Accueil Chronique de concert Olivia Ruiz + Dernier pro
Mardi 28 mars 2017 : 11777 concerts, 24352 chroniques de concert, 5150 critiques d'album.

Chronique de Concert

Olivia Ruiz + Dernier pro

Olivia Ruiz + Dernier pro en concert

Zénith à Nancy 27 novembre 2009

Critique écrite le 28 novembre 2009 par Le poète volant

J'arrive dès le début de la première partie et, Ô suprise, c'est un groupe de rap (étant un grand amateur de ce style, ce n'est pas pour me déplaire a priori) ! Etonnant, non pour une première partie d'Olivia Ruiz ? Du coup, le groupe s'excusait presque d'être ici et on sentait que les 2000-2500 personnes ayant fait le déplacement pour la belle Olivia étaient peu réceptives. Il faut dire que leur rap n'était pas transcendant non plus et même ultra conventionnel pour tout dire. Composé d'un (bon) DJ, du MC principal Dernier pro, et d'un MC pour les back vocaux, le groupe souffre de paroles trop banales sur des sujets bateaux (le racisme, le gouvernement...) et de sons tout aussi peu originaux. Du coup, la méchante tendance de déjà entendu qui gangrène le rap ne manque pas de s'immiscer violemment dans leur set.

Certaines paroles, ridicules, décrédibilisent également le propos. Par exemple, on s'attend à une grosse tuerie lors de l'avant dernier morceau tant les membres du groupe le lancent à grand renfort d'apostrophes au public. Mais, voilà qu'ils osent asséner en refrain - c'est-à-dire bien quatre-cinq fois en quatre minutes (je cite de mémoire, alors ça ne doit pas être tout à fait ça) : 'L'Etat sême la Vendetta, ne reste pas de glace comme un viennetta" ! Oulala, l'Etat tremble déjà !!! A signaler un morceau, plutôt efficace (revendicatif, ça va de soi), sur un sample de "Un jour en France" de Noir Désir.


Dès que les trois artistes sortent de scène un rideau, légèrement transparent, dessiné aux couleurs de la Miss Météores, s'abat en avant-scène. Il servira une quinze minutes plus tard à projeter un court dessin-animé dans l'esprit de Tim Burton. Derrière les premiers accords de "Les crêpes au champignon" résonnent ("Allez rentre ce soir / promis je ne touche plus au poignard" nous chante-t-elle). Le rideau se lève et on comprend tout de suite que le concert sera festif ou ne sera pas !


Olivia Ruiz by Pirlouiiiit 07112009



On découvre que la miss, Olivia Ruiz, est (bien) accompagnée par huit musiciens (dans lesquels, je me plais à reconnaître la mini-fanfare - un trompettiste et un tromboniste - de Dionysos) pour la plupart multi-instrumentistes : guitare, basse, batterie, accordéon, percussions, trombone, trompette, scie musicale... De nombreux instruments vont y passer tout au long du spectacle pour nous offrir une musique métissée et rythmée.

On passe allégement de touches rock au flamenco, à la chanson, à la pop, au hip-hop presque parfois... Olivia chante en Français, Anglais et Espagnol et fait honneur à ses origines ibériques avec une tenue et un déhanchement proche des flamenquistes ! Elle danse quasiment sans arrêt. Seules les douces "Les Météores" (très beau moment d'émotion) et le glauque "Peur du noir" l'arrêtent de bouger ! Même "La femme chocolat", jouée en fin de premier rappel, est supportable (cette chanson a été diffusée jusqu'à l'overdose par un moment).
Elle a l'air très sympathique et chaleureuse ; elle taquine gentiment le public quand elle ne le remercie pas.

Le décor est très joli : fond noir étoilé, des cages d'oiseaux ici ou là, certaines sont suspendues, un miroir rotatif géant, côté jardin, style "Blanche et les sept nains", une balançoire. Cette dernière lui servira pour un final mignon (de deuxième rappel), sur une belle chanson en anglais (que je ne connaissais pas) où la balançoire montera jusqu'à faire disparaître notre chanteuse. Entre temps, tous les tubes et les nouveaux morceaux (sauf l'excellent bonus track de l'album, écrit par Allain Leprest : "Six mètres", dommage) y passent ! "J'aime pas l'amour" et "J'traîne des pieds" sonnent plus rock que jamais ; ce sont de belles versions survitaminées.

Seul véritable bémol, l'univers d'Olivia ruiz est trop léger, trop bonbon, pour me marquer durablement, mais sa musique et sa chaleur m'ont donné envie de sourire et de bouger le temps d'une soirée. C'est tout ce que je lui demandais.

C'est donc un très bon spectacle, très pro, très pêchu, à recommander aux amateurs de l'artiste, évidemment, et à ceux qui aiment la musique festive.

Photo prise par Pirlouiiit à Marseille le 7/11/2009.

 Critique écrite le 28 novembre 2009 par Le poète volant

> Réponse le 27 décembre 2009, par yeti

[zénith de Nancy - 27 novembre 2009] Je suis une mamie de 58 ans, j'ai adoré le concert, même la première partie (dernier pro)!  Réagir

> Réponse le 23 janvier 2011, par Beu-C

Curieux de savoir ce qu'est un groupe de rap aux paroles non banales pour toi poète volant ??? J'attends juste que tu me répondes pour afficher mon légendaire sourire ironique. J'étais présent ce jour et ai moi même fait une toute autre critique sur une autre magazine. Personnellement j'ai adoré le concert tout comme la première partie et les backstages ;)  Réagir


Olivia Ruiz : les dernières chroniques concerts

Olivia Ruiz en concert

Olivia Ruiz par Zulone
Usine - Istres, le 28/01/2017
C'est avec l'accent chantant du sud-ouest que la belle Olivia Ruiz fait son entrée sur la scène de l'Usine. Les premières notes d'intro laissent présager une ambiance cosy...... La suite

Festival Aluna 2013 : -M-, Tryo, Cali, Olivia Ruiz, Mika, Christophe Maé, BB Brunes, Lilly Wood And The Prick, Breakbot, Colours in the Street, Olivia Dorato, Gribz, La Ruelle en chantier, Camping de Luxe en concert

Festival Aluna 2013 : -M-, Tryo, Cali, Olivia Ruiz, Mika, Christophe Maé, BB Brunes, Lilly Wood And The Prick, Breakbot, Colours in the Street, Olivia Dorato, Gribz, La Ruelle en chantier, Camping de Luxe par Lionel Degiovanni
Ruoms, le 15/06/2013
Le festival Aluna se veut un savant mélange entre programmation d'artistes locaux et artistes à la hauteur nationale, et même internationale. Cette année est la 6ième édition et... La suite

Olivia Ruiz en concert

Olivia Ruiz par Julyzz
le 104 - Paris, le 05/06/2013
Olivia Ruiz est une petite cachottière. Si je peux vous le dire avec certitude, c'est parce que je l'ai vue en concert au 104 le 5 juin 2013, dans le cadre de sa tournée pour... La suite

Olivia Ruiz + Vincha en concert

Olivia Ruiz + Vincha par Ysabel
Usine - Istres, le 22/03/2013
Une fois n'est pas coutume, nous sommes un peu en retard à L'Usine ce soir et la première partie d'Olivia Ruiz a déjà commencé. On prend donc le train en marche et nous découvrons... La suite

Zénith à Nancy : les dernières chroniques concerts

Rammstein par feuerfrie
Nancy Zénith, le 07/07/2013
Un concert excellent comme à l'habitude de Rammstein, mais qui manquait un peu d'ambiance dans le public (rien de bien grave, mais ça bougeait beaucoup moins qu'a Bercy par exemple --> peut-être lié au plein air ?) et qui a démarré trop tôt : il faisait encore jour, ça a gâché un peu les effets de lumières. Cependant, le groupe était au top, la... La suite

Patricia Kaas par tanor
Zenith Nancy, le 28/11/2009
superbe prestation de Patricia ce soir là, on la sent toujours un peu timide dans ses échanges avec le public mais sa façon de communiquer vient du spectacle lui même. la chorégraphie est excellente et on découvre la grande souplesse de l'artiste et toute l'aise qu'elle a à mettre en scène l'ambiance de cabaret. c'est a ne pas manquer et même a... La suite

Chantal Goya par Caroline
Zenith Nancy, le 22/11/2008
Bon spectacle malgré des déceptions ... Notre appareil photo a été placé en consigne au motif qu'il faisait "trop professionnel". Résultat : pas de photo souvenir pour mon neveu de 3 ans qui assistait à son 1er spectacle. Arrivés dans la salle on nous informe qu'on nous a vendu des places "derrière les rideaux" et nous sommes replacés... Pas... La suite

Motorhead par tom tom
zenith nancy, le 30/05/2007
Excellent ! Lemmy était en grande forme ! quelle joie de revoir ce groupe !! solo de batterie trés puissant et carré ! un grand moment rock 'n roll inégalable ! Pappy Lemmy est toujours autant charismatique ! grand concert puissant avec une petite pause guitare acoustique et harmonica ! Géant !! Par contre, 7 euros la biére c'est légèrement abuser... La suite