Accueil Chronique de concert Quartiers Nord
Mardi 20 février 2018 : 12227 concerts, 24864 chroniques de concert, 5197 critiques d'album.

Chronique de Concert

Quartiers Nord

Quartiers Nord en concert

Théatre du Toursky 27 janvier 2018

Critique écrite le par


photo Denis Rocchia

QUARTIERS NORD, 40 ANS d'ACTIVISME ROCK...
Putain, QUARANTE ANS. Quartiers Nord, alias QN, pour les intimes... J'ai la faiblesse de penser que je le suis un peu, tant leur histoire et la mienne se confondent. Combien de fois les ai-je vus ??? Coucaren (ou coucarin les deux se disent) aurait dit ma grand-mère, qui les avait certainement vus, elle aussi. D'ailleurs dans l'intro du spectacle, un diaporama, qui montre vieillir les membres du groupe : ils ont pris 40 ans dans le bec (ET TOI AUSSI !), une voix-off de minot se pose la question "Quartiers Nord ??? Ils existent encore ???". Force est de reconnaître que "OUI !" et qu'ils pètent le feu, quand une partie du public (pas des jeunots, pas des kids) est percluse d'arthrite. Sacré QN...


photo Denis Rocchia

LEURS PLUS GRANDS SUCCES (ET PLUS, SI AFFINITES).
Autant le dire, d'entrée, le concert fut superbe. On a eu "tous les plus grands succès du groupe (et plus)". "All the hits (and more)" comme disent les Britons, version "avé l'accent"... Mais n'anticipons pas... Il n'arrive pas tout de suite le concert. Un court retour en arrière (de 40 ans tout de même) s'impose pour les jeunes générations... Et pour les souvenirs... Je vais devoir, un peu, vous raconter ma vie. Rompant avec le sacro-saint canon de la première personne du pluriel et la neutralité du récit... Puisque, je fus souvent le modeste spectateur des concerts du groupe... Très souvent même... L'année de Seconde, je crois avoir vu tous les concerts du groupe. Ceux en région PACA du moins. J'ai bien du rater une ou deux dates scandinaves (voire Bruxelloises), mais pas plus. De là à dire que cette frénétique activité (je ne parle pas là d'onanisme) mais de la fréquentation des concerts, pas que ceux de Q.N d'ailleurs, m'a couté mon année scolaire, il n'y a qu'un pas... Précision, je suis en seconde B2 au Lycée Saint-Charles ET fan de hard-rock. Eux "étaient" d'un Lycée voisin, Victor Hugo. L'emploi du passé pour signifier qu'ils ont quitté le lycée avant mézigue, puisque je leur rends quelques années de moins... Des jeunes "vieillards" en quelque sorte.


photo Denis Rocchia

CONCERTS, CONCERTS, CONCERTS ET ??? CONCERTS !
Où les ai-je VUS (et aussi entendus) ? D'abord sur vinyle, les deux premiers QN, vont tourner en boucle. LONGTEMPS. Déclenchant quelques ires paternelles. Peut-être mon père n'est-il pas sensible à la poésie fine et courtoise de "Incrusté dans un WC" ? Je les ai toujours, ainsi que quelques places de concerts. Pas toutes, hélas, souvent les soirées se finissant, dans un état que nous qualifierons par l'euphémisme "d'avancé". Nombre de ces précieuses "Reliques" (cui-là, je l'ai aussi mais en CD, existerait-il en vinyle ? Je doute) sont donc à jamais perdues! Sans compter la machine à laver maternelle qui, souvent, réduisait à néant le précieux sésame, imprimé sur un sorte de "papier" plutôt gisclet. Enfin, quelque chose y ressemblant. Vaguement.
Plongée dans les archives donc. C'est maigre. Dans les méandres de la mémoire ? A peine plus riche. Mais un peu plus quand même... Aaaaah les (beaux) souvenirs, mais avec des blancs. Il faut dire que ça date Anouar... Donc considère que les lieux et, plus encore, les dates sont en vrac. Et dans une sorte de rupture du continuum spacio-temporel. Difficile de dire si c'est en 1978 ou 1977. Ou 1979 ? Souvent, c'est à Marseille même si, parfois, dans des lieux exotiques : Allemagne-en-Provence ? Ou Valensole ? Avec le groupe Cargo de nuit (z'étaient bons dans mon souvenir, me semble que c'est aussi l'avis de Rock Rossi, nous en parlions lors du lancement de son bouquin sur "Le Rock Marseillais" (c'est très bien et par l'un de ses activistes). Ce concert sur la zone alpine (qui tu veux) reste UN GRAND SOUVENIR de QN, époque 2, Bedouk, Ayoun, Troïsi, L'Ois et Rock avaient joué comme des démons. Beau !
Une anecdote ? De toute façon, t'as pas le choix ! Ils (Qui ? Mais QN, QN, faut suivre) donnaient un concert gratuit (me semble) pour Amnesty International à La Ciotat. Même si, à bien y réfléchir un concert GRATUIT, pour faire rentrer de la thune pour une association caritative... Payant donc.


photo Bernard Ribet

N'ayant pas de bagnole, ni le permis, c'est un pote qui avait redoublé trois fois (donc en âge d'avoir le PC) qui m'avait déposé à La Ciotat. Pour la petite histoire, le pote avait une vieille Simca 1000 (amusant détail non ? Ceux qui connaissent bien Quartiers Nord SAVENT) et, allant aux Lecques, Monsieur, aux Lecques, il avait fait le détour... C'était onze heures. Du matin. Il allait manger chez de la famille pour le repas de midi... Me voilà donc pas majeur et sans thunes, à zoner devant la salle de concert. Attendre à la Ciotat, sans un sou, ça fait long, espère... Bref, seul devant, comme un con. A attendre. Et, ils sont arrivés mes sauveurs, QN. Ces grands frères qui m'ont pris sous leurs ailes protectrices et m'ont invité à manger avec eux. Le temps fût du coup moins long. Après s'être sustentés (et moi avec), ils donnèrent un très grand concert. Encore. Par contre, je me rappelle plus comment je suis revenu sur Marseille, ni avec qui...


crédit photo inconnu

37 ANS, 6 MOIS ET 9 JOURS D'HISTOIRE DE QN EN QUELQUES LIGNES...
Rassure-toi je ne vais pas te faire l'intégrale de tous mes concerts de QN de la première année, ni des suivantes. Mais tu en rates des choses. Pas tristes. Le concert de l'Amphi Guyon ! Le concert au "Carrousel" à Castèu-Goumbert. Là t'hallucine ! OU ??? Cherche pas ça n'existe plus... On n'est même pas sûr que ça ait existé. Mais QN y a joué ! Et fort bien, espère. Je peux te l'assurer, j'y étais !
Et ce concert de La Maison de (moi y en a être) l'Etranger ? La Maison de l'étranger, quoi. L'Oise qui casse un jack (faux contact ?) ou une corde qui le/la remplace en 30 secondes (moins ?) et qui de rage se lance dans un chorus de sa mère. Dans "Le Blues du Plâtrier" ? La mémoire... Me semble bien. J'y demanderais un jour. Peut-être il s'en rappelle lui... Rien que d'en parler, j'ai les larmes aux yeux. (Rêveur) Un chorus... Un solo... Nerveux, incisif, teigneux... Du très très très grand Chiarazzo... Pour les 40 ans du groupe, il était en forme, aussi, l'Oiseau...


Après ? Plein de disques... Ceux qui te sont vendus à la fin des concerts, que je n'achète JAMAIS car je les ai DEJA... "Bancal", "Maman Marseille"... La crise de fou-rire en voyant pour la première fois l'affiche de l'album "Basilic Instinct". Z'avaient joué à l'Odéon me semble... Des départs, des retours, des reformations ponctuelles, certainement, des larmes et des cris aussi... De nouveaux musiciens, des opérettes, des concerts pleins (de monde) et plein de concerts. Des commémorations. Les 20 ans du groupe, judicieusement appelé "On n'a pas la chance d'avoir toujours 20 ans". Devine ? J'y étais. Des nouveaux opus "A l'Est de l'Estaque" que j'avais chroniqué pour Taktik ? Ou César ? Putain cette mémoire qui... Défaille ? De nouvelles chroniques de concerts et d'albums. En CD. On est entré dans l'ère du numérique. Je rachète les premiers en CD, mais je garde mes vieux vinyles. Pas fou. Ni fada d'ailleurs. Me semble me souvenir d'un très grand Moulin ? Possible... Quelques interviews complices avec Rock qui, contre vent et marées, garde le navire QN à flots. Des Opérettes "Rock" Marseillaises... Un superbe Gyptis avec l'Erudit Monsieur Echinard... Opérettes ? Rien d'étonnant, ils avaient défloré le genre dès les premiers albums ("Partouze à 6 à minuit moins dix")... Le Concert des "Trente ans" du Groupe au fidèle Toursky... Des concerts en formule Cabaret, l'Epreuve par Trois. Des Opérettes encore. Des nouveaux skeuds dont "Les Pescadouzes" que j'avais aussi chroniqué. "Salaire de Misère". ETC... ETC... ET ? Des DVDs aussi.


... POUR EN ARRIVER AU VIF DU SUJET : LES 40 ANS DU GROUPE.
Le concert des Quarante ans ! Tous les succès (et plus) ! Le Plus ? Une version de "Maman Marseille" que j'entendais pour LA PREMIERE FOIS EN CONCERT. Sauf, si pour me narguer, ils l'ont jouée à des concerts où j'étais absent ? Ils sont, parfois, taquins... Quant aux succès ? Ca commence fort avec "Incrusté dans un WC" et "Pré-Hu" deux chefs-d ‘œuvres du répertoire intemporel de ces "chimbres" comme disait, me semble-t-il, un jeune fan (qui fût un de leurs batteurs).


Suivront "Méhu", "Tombé du Camion", "Pôle Emploi", "Main de Pati", " Coucher de Soleil sur l'Asphalte", "Le Suspect à la lettre Q", "One Again A Fly", "Pieds-Paquets à La Marseillaise", "Les Cigareuses de la Belle-de-Mai", "Plus de Q et moins de N", "Le Blues du Patron" ... Tous ou presque. Un grand concert avec une équipe pérenne et soudée autour de Rock,L'Oise et Gilbert Donzel. Tu en veux une pour la menteuse ? Ils ont joué "Marseille Bouche de Vieille" de Leda Atomica avec, logiquement, Marie Démon au chant. L'Oise jouait, déjà, aussi, sur la version originale.


Et ça c'était VRAIMENT cool. Fifi devait être heureux... Au final, un super concert (redondons, redondance !), équilibré entre compositions liées à la fougue de la jeunesse et œuvres de la maturité épanouie. Entre filade des débuts et patine à l'ancienne. On pourra chipoter sur quelques absences notables comme "Curé de peu, de rien" ou "Engatze sur le 31" qui ne s'adaptaient pas aux cuivres (dont on peut souligner, ici, le travail admirable). Ou celle de "Gourou des Aygalades" (L'Oise étant parti voler sous d'autres cieux alors)... Pourtant sur "Gourou", il pourrait mettre un chorus dont il a le copyright ! "Whaou hiiiiiiing blong hiiiiiiiiiiiiiiiiiiii...", ce genre... Enfin, ce ne sont pas mes oignons, mais j'aime bien cette chanson... Ce serait un beau "challenge". Je dis ça, je ne dis rien. Voire pas grand-chose, mais j'émets une sorte de souhait...


REMERCIEMENTS SPECIAUX AUX ZICOS.
Passage (mérité) de pommade express ? Allons-y ! Il convient de louer, ici, les musiciens et chanteurs du groupe actuel, soudés autour des indéboulonnables Robert "Rock" Rossi, Alain "Hannibale" Chiarazzo, membres fondateurs. Autour de ces chevilles ouvrières, on trouve Gilbert Donzel et Frédéric Achard, chanteurs, qui comptent quelques heures de vol quartiersnordiennes, tout comme Etienne Jésel (basse, chœurs) et Guillaume Bonnet (batterie). Une grande rythmique, il faut le dire. Sans oublier les cuivres, Christophe "Tof" Moura, trompette (je ne l'insulte pas ici, il en joue et fort bien), John Massa et Jérôme Leroy, saxophones (même si ce dernier était absent samedi). Même si les saxophones font partie de la famille des bois et pas des cuivres : on déconne, ici, mais on s'instruit !


Ni l'excellent clavier Thierry Massé qui prit quelques soli, bien sentis, à la couleur boogie-woogie. Ces musiciens te sont familiers ? Tu en avais, certainement, croisés quelques-uns au sein du groupe Monsieur Brun, même si tu ne le savais pas.
Sans faire insulte aux "nouveaux", ils sont là depuis très longtemps, pour se formaliser, merci aussi aux anciens QN : Jean-Luc Ayoun, Philippe Troïsi, Philippe Méresse, Pierre Bedouk, "Boule", François Linget, Christian Cabassut, Christian Bini... Et les autres. Qui, eux aussi, nous firent vibrer lors de nos jeunes années...


CONCLUSION PROVISOIRE...
Quand on y pense (ça t'arrive aussi, hé ? Rarement ?) : Putain 40 ans ! Ils fêtaient leurs QUARANTE ANS. Impressionnant ! Et en chiffres comme en lettres encore ! QUARANTE (40 !). Au Toursky! Qu'on ne peut que louer ! De les accueillir. D'autant qu'entre la salle et QN, c'est, un peu, une histoire d'amour... Et j'ai vu les premiers concerts (ou pas loin)... Ceux qui habitent au Nord d'Aix-En-Provence, le "Grand Nord" quoi, ne peuvent pas comprendre, l'attachement viscéral, d'un "vrai" Marseillais à ce groupe chéri... Ceux qui sont venus à Marseille sur le tard, non plus d'ailleurs. Fallait avoir 16 ans et aimer le Hard-Rock, la déconnade et Zappa à L'EPOQUE! Pour les aimer en ce temps et encore ! Là tu avais (as) de fortes chances (malchances ?) de me rencontrer à l'un de leurs concerts...


Toi qui habite l'Estaque ou La Plaine (voire Mourepiane) et qui est resté chez ta mère, tu dis QUE TU AIMES QUARTIERS NORD ??? Au lieu d'aller fêter leur 40 printemps (ou hivers plutôt), tu es un "pébron" ou quoi ? Rater ce concert... De quoi te foutre le Blues gars? Oui, oui le Blues... Et le "Blues du plâtrier" encore... Celui qui te pègue pendant des plombes... Car ce fût un grand concert... La générale et le concert de la veille aussi m'a-t-on dit. Et des personnes "neutres" et de confiance. Mais rassure-toi, il y aura des sessions de rattrapage... Pour te "dépébroniser" en quelque sorte! Comme au Rove, le 9 février.


Et d'autres encore, pour vivre "ce" spectacle, mais plus tard en avril, juin, juillet (si tu veux savoir, tu vas voir sur leur site, je ne vais pas te mâcher le travail)... Enfin, si tu aimes Q.N. Ce qui n'est pas une obligation. Personnellement, je vais te le dire (mais malgré ta couennerie supersonique, tu avais compris, j'imagine) : je me suis régalé (je n'étais visiblement pas le seul, déjà Madame...). Au point où on en est on peut le redire Quartiers Nord "ça tourne toujours" ! Ahh Putain, putain, putain que c'était beau, ce concert. Chaud ! La prochaine fois, déconne pas, vas-y...


texte : GILLES BORGOGNO.
photos : JACQUES TREVISAN (sauf mention contraire)

> Réponse le 01 février 2018, par Zapata17

ta critique, superbe; je fais partie du fan club Quartiers nord depuis la fin des années 70 j'ai adoré ta chronique et je n'ai rien à y ajouter sinon mon plaisir en écoutant le blues du plâtrier pour la 500enième fois; je suis abonnée à deezer et j'écoute QN au moins une fois par mois ciao   Réagir


Quartiers Nord : les dernières chroniques concerts

Quartiers Nord en concert

Quartiers Nord par Mardal
Théâtre Toursky - Marseille, le 06/01/2012
Hier soir, je suis allé voir Quartiers Nord. Y sont toujours pas morts. Et ils s'offrent le Toursky pour leur nouveau show One Again A Fly, une expression que je n'avais plus... La suite

Alain Bashung + Raoul Petite + Joe Corbeau + Quartiers Nord + Groscolas Pierre + ... (60 ans de la Marseillaise) en concert

Alain Bashung + Raoul Petite + Joe Corbeau + Quartiers Nord + Groscolas Pierre + ... (60 ans de la Marseillaise) par Pirlouiiiit
Parc Chanot - Marseille, le 31/10/2004
Première remarque en ce qui concerne ce qu'il conviendrait d'appeler notre petite fête de l'Huma ... très peu d'annonces. Quelques affiches discrètes et sombres avec un Alain... La suite

Quartiers Nord par Mapi de Marseille
Le Rove, le 21/06/2008
Au Rove, juste à côté de la salle polyvalente et de son expo de fin d'année d'ateliers, en ce soir de désormais traditionnelle fête de la musique, les "Quartier Nord" donnent concert. ça faisait presque trente ans que je les avais vu dans les Alpes, à Château-Arnoux très précisément, et quel bonheur de revoir ce groupe bon pied-bon œil,... La suite

Quartier Nord + Oaï Star + Moussu T + Dupain par Seba
Cabaret Aléatoire, le 26/04/2007
Arrivé à la bourre suite à une interpellation musclé par les vigiles du Cabaret du à une méchante bouteille d'eau... Bon commencement pour la soirée "Les Baumettes font le mur"... Bref, un peu énervé mais cool quand même j'arrive. Quartier Nord tombait du camion en petit comité (ils étaient 3). Bref, bon set de 20 min. Plus intéressant en... La suite

Théatre du Toursky : les dernières chroniques concerts

Cathy Heiting et Jonathan Soucasse - Bizet Etait Une Femme en concert

Cathy Heiting et Jonathan Soucasse - Bizet Etait Une Femme par mardal
Théâtre Toursky - Marseille, le 13/03/2012
Une dose de lyrique, deux doses de comique, et une autre de jazz. Ajoutez une pincée de soul/gospel, un zeste de dérision, quelques grimaces et un strabisme chronique et... La suite

Claire Diterzi dans <i>Rosa la Rouge</i> en concert

Claire Diterzi dans Rosa la Rouge par Pirlouiiiit
théâtre du Toursky - Marseille, le 07/02/2012
Quel étonnant concert que celui ci. Ce soir je suis veu au Toursky sans vraiment savoirque je venais voir. Tout ce que je savais c'est que dans ce Rosa la Rouge il y avait... La suite

Quartiers Nord en concert

Quartiers Nord par Mardal
Théâtre Toursky - Marseille, le 06/01/2012
Hier soir, je suis allé voir Quartiers Nord. Y sont toujours pas morts. Et ils s'offrent le Toursky pour leur nouveau show One Again A Fly, une expression que je n'avais plus... La suite

Camille + Gribz en concert

Camille + Gribz par stéphane sarpaux
Toursky Marseille, le 28/10/2011
Les 750 places du Toursky avaient trouvé preneur vendredi soir pour le retour sur scène de Camille. À 35 euros la place (tarif unique), on peut se dire que la crise n'est pas... La suite