Accueil Chronique de concert Placebo + Skin
Mercredi 29 janvier 2020 : 11379 concerts, 25892 chroniques de concert, 5285 critiques d'album.

Chronique de Concert

Placebo + Skin

Le Dôme, Marseille 23 octobre 2003

Critique écrite le par

Mon Dieu.... Et dire que j'ai dépensé 200 balles pour voir ce simulacre de concert... Qu'est devenu Placebo ? Le contraire de ce que c'était ! Pour ma part, c'était la 4è fois que j'avais l'occasion de les voir sur scène, et je n'avais jamais été déçu. Et je suis arrivé au Dôme avec le speed des grands jours, excité comme une puce, quoi ! Et en plus, la belle Skin a chauffé la salle à blanc avec un set phénoménal qui prouve qu'elle n'a rien perdu de sa fougue. Malgré un relatif apaisement sur disque (très bon par ailleurs), elle a toujours cette pêche incroyable sur scène (même quand elle parle entre les chansons, elle fait les 100 pas le long de la scène). Bref, elle a fait en sorte que Brian Molko et ses potes arrivent devant un public surchauffé, de quoi nous offrir une soirée mémorable...

...et de quoi être déçu !!! Pourtant tout commence bien avec un "Bulletproof Cupid" en intro, tout en puissance, le groupe jouant en ombres chinoises derrière un rideau illuminé d'images projetées sur celui-ci, et soulageant la salle entière par la même occasion : enfin du bon son au Dôme !!!
Ouais, mais ça se complique tout de suite après : Le groupe enchaîne sur "Allergic" et là, -Ô outrage !-, un(e) spectateur(trice) jette son t-shirt qur le sieûr Brian pendant le morceau. Le groupe termine puis entame le 3è, et là, Brian interrompt dans l'oeuf l'intro ! "wait wait Stefan..." et là, stupeur ! , Brian se permet de lâcher au public qu'il n'a pas apprécié qu'on lui jette un t-shirt dessus car "ça l'empêche de faire son boulot et ça finit par faire chier tout le monde finalement..." ! Gros malaise dans la salle, vite éradiqué par les cris hystériques de groupies totalement acquises à la cause du beau Brian, quoi qu'il dise ou qu'il fasse, représentant une grosse majorité du public... Honnêtement, s'il avait dit la même chose au Moulin à l'époque de la tournée de "without you i'm nothing" en 98, ça aurait sifflé violemment sans le moindre doute, et il aurait pris quelques Doc's dans la gueule ! "Ô tempora, ô mores" comme disait l'autre....

Après ça, quoi donc ? et bien un set totalement insipide, aucun feeling avec le public, pour ma part, après avoir fait une grosse centaine de concert, rarement j'avais autant eu l'impression d'être dans un endroit différent de celui du groupe. Oui, j'avais l'impression d'être devant ma télé, c'est à dire d'assister à un show millimétré mais sans âme, où le groupe et le public semblaient être en 2 lieux différents au lieu d'être en osmose totale. C'est vraiment ce que j'ai ressenti, sauf sur 2 titres, où là, j'ai eu l'impression d'assister à un vrai concert : sur "Without you i'm nothing", et la reprise de "Where is my mind" des Pixies, effectuée avec grand brio. Là, c'était chaud, ça envoyait, ça suintait le VRAI !
Le reste du temps, je me suis ennuyé, les versions étant quasiment à la note près identiques aux albums, le groupe n'ayant que faire du public (l'engueulade du début étant le seul moment de "communication" avec lui).
Mais comme l'a dit Brian lors de "l'incident" du T-shirt : "ça m'empêche de faire mon boulot"... Boulot, oui, j'avais vraiment l'impression que Placebo avait à faire un boulot, qu'ils l'ont fait et qu'ils ont encaissé leur chèque, point barre... Et nos 30 € avec.
Dommage, vraiment dommage... La première partie avait assuré, le son était parfait, la scène était magnifique, les lumières superbes... et pourtant je suis ressorti dépité.

Allez, pour la peine, je me consolerai avec Emilie Simon ce mardi... j'espère.

 Critique écrite le 28 octobre 2003 par f!red


Placebo : les dernières chroniques concerts

Placebo + Talisco (Festival de Nîmes 2017) en concert

Placebo + Talisco (Festival de Nîmes 2017) par Yann B
Festival de Nîmes, le 18/07/2017
18 juillet 2017... 20 ans déjà que Placebo existe. Ce soir, le groupe se produit dans les arènes de Nîmes. Cela faisait plus de 10 ans qu'il n'y était pas venu. Il est 19h00 quand... La suite

Jake Bugg - Girls in Hawai - Imagine Dragons - Placebo (Sziget Festival 2014) en concert

Jake Bugg - Girls in Hawai - Imagine Dragons - Placebo (Sziget Festival 2014) par Peribrux
Sziget Festival, Budapest, Hongrie, le 13/08/2014
SZIGET - troisième jour La sieste a duré plus de trois heures et je suis arrivé un peu plus tard au festival. J'avais pris la précaution de passer un spray de crème... La suite

Placebo + Dandy Warhols + LRM (Les Voix du Gaou 2014) en concert

Placebo + Dandy Warhols + LRM (Les Voix du Gaou 2014) par coco
Six Fours les Plages, le 17/07/2014
Encore une année ou le festival Les Voix du Gaou est à tomber. La programmation est géniale, les organisateurs sont supers et le lieu ... sans nom tellement c'est magnifique !... La suite

Sigur Ros, Get Well Soon, Dark Dark Dark, Grimes, Para One, The Asteroids Galaxy Tour, Crane Angels, Placebo, Owlle (Festival Rock en Seine 2012) en concert

Sigur Ros, Get Well Soon, Dark Dark Dark, Grimes, Para One, The Asteroids Galaxy Tour, Crane Angels, Placebo, Owlle (Festival Rock en Seine 2012) par Pierre Andrieu
Domaine National de Saint-Cloud, le 24/08/2012
On fête en grande pompe les 10 ans du festival Rock en Seine au Domaine National de Saint-Cloud du 24 au 26 août 2012, avec une programmation éclectique idéale pour contenter... La suite

Skin : les dernières chroniques concerts

(mon) Rock en Seine 2006, 2/2 :  Skin, The Dead 60s, The Rakes, Grand Corps Malade, Editors, Radiohead en concert

(mon) Rock en Seine 2006, 2/2 : Skin, The Dead 60s, The Rakes, Grand Corps Malade, Editors, Radiohead par Philippe
Parc de Saint-Cloud, Paris, le 25/08/2006
Photos par Philippe ! Pour le premier jour c'était par là ! La pluie a bien fait mine de venir taquiner Paname, qui ne s'en est pas laissé compter. Certains des provinciaux... La suite

Placebo + Skin par Duarte
Dome / Marseille, le 23/10/2003
Le dôme de Marseille était plein a craquer pour la venue de Placebo après leur dernier album "sleeping with ghosts". La premiere partie était assurée par Skin (ex chanteuse de Skunk Anansie) avec son look un peu punk. Malheureusement je suis arrive un peu en retard alors j ai n ai pu écouter que les dernières chansons dont le fameux tube... La suite

Radiohead, Xavier Rudd, Beck... par Alys
Saint-Cloud, le 26/08/2006
Je suis assez d'accord avec la critique de XOF , mais ce qui m'étonne dans sa critique, c'est qu'il n'a pas du tout mis en avant le son anormalement bidon qu'à eu Radiohead pour son unique concert en france en tête d'affiche de ce festival. J'ai été vraiment deçue, c'est la troisième fois que je les vois sur scène et ce concert gagne la dernière... La suite

Le Dôme, Marseille : les dernières chroniques concerts

-M- Matthieu Chédid en concert

-M- Matthieu Chédid par Clementinasofamosa
Le Dôme, Marseille, le 23/11/2019
Les premiers mots qui me viennent à l'esprit lorsque je repense au concert de -M- sont : "Comment moi -M-isérable -M-élomane, puis-je me faire adopter par la -M-onumentale famille... La suite

Damien Saez en concert

Damien Saez par Kris Tian
Le Dôme, Marseille, le 20/11/2019
En voulant écrire cette chronique je réalise que je n'aurais jamais le phrasé aussi beau que celui de Damien Saez. Je n'ai pas la plume aussi fine, la rime aussi belle qui font de... La suite

Aldebert feat. Claire Keim, Gauvain Sers, Malou, Barcella ... (10 ans d'Enfantillage) en concert

Aldebert feat. Claire Keim, Gauvain Sers, Malou, Barcella ... (10 ans d'Enfantillage) par Pirlouiiiit
Dome, Marseille, le 16/11/2019
Contexte : Je suis assez fan de Aldebert et ce depuis que je suis tombé sur son premier album (il y a une dizaine d'année semble t il) : Je l'ai déjà vu en concert au Silo en... La suite

Alice Cooper + Black Stone Cherry en concert

Alice Cooper + Black Stone Cherry par jorma
Le Dôme, Marseille, le 03/09/2019
Black Stone Cherry "God Bless you! We love You so much..." Voilà, c'est tout ce que je peux dire du concert de Black Stone Cherry puisque c'est sur ces belles paroles, si... La suite