Accueil Chronique de concert Nevchehirlian
Vendredi 19 juillet 2019 : 11613 concerts, 25586 chroniques de concert, 5260 critiques d'album.

Chronique de Concert

Nevchehirlian

Nevchehirlian en concert

Musée de la Chasse et de la Nature, Paris 26 novembre 2014

Critique écrite le par


Jolie soirée en compagnie de notre multi-chroniqué Nevchehirlian, très étonné en nous voyant arriver que je sois venu le traquer jusqu'à l'incongru Musée de la Chasse et de la Nature, Paris, 3e. Il est vrai que j'ai fait bien pire encore (aller le dénicher dans un showcase improbable et plutôt solitaire, il y a deux ans dans une enseigne culturelle en faillite à Aix-en-Provence, chroniqué par Joshua). Ici au moins les conditions acoustiques et d'écoute seront parfaites, grâce à un auditorium vintage et boisé ! Découvrir cet étonnant musée (pas si pro-chasse qu'on pourrait le craindre, et infiltré d'oeuvres modernes assez amusantes) et le bel hôtel particulier qui l'abrite (typique du Marais, paraît-il) nous occupera un moment, ma soeur et moi, au point de rater le début du concert.


C'est vrai qu'on nous avait averti, le chanteur allait réaliser une ou deux chansons en mode ambulatoire à l'étage - c'est tombé pile quand on était en bas. On le retrouve et on le suit donc avec le reste du public dans l'auditorium du musée, où il va donner un "petit" concert, petit non pas par les moyens déployés, mais par sa durée (ses concerts me paraissent toujours courts je dois dire, mais c'est peut-être juste une impression liée à leur qualité...). Evidemment il a amené ses acolytes habituels, dont au moins un ou deux historique(s) depuis le regretté Vibrion : Stéphane et sa basse céleste, Julien en appui guitare / cello délicat, et Gildas, loup blanc des percussions phocéennes que j'ai vu il y a trois jours à peine dans un tout autre projet au Lollipop Music Store...


Côté set-list, on défend évidemment principalement le dernier et remarquable Rétroviseur, en zappant toutefois un ou deux de ses tubes (Rendez-nous l'argent et la bouleversant Si nous Marchons ensemble...). Le groupe étant bien équipé rock (batterie complète, jolie Gretsch au poing du chanteur, pédales d'effet variées), des titres comme Notre rendez-vous Digital Natives ou Soleils Saouls, souvent commencées tranquillement, finissent dans de belles tornades soniques, parfaitement maîtrisées et systématiquement terminées dans un même souffle par les 4 musiciens. Vous voulez voir un groupe vraiment au point et parfaitement équilibré ? Essayez donc le Nevche Slam Rock Quartette !...


A ce sujet, la poésie initiale du slammeur (pour mémoire, il a fait partie des pionniers français du genre) n'est pas oubliée pour autant, avec les plus inattendues L'univers et la splendide Ma Bohème, ainsi que l'inévitable (mais qui le voudrait !) Tout, finie ce soir avec un vrai rictus psychopathe sur le visage. Version la plus intense depuis une en face à face et a capella, en appartement, il y a déjà quelques années...Les deux autres musiciens étant notoirement impassibles, on se délecte des mimiques très expressives de Gildas Etevenard à la batterie, et des digressions en mode intimidé/déconneur de Frédéric Nevchehirlian, qui tente sans succès de ne pas blaguer entre les titres.


Il faudra d'ailleurs le traiter de marseillais pour qu'il entonne enfin la délicate Marseille - "Et si c'est ça, l'éternité, j'en prendrais bien une seconde..." A noter aussi un détour par Prévert et sa poignante puis joyeuse Confession publique - j'ai déjà la nostalgie de l'époque encore récente où ils défendaient ce sublime album, hommage au poète des culottes courtes et des bleus de travail. Mais pas Nevche et son groupe, qui préfèrent finir leur set dans un éclat de rire avec en rappel, Les Garçons et les Filles. Comme déjà dit, le tout est un peu court mais de très grande qualité, jusqu'aux lumières soignées malgré un potentiel forcément un peu limité sur fond de bois.


En l'absence de bar, mais pour célébrer le plaisir de recevoir des concerts (il y en aura encore plusieurs ici), le Musée de la Chasse et de la Nature offre en bonus un petit verre bien venu, dans une belle salle voutée chaleureuse. L'occasion pour l'ensemble du public, s'il était besoin, de venir dire à Nevche tout le bien qu'il pense de son oeuvre en général, ou de ce joli concert en particulier... Un lieu à découvrir en tout cas - tout comme le précieux Nevchéhirlian et son gang bien sûr, s'il avait encore réussi à vous échapper. Voilà enfin des ambassadeurs de la cité phocéenne qui nous rendent à juste titre [et bien plus que nos mercenaire footballeurs, nos humoristes lourdingues, notre sitcom consternante ou notre Sénateur-Maire hautain et sénile], "Fiers d'être Marseillais" !


Setlist :
Notre rendez-vous
Vas-tu Freiner
Retroviseur
L'univers
sur le parking
Digital Natives
Soleils saouls
Ma Bohème
Confession Publique
Tout
Marseille

Encore :
Les garçons et les filles ("C'est écrit gros" ?)

Nevchehirlian : les dernières chroniques concerts

Shooting Stars (Nevchehirlian, Etevenard, Rodomisto) - feat. Marilyn Monroe & Kurt Cobain en concert

Shooting Stars (Nevchehirlian, Etevenard, Rodomisto) - feat. Marilyn Monroe & Kurt Cobain par Philippe
Théatre du Merlan, le 18/11/2016
Avant d'être un événement culturel, ce fut un événement sportif. Car cette soirée a permis à l'auteur de valider une hypothèse déjà plusieurs fois étudiée mais non approfondie :... La suite

Interview Nevche en concert

Interview Nevche par Sami
Théâtre Le Merlan, Marseille, le 20/05/2016
Une conversation. Où les silences comptent autant que les mots, les sourires autant que les regards. Au bord de l'eau #10 - Nevche par LARTSENIC Merci Frédéric... La suite

Jeanne Added + Fred Nevchehirlian en concert

Jeanne Added + Fred Nevchehirlian par Sami
Théâtre Le Merlan, Marseille, le 20/05/2016
Une fois n'est pas coutume le concert de la soirée ne se passe ni dans une des salles habituelles ni en centre-ville, mais dans les quartiers nord et plus précisément au Théâtre Le... La suite

Nevchehirlian en concert

Nevchehirlian par Flag
La Maison du Peuple - Gardanne (13), le 28/02/2015
" Putain de beau souvenir, je tenais à ne pas rater ce rendez vous avec Gardanne !!! ". Le cri du coeur de Frédéric Nevchehirlian, même s'il est par écrit a posteriori et par des... La suite