Accueil Chronique de concert Renaud
Vendredi 14 décembre 2018 : 10974 concerts, 25297 chroniques de concert, 5236 critiques d'album.

Chronique de Concert

Renaud

La Cigale, Paris 29 septembre 2007

Critique écrite le par

POur clore sa tournée Rouge Sang, Renaud avait décidé d'offrir à ses fans un concert un peu spécial à la Cigale. Après une tournée, même inégale, ou le chanteur avait retrouvé un peu plus de voix (enfin ça dépendait des dates), et surtout l'envie du public, un concert dans une salle plus humaine que Bercy était le bienvenu.

Après avoir réussi à décrocher (grace a un simple mail) l'un des 1200 précieux sésame, c'est donc tout joyeux que l'on se rend à la Cigale aux alentours de 16h30. L'heure, assez matinale, s'explique en partie par les contraintes parisiennes qui veulent qu'un concert finisse à 23h. Et comme au moins 60 chansons sont prévues (10 jours de répet ont été nécessaires), autant commencer tôt... A l'entrée l'ambiance est bon enfant. Des T-Shirts spéciaux pour fêter la journée sont vendu 1 € (la somme ira a une bonne cause) et c'est sans encombre que l'on se place dans la fosse, à équidistance parfaite entre la scène et le bar (les premiers rangs sont réservés aux gamins).

La scène est chargé. Il faut y placer au moins 8 zicos et tout un décorum (fusée tintin, photo bétancourt... ) clin d'oeil à l'univers de Renaud. L'atmosphére devient de plus en plus électrique. A 17h15 quand le chanteur apparaît c'est même de la folie furieuse. Rarement vu ça, qui plus est dans un concert de chanson française. Renaud attaque directement par un Où c'est qu'j'ai mis mon Flingue d'anthologie, puissant et pêchu. Suivra ensuite l'excellent Le Sirop de la Rue. Entre les chansons Renaud parle, multiplie clin d'oeil et coup de gueule. Le plaisir est là; évident, sur scène comme dans le public. Jamais depuis 10 ans il n'avait chanté aussi bien.

Une grosse partie de la set list a été choisie par les fans via sondage par le net. Las, elle est un peu décevante de consensualisme. Heureusement l'idole rajoute quelque perles jamais (ou quasi jamais) jouées en live.

La Teigne, la chanson du Loubard et la ballade de WIlly Brouillard chantés à la suite forment un trio de portraits qui prend aux tripes. Peu après Putain de camion je m'éclipse le temps de quelques chansons moins convaincantes (le dernier album et ses arrangements, mis à part quelques perles comme Elsa, Malone ou Arrêter la clope ne fait pas partie de mes préférés) pour retrouver des amis au bar. Je reviens à temps pour voir Tant qu'il y aura des ombres. Germaine est un grand moment. Peu après seront jouées (en entier) les chansons destinées à sa fille composées au fil de sa carriére. Suivra un entracte bienvenue d'une demi heure (commencé par un vieux rock'n roll joué par un ami médecin du chanteur).

A la reprise le concert se poursuit toujours dans cette douce ambiance. Seul bémol, l'un de ses plus beaux titres P'tite conne sera massacré par un horrible solo de guitare pompier, tout droit sorti du plus mauvais des 70'. La femme du chanteur (Romane Serda) viendra faire un duo sur Manhattan-Kaboul, le beau-fils (Renan Luce) sur J'me suis fait tout ptit de Brassens. Dans ton sac, Pondichéry, La Médaille, Rouge Gorge, Fatigué tous auront la chance de voir chanté pour une fois leur chanson préférée. L'attention pendant ses près de 6h ne se relachera jamais, et mis à part quelques petites fautes (et solos de guitares) tout sera parfait. A 23h15, c'est après une longue standing ovation que tout le monde devra quitter la salle. Conscient d'avoir eu la chance de vivre un moment et un concert unique.


Set list :
1-Où c'est qu'j'ai mis mon flingue ?
2-Le sirop de la rue
3-Marche à l'ombre
4-La teigne
5-La chanson du loubard
6-La ballade de Willy Brouillard
7-Etudiant poil aux dents
8-Miss Maggie
9-Deuxième génération
10-Dans la jungle
11-Elsa
12-500 connards sur la ligne de départ
13-Putain d'camion
14-RS & RS
15-Jusqu'à la fin du monde
16-A la téloche
17-Malone
18-Nos vieux
19-Tant qu'il y aura des ombres
20-Germaine
21-Laisse béton
22-Ma gonzesse
23-Déserteur
24-Morts les enfants
25-Chanson pour Pierrot
26-En cloque
27-Morgane de toi
28-Baby-sitting blues
29-Mistral gagnant
30-Il pleut
31-Mon amoureux
32-C'est quand qu'on va où ?
33-Elle a vu le loup
34-Adieu l'enfance
35-Les cinq sens
36-Marchand de cailloux
37-La pêche à la ligne
38-P'tite conne
39-La blanche
40-Manhattan-Kaboul (Duo avec Romane Serda)
41-Baltique
42-La médaille
43-Pondichery
44-Rouge Gorge
45-Dr Renaud, Mister Renard
46-Olé
47-Les charognards
48-Danser à Rome
49-Dans ton sac
50-Les bobos
51-Je suis un voyou (G.Brassens)
52-Hécatombe (G.Brassens)
53-Arrêter la clope
54-Elle est facho
55-La lettre (chantée par Renan Luce)
56-Je me suis fait tout petit (G.Brassens) (duo Renaud - Renan Luce)
57-Le tango des élus
58-Pochtron
59-J'ai retrouvé mon flingue
60-Manu
61-Mon bistrot préféré
62-Son bleu
63-La ballade Nord-Irlandaise
64-Léonard's song
65-Fatigué
66-Dès que le vent soufflera
67-Hexagone
68-Rouge Sang
69-Dans mon HLM

 Critique écrite le 20 octobre 2007 par Pierre


Renaud : les dernières chroniques concerts

Vianney, Renaud, Jain (Aluna Festival 2017) en concert

Vianney, Renaud, Jain (Aluna Festival 2017) par Lionel Degiovanni
Festival Aluna , Ruoms, le 16/06/2017
Retour encore une fois vers un festival très atypique, niché au cœur de l'Ardèche. Il s'agit de l'Aluna Festival. Cette année, ce festival fête ses 10 ans !! Quel bel... La suite

Renaud + Gauvain Sers (Phénix Tour 2017) en concert

Renaud + Gauvain Sers (Phénix Tour 2017) par Jérôme Justine
Zénith d'Auvergne, Cournon, le 09/03/2017
Pour son second passage à Cournon lors de sa longue, très longue, peut-être trop longue tournée, Renaud, alias le Phénix, s'offre un nouveau Zénith d'Auvergne. 7000 personnes se... La suite

Gauvain Sers + Renaud en concert

Gauvain Sers + Renaud par Philippe
Le Dôme, Marseille, le 19/12/2016
Tentative risquée en ce 19 décembre 2016 : retourner voir Renaud... ou ce qu'il en reste. Chacun sait qu'il a traversé des années très difficiles, certaines même au fond du trou -... La suite

La Cigale, Paris : les dernières chroniques concerts

Shaka Ponk (Monkadelic Tour) en concert

Shaka Ponk (Monkadelic Tour) par lol
La Cigale, Paris, le 12/11/2018
En une dizaine d'années, Shaka Ponk s'est indiscutablement imposé comme l'un des groupes de rock les plus importants de l'hexagone. Trustant la tête d'affiche des plus gros... La suite

Miles Kane en concert

Miles Kane par Lb Photographie
La Cigale - Paris, le 04/10/2018
Miles Kane a des choses à prouver. Et c'est à La Cigale qu'il a choisi de le faire, prêt à défendre un troisième album déroutant, éloigné de la trajectoire jusqu'ici prise dans la... La suite

Miles Kane en concert

Miles Kane par Samuel C
La Cigale - Paris, le 04/10/2018
A 21h pétantes, Miles Kane s'affichait en lettres rouges sur le fond de scène de la Cigale qui était complète depuis des lustres pour le retour de l'ex-Rascals. En combinaison... La suite

The Brian Jonestown Massacre en concert

The Brian Jonestown Massacre par lol
La Cigale, Paris, le 20/09/2018
Je dois l'avouer, je connaissais mal The Brian Jonestown Massacre au moment d'aller à ce concert parisien du mois de septembre. Mais les nombreux articles et chroniques positives... La suite