Accueil Chronique de concert Primal Scream - The UndertoneMattafixs - DJ Morphéus- Juliette and the Licks -
Samedi 14 décembre 2019 : 10231 concerts, 25839 chroniques de concert, 5280 critiques d'album.

Chronique de Concert

Primal Scream - The UndertoneMattafixs - DJ Morphéus- Juliette and the Licks -

Transmusicales - Rennes 09 Décembre 2005

Critique écrite le par

Dans la navette qui nous mène à cette 2e soirée prometteuse (après une 1ere soirée en demi-teinte, mais sauvée par la prestation tripante de NERVOUS CABARET...), un rennais à côté de moi exprime une impression que j'avais moi-même ressenti la veille devant la "jeunesse" du public venu en masse pour les "fugees": "d'une année sur l'autre, c'est pas moi qui vieillis, c'est les autres qui ont toujours le même âge..."...mais bon, ce soir c'est pas le cas, vu l'affiche, les 30naire, 40naire, 50naire sont de sortie!
Donc direction le grand hall(9), pour une soirée ROCK, voire Papy ROCK...

Ca commence avec le groupe de l'actrice mondialement connue Juliette Lewis("tueurs nés", "les nerfs à vif",etc...) JULIETTE AND THE LICKS : elle m'a totalement convaincu par son jeu de scène virevoltant à grands coups de clichés rock(je me met à genoux devant le gratteux qui brandit sa gibson les paul, tel un sexe en érection...)Mais Juliette transpire la sincérité, donc tout ce qu'elle fait ne sent pas "le rock academy" ou le kitsch! Ses musicos assurent bien, avec mention très bien pour le batteur marteau-pillon à moustache Freddymercurienne et au bassiste jeune beau-gosse chevelu à fond dans sa basse...Le seul bémol pour moi, c'est que les refrains sont trop mélodiques pour ce genre de rocknroll, et que donc la plupart du temps ses titres finissent par sonner rock fm US, mais bon c'est efficace et Juliette a eu le très bon goût de finir par une reprise de Iggy Pop(surement son idole), dont un jeune pogoteur m'a demandé le titre, "écoutes le vieux de 30ans" c'est SEARCH AND DESTROY.Bien décoiffant, d'autant plus que Juliette finit par se "stage diver" sur nous, et que comme j'étais bien placé, j'ai porté Juliette Lewis à bout de bras, 10 secondes à me prendre pour Johnny Depp (ah!ah!ah!).Un moment d'hystérie collective comme seul peut l'apporter ce genre de concert...

Après une bien bonne entrée en matière, nous étions (en tout cas les 1ers rangs) tous chauffés à blancs, prêts à exploser pour ce qui va s'avérer être un de mes 10 meilleurs concerts tout genre confondus: PRIMAL SCREAM !!!Ce groupe existe depuis au moins 15 ans, et leur chanteur Bobby Gillepsie fut, parait-il, le 1er batteur de Jesus and Mary chain...Je savais qu'ils faisaient du ROCK-ELECTRO et je ne connaissais qu'un titre (qu'ils n'ont d'ailleurs pas joué) l'épileptique et scotschant "miss lucifer"...Les PRIMAL SCREAM ne sont pas très beaux à regarder, mention spéciale à un des gratteux qui fixait très méchamment le public (pourquoi pas) et au bassiste atomique à gueule de lendemain de biture/bagarre au pub...Mais alors qu'est ce qu'ils dégomment!!!!!!!!!!!
Ils ont démarrés leur set par des morceaux purement rock (tendance rollling stones de l'an 2000 dirai-je) sans électro, et déjà c'était très bon...Mais à partir du 3e ou 4e morceau, ils ont enquillés les sons planant électro, et alors là j'ai décollé pour n'atterrir qu'à la dernière note de musique du concert!!!!PRIMAL SCREAM est le seul groupe que je connaisse à avoir totalement réussit la fusion entre l'énergie pure ROCKNROLL et le côté hypnotique et planant de l'ELECTRO...Donc c'est PUISSANT et TRIPANT!!! La plupart des groupes s'essayant à ce genre sonnent 80s, sauf peut être Prodigy ou Death in vegas, mais eux ne sont pas des groupes de rocknroll... Le concert de folie, une BONNE GROSSE CLAQUE, la première du festival, qui sera suivie d'une 2e samedi...Wahou, mémorable!!!
Après tant d'émotions, ce qui suit, risquait peut être de me paraitre fade(?)...
Je me rends au hall 4, où j'écoute 1 morceau 1/2 de KILL THE YOUNG, "sensation" rock anglaise du moment: 3 frères dont le plus jeune a 18ans, je crois. Les influences (Nirvana, Placebo...) s'entendent mais ce n'est pas désagréable, en revanche après PRIMAL SCREAM, c'est un peu insuffisant et je préfère aller manger un bout, histoire de reprendre des forces avant THE UNDERTONES (groupe de gens encore plus vieux que PRIMAL SCREAM...).

Dans le hall 9, l'auditoire a considérablement vieillis. THE UNDERTONES est un groupe né vers 1979, dont le 1er chanteur fut Feargal Sharkey, chanteur au physique étrange-limite trisomique et qui nous avaient asséné un bien mièvre "it never happens to me" dans les années 80...J'ai bien du mal à l'imaginer dans ce groupe de punk rock mélodique, et pourtant...En tout cas, le concert des Undertones n'a pas atteint le niveau de celui de PRIMAL SCREAM, en partie à cause d'un public assez endormis...mais , j'ai pris un pied ENORME! THE UNDERTONES, c'est du punk rock mélodique à la sauce 1977! Tout le long du concert j'ai eu la sensation d'écouter en live le 1er album de CLASH(celui où ya "londons burning", "im so bored with the USA", etc,etc): que des petits brulots de 2mn30 à grands renfort de choeurs genre (ooh!ooh!ooh), avec le son de l'époque (gibson les paul avec un son cru, batterie et basse bien basiques et efficaces), THE UNDERTONES donnent l'impression que le temps s'est arrêté pour eux vers 1979, et c'était GENIAL! L'impression de remonter dans le temps.Dailleurs, à chaque fois qu'ils annoncaient "on va jouer un titre de notre nouvel album", celui-ci sonnait comme le précédent datant de peut être 25ans...Bref, j'ai bien dansé comme si j'avais 20ans de moins, et je ne sais pas si j'aurai l'occasion de les revoir, vu que c'est un groupe plutôt rare et donc "vieux", mais je suis pas prêt de les oublier et cette impression de nostalgie diffuse était très agréable!!!

Ensuite, direction le hall 5, pour la hype anglaise du moment : MATTAFIX. La presse anglaise les présentent comme les nouveaux MASSIVE ATTACK, mais c'est très réducteur...
C'est vrai qu'ils jouent une musique teintée d'électro sur des rythmes downtempo, mais le duo MATTAFIX (un chanteur multi instrumentiste + un producteur, accompagnés sur scène par une formation complète) a sa propre personnalité, d'ailleurs je crois que le chanteur est originaire "des iles" et il joue sur certains titres d'une percu dont le nom m'échappe, qui donne une couleur bien particulière aux compos.Les nanas autour de moi, ont l'air très séduites (pas par moi, enfin pas encore) par ces mélodies douces et suaves et par ce chanteur mince et plutôt mignon, un peu comme si Eros Ramazotti faisait du trip hop (ah!ah!). En tout cas, je n'ai pu écouter que leurs 2 ou 3 derniers titres, mais ça m'a séduit et j'essaierai d'écouter leur disque...

Ensuite, sur la même scène j'ai écouté 2 ou 3 titres de SA-RA CREATIVE PARTNERS, qui n'ont de "creative" que le nom.Bon, leur seul mérite est d'avoir de vrais musiciens, même si dans le hiphop c'est relativement de plus en plus courrant.Donc, c'est du hiphop, mais alors le genre de groupe qui donnent une image bien machiste et has been de ce mouvement... Soient 2 mc, dont l'un n'arrête pas de se pincer les couilles, sur des "mother fuckin bitch", "suck my dick" et autres lyrics vraiment très recherchés. On a droit aux 3 poufs de service (soit disant choristes et à moitié nues) , dont une s'est mise à 4 pattes devant l'entre jambes de l'un des mc, ça vous évoque quoi?, moi chépas, les papillons qui volent au printemps... Comme au niveau musical, c'était du même niveau...un grand moment de poésie alternative...Enfin, une des 3 choristes était vraiment "bonne", pour parler de l'essentiel de ce concert...Si au moins ils faisaient tout ça, au second degrè pour se foutre de la gueule de tous ces groupes machistes, mais non, c'est désespérément du 1er degré!

Ensuite, pas mieux dans le hall 9, avec DATAROCK (le nom est à garder, le reste...), groupe scandinave d'une soupasse qui voudrait être disco-rock-pop-électro-hip...mais qui n'est au final rien de tout ça, pas dansant, pas énergique, même pas drôles avec leurs survets rouges...

Finalement, je me suis bien terminé, heureusement, avec l'excellent mix techno-rock de DJ MORPHEUS, qui a même mixé Kurt Cobain avec un genre de house et c'était bien(je vous jure!).Un dj, dont la réputation n'est pas usurpée, bien efficace!!!

Conclusion: vive le ROCK, mais joué par des "vieux"."Vainqueurs" de la soirée: PRIMAL SCREAM et THE UNDERTONES. A demain!

 Critique écrite le 14 décembre 2005 par Ultrateckel


Les Trans Musicales de Rennes : les dernières chroniques concerts

Make-Overs (Trans Musicales de Rennes 2017) en concert

Make-Overs (Trans Musicales de Rennes 2017) par Pierre Andrieu
Hall 3 - Parc Expo de Rennes, le 09/12/2017
A peine descendu des navettes des Trans Musicales amenant au Parc Expo de Rennes, qu'il faut ingurgiter fissa un fish and chips en se mettant une bière dans le cornet, pour... La suite

The Daniel Wakeford Experience (Trans Musicales de Rennes 2017) en concert

The Daniel Wakeford Experience (Trans Musicales de Rennes 2017) par Pierre Andrieu
Hall 3 - Parc Expo de Rennes, le 09/12/2017
Aussi touchant et percutant que déstabilisant et surprenant, le concert de The Daniel Wakeford Experience dans le Hall 3 du Parc Expo de Rennes à l'occasion des Trans... La suite

Snapped Ankles (Trans Musicales de Rennes 2017) en concert

Snapped Ankles (Trans Musicales de Rennes 2017) par Pierre Andrieu
Hall 8 du Parc Expo de Rennes, le 09/12/2017
"Good evening ladies and gentlemen, we are Snapped Ankles !" Même s'ils sont habillés comme des hommes des cavernes, et s'ils tapent sur des bouts de bois amplifiés pour en... La suite

Altin Gün (Trans Musicales de Rennes 2017) en concert

Altin Gün (Trans Musicales de Rennes 2017) par Pierre Andrieu
Hall 3 - Parc Expo de Rennes, le 08/12/2017
Grosse chaleur dans le Hall 3 du Parc Expo de Rennes pour le concert du groupe Altın Gün à l'occasion des Trans Musicales, ... Cet ultra festif (dans le bon sens du... La suite

DJ Morphéus : les dernières chroniques concerts

Les Transmusicales de Rennes : Papier Tigre + Tiny Masters of Today + Fujiya & Miyagi + Dead Kids + Prins Nitram + DJ Morphéus + South Central+ Salvatore + Rodrigo y Gabriela par Roo Ha Kim
Transmusicales de Rennes, le 07/12/2007
Après une bonne sieste, je suis achement plus en forme que la veille : chouette, le programme de la soirée annonce un sévère dégourdissement des guiboles. Démarrage sur les chapeaux de roues avec le trio nantais de Papier Tigre (sont-ils Maoïstes ?). Avec eux, on est en pleine ambiance Fugazi : textes déclamés, riffs de guitares aigus et... La suite

Juliette and the Licks : les dernières chroniques concerts

(mes) Eurockéennes de Belfort 2007 1/3 : Gogol Bordello, Juliette & the Licks, Hells Kitchen, Archie Bronson Outfit, Wu-Tang Clan, Andy Newcomers, Amy Winehouse, Simian mobile Disco, Rita Mitsouko, Young Gods vs Dälek, Marylin Manson, Justice... (2007) en concert

(mes) Eurockéennes de Belfort 2007 1/3 : Gogol Bordello, Juliette & the Licks, Hells Kitchen, Archie Bronson Outfit, Wu-Tang Clan, Andy Newcomers, Amy Winehouse, Simian mobile Disco, Rita Mitsouko, Young Gods vs Dälek, Marylin Manson, Justice... (2007) par Philippe
Presqu'Ile du Malsaucy, Evette-Salbert, le 29/06/2007
Peut-on dire "mes" et s'approprier un peu des mythiques Eurockéennes, sous prétexte qu'on y va pour la 14 ième fois ? Bof, tant qu'un type qui y serait allé 15 fois ou plus ne... La suite

Primal Scream +  The Brian Jonestown Massacre + Duels + Kill The Young + The Undertones + Engineers + Hayseed Dixie + Juliette & The Licks (Trans Musicales de Rennes 2005) en concert

Primal Scream + The Brian Jonestown Massacre + Duels + Kill The Young + The Undertones + Engineers + Hayseed Dixie + Juliette & The Licks (Trans Musicales de Rennes 2005) par Pierre Andrieu
Parc Expo, Rennes, le 09/12/2005
Un froid polaire, de grands hangars dans un Parc Expo sans âme, un monde fou, des groupes dont on ne connaît même pas le nom : on pourrait croire qu'on va vivre un enfer lors... La suite

Juliette Lewis : les dernières chroniques concerts

(mes) Eurockéennes de Belfort 2007 1/3 : Gogol Bordello, Juliette & the Licks, Hells Kitchen, Archie Bronson Outfit, Wu-Tang Clan, Andy Newcomers, Amy Winehouse, Simian mobile Disco, Rita Mitsouko, Young Gods vs Dälek, Marylin Manson, Justice... (2007) en concert

(mes) Eurockéennes de Belfort 2007 1/3 : Gogol Bordello, Juliette & the Licks, Hells Kitchen, Archie Bronson Outfit, Wu-Tang Clan, Andy Newcomers, Amy Winehouse, Simian mobile Disco, Rita Mitsouko, Young Gods vs Dälek, Marylin Manson, Justice... (2007) par Philippe
Presqu'Ile du Malsaucy, Evette-Salbert, le 29/06/2007
Peut-on dire "mes" et s'approprier un peu des mythiques Eurockéennes, sous prétexte qu'on y va pour la 14 ième fois ? Bof, tant qu'un type qui y serait allé 15 fois ou plus ne... La suite

Primal Scream +  The Brian Jonestown Massacre + Duels + Kill The Young + The Undertones + Engineers + Hayseed Dixie + Juliette & The Licks (Trans Musicales de Rennes 2005) en concert

Primal Scream + The Brian Jonestown Massacre + Duels + Kill The Young + The Undertones + Engineers + Hayseed Dixie + Juliette & The Licks (Trans Musicales de Rennes 2005) par Pierre Andrieu
Parc Expo, Rennes, le 09/12/2005
Un froid polaire, de grands hangars dans un Parc Expo sans âme, un monde fou, des groupes dont on ne connaît même pas le nom : on pourrait croire qu'on va vivre un enfer lors... La suite

Primal Scream : les dernières chroniques concerts

Primal Scream (Festival Art Rock 2019) en concert

Primal Scream (Festival Art Rock 2019) par Ludmilla
Saint-Brieuc, le 08/06/2019
Bobby Gillespie en arrivant sur la scène de Poulain Corbion annonce la couleur du rock'n'roll : le chanteur de Primal Scream est monochrome de la tête aux pieds, pantalon,... La suite

Primal Scream (This Is Not A Love Song Festival 2017) en concert

Primal Scream (This Is Not A Love Song Festival 2017) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 10/06/2017
Samedi 10 juin 2017, juste après 23 heures, on approche de la fin de la deuxième soirée au This Is Not A Love Song Festival, et Bobby Gillespie déboule sur la grande scène... La suite

Primal Scream + The Icarus Line en concert

Primal Scream + The Icarus Line par Pierre Andrieu
La Cigale, Paris, le 14/11/2013
Jeudi 14 novembre 2013, le groupe anglais Primal Scream vient présenter son nouvel album More Light au public français... Le concert a lieu à La Cigale, à Paris, devant un... La suite

The Undertones : les dernières chroniques concerts

The Undertones (This is (not) Music) en concert

The Undertones (This is (not) Music) par jorma
Cabaret Aléatoire - Marseille, le 27/04/2013
Dubitatif, je l'étais en me rendant à la Friche. Faisait froid, maussade, et une seule question taraudait mon esprit embrumé. The Undertones, sans Feargal Sharkey, leur chanteur... La suite

Primal Scream +  The Brian Jonestown Massacre + Duels + Kill The Young + The Undertones + Engineers + Hayseed Dixie + Juliette & The Licks (Trans Musicales de Rennes 2005) en concert

Primal Scream + The Brian Jonestown Massacre + Duels + Kill The Young + The Undertones + Engineers + Hayseed Dixie + Juliette & The Licks (Trans Musicales de Rennes 2005) par Pierre Andrieu
Parc Expo, Rennes, le 09/12/2005
Un froid polaire, de grands hangars dans un Parc Expo sans âme, un monde fou, des groupes dont on ne connaît même pas le nom : on pourrait croire qu'on va vivre un enfer lors... La suite