Accueil Chronique de concert Phil Campbell And The Bastard Sons + 4Links
Dimanche 23 juillet 2017 : 11260 concerts, 24537 chroniques de concert, 5165 critiques d'album.

Chronique de Concert

Phil Campbell And The Bastard Sons + 4Links

Phil Campbell And The Bastard Sons + 4Links en concert

La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand 23 mars 2017

Critique écrite le 27 mars 2017 par Jérôme Justine

Il y a parfois des reconversions difficiles. C'est le triste constat que nous allons vivre au concert de Phil Campbell ce jeudi 23 mars à la Coopérative de Mai. Il ne suffit pas d'avoir été à la droite de Dieu sur des milliers de scènes du monde, devant des centaines de milliers de personnes pendant 35 ans pour attirer plus de 300 personnes à Clermont-Ferrand. Son ex-compagnon de route, Mikkey Dee, a trouvé une solution plus simple, choisir après la mort du sien, de suivre un groupe qui remplit déjà des salles, en l'occurrence Scorpions. Pour Phil Campbell, la mort de Lemmy, et à sa suite la fin annoncée de Motörhead, signifie de retrouver le courage et l'envie de monter sur scène, de se refaire un nom et un répertoire, le danger étant de devenir un cover-band du Bombardier. C'est ce que fait courageusement Phil avec Bastard Sons, goupe composé de ses 3 fils : Todd (guitare), Dane (Batterie) et Tyla (basse), avec au chant avec au chant Neil Starr. Défendant un 5 titres enregistré en novembre, ce nouveau projet fait une tournée européenne passant ce soir par nos contrées bien dépeuplées en rockeurs à poil longs. Le concert annoncé dans la grande salle étant passé au dernier moment dans le club.



4links

L'honneur de chauffer la salle avant le passage de cette légende de la 6 cordes revient aux locaux de 4links. Composé de Julien à la batterie, du souriant (!!!) Patrick à la Rickenbaker (soirée Lemmy ou pas !), de Christophe à la guitare et de Flo au Chant, ce combo nous propose pendant 30 minutes un agréable mélange de rock, un peu hard, avec une voix tirant parfois, malgré un trac palpable, vers un univers un peu blues/soul.



Une reprise agréable des Real Cool Killers, pour nous rappeler où on avait vu, il y a bien longtemps, la dégaine du guitariste sur scène et le set 4links est terminé...



Phil Campbell And The Bastard Sons

Le temps d'installer les micros et pédaliers, de boire une petite bière de discuter un peu avec les quelques Motörheadbangers présents ce soir, et voilà qu'arrive sur scène, chapeau vissé sur la tête, éternel chewing-gum dans la bouche et perfecto sur les épaules Monsieur Phil Campbell avec ses rejetons. Dès le premier titre, extrait de leur EP le ton est donné, et on comprend que ce doigt tendu sur l'ampli de Phil est aussi là pour nous rappeler d'où il vient : d'un rock dur, tendu à la fois hard, boogie, blues, punk et ce "Big Mouth", introductif sonne tel un bon vieux hit hard-rock comme on les aime.



S'ensuivra pendant une heure trente une visite dans l'univers de Motörhead, naturellement avec des titres pris sur plusieurs albums et alignant à la fois des classiques des set list du groupe : "Ace of spades", "Rock out", "Stone deaf forever", mais aussi des choses bien plus rares telles que : "Eat the rich" de l'album "Rock n Roll", "Ramones" extrait de "1916", ainsi que "Going to Brazil", titre hommage à Chuck Berry. Mais en plus, de quelques titres de leur Ep, le Clan Campbell (je pouvais pas ne pas la faire, désolé !) nous interprétera aussi une dose de ZZ Top ("Sharp Dressed man"), un soupçon de Black Sabbath ("Children of the Grave", "Sweet Leaf"), une pincée de Rolling StonesHawkwind.



C'est sur "We are the road crew" que se termine se concert suivi ce soir par un public enthousiaste à défaut d'être nombreux. Phil Campbell est en forme, heureux d'être sur scène, il est bien entouré, et même si c'est difficile pour lui (une légère émotion ressentie à la fin de "Ace of Spades") et pour nous d'oublier l'absence palpable de l'unique Lemmy, les Bastards Sons ont les moyens de devenir un bon groupe de rock. C'est vraiment tout le mal qu'on leur souhaite...

Photos : Yann Cabello (album complet ici) www.yanncabello.com, www.facebook.com/yann.cabello.7, twitter.com/YannCabello, instagram.com/yanncabello...


Motörhead : les dernières chroniques concerts

Nous avons décidément une chance incroyable (ou une petite épitaphe pour Lemmy & David)           <i>[Bowie / Motörhead]</i> en concert

Nous avons décidément une chance incroyable (ou une petite épitaphe pour Lemmy & David) [Bowie / Motörhead] par Philippe
11/01/2016
Nous avons décidément une chance incroyable ! Et d'ailleurs des milliards de gens pourraient, non, devraient nous envier, à s'en rouler par terre de dépit et de jalousie !...... La suite

Kill it Kid + Motörhead + The Animen + Skunk Anansie + The Coronas en concert

Kill it Kid + Motörhead + The Animen + Skunk Anansie + The Coronas par Mkhelif
Festival Caribana - Crans-sur-Nyon Suisse, le 05/06/2013
Première soirée de la 23ème édition du festival Caribana. Un festival à la programmation très éclectique : rock, pop, hip-hop. Situé dans le petit village de Crans-sur-Nyon, les... La suite

Motörhead + No One is Innocent en concert

Motörhead + No One is Innocent par Lebonair
Zénith, Paris, le 21/11/2011
J'avais déjà vu Motörhead il y a 5 ans pour leur premier passage dans cette salle du Zénith parisien. Un petit événement à l'époque car il faut quand même le rappeler, Lemmy... La suite

Motörhead par Rama
Zénith Clermont-Ferrand, le 25/10/2011
Motörhead en concert, c'est comme une bonne bière : ça fait toujours du bien par où ça passe même si on sait d'avance le goût que ça a. Cependant, je rechigne pas à en reprendre une dose quand l'occasion se présente. Cette fois, le père Kilmister passe par Clermont-Ferrand pour promouvoir le dernier album en date du trio : "The World Is Yours".... La suite

Phil Campbell And The Bastard Sons : les dernières chroniques concerts

HELLFEST 2017 - JOUR 2 : AEROSMITH, APOCALYPTICA, AIRBOURNE,  KREATOR, SAXON, TRUST, DEE SNIDER, STEEL PANTHER, PRETTY MAIDS, UGLY KID JOE, THE TREATMENT, PHIL CAMPBELL & THE BASTARD SONS, CRYPT SERMON, THE DEAD DAISIES en concert

HELLFEST 2017 - JOUR 2 : AEROSMITH, APOCALYPTICA, AIRBOURNE, KREATOR, SAXON, TRUST, DEE SNIDER, STEEL PANTHER, PRETTY MAIDS, UGLY KID JOE, THE TREATMENT, PHIL CAMPBELL & THE BASTARD SONS, CRYPT SERMON, THE DEAD DAISIES par Holy Vier
Clisson, le 17/06/2017
HELLFEST JOUR 2 Après une courte mais bien reposante nuit à l'hôtel (ben ouais, on apprécie le confort à un certain âge), on revient sur le site à midi pour encore une très... La suite

La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand : les dernières chroniques concerts

Agnes Obel (Festival Europavox 2017) en concert

Agnes Obel (Festival Europavox 2017) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 30/06/2017
Concert magique d'Agnes Obel dans la grande salle de La Coopé à Clermont-Ferrand à l'occasion du festival Europavox. Avec au programme : tubes aux saveurs romantiques, voix... La suite

Shame + Frustration + The Noise Figures (Festival Europavox 2017) en concert

Shame + Frustration + The Noise Figures (Festival Europavox 2017) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 01/07/2017
Excellente soirée dans le club de La Coopé à Clermont-Fd dans le cadre du festival Europavox, avec par ordre de passage le sympathique grunge 'n roll des Grecs de The Noise... La suite

Condor Live avec Bertrand Cantat, Marc Sens et Manusound, une lecture musicale basée sur un texte de Caryl Férey  en concert

Condor Live avec Bertrand Cantat, Marc Sens et Manusound, une lecture musicale basée sur un texte de Caryl Férey par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 03/06/2017
Très beau moment passé en compagnie de Bertrand Cantat, Marc Sens et Manusound à l'occasion de la lecture/concert organisée à La Coopé pour présenter le projet Condor Live, une... La suite

Shellac + Décibelles en concert

Shellac + Décibelles par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 31/05/2017
Rhaaaaaaaaa, le groupe de Steve Albini, Shellac, à La Coopé ! Le saint Graal du noise rock à domicile, un an à peine après la monumentale gifle au This is Not A Love Song... La suite