Accueil Chronique de concert Renata Rosa (festival Musiques et Jardins)
Mercredi 17 juillet 2019 : 11254 concerts, 25579 chroniques de concert, 5259 critiques d'album.

Chronique de Concert

Renata Rosa (festival Musiques et Jardins)

Renata Rosa (festival Musiques et Jardins) en concert

Arenes de Montmartre - Paris 11 juillet 2009

Critique écrite le par


Arrivés une petite heure trop tôt nous ne reviendrons dans les (mini) arènes de Montmartre qui se situent un peu en dessous de la basilique. C'est un peu comme le théâtre de la Sucrière (ou Renata Rosa jouera dans une semaine avec Lo Cor de la Plana) à Marseille mais en plus petit. Les gens prennent place ... c'est plein ... très plein ... ca déborde rapidement devant. Vu le nombre de touristes à cote ca aurait pu être bien pire. Apparemment Renata Rosa avait déjà joué il y a quelques années ici même et avait donc laissé un bon souvenir aux organisateurs.


Sur scène elle est accompagnée d'une choriste (Maria), d'un bassiste (Ugo), d'un percussionniste / batteur (zut pourtant c'est la deuxième fois que je le voyais lui !) et d'un guitariste (Pepe). La dernière fois que je l'avais vu c'était en compagnie du Cor de la Plana pour le premier concert d'une longue série sous le nom de Cor de la Rosa. C'était à la maison du Chant et il y avait tellement de monde et il avait fait tellement chaud que même si on était arrivé à l'heure on aurait eu du mal à en profiter.


En cette fin d'après midi nous allons pouvoir voir ce qu'elle fait elle "toute seule". Brésilienne elle ne fait pas de la samba classique mais, si j'ai bien compris, principalement du "Nordeste", même si sur son myspace il est aussi question de samba de coco "un chant d'appel et de réponse", de toré "un type de polyphonie inspirée des Indiens", de maracatú rural "l'une des traditions du carnaval du Pernambouc" ou encore de cavalo-marinho (les spécialistes apprécieront).


Vêtue d'une longue robe colorée et coiffée de son traditionnel turban bleu, elle mène le bal, parfaitement soutenue par ses musiciens à la fois très présents et discrets. Toujours souriante (parfois grimaçante) elle chante, elle joue de la rabeca ("un violon rural"), présente les morceaux et danse aussi (genre derviche tourneur). La conjonction soleil, cadre inhabituel, bonne humeur du public (en vacances) fera que la magie opérera ... et ce pendant plus d'une heure et demi.


Le final sera à l'image du concert souriant et spontané avec un final dans le public ! Belle initiative que ce festival itinérant Musiques et Jardins ! Peut être à l'année prochaine !

Plus de photos par Pirlouiiiit en cliquant ici

Bonus vidéo :


Festival Musiques et Jardins : les dernières chroniques concerts

Toumast + Moleque de Rua (Musiques & Jardins) en concert

Toumast + Moleque de Rua (Musiques & Jardins) par Pirlouiiiit
Square Rene Binet - Paris, le 11/07/2009
De passage par Paris direction Compiègne pour les 90 ans de ma grand mère nous avons profité du festival Musiques et Jardins (merci Concertandco) pour aller découvrir le parc... La suite

Renata Rosa : les dernières chroniques concerts

Lo Cor de la Rosa (Lo Cor de la Plana + Renata Rosa) en concert

Lo Cor de la Rosa (Lo Cor de la Plana + Renata Rosa) par Pirlouiiiit
La Maison du Chant - Marseille, le 10/05/2009
Trop de chose à faire ce dimanche ... du coup j'espère que le concert va commencer un peu plus tard que les 20h30 annoncées ... mais très honnêtement... un dimanche soir dans la... La suite