa musique qui elle lorgne plutôt dans les années 60 et 70.



Les musiciens assurent tous les voix, le contrebassiste déchire tout, le gratteux et le pianiste qui ont arrangé, façonnés son album sont très bons et le reste, que dire, TOUT EST PARFAIT. Cela tourne, ça joue fort parfois, entre titres pêchus et ballades sublimes, elle s'exprime, rigole , elle cherche son public et va jusqu'à se balader dans la fosse et dans le fond de la salle, là où les gens sont moins bien installés comme elle le souligne. Nadéah raconte ses chansons, les raisons qui l'ont poussé à écrire certaines d'entre d'elles.
L'ancien amoureux qu'elle a quitté et qui lui a tout volé pour se venger, "c'est cela le vrai amour" dit elle plein d'humour. Après l'asile, le mec sur la plage, la dépression/au lit à 21 heures, elle monte et s'assoie sur la grosse enceinte tout en présentant ses musiciens avec ferveur et en faisant chanter le public., allez "Putain de merde, vous aller chantez" elle leur adresse plein d'esprit. Il est plus de 22 heures Nadéah raconte qu'ils vont quitter la scène mais revenir dans 2 minutes, c'est ce qu'ils feront. Le rappel se fera seul avec le pianiste pour un morceau tout simplement beau, triste et émouvant. Il est vrai qu'elle nous touchera en plein coeur avec son histoire sur l'ami paraplégique.
Une autre chanson suivra pour se réconcilier avec son imperfection, seule à la guitare.

22h25, c'est fini et bien non car un 2ème rappel suivra avec un titre sur les artistes qui se perdent une fois qu'ils ont du succès.
Le public est chaud bouillant, Nadéah parle de son groupe en disant qu'il est le plus beau bal du monde. Mon dieu, Nadéah, tu es grande à côté de moi dans cette fosse, tu chantes à 10 cm de moi, je fonds...
22h35 et des poussières, après un ultime rappel, il y en aura eu 3 au total que le concert s'achève avec ce fameux trip collectif jazzy et bluesy des plus savoureux. On remonte prendre l'air frais dehors et je crois que ce soir je suis tombé amoureux.



Nadéah sera en concert dans toute la France dans les premiers mois de l'année 2012 A ne pas manquer sur scène !


Remerciements Pauline Loquès et Cinq 7

Nadéah : les dernières chroniques concerts

Tal + Nadéah (Musiks à Manosque) en concert

Tal + Nadéah (Musiks à Manosque) par Ysabel
Parc de Drouille - Manosque, le 23/07/2013
Alors pour commencer, soyons objectifs : si nous nous sommes là ce soir pour Nadéah, le public qui est déjà bien en place à notre arrivée pour ce concert gratuit organisé par les... La suite

Nadéah + Gablé (Les Nuits d'O) en concert

Nadéah + Gablé (Les Nuits d'O) par Ysabel
Domaine d'O - Montpellier, le 25/08/2012
Rencontre avec Les Nuits d'O ... Pour La Nuit Pétillante ... Comment vous dire ... Juste un cadre parfait, sous les pins, avec des tables, des bancs et une petite brise de fin... La suite

Paléo Festival :  : Hollie Cook + Caravan Palace + Groundation + Nadeah + Stephan Eicher + Chinese Man + Blitz The Ambassador + Sting en concert

Paléo Festival : : Hollie Cook + Caravan Palace + Groundation + Nadeah + Stephan Eicher + Chinese Man + Blitz The Ambassador + Sting par Galoubet
Nyon (Suisse), le 19/07/2012
Hollie Cook La journée sous le Chapiteau sera sous le signe du Reggae, Dub et autres consœurs musicales. Pour ouvrir la série, voici la Fille de Paul Cook (des Sex... La suite

Nadéah en concert

Nadéah par Ysabel
Poste à Galène - Marseille, le 18/02/2012
La salle du Poste à Galène se remplie gentiment ... La scène est déjà en place, puisqu'il n'y a pas de première partie annoncée. Mais certains accessoires me parlent déjà de Nadéah... La suite

Paris, la Maroquinerie : les dernières chroniques concerts

New Model Army en concert

New Model Army par lol
La Maroquinerie, Paris, le 09/10/2019
Comme tous les ans, Justin Sullivan et son groupe New Model Army viennent rendre visite aux Parisiens. Cette année, c'est à la Maroquinerie que le public fervent d'habitués qui... La suite

Zebrahead en concert

Zebrahead par Lebonair
La Maroquinerie, Paris , le 24/09/2019
Les Américains de Zebrahead étaient de passage à Paris à la Maroquinerie, dans le 20ème, pour leur unique date en France le mardi 24 septembre. En pleine tournée européenne,... La suite

J Mascis en concert

J Mascis par Samuel C
La Maroquinerie - Paris, le 06/07/2019
Il a souvent été décrit comme une personne oisive voire adepte du "jemenfoutisme". Avec son air d'éternel slacker... de 55 balais, sa casquette de base-ball et son t-shirt informe,... La suite

Jon Spencer And The HITmakers en concert

Jon Spencer And The HITmakers par Samuel C
La Maroquinerie - Paris, le 17/05/2019
Retrouver Jon Spencer à la Maroquinerie, en pleine forme, cela ravive forcément des souvenirs. C'est en effet une histoire qui dure depuis près de 25 ans : sur cassette, vinyle et... La suite