Accueil Chronique de concert Peter Hook & The Light (plays New Order & Joy Division)
Mardi 21 mai 2019 : 9214 concerts, 25480 chroniques de concert, 5256 critiques d'album.

Chronique de Concert

Peter Hook & The Light (plays New Order & Joy Division)

Peter Hook & The Light (plays New Order & Joy Division) en concert

Cabaret Aléatoire, Marseille 5 mai 2019

Critique écrite le par

Peter Hook & the Light by Pirlouiiiit 05052019

Deuxième passage à Marseille, après celui de 2014 à l'Espace Julien, de Peter Hook, le légendaire bassiste de Joy Division et de New Order. Mauvaise surprise, le concert semble avoir débuté presque à l'heure, soit à 19 h 30 ce dimanche (on se souvient pourtant d'avoir patienté des plombes au Cabaret Aléatoire, par le passé ?) et sans première partie : j'en ai donc raté quelques titres. Bonne surprise par contre, la salle est vraiment bondée et pas seulement de cheveux gris : il semble qu'une nouvelle génération se soit emparée des opus mythiques des deux groupes... Au point de connaître par coeur des paroles de certains titres et de provoquer une belle ambiance, au moins sur les morceaux les plus marquants. Un bon message envoyé aussi à cette salle, qui ne programme plus beaucoup de rock ces dernières années...

Peter Hook & the Light by Pirlouiiiit 05052019

Le généralement sympathique (quand il n'insulte pas son public comme à Toulouse récemment) Hooky, continue donc à faire vivre sa petite entreprise de revival des années glorieuses de l'Hacienda, et des années noires de Manchester qui les ont précédées. Il est joliment éclairé, mais entouré d'un groupe laissé dans l'ombre : on reconnaitrait les rythmiques et le son de sa basse entre mille et évidemment, il y a un petit effet de madeleine de Proust ! Malheureusement, et comme la fois passée, on fait rapidement le constat que les chansons de New Order, qui composent la très longue première partie du set (qu'on fait passer à coup de pintes d'IPA..), sont pour beaucoup assez mineures. Voire pour certaines, presque embarrassantes et en tout cas très datées, comme Bizarre Love Triangle, dangereusement proche du répertoire de certains et funestes "garçons coiffeurs" des années 80.

Joy Division by Pirlouiiiit 05052019

A l'exception, bien sûr, de Temptation, Blue Monday et une ou deux autres, qui redonnent de vrais moments de plaisir. Avec deux bémols importants : un son qui manque un peu d'ampleur, en tout cas au delà de la moitié de la salle (or on est un peu coincé au fond, ce qui est en partie de notre faute...). Et bien sûr, les capacités vocales assez limitées de Peter Hook - curieusement, quand il crie, c'est bien (mais c'est rare) et le reste du temps, on l'entend souvent trop peu et il n'est pas toujours très juste. Il faut donc attendre 21 h 30 dans un relatif ennui, pour atteindre enfin la deuxième partie du set, celle pour laquelle je suis venu (comme pas mal d'autres, notamment un garçon sympathique qui s'est fait tatouer le visage d'Ian Curtis et le nom de son groupe sur son bras) : celle de Joy Division !

Peter Hook & the Light by Pirlouiiiit 05052019

Les chansons, à quelques exceptions près qui font encore retomber le soufflé, sont notoirement plus intenses et le public semblait les attendre tout comme moi : Shadowplay, Digital, Atmosphere, Warsaw, Transmission, She's Lost Control, Dead Souls sont autant de monuments intimes pour tout un chacun ce soir... Mais le son un peu faible (quand on voudrait en saigner des oreilles, ou au moins que la fameuse basse nous soulève le plexus...), la voix pas toujours audible, font qu'il est impossible de se départir complètement de cette vague et désagréable impression d'assister ... à un karaoke, ou du moins à un tribute band, et pas un fantastique. Le mot "pathétique" s'est clairement formé dans mon cerveau à certains moments, en particulier sur la finale et inévitable Love will tear us apart, pourtant l'une des plus grandes chansons de rock de tous les temps...

Peter Hook & the Light by Pirlouiiiit 05052019

Pas question de gâcher le plaisir à la plus grande partie du public, qui semblait très contente de sa soirée à la sortie, d'autant qu'il faut reconnaître que le concert était assez généreux par sa durée ! Certes, c'est la queue de comète d'un mythe qui reste accessible, et un ersatz acceptable à voir au moins une fois, pour sa culture générale. Mais pour moi, c'est sûr, il n'y aura pas de troisième fois...

Plus de photos et vidéos par Pirlouiiiit par ici

Peter Hook & the Light by Pirlouiiiit 05052019 - 2408

> Réponse le 07 mai 2019, par Manu

Bonjour, le concert n'a pas débuté a 19h30, à 19h45 les portes n'etaient toujours pas ouvertes ! On s'est glacé dehors pendant des plombes ! Et tu as bien résumé le concert...pathétique...des morceaux loin d'être entrainants, une voix presque inexistante, Peter qui avait l'air de se faire chier sur scène, pas vraiment d'energie et un niveau de jeu musical loin d'être au top (hummm le batteur) : comment peut-on massacrer Blue Monday de la sorte...?, un son pas terrible, et que dire de cette magnifique salle avec 4 pilonnes en plein milieu (mais ça, le groupe n'y est pour rien).... heureusement effectivement que l'IPA était bonne....  Réagir


Peter Hook : les dernières chroniques concerts

Peter Hook & the Light en concert

Peter Hook & the Light par Prakash
Le cabaret aléatoire , Marseille, le 05/05/2019
Alors c'est toujours un peu glauque d'aller à un concert en se disant "je veux le voir avant qu'il claque". Bon j'avoue, j'avais ça dans un coin de ma tête quand je me suis bougé... La suite

Peter Hook & The Light (Gonzaï Night) en concert

Peter Hook & The Light (Gonzaï Night) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 21/01/2019
Encore un joli coup "marketing" de La Coopé, qui invite le légendaire bassiste de Joy Division et New Order, Peter Hook, et son nouveau groupe The Light, à venir jouer le titre... La suite

Peter Hook & The Light (plays New Order & Joy Division) en concert

Peter Hook & The Light (plays New Order & Joy Division) par Philippe
Espace Julien, Marseille, le 09/05/2014
Joy Division est l'exemple parfait du groupe de gamins à l'alchimie miraculeuse, finalement dépassé par ses propres chansons après une métamorphose issue des plus rugueux Warsaw.... La suite

Peter Hook and The Light + DeStijl en concert

Peter Hook and The Light + DeStijl par Ysabel
Espace Julien - Marseille, le 09/05/2014
L'Espace Julien. Peter Hook (bassiste de Joy Division ... pour ceux qui n'ont pas fait leurs devoirs ;) !). Un vendredi soir de week-end de pont du 8 Mai... Pour dire vrai, je ne... La suite

Cabaret Aléatoire, Marseille : les dernières chroniques concerts

Peter Hook & the Light en concert

Peter Hook & the Light par Prakash
Le cabaret aléatoire , Marseille, le 05/05/2019
Alors c'est toujours un peu glauque d'aller à un concert en se disant "je veux le voir avant qu'il claque". Bon j'avoue, j'avais ça dans un coin de ma tête quand je me suis bougé... La suite

Arch Enemy + the Charm the Fury en concert

Arch Enemy + the Charm the Fury par Jgaz Photo
Cabaret Aléatoire, Marseille, le 11/06/2018
Les suédois d'Arch Enemy étaient de passage à Marseille, dans le cadre de leur tournée Européenne 2018 "Will To Power Tour". Et c'est le groupe " The Charm The Fury " qui a... La suite

Mount Kimbie + Jam City en concert

Mount Kimbie + Jam City par Lb Photographie
Le Cabaret Aléatoire - Marseille, le 19/11/2017
Le duo Mount Kimbie, signature électro chez le prestigieux label anglais Warp Records, passait à la Friche la Belle de mai ce dimanche 19 novembre, pour une date marseillaise,... La suite

J.C. Satàn + Frustration (10 ans Born Bad Records) en concert

J.C. Satàn + Frustration (10 ans Born Bad Records) par Philippe
Le Cabaret Aléatoire, Marseile, le 13/05/2017
Anniversaire immanquable des 10 ans de Born Bad Records, écurie (entre autres) des deux meilleurs groupes de rock de France en activité, et tous deux sur scène aujourd'hui ! On... La suite