Accueil Chronique de concert Napalm Death
Lundi 17 février 2020 : 10711 concerts, 25922 chroniques de concert, 5287 critiques d'album.

Chronique de Concert

Napalm Death

Coopérative de mai - Clermont-Ferrand 26 janvier 2013

Critique écrite le par

Depuis bientôt trente ans, Napalm Death est la figure emblématique d'une forme de métal la plus extrême qui soit : le grindcore. Loin d'être un amateur du genre, j'ai cependant saisi l'opportunité de voir ce qu'un groupe de cette trempe peut donner sur scène.

La petite coopé est blindée quand les quatre de Birmingham entament leur set. Le son est très fort (108db) et la guitare de Mitch Harris ferait presque saigner les tympans tant ça arrache. Barney arpente continuellement la stage avec une gestuelle d'épileptique sous amphétamine. A l'exception de "Can't Play, Won't Play" et de "Silence Is Deafening", la première partie de la setlist est entièrement consacrée à "Utilitarian", dernier méfait en date des Anglais. C'est d'ailleurs sur des titres comme "The Wolf I Feed" que l'on ressent le plus les influences Punk du groupe.

Après "Mass Appeal Madness", titre hommage à Roger Patterson d'Atheist, on revient dans le temps avec des compos de la première heure : "Practice What You Preach", "Lucid Fairytale", "Deceiver", "Unchallenged Hate". Perso, je comprends pas trop ce qui se passe tant ce concert a des allures de déluge sonore. De fait, la salle s'est gentiment vidée tandis que les plus furieux s'adonnent au stage diving. C'est le moment de se ravitailler en binouze !

J'ai du mal à faire de bonnes photos tellement la salle est sombre et le light show sommaire. "Suffer The Children" retient plus mon attention quand le show touche à sa fin (ouf !). Le rappel est constitué de quatre titres issus de "Scum", premier disque du combo. Celui qui passe le mieux est "You Suffer" puisqu'il ne dure qu'une seconde trente...

Je n'attendais pas grand-chose de ce concert, juste peut être, une bonne surprise. Parfois, la musique de certains groupes prend, en effet, une autre dimension en live. Ce n'est pas ici le cas, la musicalité échappant au grindcore. En revanche, un concert de ce genre constitue un excellent défouloir, un déchaînement de saine violence qui peut faire du bien aux neurones d'un métalleux !

Photos et setlist : http://riffonstage.blogspot.fr/2013/01/live-report-de-napalm-death-la.html

Napalm Death : les dernières chroniques concerts

(mon) Hellfest 2018, 1-3 : Malemort, Bunkum, Bukowski, The Walking Dead Orchestra, Darkenhöld, The Chris Slade Timeline, Sons of Apollo, Celeste, Joan Jett, Meshuggah, Mysticum, Europe, Hollywood Vampires, Bad Religion, Judas Priest, Napalm Death, A Perfect Circle en concert

(mon) Hellfest 2018, 1-3 : Malemort, Bunkum, Bukowski, The Walking Dead Orchestra, Darkenhöld, The Chris Slade Timeline, Sons of Apollo, Celeste, Joan Jett, Meshuggah, Mysticum, Europe, Hollywood Vampires, Bad Religion, Judas Priest, Napalm Death, A Perfect Circle par Philippe
Hellfest, Clisson, le 22/06/2018
"Eh, les copains ! Si on se sortait les doigts avant d'être trop vieux, et si on arrêtait d'aller flâner ici ou là dans des festivals metal, du Sonisphère au Graspop ou au... La suite

Napalm Death + Hatebreed en concert

Napalm Death + Hatebreed par jorma
Le Moulin - Marseille, le 17/02/2014
Une vie, que dis-je, une éternité que je n'avais pas remis les pieds à la salle du Moulin ! Fermée pour travaux pendant une période beaucoup trop longue et rouverte depuis quelques... La suite

Napalm Death par * Cha' *
VIP de St Nazaire, le 01/11/2003
C'était génial l'ambiance super... La sono était parfois à désirer mais le reste, succulent ! La suite

Napalm Death par La Pouche
Ubu, Rennes (35), le 13/12/2002
Une trop petite salle pour tant de son : la fosse "active" ne comportait qu'une vingtaine de personnes pour un groupe qui tourne depuis bientôt 20 ans... Mais pour les amateurs, un vrai régal !! La puissance de la musique était au rendez-vous, avec de délicieux retours aux "vieux" morceaux grindcore des années 80 (Siege of power, Scum, Dead,... La suite

Coopérative de mai - Clermont-Ferrand : les dernières chroniques concerts

The Mystery Lights + Rod Hamdallah (Les Nuits de l'Alligator 2020) en concert

The Mystery Lights + Rod Hamdallah (Les Nuits de l'Alligator 2020) par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 13/02/2020
Animée chaque année par les efforts de moult cadors rock 'n roll blues, la caravane du festival itinérant Les Nuits de l'Alligator passe une nouvelle fois par La Coopé en ce... La suite

Ho99o9 + 404 en concert

Ho99o9 + 404 par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 09/02/2020
Dimanche soir, 20 heures 30, c'est l'heure de la branlée punk hip hop metal à La Coopé en compagnie de deux groupes de tarés en totale liberté : en tête d'affiche, les déjà... La suite

Interview de Bertrand Belin à propos de l'album Persona et de ses collaborations avec les Liminanas et L'Epée en concert

Interview de Bertrand Belin à propos de l'album Persona et de ses collaborations avec les Liminanas et L'Epée par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 17/02/2020
Ça fait un moment que les chansons de Bertrand Belin nous accompagnent, qu'on les sifflotent en conduisant sur des routes de campagne ou les autoroutes, qu'on les décortiquent... La suite

La Rue Ketanou en concert

La Rue Ketanou par Didlou
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 04/02/2020
Encore une date à ne pas rater à la Coopérative de mai : ce mardi 4 février 2020, La Rue Ketanou nous a donné rendez-vous ! Le concert est complet depuis déjà pas mal de mois,... La suite