Accueil Chronique de concert Pierre Lapointe
Mardi 19 juin 2018 : 9944 concerts, 25029 chroniques de concert, 5218 critiques d'album.

Chronique de Concert

Pierre Lapointe

Pierre Lapointe en concert

La Cigale, Paris 14/02/2018

Critique écrite le par



Pierre Lapointe en concert, enfin ! J'attendais ça depuis des années, inconsolable de l'avoir loupé lorsqu'il était passé à Lyon et Nîmes auparavant.  Aujourd'hui j'allais voir ce que donnait la "Science du coeur" en concert.

Après une très agréable première partie, Le trio des Hollydays - entre pop electro et the XX light (rotation de leur titre "Leo" sur Fip si ça vous parle), le Québécois  se met en place. Épure totale : un piano à queue, un énorme Marimba et c'est tout. Et entourant le chanteur (qui se mettra bien sûr au piano plusieurs fois) et ses deux musiciens, un magnifique mur de néons  aux couleurs changeantes créant au fil du spectacle des mosaïques, des constellations, des vagues mouvantes voire des vitraux.

Tout le dernier album va défiler (même "Alphabet", en rappel, titre discoïde pourtant difficile à place dans les choix du soir). Quelque titres piochés dans les trois précédents albums, dont le tube " 2 par 2 rassemblés" en final chanté par tout le public. Extrême cohérence de l'ensemble, et maturité des textes franchement impressionnante après coup. Lapointe est un showman, drôle ("vous pouvez chanter mais pas trop fort hein,  c'est quand même moi la vedette"),  corrosif  ("si vous êtes venus en couple ce soir, après mon spectacle, ça passe ou ça casse: soit vous vous aimez pour la vie soit vous vous quittez pour toujours"), plein d'autodérision ("attention au choc nerveux: les deux chansons qui vont suivre sont joyeuses").

Sa voix particulière est tour à tour sobre, lyrique, déchirante.  Et que dire des arrangements ! Contre toute attente, le Marimba remplace à la fois les cordes, les percussions et même les chœurs. Les chansons en ressortent souvent hantées, profondes. On est entre grande  chanson française (option Brel), musique classique (Satie parfois)  et pop de chambre. Plus d'1 heure 30 de spectacle dont on ressort heureux et sentimentalement essorés. Hier, c'était la saint Valentin  et tout le public était amoureux de Pierre Lapointe !

 Critique écrite le 15 février 2018 par Lebru


La Cigale, Paris : les dernières chroniques concerts

General Elektriks + Juniore en concert

General Elektriks + Juniore par Lebonair
La Cigale - Paris, le 11/04/2018
Après une tournée de plus de 100 dates à travers le monde en 2016, pour défendre l'excellent "To be A Stranger", General Elektriks est vite revenu sur le devant de la scène et... La suite

MGMT en concert

MGMT par Samuel C
La Cigale - Paris, le 05/02/2018
Co-leader de MGMT, Andrew VanWyngarner considère à la fin du concert que la Cigale est peut-être le plus belle salle parisienne où le groupe a pu se produire. Dans ce sublime et... La suite

Tess Parks, Cannibale, You Said Strange, The Dandy Warhols (Paris International Festival Of Psychedelic Music 2017) en concert

Tess Parks, Cannibale, You Said Strange, The Dandy Warhols (Paris International Festival Of Psychedelic Music 2017) par Paskal Larsen
La Cigale, Paris, le 05/03/2017
Une petite convention de disques (hors festival) Paris Loves Vinyl le matin à l'Espace Reuilly, histoire de dépenser un peu d'argent (investi dans une édition vinyle originale... La suite

The Dandy Warhols (Paris International Festival Of Psychedelic Music 2017) en concert

The Dandy Warhols (Paris International Festival Of Psychedelic Music 2017) par Samuel C
La Cigale, Paris, le 05/03/2017
Certains artistes sont trop rares dans nos contrées, d'autres n'hésitent pas à franchir nos frontières avec régularité : c'était ainsi dimanche 5 mars 2017 le 55ème concert des... La suite