Accueil Chronique de concert Nun's Violent Dance/ x25x / Quetzal Snakes
Lundi 20 août 2018 : 11636 concerts, 25130 chroniques de concert, 5221 critiques d'album.

Chronique de Concert

Nun's Violent Dance/ x25x / Quetzal Snakes

Nun's Violent Dance/ x25x / Quetzal Snakes en concert

La salle gueule, Marseille 04 Novembre 2016

Critique écrite le par


C'est un exercice nouveau pour moi...écrire une chronique à la "hussarde". Je vais m'expliquer. Il faut que je relate un concert vieux d'un mois, pour lequel j'étais en mode "no chronique". Mais j'ai accepté le challenge proposé par celui dont je ne citerai pas le nom. Donc, grosse soirée en ce 4 novembre à la Salle Gueule avec pas un, pas deux, mais trois groupes !! et pas n'importe lesquels. Les petites discussions d'avant concert me mettent devant un fait...Marseille a été, est et sera rock'n roll pour toujours ! Toutes ces personnes croisées, qu'elles soient des habitués des salles de la cité phocéenne ou de nouveaux arrivants, ont un point commun, le sentiment d'appartenir ou d'intégrer une communauté active et jouissive !

Trêve d'analyse sociologique, comme dit plus haut, grosse soirée de concert ce soir à la Salle Gueule. On commence avec un jeune groupe, Nun's Violent Dance composé de membres de Slow Down Jordan et de Rusty Nails. Bon autant le dire de suite, si vous espériez un peu de mélodie, il faut abandonner cette idée avec ce groupe punk pur jus. Des morceaux courts et joués rapidement...un premier groupe qui donne la thématique de la soirée " Fallait pas oublier ses boules quiès ". Donc groupe à suivre et j'attends leurs prochaines prestations pour confirmer le bien que je pense d'eux.

Petite pause bière, avant l'entrée des cultissimes x25x. Pour beaucoup, le meilleur groupe de Marseille alors que certains ne connaissent pas. Belle contradiction pour ce groupe de 25 ans d'âge. Mais c'est bien là qu'est la force du groupe qui a su distiller ces concerts de qualité et donc entretenir l'envie de les voir. J'ai vu x25x pour la première fois à la Rue du Rock cette année, mais voir est un grand mot tellement il y'avait de monde...jusque sur les murs et les fenêtres de la rue ! Après ce soir et un concert récent à La machine à coudre, je commence à rejoindre le clan des gens qui placent ce groupe dans le haut du panier des groupes marseillais. C'est le trio magique guitare-basse-batterie qui est sublimé et maitrisé par le groupe. D'autant qu'à la batterie, Rudy envoie du lourd. Je me demande comment ce garçon, un vrai Rémy Bricka, qui chante et joue de la guitare dans les Nitwist et qui est ingé son à la La machine à coudre arrive encore à trouver toute cette énergie pour tabasser sur cette batterie. Mais quand on entend Ben, le chanteur, on comprend de suite qu'il donne le rythme ahurissant et l'énergie au groupe. Son charisme peu commun marque plus d'un esprit dans le publique, c'est le retour que j'ai avec les discussions d'après concert. Enfin, la discrétion d'El Vice, le bassiste, apporte équilibre à l'ensemble. Ce soir, le groupe nous sort ses classiques comme Ganesh et Kaly mais bien d'autres, je ne maitrise pas tous les titres encore. Mais de toute manière, x25x c'est la scène avant tout, si à 50 ans tu ne les as pas encore vu, t'as raté ta vie.

Repause bière, on souffle après cette claque et cette série d'uppercut. On va finir la soirée avec les Quetzal Snakes, le jeune groupe marseillais qui monte, qui monte et qui a été chroniqué dans tous les feuilles de choux de l'hexagone pour la sortie de leur troisième album Cult of Deafstruction. J'avais hâte de les voir, notre dernière rencontre remontant à début 2014 (cf chronique d'Holy Wave). Je voulais voir l'évolution du groupe. Le moins que je puisse dire, c'est que je ne me suis pas déplacé pour rien. Quelle nouvelle dimension pour le groupe ! J'avais laissé des jeunes ados, je retrouve des cadors. La manière de jouer, la maîtrise des compos font mouche. On est dans du shoe-gaze, mais on a l'annonce d'une certaine modernité dans ce que les cinq jeunes nous délivrent ce soir. Le public ne se trompe pas, ça bouge dans tous les sens. Et ce dernier point est un bon signe, les meilleurs groupes se jugent sur scène et ce soir c'est gagné !

Quelle sacrée soirée ! pour boucler la boucle, il n'y a qu'à Marseille que pour la modique somme de cinq euros, on peut assister à des concerts d'un tel niveau de qualité. Donc si on veut encore vivre ce genre d'événement, à nous de soutenir toutes les salles en allant promener nos oreilles aux concerts !

25 : les dernières chroniques concerts

Phocea Rocks court-circuite Cambuza - Los Fralibos, Garces Kelly, Mr Thousand & Ramirez, Moon Rã, De la Crau, Swan Ink, x25x en concert

Phocea Rocks court-circuite Cambuza - Los Fralibos, Garces Kelly, Mr Thousand & Ramirez, Moon Rã, De la Crau, Swan Ink, x25x par Philippe
La Cambuza, Gémenos, le 10/06/2018
Bon, j'imagine que comme d'hab' si on veut garder en souvenir de cette journée inédite, un truc un peu plus présentable qu'une vingtaine de "likes" sur une page "Evénement" morte... La suite

x25x + Action Beat + Sister Iodine en concert

x25x + Action Beat + Sister Iodine par pirlouiiiit
Embobineuse, Marseille, le 06/04/2018
Après le très chouette premier set de la rencontre au sommet entre Stéphane Belmondo et Henri Florens au JAM me voici d'un coup de vélo à l'Embobineuse ... Si au JAM je faisais... La suite

x25x en concert

x25x par Philippe
Lollipop Music Store, Marseille, le 23/09/2016
Ah, la vache. Ah, les petits saligauds ! Ah ça, on peut dire qu'ils nous les ont ramonées sévère, nos écoutilles, les x25x ! Ratés la semaine dernière à La Rue du Rock #4 en ce... La suite

Rue du Rock #4 (Festival Phocea Rocks) : Shiloh, x25x, Who s Mike, Da Leada, Run Run Run, Le Détail, Catherine Vincent, la Krorale, Lady Flint, Kaao, Kim Jong Hun, Canine, Mr Vertigo, No Exit Only, Jack Face, Laydown, Mon Vier, Swan Ink, Bankalos, Diplomacy Parker, The H.O.S.T. en concert

Rue du Rock #4 (Festival Phocea Rocks) : Shiloh, x25x, Who s Mike, Da Leada, Run Run Run, Le Détail, Catherine Vincent, la Krorale, Lady Flint, Kaao, Kim Jong Hun, Canine, Mr Vertigo, No Exit Only, Jack Face, Laydown, Mon Vier, Swan Ink, Bankalos, Diplomacy Parker, The H.O.S.T. par pirlouiiiit
rue Consolat, Marseille, le 18/09/2016
Chronique bouche trou pour ce qui aura été à ce jour ma plus chouette édition de la Rue du Rock (la première avec la rue ouverte à la circulation, la deuxième avec l'autorisation... La suite

Qúetzal Snåkes : les dernières chroniques concerts

Sunsick (sun sick) + Qúetzal Snåkes  en concert

Sunsick (sun sick) + Qúetzal Snåkes par Philippe
Le Poste à Galène, Marseille, le 20/10/2016
Bien belle soirée commencée avec la touchante Miss Peregrine, a.k.a. Eva Green, dans le presque chef-d'oeuvre de Tim Burton du même nom. Ma boucle temporelle ayant tardé à se... La suite

Interview avec le groupe Qúetzal Snåkes à l'occasion de la sortie du EP <i>Cult Of Deafstruction</i> (21 octobre 2016) en concert

Interview avec le groupe Qúetzal Snåkes à l'occasion de la sortie du EP Cult Of Deafstruction (21 octobre 2016) par odliz
Marseille, le 20/10/2016
ITW Qúetzal Snåkes vs CONCERT AND CO G (Giaco - bassiste) // A (Alex -... La suite

Shellac, Ty Segall & The Muggers, Dinosaur Jr, Algiers, The Mystery Lights, Nots, Metz, Cavern Of Anti-Matter, Quetzal Snakes, Parquet Courts, Girl Band, Dirty Fences, Steve Gunn, Daddy Long Legs, Dilly Dally (This Is Not A Love Song Festival 2016) en concert

Shellac, Ty Segall & The Muggers, Dinosaur Jr, Algiers, The Mystery Lights, Nots, Metz, Cavern Of Anti-Matter, Quetzal Snakes, Parquet Courts, Girl Band, Dirty Fences, Steve Gunn, Daddy Long Legs, Dilly Dally (This Is Not A Love Song Festival 2016) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 05/06/2016
Prog démente, site impeccable (superbe salle, jardin éphémère avec deux scènes extérieures bucoliques), soleil garanti, tarifs modérés, le This Is Not A Love Song Festival,... La suite

Qúetzal Snåkes + Black Lips en concert

Qúetzal Snåkes + Black Lips par odliz
Le Rockstore, Montpellier, le 30/05/2016
Je ne prenais pourtant pas spécialement de risques avec ce concert à 168 petits kilomètres de chez moi. Le billet de train n'était pas de contrebande et l'intercités me faisait... La suite

La salle gueule, Marseille : les dernières chroniques concerts

Montana en concert

Montana par pirlouiiiit
Salle Gueule - Marseille, le 13/05/2018
4 ans ! cela faisait 4 ans que je n'avais pas mis les pieds à la Salle Gueule (c'était pour Keith Richards Overdose et Lipstick Vibrators le 25 mars 2014 ! Ce soir je venais pour... La suite

Cambarada + Catalogue + Stygmate en concert

Cambarada + Catalogue + Stygmate par odliz
La Salle Gueule, Marseille, le 23/02/2018
La Salle Gueule , petite cave aquarium dans le ventre de Marseille, nous emmène ce soir en roadtrip. On démarre tout en douceur avec le post-rock ambiant de Cambarada , soit... La suite

Catalogue - Nomissugui en concert

Catalogue - Nomissugui par Phil2guy
La Salle Gueule - Marseille, le 09/02/2017
Direction la Salle Gueule où Catalogue joue ce soir en compagnie des toulousaines de Nomissugui. Catalogue se produit cette fois-ci en " power duo ", en effet, le nouveau... La suite

Keith Richards Overdose + Lipstick Vibrators en concert

Keith Richards Overdose + Lipstick Vibrators par pirlouiiiit
La Salle Gueule, Marseille, le 25/03/2014
Allez on se motive, la Salle Gueule ne fait pas tant de date que cela et j'ai raté le dernier passage des Keith Richards Overdose donc même si je n'ai pas vraiment récupéré de la... La suite