Accueil Chronique de concert Rock En Seine Jour 2 : Arctic Monkeys, The Streets, CocoRosie, Etienne de Crécy, BB Brunes, Keren Ann, Blonde Redhead
Mardi 12 décembre 2017 : 10770 concerts, 24770 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.

Chronique de Concert

Rock En Seine Jour 2 : Arctic Monkeys, The Streets, CocoRosie, Etienne de Crécy, BB Brunes, Keren Ann, Blonde Redhead

Rock En Seine Jour 2 : Arctic Monkeys, The Streets, CocoRosie, Etienne de Crécy, BB Brunes, Keren Ann, Blonde Redhead en concert

Domaine National de Saint-Cloud 27 août 2011

Critique écrite le par

JOUR 2 - SAMEDI 27 AOÛT 2011

METEO :
Averses par ci, averses par là, c'était sauve-qui-peut à l'approche de chaque nuage. Assez désagréable et plus froid qu'Austra en soirée.

BLONDE REDHEAD - Grande Scène - 16h55 : 5/10

On commence la journée par le post-rock noisy de Blonde Redhead, héritiers de Sonic Youth. En effet, c'est assez bruyant ("noisy"), et si c'est sans doute le genre qui veut ça, il n'en reste pas moins que ce n'est pas très enthousiasmant. Devant un public apathique, la bande envoie ses morceaux dans l'indifférence quasi-générale, seulement coupée de quelques applaudissements de politesse. On n'a pas grand-chose à quoi se raccrocher dans ce fouillis et, autant le dire carrément : on s'ennuie ferme. Next !

BB BRUNES - Scène de la Cascade - 17h35 : 5/10

Parfois, dans un festival, il y a des artistes qu'on n'a vraiment pas envie de voir... mais qu'on finit par aller voir quand-même. Après tout, ce groupe aiguise tellement les passions, entre fans déchaînés et critiques acerbes, que le mieux est encore de se faire sa propre opinion. En plus, il faut admettre que leur second album, sensiblement plus mûr que leur premier effort, peut augurer d'un set un peu moins dégoulinant qu'on pourrait le craindre. Aux premiers rangs, on trouve comme prévu toute une troupe de groupies hystériques. Le reste du public sourit d'ailleurs en entendant la tonalité des cris lorsque le groupe entre en scène : il n'y a aucun doute possible sur la nature des fans. On n'a pas très envie de tirer sur l'ambulance, d'autant que bâcher les BB Brunes, c'est vraiment facile, mais malheureusement, il est difficile de ne pas constater à quel point leur production est puérile et faible : on dirait le groupe de gratteux du lycée à la fête de la musique du village. Et puis vient le cinquième morceau, un gros riff qui perce l'air, une rythmique entraînante. Que se passe-t-il donc ? Les BB Brunes pourraient donc jouer de bons morceaux ? Eh oui, ils le peuvent ! Quand ils ne sont pas d'eux... C'est leur reprise du Gaby de Bashung qu'ils viennent d'entamer. Pendant ce temps, de gros nuages s'amoncellent au-dessus du Domaine et il se met à pleuvoir, rapidement très fort. On ne veut pas faire de mauvais esprit, mais la pluie cesse vers la fin de leur set, et on n'en entendra plus parler de la journée... On leur concèdera quand-même quelques bonnes inspirations sur certains morceaux, mais le tout devient vite indigeste et dans l'ensemble, ça reste assez médiocre.


(Photo : The Streets)

THE STREETS - Grande Scène - 18h20 : 8,5/10

La bande de Mike Skinner, qui joue cette année sa toute dernière tournée (le rappeur britannique mettant un terme à sa carrière musicale pour se consacrer à d'autres projets), n'était pas prévue à l'affiche de ce Rock en Seine. Mais comme en 2008, où ils avaient remplacé Amy Winehouse au pied levé, les déjantés de Birmingham jouent les substituts de luxe, cette fois pour Q-Tip, lui aussi contraint de déclarer forfait. Bien qu'il se dise lassé par la musique, Skinner n'a rien perdu de sa verve. En vraie bête de scène, il harangue le public, l'interpelle, l'invective, il court d'un côté à l'autre, bondit partout. Pendant ce temps, ses musiciens envoient un énorme groove à travers tout le Domaine National. Ne reniant pas quelques inspirations disco-house ou dub, sur une énorme base hip hop, les Streets envoient une musique d'une qualité exceptionnelle, qui fait immanquablement se dandiner tout le monde. A un moment, Skinner fait se baisser les milliers de personnes venues l'acclamer en hommage à Amy Winehouse, avant de plaisanter à plusieurs reprises sur Interpol, qui doit prendre sa suite sur la scène. Lorsqu'il annonce ce qu'on savait pourtant déjà, à savoir que c'est le dernier concert des Streets en France, on prend conscience d'être en train de vivre un moment historique et on ne profite de la fin du spectacle qu'avec plus de solennité et d'émotion. On croit d'ailleurs atteindre l'apothéose sur le classique Fit But You Know It, qui déchaîne une foule désormais immense avec son riff dément et son énorme rythmique. Le flow de Mike Skinner est plus énergique que jamais, il transcende un public qui se transforme peu à peu en pogo géant. Pourtant, loin de vouloir terminer là-dessus, il tombe le haut et enchaîne immédiatement, devant une fosse en fusion sur laquelle il finit par se lancer en slam. Sitôt remonté sur scène, il s'efface et laisse le dernier mot à ses musiciens, qui terminent sur une gigantesque explosion instrumentale. Respect M. Skinner, vous allez manquer à la musique.

COCOROSIE - Scène de la Cascade - 19h10 : 7,5/10

Comme Emilie Mazoyer le fera remarquer lorsqu'elle interviewera le duo quelques plus tard dans les studios du Mouv' (installés dans l'espace presse), la musique de CocoRosie ne semble pas, a priori, très adaptée aux festivals en plein air. Formidablement inventive, inspirée par une infinité d'influences (principalement hip hop, trip hop et world), elle est parfois un peu perchée et d'une poésie pas toujours très perméable. De quoi perdre un auditoire de profanes, venus boire des bières au soleil et écouter les Deftones. Entre cette difficulté d'accès et des voix et des mimiques qui finissent par agacer, on n'échappe pas toujours à l'ennui et on lit la circonspection sur certains visages. On n'est pas non-plus très fan des tenues loufoques et du maquillage "dessins à la con sur visage de pote mort bourré qui pionce dans le canapé". Et pourtant, dès qu'on se laisse emporter, dès qu'on parvient à suivre le duo dans ses explorations sonores et oniriques, on ne peut qu'être séduit et admiratif de la qualité de la production. Un beau concert, donc, sans doute mal adapté au contexte.

KEREN ANN - Scène de l'Industrie - 20h05 : 7/10

Le début du concert de la franco-néerlandaise est un long crescendo sur cinq morceaux. On commence très doucement, peut-être même trop, de façon lancinante, mais la chanteuse parvient peu à peu à faire rentrer le public dans son univers. Elle produit un rock chaloupé, aux basses lourdes, et chaque morceau se fait un peu plus abrasif et énergique que le précédent. Ensuite, l'artiste alterne des titres aux sonorités très diverses, elle se fait tantôt envoûtante, tantôt remuante, elle est même capable de pépites électro-pop à la Goldfrapp comme My Name Is Trouble, qui prend des accents très dansants en live. Une jolie performance, malheureusement un peu inégale et pas toujours très enthousiasmante.

DEATH FROM ABOVE 1979 - Scène de la Cascade - 21h00 : Non Noté

On aurait vraiment bien voulu écrire quelque chose sur ce concert très attendu, pour le retour du groupe mythique du noise-rock/punk, mais on n'a pas réussi à tenir une chanson entière. Dans le doute, on s'abstiendra donc...




[Photo : CocoRosie]

ARCTIC MONKEYS - Grande Scène - 22h00 : 7/10

La bande de Sheffield, devenue en quelques années un groupe majeur de la scène rock, était sans doute la seule vraie tête d'affiche de cette édition 2011 de Rock en Seine. Bien-sûr, les Foo Fighters, comme Archive, ont leur public et leur réputation, mais en termes de popularité tous publics confondus, les singes de l'Arctique sont au-dessus. Avant toute chose, il faut dire qu'en raison de la foule immense, qui s'étendait à perte de vue devant la scène, on n'était placé assez loin, et sans doute au milieu d'un public moins fan et donc d'une ambiance un peu plus molle. Il va de soi que c'est le genre d'éléments qui peut influer sur l'avis qu'on se fait d'une performance. D'entrée, le groupe assène de gros riffs, tandis que Matt Helders martèle ses fûts avec vigueur et enthousiasme. Mais ce qui ressort avec évidence de la prestation des Arctic Monkeys, c'est surtout qu'elle manque cruellement de leurs principaux tubes, et pour les nombreux non-connaisseurs, c'est une bonne raison de se sentir un peu laissé sur le carreau. De nombreuses chansons passent donc sans vraiment retenir l'attention, un peu toujours pareilles, jouées sans une énorme conviction non-plus. Or c'est lorsqu'ils mettent les doigts dans la prise que les Monkeys sont les meilleurs, quand ils envoient un rock survitaminé, et puisqu'ils le font à plusieurs reprises, c'est bien qu'ils en sont capables. On a donc du mal à comprendre pourquoi ce n'est qu'une fois tous les trois ou quatre morceaux qu'ils se lâchent vraiment. Sur les quelques tubes qu'ils jouent, ils sont irréprochables, on retiendra notamment Teddy Picker, I Bet You Look Good On The Dancefloor (sur lequel un fumigène est même allumé en plein milieu de la fosse) et enfin When The Sun Goes Down, à l'issue duquel la troupe met un terme brutal à son concert. Le public commence déjà à se disperser, c'est l'occasion d'un rappel un peu étrange où on ne sait pas trop si la bande d'Alex Turner va revenir. La fosse se vide rapidement, mais il reste encore beaucoup de monde lorsque les musiciens remontent finalement sur scène. Ils reprennent avec un nouveau titre assez mollasson, avant d'entamer le tube Fluorescent Adolescent et de finalement conclure par 505. Une prestation pas franchement emballante, donc, même si les retours du public seront plutôt positifs.

ETIENNE DE CRECY - Scène de la Cascade - 23h30 : 6,5/10

Après la très bonne prestation de Paul Kalkbrenner la veille, les amateurs d'électro attendaient impatiemment le DJ versaillais Etienne de Crécy et son show, désormais mondialement connu, intitulé Beats & Cubes. La première chose qu'on remarque est en effet ce cube géant posé sur scène et qui va servir de décor. Il s'allume et sert d'écran à diverses projections géométriques qui s'animent en suivant la musique. On pourrait déjà résumer l'ensemble de la prestation en disant que le spectacle est bien plus intéressant visuellement que musicalement, où c'est un peu le règne du marteau-pilon. Beaucoup moins variée que Paul Kalkbrenner, qu'on ne peut pourtant pas soupçonner de faire de la techno pour fillettes, la musique d'Etienne de Crécy se révèle vite lassante, voire assommante. Certes, le show du Français est beaucoup plus abouti visuellement que celui de l'Allemand, avec ce cube qui s'anime de mille façons, mais ça cogne trop dur, on n'est pas en rave, on n'est donc pas camé, et du coup ça devient vite barbant. On a l'impression que les basses vont faire s'écrouler la Tour Eiffel, on doit d'ailleurs être très borderline niveau limitation sonore, et nos oreilles n'apprécient pas plus que ça le passage à tabac. On savoure même les quelques moments où l'on parvient à déceler un semblant de mélodie à travers les basses voraces qui avalent tout. Enfin, au bout d'une bonne demi-heure, on arrive à quelque chose d'intéressant et la puissance du son devient enfin plus jouissive que douloureuse. Malheureusement, c'est une petite dizaine de minutes plus tard que le Versaillais met un terme abrupt à son concert, prenant tout le monde de court. Au final, une vraie déception. Seul point positif : vous ne regarderez plus jamais une grille de morpion de la même manière...

BILAN :
Nouvelle journée en demi-teinte, dont seule la performance des Streets ressort, et dans un autre genre celle de CocoRosie. Pas mal de déceptions une nouvelle fois, au premier rang desquelles Arctic Monkeys et Etienne de Crécy... Et puis évidemment le raté BB Brunes, qui n'a décidément pas sa place à Saint-Cloud. Il ne reste plus qu'à prier pour que le troisième jour se présente sous de meilleurs auspices...

ON A VU :
Jack Lang et Philippe Manœuvre à l'espace presse/VIP.

ON A CRU VOIR :
Le beatboxer de CocoRosie discuter avec le batteur de Blonde Redhead.

Merci à David Wolff-Patrick pour les photos ; vous pouvez retrouver tout son travail sur www.davidwolffpatrick.com.


A lire également, une chronique du 26 août avec Kid Cudi, CSS, Yuksek, General Elektriks, Odd Future, Paul Kalkbrenner, Jamaica, Grouplove et une chronique du 28 août Rock En Seine Jour 3 : Archive, Anna Calvi, Miles Kane, Tinie Tempah, Trentemoller, The Naked And Famous

> Réponse le 13 septembre 2011, par Yann M

cher ami fredc, pas vu beaucoup de choses en commun avec vous donc je ne vous reprends que sur un groupe. Pour juger correctement de la prestation des Arctic Monkeys, il eut fallu connaître leurs 4 albums, manifestement vous ne connaissez bien que les 2 premiers... or ils ont joué plein de "tubes" des 2 derniers aussi ! C'est dommage parce que ça fausse votre jugement sur le concert.  Réagir

> Réponse le 13 septembre 2011, par Fredc

Yann, malheureusement, on ne peut pas connaître parfaitement tous les artistes qui jouent à un festival ; j'ai annoncé dès le départ que mon jugement sur ce concert pouvait être faussé par différents paramètres et j'ai également pris soin de préciser que les retours du public étaient plutôt bons. Au-delà de ça, il va de soi que deux personnes peuvent avoir des avis radicalement opposés sur un même concert, et certaines prestations que j'ai trouvées excellentes ont été jugées médiocres par certains confrères (cf. Archive le troisième jour). Dans le cas d'Arctic Monkeys, je parle de "tubes" à propos des titres les plus connus du grand public, c'est-à-dire des profanes, dont je fais partie. Peut-être les premiers albums en contenaient-ils plus...  Réagir


Rock en Seine : les dernières chroniques concerts

PJ Harvey (Festival Rock en Seine 2017) en concert

PJ Harvey (Festival Rock en Seine 2017) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, le 26/08/2017
Mémorable concert de PJ Harvey en tête d'affiche sur la grande scène du festival Rock en Seine, dans le toujours très agréable parc de Saint-Cloud... Dès son apparition sur... La suite

Iggy Pop, Foals, The Last Shadow Puppets, Massive Attack, Casseurs Flowters, Sigur Rós, Brian Jonestown Massacre, Kaviar Special, Bring Me The Horizon, Kevin Morby, Sum 41, Two Door Cinema Club, Clutch  (Rock en Seine 2016) en concert

Iggy Pop, Foals, The Last Shadow Puppets, Massive Attack, Casseurs Flowters, Sigur Rós, Brian Jonestown Massacre, Kaviar Special, Bring Me The Horizon, Kevin Morby, Sum 41, Two Door Cinema Club, Clutch (Rock en Seine 2016) par Stéphane Pinguet
Domaine de Saint-Cloud, le 28/08/2016
ROCK EN SEINE 2016, UNE ÉDITION CANICULAIRE ! Si cette quatorzième édition du festival parisien Rock en Seine affichait à première vue une programmation pas très excitante,... La suite

(mon) Rock en Seine 2016, 2/2 : Imarhan, Killason, Gregory Porter, Sum 41, Ghinzu, Iggy Pop en concert

(mon) Rock en Seine 2016, 2/2 : Imarhan, Killason, Gregory Porter, Sum 41, Ghinzu, Iggy Pop par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 28/08/2016
Le samedi, c'était par ici ! On commence (mal) notre journée clodoaldienne en ratant (la faute à un repas en terrasse bien trop sympa) les Blues Pills hélas programmés à une... La suite

Cassius (Festival Rock en Seine 2016) en concert

Cassius (Festival Rock en Seine 2016) par lol
Domaine de Saint-Cloud, le 28/08/2016
Rien n'est plus galvaudé que le label "french Touch" quand on parle d'électro. S'il est souvent accolé au premier péquin français qui fait de la musique avec un ordinateur,... La suite

Arctic Monkeys : les dernières chroniques concerts

The Last Shadow Puppets + Youth Disorder (Festival Europavox 2016) en concert

The Last Shadow Puppets + Youth Disorder (Festival Europavox 2016) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 02/06/2016
Grand concert des Last Shadow Puppets d'Alex Turner (Arctic Monkeys) et Miles Kane (ex The Rascals) à l'occasion du festival Europavox dans une grande salle de la Coopé... La suite

Iggy Pop (+ Josh Homme, Matt Helders, Dean Fertita, Troy Van Leeuwen & Matt Sweeney) - Post Pop Depression Tour en concert

Iggy Pop (+ Josh Homme, Matt Helders, Dean Fertita, Troy Van Leeuwen & Matt Sweeney) - Post Pop Depression Tour par lol
Le Grand Rex, Paris, le 15/05/2016
Je suis rarement objectif au sujet de l'Iguane... Iggy Pop est à mes yeux l'incarnation totale de la rock star et de la bête de scène. Seuls Mick Jagger, Jim Morrison ou un... La suite

Iggy Pop (+ Josh Homme, Matt Helders, Dean Fertita, Troy Van Leeuwen & Matt Sweeney) - Post Pop Depression Tour en concert

Iggy Pop (+ Josh Homme, Matt Helders, Dean Fertita, Troy Van Leeuwen & Matt Sweeney) - Post Pop Depression Tour par manuwino
Le Grand Rex, Paris, le 15/05/2016
On va tuer le suspense tout de suite, c'est très certainement à un des tous meilleurs concerts de l'année auquel on a assisté ce dimanche soir au Grand Rex. Pour plein de... La suite

The Last Shadow Puppets en concert

The Last Shadow Puppets par manuwino
Olympia, Paris, le 30/03/2016
C'est peu de dire que 8 ans après leur dernier passage parisien, les Last Shadow Puppets étaient très attendus. L'ambiance dans la salle après le passage (relativement... La suite

BB Brunes : les dernières chroniques concerts

Festival Aluna 2013 : -M-, Tryo, Cali, Olivia Ruiz, Mika, Christophe Maé, BB Brunes, Lilly Wood And The Prick, Breakbot, Colours in the Street, Olivia Dorato, Gribz, La Ruelle en chantier, Camping de Luxe en concert

Festival Aluna 2013 : -M-, Tryo, Cali, Olivia Ruiz, Mika, Christophe Maé, BB Brunes, Lilly Wood And The Prick, Breakbot, Colours in the Street, Olivia Dorato, Gribz, La Ruelle en chantier, Camping de Luxe par Lionel Degiovanni
Ruoms, le 15/06/2013
Le festival Aluna se veut un savant mélange entre programmation d'artistes locaux et artistes à la hauteur nationale, et même internationale. Cette année est la 6ième édition et... La suite

BB Brunes/Kaponz & Spinoza en concert

BB Brunes/Kaponz & Spinoza par Gandalf
Espace Julien à Marseille, le 30/11/2010
Allez les potes, défoulez vous sur ma trogne, j'entends d'ici les quolibets moqueurs comme quoi je suis allé voir ce groupe de (très) djeunz... Et non je n'essaye pas de battre... La suite

PMs Better + Gush + Newton Faulkner + BB Brunes + Devendra Banhart+Gogol Bordello + ZZ Top + -M- + Peter Doherty + Pony Pony Run Run (Festival Musilac 2010) par Melanie V
Esplanade du lac/Aix les Bains, le 16/07/2010
15h30.30°C. Le festival Musilac peut enfin commencer. Les jeunes frenchies de PMS Better et Gush débutent l'échauffement du public. Mais le son pop rock anglais est très vite remplacé par celui de la guitare de Newton Faulkner. Ce chanteur surprend d'abord par ses longues dreadlocks, puis surtout par sa musique originale. Un son folk à l'énergie... La suite

B.B Brunes + Baroness + The Dead Weather + The Black Keys + King Midas Sound + Charlotte Gainsbourg + Jay Z + Infectious Grooves en concert

B.B Brunes + Baroness + The Dead Weather + The Black Keys + King Midas Sound + Charlotte Gainsbourg + Jay Z + Infectious Grooves par Vv
Eurockéennes de Belfort, le 02/07/2010
Bienvenu dans un Vortex. Une spirale violette virevolte dans les espaces infinis de l'univers. Je ne sais pas vraiment comment j'ai flotté jusqu'à lui, et ne suis pas plus sur du... La suite

Blonde Redhead : les dernières chroniques concerts

Arctic Monkeys + WU LYF + The Jim Jones Revue + Cage The Elephant + Blonde Redhead + Interpol +The Streets (Festival Rock en Seine 2011) en concert

Arctic Monkeys + WU LYF + The Jim Jones Revue + Cage The Elephant + Blonde Redhead + Interpol +The Streets (Festival Rock en Seine 2011) par Pierre Andrieu
Domaine National de Saint-Cloud, le 27/08/2011
Après avoir pris une bonne rasade de rock 'n roll avec The Kills & co la veille pour la première journée du festival Rock en Seine au Domaine de Saint-Cloud, retour sur le... La suite

Festival Pantiero : Suuns + Zombie Zombie + Blonde Redhead + A Place To Bury Strangers en concert

Festival Pantiero : Suuns + Zombie Zombie + Blonde Redhead + A Place To Bury Strangers par Sami
Terasse du Palais des festivals, Cannes, le 11/08/2011
Le soleil n'est pas encore couché que Suuns débutent cette soirée. Je ne connaissais de ces Canadiens que le premier morceau joué, l'impressionant "Arena" qui ne donne... La suite

Blues Explosion + Dionysos + Blonde Redhead + Girls In Hawaii + Mojave 3 (La Route du Rock 2004) en concert

Blues Explosion + Dionysos + Blonde Redhead + Girls In Hawaii + Mojave 3 (La Route du Rock 2004) par Pierre Andrieu
Fort de Saint Père , le 15/08/2004
La veille, on avait aperçu le très bronzé et coquet (mais beaucoup plus vieux que sur ses photos de presse) Bernard Lenoir sur la plage après Nouvelle Vague en train de... La suite

Interpol + Blonde Redhead par Pierre Andrieu
Le Transbordeur, Villeurbanne, le 11/11/2007
Affiche de rêve au Transbordeur : les excellents Blonde Redhead, judicieusement placés en ouverture de programme pour 40 minutes de show, ont parfaitement chauffé la salle pour la grand messe de presque deux heures d'Interpol, le groupe "disco post punk" qui cartonne en ce moment dans le monde entier... Blonde Redhead au pays des... La suite

CocoRosie : les dernières chroniques concerts

Cocorosie en concert

Cocorosie par Prakash
Espace Julien Marseille, le 24/05/2016
Des jours, on se dit qu'on va prendre des risques et que l'on oublie ses préjugés sur un groupe. C'est avec cet état d'esprit que j'ai décidé de me rendre ce soir au concert de... La suite

Cocorosie, Nomi Ruiz en concert

Cocorosie, Nomi Ruiz par Sami
Espace Julien, Marseille, le 06/06/2013
Avec Tricky et quelques autres, Cocorosie doit être un des groupes que j'aime bien à être passé le plus souvent dans le coin sans que je n'arrive à les voir. Ca a bien failli... La suite

CocoRosie en concert

CocoRosie par Ysabel
Rockstore - Montpellier, le 21/07/2012
Un RockStore plein à craquer pour accueillir les deux sœurs de CocoRosie, qui se sont associées à Rajasthan Roots, groupe que je ne connais absolument pas. Alors donc... La suite

Hannah / The Do / CocoRosie en concert

Hannah / The Do / CocoRosie par Stephanie K
Théâtre de Verdure, Nice, le 19/07/2011
19 juillet 2011 - Hannah, The Dø, Cocorosie @ Théâtre de Verdure (Nice). The Do - Table ronde. En fond sonore, une pluie torrentielle bercera la très chouette entrevue que... La suite

Etienne De Crécy : les dernières chroniques concerts

Festival Acontraluz : The 2 Bears, De La Soul, Etienne De Crecy, Dj Oil, Amine Edge & Dance en concert

Festival Acontraluz : The 2 Bears, De La Soul, Etienne De Crecy, Dj Oil, Amine Edge & Dance par Sami
Esplanade J4, Marseille, le 03/09/2015
Lancé l'an dernier à la même période le festival electro Acontraluz récidive sur la même esplanade du J4, nous rappelant au bon souvenir d'une époque où l'on ne s'y rendait pas que... La suite

Marsatac 2014 : Monophona, Kid Francescoli, Trentemoller, Super Discount, Gesaffelstein, Acid Arab en concert

Marsatac 2014 : Monophona, Kid Francescoli, Trentemoller, Super Discount, Gesaffelstein, Acid Arab par Sami
Friche de la belle de mai, marseille, le 27/09/2014
Dernière soirée à l'affluence nettement plus élevée que la veille, ça promet coté ambiance avec quelques groupes bien accueillis et beaucoup de dj's ensuite. Les premiers à... La suite

(mon) Rock en Seine 2014, 1/2 : Cage The Elephant, Tiger Bell, Wild Beasts, Jake Bugg, Blondie, The Hives, Die Antwoord, Arctic Monkeys, Etienne de Crecy présente Super Discount 3 en concert

(mon) Rock en Seine 2014, 1/2 : Cage The Elephant, Tiger Bell, Wild Beasts, Jake Bugg, Blondie, The Hives, Die Antwoord, Arctic Monkeys, Etienne de Crecy présente Super Discount 3 par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 22/08/2014
Huitième venue au Festival Rock en Seine sur 12 éditions... pas si mal pour un indigène d'une région lointaine ? Faut dire que pour l'amateur de musique - bien équipé contre les... La suite

IAM, FFF, Skip The Use, Vitalic, Anna Calvi, Von Pariahs, Thomas Fersen, Tagada Jones, Super Discount 3, Yodelice, Shantel, St Lo, The Skints, Triggerfinger, Blitz the Ambassador, Billy Hornett, Nasser, Kings of Nothing, The Seasons (Festival Au Pont Du Rock 2014) en concert

IAM, FFF, Skip The Use, Vitalic, Anna Calvi, Von Pariahs, Thomas Fersen, Tagada Jones, Super Discount 3, Yodelice, Shantel, St Lo, The Skints, Triggerfinger, Blitz the Ambassador, Billy Hornett, Nasser, Kings of Nothing, The Seasons (Festival Au Pont Du Rock 2014) par Benji
Malestroit, le 26/07/2014
Kings of Nothing Vendredi 25 juillet 2014, c'est le groupe de Malestroit Kings of Nothing qui nous accueille pour l'ouverture du festival Au Pont du Rock, 25ème du... La suite

Keren Ann : les dernières chroniques concerts

Keren Ann en concert

Keren Ann par Sami
Espace Julien, Marseille, le 21/10/2016
Les concerts de Keren Ann se suivent mais ne se ressemblent pas tout à fait, avec ce soir un public encore une fois conquis mais beaucoup moins nombreux qu'il y a 5 ans dans cette... La suite

Keren Ann, Doriand en concert

Keren Ann, Doriand par Sami
Espace Julien, Marseille, le 17/12/2011
L'année concerts à l'Espace Julien avait commencé avec les apocalyptiques Godspeed You! Black Emperor, elle se termine pour ma part avec la douce Keren Ann. Avant de la... La suite

(mon) Rock en Seine 2011, 1/2 : The Black Box Revelation, Hushpuppies, Cage The Elephant, Le Corps Mince de   Françoise, The Jim Jones Revue, Interpol, Keren Ann, Arctic Monkeys en concert

(mon) Rock en Seine 2011, 1/2 : The Black Box Revelation, Hushpuppies, Cage The Elephant, Le Corps Mince de Françoise, The Jim Jones Revue, Interpol, Keren Ann, Arctic Monkeys par Philippe
Parc de Saint Cloud, Saint Cloud, le 27/08/2011
6ième participation sur les 9 éditions du joli Festival Rock en Seine : on dira donc qu'on lui est aux deux tiers fidèle... Il est vrai que sa programmation, systématiquement... La suite

Keren Ann + Family Of The Year (concert donné dans le cadre des Nuits Zébrées de Radio Nova) en concert

Keren Ann + Family Of The Year (concert donné dans le cadre des Nuits Zébrées de Radio Nova) par Pierre Andrieu
La Bellevilloise, Paris, le 18/02/2011
Un soir de Nuits Zébrées (des concerts gratuits accessibles grâce à des distribuées par Radio Nova), la salle de la Bellevilloise à Paris est un lieu tellement couru qu'il en... La suite

The Streets : les dernières chroniques concerts

Arctic Monkeys + WU LYF + The Jim Jones Revue + Cage The Elephant + Blonde Redhead + Interpol +The Streets (Festival Rock en Seine 2011) en concert

Arctic Monkeys + WU LYF + The Jim Jones Revue + Cage The Elephant + Blonde Redhead + Interpol +The Streets (Festival Rock en Seine 2011) par Pierre Andrieu
Domaine National de Saint-Cloud, le 27/08/2011
Après avoir pris une bonne rasade de rock 'n roll avec The Kills & co la veille pour la première journée du festival Rock en Seine au Domaine de Saint-Cloud, retour sur le... La suite

Paolo Nutini / Chase & Status / The Streets en concert

Paolo Nutini / Chase & Status / The Streets par Johannagiudice
Festival International de Benicassim, Espagne, le 14/07/2011
Après un passeport oublié, un avion raté, et 20°C de plus, nous voilà enfin à Benicassim, où les festivités vont enfin pouvoir commencer. En ce premier jour, trois têtes... La suite

I Monster + The Streets + Exsonvaldes (Festival de Sédières 2004) par Pierre Andrieu
Grange du château de Sédières (19), le 26/07/2004
Alors que la semaine réservée aux musiques actuelles à Sédières commence à toucher à sa fin, une nouvelle soirée éclectique se profile à l'horizon. Au programme : du rock à guitares, de l'électro pop/rock et du UK Garage/Hip hop... En provenance du Nord, les petits Français d'Exsonvaldes ont fait preuve de professionnalisme dans leur... La suite

The Streets par Morningwood
Bataclan - Paris, le 29/05/2006
Bon, je cherchais des gens qui avaient un avis à donner sur ce concert, mais je n'en ai pas trouvé donc je vais donner le mien ! Connaissant l'énergumène depuis son premier album "Original Pirate Material" et ses frasques durant ses tournées (budget dilapidé durant les tournées, beuveries... ), je m'attendais à avoir quelque chose ne valant pas... La suite

Domaine National de Saint-Cloud : les dernières chroniques concerts

PJ Harvey (Festival Rock en Seine 2017) en concert

PJ Harvey (Festival Rock en Seine 2017) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, le 26/08/2017
Mémorable concert de PJ Harvey en tête d'affiche sur la grande scène du festival Rock en Seine, dans le toujours très agréable parc de Saint-Cloud... Dès son apparition sur... La suite

(mon) Rock en Seine 2017 : DBFC, Lysistrata, Timber Timbre, The Kills, Frustration, Sleaford Mods, Deluxe, Ty Segall, Mac Demarco en concert

(mon) Rock en Seine 2017 : DBFC, Lysistrata, Timber Timbre, The Kills, Frustration, Sleaford Mods, Deluxe, Ty Segall, Mac Demarco par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 28/08/2017
Hélas, trois fois hélas, l'été se termine déjà, puisque son marqueur de fin, le toujours aimable festival Rock en Seine (15 ans déjà ! on a pas vu le temps passer depuis les... La suite

(mon) Rock en Seine 2016, 2/2 : Imarhan, Killason, Gregory Porter, Sum 41, Ghinzu, Iggy Pop en concert

(mon) Rock en Seine 2016, 2/2 : Imarhan, Killason, Gregory Porter, Sum 41, Ghinzu, Iggy Pop par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 28/08/2016
Le samedi, c'était par ici ! On commence (mal) notre journée clodoaldienne en ratant (la faute à un repas en terrasse bien trop sympa) les Blues Pills hélas programmés à une... La suite

(mon) Rock en Seine 2016, 1/2 : Wolfmother, Casseurs Flowters, Grand Blanc, La Femme, L7, Sigur Ròs, Massive Attack en concert

(mon) Rock en Seine 2016, 1/2 : Wolfmother, Casseurs Flowters, Grand Blanc, La Femme, L7, Sigur Ròs, Massive Attack par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 27/08/2016
Quand l'été est presque enfui, comme chacun sait, il n'y a qu'une seule solution pour le clôturer dignement : Back to Rock en Seine ! Bon, on pourrait nous accuser légitimement... La suite