Accueil Chronique de concert Patrice + Noraa
Lundi 14 octobre 2019 : 13705 concerts, 25715 chroniques de concert, 5267 critiques d'album.

Chronique de Concert

Patrice + Noraa

Patrice + Noraa en concert

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 14 février 2014

Critique écrite le par




C'est toujours un immense plaisir de venir en Auvergne, à Clermont-Ferrand, dans la région qui m'a vu naitre et grandir, d'autant plus quand je peux me rendre à la Coopérative de Mai, ce qui est rare. Cette salle de concert tient une place particulière dans mon coeur pour plusieurs raisons. Dans ma jeunesse, j'en avais rêvé et elle finira par sortir de terre le 7 mars 2000. Depuis, la Coopé a fait son chemin en devenant une salle incontournable du paysage musical français grâce à une structure remarquable, ces deux salles de 1500 et 500 places, sa programmation et à l'excellent travail du père Didier Veillault et son équipe. Ce soir, je suis donc très heureux de filer avec des amis chers à mon coeur en direction de Clermont-Ferrand et la Coopérative de Mai. On passe près du stade Marcel-Michelin, là où mon club favori en rugby à son stade, Clermont-Auvergne, l'ASM et on se gare quelques secondes après rue Serge Gainsbourg à 200 mètres de l'entrée de la Coopé.



Il est 20h15, on est devant, je récupère mon invitation et mon pass photo et renseignement pris, Patrice sera sur scène à 21 heures 30 pétante. Bonne nouvelle, ça nous laisse le temps de boire un verre et de papoter tout en profitant du moment car oui, ça faisait un bail que je n'étais pas venu ici, depuis 2012 et le passage sur scène de mes potes Gojira dans cette même salle en compagnie des bouchers Slayer.



Une première partie a débuter avec une chanteuse inconnue, Noraa, mais nous, on papote encore et encore. A 21 heures, je demande à un membre de la sécurité (fort sympa au demeurant) si je pourrai shooter ce soir dans de bonnes conditions car je m'inquiète un peu. Surtout que la salle se remplit de plus en plus (c'est archi-complet ce soir avec 1500 spectateurs présents) et excellente nouvelle, le mec me montre le crash-pit tout devant de la scène qui va donc me permettre de réaliser des photos dans d'excellentes conditions. Cela s'annonce super-bien avec ce merveilleux Patrice qui nous donne rendez-vous dans quelques instants. Je retrouve quelques minutes mes amis en hauteur et Noraa termine son set. Elle joue seule sur scène avec sa guitare acoustique et la chanteuse est en permanence assise. Je m'ennuie ferme car des artistes dans son genre, il y en a plein sur le circuit folk-acoustique, en mieux. La seule chose que je lui reconnais, c'est qu'elle est mignonne et qu'elle dispose d' une superbe voix mais cela ne suffit pas pour soulever mon coeur et mes tripes...



C'est bientôt l'heure, je descends et me retrouve en compagnie du seul photographe présent, celui de la Montagne, le journal local. Cela me change de Paris et du grand nombre de photographes que je retrouve régulièrement à chaque concert. Ce soir, on est deux, ce qui est un vrai confort. On ne se marchera pas dessus. La fête peut commencer. Les lumières s'éteignent et les musiciens arrivent tranquillement accompagnés d'une longue intro puis Patrice finit par débarquer devant moi, devant nous. Le public est plutôt jeune mais on trouve quand même dans les fans de Patrice des gens de 40-50 balais. L'artiste, je ne l'avais encore jamais vu sur scène car pour le peu de ce que j'avais entendu de lui à Rock en Seine en Août dernier (à cause de Nine Inch Nails) on peut dire que c'est la première pour moi, enfin...



Le démarrage est sur un tempo tranquille et le mec est charismatique. Les lumières sont plutôt bien, le plaisir est déjà là. Ils sont trois à accompagner Patrice avec un bassiste, un batteur et un claviériste qui joue de la guitare parfois. On ressent vraiment le plaisir des musiciens à jouer sur scène et ensemble devant leur public. Il y a une véritable complicité entre eux et ça fait plaisir à voir. Les musiciens sont talentueux, et dégagent tous un groove fantastique. Ils aiment la fête, le partage et forcément dans la salle, cela resurgit. On va entendre quelques titres de son dernier disque "The Rising Of The Son" dont les très réussis "Alive", "Boxes", "Every Second","Venusia".



La formation alterne les moments calmes avec des passages plus rythmés et je ne cache pas que je préfère ceux-là. En live et dans ce registre, les anciens titres tels que Sunshine, Cry Cry Cry, Another One, Soulstorm sont fantastiques et permettent d'offrir une splendide communion entre le groupe et le public. Patrice a une superbe voix au registre large puisqu'elle est capable d'aller dans les aigus ou dans les graves et tout ceci avec une facilité déconcertante. Il raconte au public que sa voix et ces deux aspects-là sont le côté gentil de sa personnalité et son côté méchant.



En tout cas, une chose est sûre, j'adore son timbre et son grain, si particulier et unique. La musique de Patrice est inclassable dans un style folk-reggae teinté de rock et de soul. Alors quand on commence à peine à s'endormir, ils remettent le feu par une rythmique de folie et un batteur qui fait péter sa batterie. Moi qui aime le rock, ça me convient forcément. Alors oui, par moment, c'est facile, c'est mou, c'est ordinaire, mais ces périodes dites creuses sont rares. Dans sa quasi-globalité, Patrice et ces compères nous délivrent une prestation de haut-vol. C'est vraiment un chouette concert que nous assistons.



J'ai envie de soleil, de voyages, de rencontre avec le monde car la musique de Patrice, c'est cela. Une musique qui est sans frontières, ouverte aux autres, triste, joyeuse comme la vie. Je ne suis donc vraiment pas déçu. Après 1 heure 15, ils partent puis Patrice revient quelques instants après seul dans le public porté par les épaules d'un vigile. Il se trouve au milieu de la fosse et s'amuse avec ses fans qui chantent avec lui.



Il parle en français et pose la question en chantant "Vous êtes fatigués, vous êtes fatigués ?" et le public répond "non, non, on n'est pas fatigués !", sympa l'ambiance ! Après 10 minutes de proximité absolue, il remonte sur la scène. Les autres sont là et ça repart pour un final très sympa. Avec 30 minutes de plaisir supplémentaires, Patrice nous achèvera sur un Cry Cry Cry d'enfer. 2 heures de live et ils nous saluent tout sourire. Nous aussi, Patrice, ce soir, nous avons étés ravis, voir très heureux d'avoir passé un moment avec toi et tes excellents musiciens. Cela fait du bien...


Durée du concert : 2 heures

Remerciements : Because tv et Audrey Kerherve

Crédit photo : Lebonair

Noraa : les dernières chroniques concerts

Patrice + Noraa en concert

Patrice + Noraa par Janfi
Le Silo - Marseille, le 21/02/2014
Alors là, ça déménage !!! Vendredi 21 février 2014, "Patrice Bart-Williams" plus connu sous son nom de scène de Patrice était en concert au Silo et je dois dire que j'en ai pris... La suite

Patrice : les dernières chroniques concerts

Tiken Jah Fakoly (feat. Patrice et Nneka) en concert

Tiken Jah Fakoly (feat. Patrice et Nneka) par Lebonair
Le Zénith de Paris, le 29/04/2015
Je n'ai pas revu Tiken Jah Fakoly sur scène depuis près de 4 ans et son concert à Paris-Bercy devant 10 000 personnes. Je me souviens de cette fête remarquable qu'il avait... La suite

Ardèche Aluna Festival 2014 : Stromae, FFF, Babylon Circus, Patrice, Ben l'Oncle Soul, Yodelice, Texas, Bernard Lavilliers, Zaz, Gaëtan Roussel, Détroit, Hollysiz, Flavia Coelho...  en concert

Ardèche Aluna Festival 2014 : Stromae, FFF, Babylon Circus, Patrice, Ben l'Oncle Soul, Yodelice, Texas, Bernard Lavilliers, Zaz, Gaëtan Roussel, Détroit, Hollysiz, Flavia Coelho... par Lionel Degiovanni
Ruoms, le 14/06/2014
Pour sa 7ème édition, l'Ardèche Aluna Festival présente une belle programmation. Cette année encore, le festival arrive à allier convivialité, concerts, actions touristiques et... La suite

Patrice + Noraa en concert

Patrice + Noraa par Janfi
Le Silo - Marseille, le 21/02/2014
Alors là, ça déménage !!! Vendredi 21 février 2014, "Patrice Bart-Williams" plus connu sous son nom de scène de Patrice était en concert au Silo et je dois dire que j'en ai pris... La suite

Black Rebel Motorcycle Club + Eugene McGuinness + JC Satan + La Femme (Festival Rock en Seine 2013) en concert

Black Rebel Motorcycle Club + Eugene McGuinness + JC Satan + La Femme (Festival Rock en Seine 2013) par Lebonair
Domaine National de Saint-Cloud, près de Paris, le 24/08/2013
A peine remis de la veille, je me retrouve à nouveau sur le site de Rock en Seine pour une journée qui s'annonce excitante au possible. Et pour cause, après avoir vu la... La suite

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand : les dernières chroniques concerts

Mystic Braves + Jacuzzi Boys en concert

Mystic Braves + Jacuzzi Boys par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 16/09/2019
Juste avant Levitation France à Angers les 20 et 21 septembre, il y avait une petite soirée de préchauffe (et de rentrée) le lundi 16 à la Coopé, avec les Mystic Braves... La suite

Wackids en concert

Wackids par Jérôme Justine
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 20/09/2019
Oui je l'avoue, j'étais jeune dans les années 90. Oui je l'avoue, j'ai eu une coupe mulet, un appareil dentaire, des habits indéfinissables, un lecteur cassette auto-reverse,... La suite

Lee Fields and the Expressions en concert

Lee Fields and the Expressions par Didlou
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 08/09/2019
Un dimanche soir de fin d'été à la Coopérative de mai... C'est la rentrée musicale ce soir et le public clermontois a droit à une belle affiche pour un dimanche : Lee Fields... La suite

Lee Fields and the Expressions + DJ Maurice en concert

Lee Fields and the Expressions + DJ Maurice par Jerome Justine
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 08/09/2019
Dimanche 8 septembre 2019. Enfin en partie débarrassé des enfants depuis quelques jours, il est à nouveau temps pour moi de reprendre ma vie nocturne et sonique. La Coopérative... La suite