Accueil Chronique de concert Pogo Car Crash Control + Frustration
Vendredi 14 décembre 2018 : 10974 concerts, 25297 chroniques de concert, 5236 critiques d'album.

Chronique de Concert

Pogo Car Crash Control + Frustration

Pogo Car Crash Control + Frustration en concert

L'Epicerie Moderne - Feyzin 3 novembre 2018

Critique écrite le par

En ce samedi 3 novembre l'Epicerie Moderne reçoit deux groupes français, Frustration et Pogo Car Crash Control... Si Frustration est déjà bien connu sur la scène post punk pour ses sets explosifs, Pogo Car Crash Control commence à se forger une très bonne réputation scénique avec une belle brochette de concerts à son actif.



En tournée promotionnelle pour la sortie de son premier album, Pogo Car Crash Control a pour mission ce soir de chauffer la salle pour Frustration. Une tâche dont le groupe s'acquittera rapidement avec aisance. A peine les premières notes diffusées, on comprend vite que ça va chauffer. Après l'effet de surprise, le temps de réaliser ce qui se passe devant nous, on reste scotché, abasourdi face à un tel déferlement d'énergie dégagé par ces quatre jeunes musiciens. On a devant nous 4 piles électriques qui déchargent une puissance de sons et des riffs cinglants, le tout orchestré avec une fougue électrisante et détonante. Le groupe va enchaîner les morceaux pendant 40 minutes sans jamais montrer une quelconque faiblesse. Pogo Car Crash Control compte bien tout donner et va nous montrer que leur jeune âge n'est pas un problème, au contraire, ils ont de l'énergie à revendre et on est bien obligé de constater que le groupe assure et se montre très professionnel. Les musiciens donnent tout ce qu'ils ont, ils sont très enthousiastes et passionnés, on se laisse transporter dans leur univers complètement décapant.



Pas très amatrice de ce type de musique (rock sauvage et bruyant), je dois bien avouer que je reste stupéfaite, impressionnée et admirative face à une telle fougue rageuse, dévastatrice mais contagieuse. Pogo Car Crash Control chante en français, mais il est bien difficile de comprendre les paroles dans ce fracas de riffs et de hurlements. Pour résumer, je dirai que c'est une déferlante de sons, une incroyable énergie, des sauts en tout genre, des envolées de guitares et des paroles chantées avec une impressionnante force. Il est clair que ces musiciens-là se sont donnés à fond pour le public et qu'il semble que la scène soit un plaisir pour eux. Mission accomplie : la salle est surchauffée et prête à accueillir Frustration !



C'est donc dans une salle prête à en découdre qu'arrive Frustration. Un an seulement après leur brillante prestation au Trans Club de Villeurbanne, nous retrouvons donc le groupe sur une autre scène de la région lyonnaise. J'ai souhaité les revoir en concert car la dernière fois j'avais passé une très bonne soirée. Il faut bien avouer que Frustration assure sur scène et dégage une énergie contagieuse. En concert, c'est l'assurance d'avoir une bonne ambiance avec une forte dose de sons entrainants, parfaits pour pogoter.



Impossible de ne pas se laisser embarquer par la voix du chanteur qui sied à merveille avec leurs compositions sombres post punk indus. Les musiciens, plutôt excellents dans leur domaine, sont toujours aussi enjoués et enthousiastes. En quelques notes, ils électrisent le public venu pour s'amuser et s'éclater un max. Donc, ce soir pas de surprise, Frustration assure un set à la hauteur des attentes, dynamique, remuant et enflammé. Les pogos endiablés se mettent rapidement en place.



Au fil des morceaux, l'ambiance chauffe, voire surchauffe, les pulls et les blousons s'accumulent sur le devant de la scène. Filles comme garçons se mêlent à la danse. La salle n'est pas particulièrement remplie, le public a donc de la place pour bouger et s'éclater. Quant aux musiciens, portés par l'énergie de la salle, ils semblent s'amuser autant que le public.



Ce soir, Frustration va jouer ses titres les plus connus et nous faire découvrir un nouveau morceau qui fera partie de son prochain album, car, comme il l'a précisé, le groupe s'apprête à rentrer en studio. La prochaine fois que nous les verrons sur scène se sera donc avec de nouvelles compositions qui, espérons-le, seront toutes aussi festives, engageantes et ondoyantes que celles auxquelles ils nous ont habitués jusqu'à maintenant !

 Critique écrite le 22 novembre 2018 par Cathy VILLE


Frustration : les dernières chroniques concerts

(mon) Rock en Seine 2017 : DBFC, Lysistrata, Timber Timbre, The Kills, Frustration, Sleaford Mods, Deluxe, Ty Segall, Mac Demarco en concert

(mon) Rock en Seine 2017 : DBFC, Lysistrata, Timber Timbre, The Kills, Frustration, Sleaford Mods, Deluxe, Ty Segall, Mac Demarco par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 28/08/2017
Hélas, trois fois hélas, l'été se termine déjà, puisque son marqueur de fin, le toujours aimable festival Rock en Seine (15 ans déjà ! on a pas vu le temps passer depuis les... La suite

Shame + Frustration + The Noise Figures (Festival Europavox 2017) en concert

Shame + Frustration + The Noise Figures (Festival Europavox 2017) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 01/07/2017
Excellente soirée dans le club de La Coopé à Clermont-Fd dans le cadre du festival Europavox, avec par ordre de passage le sympathique grunge 'n roll des Grecs de The Noise... La suite

J.C. Satàn + Frustration (10 ans Born Bad Records) en concert

J.C. Satàn + Frustration (10 ans Born Bad Records) par Philippe
Le Cabaret Aléatoire, Marseile, le 13/05/2017
Anniversaire immanquable des 10 ans de Born Bad Records, écurie (entre autres) des deux meilleurs groupes de rock de France en activité, et tous deux sur scène aujourd'hui ! On... La suite

Frustration + Cheveu + Cannibale + Orval Carlos Sibelius (Printemps de Bourges 2017 / 10 ans du label Born Bad Records) en concert

Frustration + Cheveu + Cannibale + Orval Carlos Sibelius (Printemps de Bourges 2017 / 10 ans du label Born Bad Records) par Pierre Andrieu
Le Nadir, Bourges, le 20/04/2017
Grosse soirée au Nadir dans le cadre du Printemps de Bourges (en coproduction avec l'asso Emmetrop) pour célébrer les 10 ans du label Born Bad Records, avec par ordre... La suite

Pogo Car Crash Control : les dernières chroniques concerts

Jamiroquai, MHD, Justice, Vianney, Tryo, KT Gorique, Jérémie Kisling, Pogo Car Crash Control, Lola Marsh, Nova Twins (Paleo Festival 2017)  en concert

Jamiroquai, MHD, Justice, Vianney, Tryo, KT Gorique, Jérémie Kisling, Pogo Car Crash Control, Lola Marsh, Nova Twins (Paleo Festival 2017) par Lionel Degiovanni
Paléo Festival, Nyon, le 20/07/2017
KT Gorique Pour ce jeudi au Paleo festival 2017, petit démarrage tranquille avec une énervée du micro qui déverse son flow de paroles !! Il s'agit de KT Gorique. Cette petite... La suite

L'Epicerie Moderne - Feyzin : les dernières chroniques concerts

Johnny Marr en concert

Johnny Marr par Cathy VILLE
L'Epicerie Moderne - Feyzin, le 27/11/2018
Petit concert nostalgique ce soir avec Johnny Marr, le légendaire guitariste et co-fondateur du mythique groupe The Smiths. Après avoir collaboré avec plusieurs groupes, il... La suite

Motorama en concert

Motorama par Cathy VILLE
Epicerie Moderne - Feyzin, le 25/10/2018
Régulièrement comparé à Joy Division ou The National voire à New Order, un parallèle indéniable, le groupe Motorama trace sa propre route depuis 2005. Originaire de... La suite

The Soft Moon + Jessica93 en concert

The Soft Moon + Jessica93 par Ylxao
L'Épicerie Moderne (Feyzin), le 16/03/2018
Ce vendredi soir à l'Epicerie Moderne il y avait un rendez-vous à ne pas manquer : une soirée post-punk teintée de shoegaze avec The soft Moon et... La suite

Son Lux par Vinogradov
Epicerie Moderne, Feyzin, le 15/02/2018
En 2008, Ryan Lott a sorti son premier album "At War With Walls And Mazes", qui est le début de Son Lux. Je pensais que le groupe était beaucoup plus jeune. Je supposais que le groupe n'est rien d'autre que la continuation du courant emmené par des artistes tels que The XX ou Alt-J, mais non, ils existent depuis déjà 10 ans. Pourtant le... La suite