Accueil Chronique de concert Ratatat, The Bewitched Hands, Does It Offend You, Yeah ? (Rock 'n Beat Party, Printemps de Bourges 2011)
Samedi 29 février 2020 : 10656 concerts, 25934 chroniques de concert, 5286 critiques d'album.

Chronique de Concert

Ratatat, The Bewitched Hands, Does It Offend You, Yeah ? (Rock 'n Beat Party, Printemps de Bourges 2011)

Ratatat, The Bewitched Hands, Does It Offend You, Yeah ? (Rock 'n Beat Party, Printemps de Bourges 2011) en concert

Phénix et Palais d'Auron, Bourges 23 avril 2011

Critique écrite le par



Grosse journée au Printemps de Bourges 2011, ce samedi 23 avril, puisqu'après les très beaux concerts de Timber Timbre et Agnes Obel à l'Auditorium dans l'après midi, se profile à l'horizon une Rock 'n Beat Party (13 groupes électro et pop rock programmés au Phénix, 6000 places, et au Palais d'Auron, 2500 places, de 20h à 5h, avec possibilité de circulation entre les 2 lieux), prétexte à une soirée ultra festive, voire orgiaque, où l'alcool coule à flot et les substances pour se maintenir en état éveillé semblent être utilisées par tout le monde... Dans les rues de Bourges, c'est un mélange gratiné entre une fête de la musique puissance 2 et une victoire de la France en coupe du monde de foot, et dans les salles de concerts, c'est l'hystérie collective dès le début : le très jeune public est venu là comme en boite de nuit, il hurle, danse et saute à qui mieux mieux... C'est super pour les groupes de jouer devant un telle audience, mais pour les gens qui s'intéressent à la musique et veulent profiter des 2 salles, c'est mission impossible, voire dangereuse : bouchons interminables, tensions avec la sécurité etc etc. Chronique :





The Bewitched Hands

Après un parcours du combattant pour pénétrer dans le Palais d'Auron, bien rempli mais moins que le Phénix, rendu fou d'entrée de jeu par The Toxic Avenger, place au roboratif concert des Rémois volants de The Bewitched Hands (vus récemment pour un show mémorable, chronique ici)... Il fait une chaleur à crever dans ce lieu mal ventilé, les spectateurs sont très, très en forme, voire chauds comme la braise, et soutiennent le groupe qui propose un set incandescent, pour ajouter encore quelques degrés à l'ambiance, s'il était besoin. Galvanisé par l'accueil enthousiaste et par le fait de revenir dans une grande salle quelques années après leur passage aux découvertes du Printemps de Bourges, les Bewitched Hands proposent un set jubilatoire et saisissant : les folk pop rock songs de la très énervée (positivement !) troupe sont jouées avec un enthousiasme, un sens du spectacle et une passion pour le rock indé - mâtiné de folk virulent et de pop fraiche - qui envoie tout le monde tutoyer les étoiles filantes. Les tubes se succèdent, les micros passent de main en mains, les guitares sonnent comme du Pavement grande époque et c'est le PIED ! Sur scène, tout le monde est à fond et affiche un large sourire et dans la salle, c'est PAREIL ! Grand groupe de scène et chansons à emporter partout avec soi pour être heureux !





Does It Offend You, Yeah ?

Direction le Phénix pour le show de Does It Offend You, Yeah ?, des Anglais complétement dingues, qui avaient fait faux bon la dernière fois où on devait les voir pour cause de tympans percés pour un des membres du groupe. On voit donc où se situe le truc : ce combo électro rock n'est pas là pour faire dans la légèreté ! Et du coup, alors qu'on s'attendait à un truc violent mais varié et classe (comme sur l'album You Have No Idea What You're Getting Yourself Into), on a droit à une sorte d'électro punk métallisé et dégueulasse, le genre de chose qui ferait passer Prodigy, allégrement pompé ici, pour des poètes ! Mince alors ! Pourquoooooooooiiiiiiiiiii ? Parce que ! Certes les (fluo ?) kids sont à fond, il faut d'ailleurs faire gaffe à ses fesses et numéroter ses abattis si on ne veut pas se faire marcher dessus par des grappes de gamins qui courent se jeter contre la scène, mais comme dans tout mauvais concert de métal, on se prend en pleine poire clichés musicaux à tout va, voix forcée qui déraille à en devenir pathétique, gimmicks de guitare et de rythmes éculés à pleurer, et, crotte sur l'infect gâteau, slow sirupeux à vomir de facilité. Comme diraient les Stupeflip, qui feraient mieux de balayer devant leur porte vu le niveau de leurs disques, c'est " caca " ! Et personne en s'en aperçoit car les gens sont tellement bourrés que ce qui se passe sur scène ou sort des enceintes importe peu de toute façon. La foule veut du GROS son. Pour les chansons bien foutues, on repassera une autre fois, hein ! Halte au feu, et direction le Palais d'Auron, pour assister au concert de Metronomy... Sauf qu'une horde d'importuns, qui ne sait pas que cet artiste fait désormais de la pop ciselée et pas de l'électro qui tabasse sa mère, provoque un embouteillage monstre et potentiellement source d'accident : la tension monte, les vigiles sont dépassés, les bagarres débiles et les gens piétinés par la connerie humaine sont proches. On se casse ! Dommage !





Ratatat

Retour au Phénix plus tard pour le show démentiel de Ratatat, un duo électro rock qui joue ce soir dans le noir quasi complet (ce qui doit être difficile pour le guitariste chevelu, qui apparait parfois en ombres chinoises sur l'écran géant, traversé qu'il est par des convulsions rock 'n roll), avec le renfort de projections joyeusement absurdes : des perroquets démultipliés à l'infini ou ce qui ressemble à des Dark Vador jouant du violon... Le son est cataclysmique, les musiciens sont partants à 100% pour communier leur énergie au public, désormais définitivement incontrôlable, les titres joués défoncent littéralement tout, les conditions sont réunies pour atteindre une sorte d'acmé synthético organique avec Ratatat.



On pense à une version 2011 de Daft Punk, avec un guitariste soliste fan de math rock et de heavy métal jazz décalé... Présenté comme ça, cela pourrait éventuellement faire peur, mais sur scène, c'est hyper marquant, très surprenant et idéalement versatile, permettant de créer des images mentales dans sa pauvre petite tête déboussolée. Apparaît alors une sorte d'apocalypse électronique où les êtres humains sont transformés en poulets en batterie dansant comme des décérébrés sur de l'électro rock avant de partir, très en joie, à la boucherie au son de guitares stridentes. Oui, il faut l'avouer humblement, nos oreilles et notre cerveau ont pris cher avec Ratatat, mais on en redemande encore ! C'est grave docteur ? Oui, monsieur, il faut aller dormir maintenant...






A lire sur les éditions 2011 et 2010 du Printemps de Bourges, des chroniques des concerts de Miles Kane, Gruff Rhys, Anna Calvi, Gablé, Le Prince Miiaou, Best Coast, Cascadeur, Florent Marchet, Mélanie Laurent, Jérôme Van Den Hole, Katerine, Raphael Saadiq, Nasser, Angus & Julia Stone, Aloe Blacc, Moriarty, Baptiste Trotignon feat. Christophe Miossec, Chocolate Genius Inc, Catherine Ringer, Corleone, Oh La La !, Royal Republic, Vismets, Asaf Avidan & The Mojos, Bosque Brown, Fanfarlo, Midlake, Tunng, Chain And The Gang, Mustang, Ben Sharpa, Gizelle Smith & The Mighty Mocambos, Lexicon, Solillaquists Of Sound, Sexy Sushi, The Bloody Beetroots Death Crew 77 et Crookers , Wave Machines, Royal Bangs, The Love Me Nots, Fool's Gold, Ladylike Dragons, Les Plastiscines, Daniel Johnston & The B.E.A.M. Orchestra, The Brian Jonestown Massacre, Health, LoneLady, Teenage Bad Girl, The Subs, Gazelle, Koudlam, Iggy & The Stooges, The Black Box Revelation...


Site du Printemps de Bourges (dont sont extraites les photos) : www.printemps-bourges.com...

Printemps de Bourges : les dernières chroniques concerts

Idles, Bertrand Belin, Amyl & The Sniffers, Ho99o9, Requin Chagrin, Le Villejuif Underground, Namdose, Slift, Muddy-Gurdy, Rendez-Vous, Structures, We Hate You Please Die, Lysistrata, Mourn, The Psychotic Monks (Printemps de Bourges 2019) en concert

Idles, Bertrand Belin, Amyl & The Sniffers, Ho99o9, Requin Chagrin, Le Villejuif Underground, Namdose, Slift, Muddy-Gurdy, Rendez-Vous, Structures, We Hate You Please Die, Lysistrata, Mourn, The Psychotic Monks (Printemps de Bourges 2019) par Pierre Andrieu
Bourges, le 20/04/2019
43ème édition sous un soleil estival pour le Printemps de Bourges, qui a une nouvelle fois permis de prendre une grande rasade de concerts marquants. Et en bonne compagnie s'il... La suite

Barcella (Printemps de Bourges 2019) en concert

Barcella (Printemps de Bourges 2019) par Didlou
Grande Scène Séraucourt, Bourges, le 18/04/2019
Je suis placé juste devant pour la prestation de Barcella sur la grande scène Séraucourt au Printemps de Bourges, et comme je suis arrivé tôt j'ai même assisté aux balances...... La suite

Hubert-Félix Thiéfaine (Printemps de Bourges 2019) en concert

Hubert-Félix Thiéfaine (Printemps de Bourges 2019) par Didlou
Le W, Bourges, le 17/04/2019
Hubert-Félix Thiéfaine au Printemps de Bourges, le 17 avril 2019... Thiéfaine en concert c'était une première pour moi, et quelle première ! Le public réuni sous le... La suite

Charlotte Gainsbourg, Alela Diane, Concrete Knives, Jacuzzi Boys, Avalanche Quartet, Jessica 93, Cabbage, Queen Zee, Dream Wife, Make-Overs, Theo Lawrence & The Hearts, Zeal & Ardor (Printemps de Bourges 2018) en concert

Charlotte Gainsbourg, Alela Diane, Concrete Knives, Jacuzzi Boys, Avalanche Quartet, Jessica 93, Cabbage, Queen Zee, Dream Wife, Make-Overs, Theo Lawrence & The Hearts, Zeal & Ardor (Printemps de Bourges 2018) par Pierre Andrieu
Bourges, le 29/04/2018
Du 24 au 29 avril 2018, la 42ème édition de l'inamovible raout berruyer du Printemps de Bourges a fait péter le record de fréquentation, avec 80 000 spectateurs... On... La suite

Does It Offend You, Yeah? : les dernières chroniques concerts

Festival Skabazac : Sick of It All + Dan le Sac + The Herbaliser + David Caretta + Arno +Does it offen you, yeah! + Tiken Jah Fakoly + Does It Offend You, Yeah? + Raekwon & Ghostface Killer + Digitalism par julien
Skabazac à Sébazac, le 14/06/2008
Samedi 14 juin 2008...le soleil se lève sur Sébazac. Ravitaillement chez Edouard et on se met à la recherche du cours d'eau le plus proche...la région est magnifique...Millau, Rodez...ah l'Aveyron !!! On tombe sur un charmant coin de verdure en bordure de l'Aveyron (le ruisseau)... On en profite pour se reposer et commencer à rédiger les... La suite

Festival Plage de Rock : Bang Gang + Does It Offend You, Yeah? par McYavell
Les Prairies de la mer - Golfe de St-Tropez, le 17/07/2008
"Inside" de Bang Gang fait partie de mes morceaux de musique cultes. Aussi, quand j'ai lu sur mon site préféré qu'ils se produisaient dans le golfe de Saint-Tropez, eux qui sont si rares en concert en France, j'ai bloqué la date du 17 juillet. Un camping comme seule la Côte d'Azur peut en inventer avec parc d'attraction à l'intérieur, une scène... La suite

Ratatat : les dernières chroniques concerts

(mes) Eurockéennes 2016, 2/2 : Courtney Barnett, Kurt Vile, Mac Demarco, The Kills, Tame Impala, Sleep, Ratatat, ZZ Top en concert

(mes) Eurockéennes 2016, 2/2 : Courtney Barnett, Kurt Vile, Mac Demarco, The Kills, Tame Impala, Sleep, Ratatat, ZZ Top par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 03/07/2016
Le samedi, c'était par ici ! Sous un climat absolument parfait (pas de pluie, pas de canicule, quelques nuages sympathiques), on arrive sur le site au son de Blossoms,... La suite

Ratatat en concert

Ratatat par Fredc
Le Grand Mix, Tourcoing, le 21/11/2010
Le Grand Mix de Tourcoing affichait complet depuis déjà quelques semaines pour ce concert du duo new-yorkais Ratatat. Recommandés par Daft Punk, Mike Stroud et Evan Mast se... La suite

Dan le sac vs Scroobius Pip + Ratatat + AntiPop Consortium + Birdy Nam Nam par misszou
Festival Pantiero, Cannes, le 09/08/2008
Et de trois ! Troisième année consécutive au Pantiero à Cannes. Festival que je recommande donc vivement à tous les amateurs de bonne musique qui traînent leurs guêtres dans le Sud de la France au mois d'Août. Je dis bien guêtres, car même si bon nombre de cannoises ont sorti leur habit de lumière, on n'est pas obligé de se saper comme des stars... La suite

The Bewitched Hands : les dernières chroniques concerts

The Bewitched Hands + Concrete Knives en concert

The Bewitched Hands + Concrete Knives par sami
Cabaret Aléatoire, Marseille, le 07/12/2012
Surprise en arrivant au Cabaret, un panneau nous annonce que contrairement à ce qui était prévu Bewitched Hands, retardé par la neige, jouera après Concrete Knives. C'est l'inverse... La suite

(mon) Rock en Seine 2012, 2/2 : Maximo Park, Caravan Palace, dEUS, Bass Drum of Death, The Bewitched Hands, Eagles of Death Metal, The Black Keys, Mark Lanegan  en concert

(mon) Rock en Seine 2012, 2/2 : Maximo Park, Caravan Palace, dEUS, Bass Drum of Death, The Bewitched Hands, Eagles of Death Metal, The Black Keys, Mark Lanegan par Philippe
Parc de Saint-Cloud, Saint-CLoud, le 25/08/2012
Le premier jour, c'était par ici ! Deuxième et pour nous, dernier jour de ce Rock en Seine 2012 : le dimanche n'a pas retenu notre attention au point qu'on pose une RTT pour... La suite

Interview de The Bewitched Hands en concert

Interview de The Bewitched Hands par Pierre Andrieu
Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 11/05/2011
The Bewitched Hands : groupe composé de six trublions country pop folk rock basés à Reims, ayant fait très forte impression lors de sa prestation à Bourges en avril 2009... La suite

The Bewitched Hands + Cracbooms en concert

The Bewitched Hands + Cracbooms par Pierre Andrieu
Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 24/03/2011
24 mars 2011, 20h30. Entre le heavy métal de Zakk Wylde, le rap de Youssoupha, la chanson des Ogres de Barback ou le reggae de Danakil, la Coopérative de mai, salle de musiques... La suite

Phénix et Palais d'Auron, Bourges : les dernières chroniques concerts

Hubert-Félix Thiéfaine (Printemps de Bourges 2019) en concert

Hubert-Félix Thiéfaine (Printemps de Bourges 2019) par Didlou
Le W, Bourges, le 17/04/2019
Hubert-Félix Thiéfaine au Printemps de Bourges, le 17 avril 2019... Thiéfaine en concert c'était une première pour moi, et quelle première ! Le public réuni sous le... La suite

Breton + Jackson and His Computer Band + Kavinsky + Klaxons + Carbon Airways + Sarah W_Papsun + A Tribe Called Red + Salut C'est Cool (Rock 'n Beat Party - Le Printemps de Bourges 2014) en concert

Breton + Jackson and His Computer Band + Kavinsky + Klaxons + Carbon Airways + Sarah W_Papsun + A Tribe Called Red + Salut C'est Cool (Rock 'n Beat Party - Le Printemps de Bourges 2014) par Pierre Andrieu
Le W, Bourges, le 26/04/2014
Samedi 26 avril 2014, avant dernier jour du Printemps de Bourges avec un morceau de choix, la fameuse Rock 'n Beat Party, soirée qui permet de voir défiler de très nombreux... La suite

Metronomy + Détroit + Fauve + Girls In Hawaii (Le Printemps de Bourges 2014) en concert

Metronomy + Détroit + Fauve + Girls In Hawaii (Le Printemps de Bourges 2014) par Pierre Andrieu
Le W, Bourges, le 24/04/2014
Jeudi 24 avril, troisième jour du Printemps de Bourges 2014, avec notamment une belle soirée au W avec la pop groovy et sexy de Metronomy, le rock français torturé de... La suite

Stromae + Florent Marchet (Le Printemps de Bourges 2014) en concert

Stromae + Florent Marchet (Le Printemps de Bourges 2014) par Pierre Andrieu
Le W, Bourges, le 22/04/2014
Juste après une bonne première partie assurée par le local de l'étape Florent Marchet, dans une atmosphère peu enthousiaste mais polie, la très œcuménique superstar... La suite