Accueil Chronique de concert (mon) Rock en Seine 2009, 1/3 : Keane, Gush, Yeah Yeah Yeahs, Passion Pit, Madness, Vampire Weekend, Bloc Party, Oasis (annulation de), Vitalic
Vendredi 6 décembre 2019 : 10555 concerts, 25827 chroniques de concert, 5280 critiques d'album.

Chronique de Concert

(mon) Rock en Seine 2009, 1/3 : Keane, Gush, Yeah Yeah Yeahs, Passion Pit, Madness, Vampire Weekend, Bloc Party, Oasis (annulation de), Vitalic

(mon) Rock en Seine 2009, 1/3 : Keane, Gush, Yeah Yeah Yeahs, Passion Pit, Madness, Vampire Weekend, Bloc Party, Oasis (annulation de), Vitalic en concert

Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud 28 août 2009

Critique écrite le par


Retour à Saint-Cloud, pour la 5ème fois déjà alors qu'on aurait pas forcément parié sur l'espérance de vie d'un tel événement, pour une dernière communion en plein air, sur la base d'une affiche peu révolutionnaire et néanmoins alléchante à Rock en Seine. Seul festival au monde qui programme pour la troisième année d'affilée une Amy, celle-ci étant bien plus lisse que la tigresse fascinante mais ingérable qui les a encore (ha, ha) plantés l'année dernière... On pénètre sur le site sous un beau soleil qui ne va pas nous quitter, au son des horribles miaulements coldplayesques et des claviers mainstream de Keane dont l'oeuvre se résume en un mot : beurk.


La musique funk light, puis pop rock de Gush, s'avèrera pour sa part ni déplaisante, ni marquante, vite oubliée. On découvre pendant ce temps avec plaisir que le festival est passé, comme presque tous les autres, aux gobelets consignés, puisqu'il se veut toujours plus éco-responsable (notons la tentative louable et assez osée pour une telle affluence, des toilettes sèches à grande échelle). Encore un petit effort à faire cependant : si SFR et autres pouvaient arrêter de distribuer des saloperies en plastique ou en metal jetables, et si on pouvait virer le ridicule 4x4 mastodonte qui traîne près de l'entrée, on aurait en effet fait un grand pas...


On est restés sur une prestation enthousiasmante des Yeah Yeah Yeahs au début de l'été aux Eurockéennes ? Karen O se présente à nouveau dans une de ces tenues excentriques qu'elle affectionne, pour délivrer un concert carré et grandiloquent. Après une introduction calme en trompe-l'oeil, le sérieux arrive avec le riff salace de Phenomena puis l'endiablée Heads will Roll. La voix chaude comme la braise de la chanteuse, et le groupe affûté qui l'accompagne (à signaler, un sosie de Nick Cave jeune à la gratte), emportent l'adhésion sur la formidable Dull Life et la toujours aussi jouissive Gold Lion.


Faisant évidemment la part belle au putassier mais plutôt irrésistible It's Blitz ! (l'inévitable beat électro-pop de Zero), le groupe pioche également dans ses plus anciens albums, ne serait-ce que pour déclarer à nouveau son amour du public (Maps - "they don't love you like I love you"), osant même une longue chanson d'amour calme. On préfèrera toutefois les passages de Show your Bones, le meilleur, comme Honey Bear qui fait sauter la foule, ou encore la toujours parfaite Cheated Hearts. Le groupe finit en disco-punk, dans un grand éclat de confettis rouge et de bras levés très haut, cette excellente mise en jambe ... pour un festival où l'on va en effet beaucoup marcher.


Le moins qu'on puisse dire c'est que Passion Pit ne nous a pas passionnés sur disque, il nous aurait même un peu agacé la dernière fois sur scène à Belfort-plage. La voix de fausset du très prétentieux chanteur (évoquant parfois celle du tragique Phil Collins), et les innombrables synthés, ne semblent d'ailleurs pas déclencher l'hystérie du public massé à la jolie Scène de l'Industrie. On s'en va donc satisfaire un besoin naturel au son justement diurétique de la bien fade Amy Mc Donald, qui ne doit qu'à son joli minois et au label "Vue à la télé" de bénéficier d'une telle exposition surdimensionnée sur la grande scène. Avec un peu de chance, deux groupes dont on entendra probablement plus jamais parler.


Sur un caprice de stars surévaluées dont on reparlera plus bas, les 10 brontosaures en costume de Madness se sont étrangement retrouvés sur la scène moyenne, d'où ils envoient d'entrée leur plus gros Scud, l'inévitable One Step Beyond. Le groupe dont on attendait pas grand-chose d'autre s'avère plutôt plaisant à suivre, du moins dans ses passages ska (le pop rock lui réussissant moins bien), avec plusieurs autres tubes entraînants comme Night Boat to Cairo ou la joyeuse Baggy Trousers. Ou encore, quand il reprend la mythique Iron Shirt de Max Romeo. Trop de reggae nuisant à notre patience, on s'échappera toutefois avant la fin, sans savoir s'ils ont également joué la non moins attendue Our House. Dans le genre, rien à faire, ça ne vaut quand même pas tout à fait les Specials...


Les Vampire Weekend s'étaient également révélé d'agréables ambianceurs l'été dernier, qu'on peut donc revoir avec un an de retard sur leur hype (comme un certain nombre d'autres ici, la programmation à tendance suiviste de Rock en Seine créant fatalement ce type de décalage). L'occasion de découvrir que la grande scène a esthétiquement un peu souffert de l'arrivée du Tram 2 (par ailleurs très classe et bien pratique pour rallier les hôtels et campings du coin), puisque la jolie rangée d'arbres de gauche a laissé place à d'affreuses tentures vertes, rétrécissant au passage l'espace disponible.


Le groupe toujours un peu trop sage sur scène refourgue principalement le même album, avec les enlevées Mansard Road, A-Punk, Cape Code Kwassa Kwassa, Campus ... Il place quand même quelques titres nouveaux, toujours d'inspiration afro et pop sautillante, agréables sans plus : il faut dire que le public réagit évidemment bien plus aux chansons qu'il connaît, comme les efficaces Blake's got a new face ou Walcott. Mauvais timing donc pour les revoir, avec un album qui paraîtra seulement l'an prochain - il est sans doute temps !


Régulièrement déçus en live par Bloc Party, on a plus ou moins arrêté de les écouter, mais on veut bien leur redonner une chance sur la foi d'un très convaincant Intimacy paru en 2008. Le chanteur déjoue d'entrée les anciennes critiques en plaisantant à leur sujet, et il a raison : le groupe a eu le temps de progresser et ne semble plus se laisser dépasser par ses chansons comme par le passé : il joue donc admirablement le tube insubmersible Banquet et survolte d'entrée les foules. Le plus dur est finalement de s'en approcher, puisque l'affluence du site rend difficile d'accès la scène de la Cascade dès qu'un groupe tête d'affiche y joue.


Kele Orekele, sa voix sous influence Robert Smith, son groupe au son sec et carré, ne joueront par contre pas tant de chansons de leur dernier album, celui qu'on connaît le mieux. On aura quand même droit entre autres, aux xylophones de la jolie Signs, à la pétaradante One Month Off, une de nos préférées du groupe, ou encore à la syncopée et vibrante Mercury, ou encore à la surprenante Zephyrus. Au final, un très bon concert qui se finit par un électro-rock déchaîné du premier album : après quelques années en division inférieure, Bloc Party joue finalement dans la cour des grands, au moment où, dommage, ils parlent d'arrêter...


Depuis un premier concert il y a presque 15 ans à Evette-Salbert, on a toujours pensé du mal d'Oasis (on en a même écrit un peu). On se réjouissait tout de même de les revoir, ne serait-ce que pour se moquer un peu d'eux, mais un message laconique du chanteur de Bloc Party en plein concert nous avait mis la puce à l'oreille ("Oasis, ce n'est pas bon") : on a tout de suite flairé un problème... Et en effet, il s'avère qu'une altercation a éclaté entre les deux affreuses têtes à claques et à sourcils que sont les frères Gallagher : celui-ci aurait cassé une guitare de celui-là et a claqué la porte, une heure avant le concert. Entre deux hoquets du rire qui nous a longtemps secoué à cette nouvelle, on se dit que François Missonnier, le directeur de Rock en Seine, a décidément un mauvais karma (3 têtes d'affiche annulées en 3 ans, ça doit être un record du monde non ?) : le pauvre homme a sûrement dû être méchant dans une autre vie.


Par ailleurs, les 15 euros remboursables, ou le deuxième concert de Madness (dont on se demande bien qui a pu le regarder), ne rendront pas la pilule moins amère à faire passer pour les nombreux et malheureux fans du groupe, venus exprès de France et d'Albion. Une bonne nouvelle tout de même, ils vont pouvoir passer temporairement à autre chose que ce rock épuisant et archi-rebattu d'Oasis, avant la reformation du groupe qui paraît toutefois inéluctable, tant personne d'autre que Noel ne peut supporter Liam, et vice-versa... Le plus dommage est finalement que cette spectaculaire rixe n'ait pas eu lieu directement sur scène, ce qui aurait été à n'en pas douter un grand moment de rock'n'roll.


Reste que cette annulation, arrosée d'une bière de trop à leur santé, va compromettre la fin de la journée en diminuant notre capacité d'attention collective. On ira tout de même réécouter un peu distraitement le très inspiré Vitalic : il a beau avoir la présence sur scène d'un fonctionnaire de la Poste et un disque formidable qui commence à dater un peu, il a chaque fois déchaîné notre enthousiasme, notamment ici-même il y a 4 ans. Il a opportunément installé deux grands panneaux lumineux et miroir de part et d'autre de la scène, qui rendront nettement plus intéressant son aspect visuel, par exemple sur un passage avec un double visage inquiétant qui rappelle le film Le Cobaye.


En tout cas on sent que lui a bossé, car il enchaîne un grand nombre de nouveaux titres, toujours dans la veine électro-rock mélodique et trippante, mâtinée de percus sud-américaines, généralement frappants dès la première écoute. Ceci devant un public tout à fait ravi et vibrant à l'unisson ! On reconnaît tout de même No Fun et la toujours terrifiante La Rock 01, violemment remixées dans un set très costaud. Tout comme la nouvelle qui circule depuis un moment sur des live pirates, l'addictive Anatoles (et aussi, il me semble, la formidable Bells ou The 30000 Feet Club). Il finit de nous mettre le cerveau en bouillie avec une version elle aussi violentée de My Friend Dario (à ce jour, toujours le clip d'électro le plus jouissif de tous les temps), et avec les voix tordues de Newman. Il salue la foule et la quitte abruptement, heureuse et KO debout !


On se dirige donc en titubant un peu vers la sortie, dans un grand nuage de poussière (celle qu'on va respirer trois jours), rejouant au passage sous le tunnel de sortie un remix de Land of the Dead, dans une belle image d'apocalypse. Au final, un bien plaisant vendredi (à condition de ne pas aimer Oasis, évidemment), qui nous laissera en outre le loisir de monter en puissance le lendemain pour plusieurs concerts d'anthologie, notamment avec le grand Mike Patton...

La suite par ici !

Vidéos-souvenir par !

> Réponse le 01 septembre 2009, par Yann M.

Bon d'accord mais c'est quoi le truc sur la tartine ? les frères Gallagher morts ? Moi aussi je m'en foutais d'Oasis, ce serait sympa de ne pas les enfoncer quand même. Sinon journée sympa en effet, merci pour le rendu.  Réagir

> Réponse le 01 septembre 2009, par Lily

Alors OASIS n'est - pardon n'était pas- un groupe de rock mais un groupe de pop anglaise, voulant se donner des airs de BEATLES mais déjà c'était raté. Ensuite, dire que l'annulation de leur concert c'est la rock'n'roll attitude, est une grosse idiotie. C'est seulement se foutre de son public. Des rockeurs bourrés ou défoncés ont quand même fait leur show. Les frères GALLAGHER sont juste de divas gâtées du show biz.   Réagir

> Réponse le 03 septembre 2009, par Guillaume Z

Pas trop d'accord sur Passion Pit(mais je peux comprendre qu'on aime pas) mais ok sur le reste. Ils auraient dû mettre vitalic sur la grande scène au lieu de nous remettre madness(Déjà que je m'étais esquivé après one step beyond...), au moins ça aurait un peu enflammé cette soirée franchement mollassonne. Au final c'était bien mais sans plus.  Réagir

> Réponse le 08 septembre 2009, par Anne

Je me demandais : si cette journée avait affiché plus de têtes, aurais tu abordé le sujet-Gush (qui ça déjà ?) Puis, nous laissant entraîner voir Les Yeah yeah yeahs (malgré un nom m'évoquant plutôt 3 gratteux préados en slim et à mèche friscouille), ce fut une bonne surprise pour un agréable moment avec l'envie de découvrir plus. Journée sauvée par Bloc Party : (excellent, qu'est ce que je suis contente d'avoir maté jusqu'à la fin !!!!!!! ) et Vitalic : juste ce qu'il faut pour exprimer sa joie d'être là, dans la poussière, parmi les djeuns et des gens joyeux bref, jeter les dernières forces de la journée.  Réagir

> Réponse le 10 septembre 2009, par Basil

Ha ouais, l'annulation d'Oasis, cette marrade sur le site de voir la tête des fans... Au fait consolez-vous, les Beatles ont été remastérisés, ça remplacera bien et même mieux non ? c pour rire ...   Réagir


Bloc Party : les dernières chroniques concerts

SOLIDAYS 2013 / JOUR 1 : Bloc Party, 2 Many DJ's, Skip&Die en concert

SOLIDAYS 2013 / JOUR 1 : Bloc Party, 2 Many DJ's, Skip&Die par Fredc
Hippodrome de Longchamp, Paris, le 28/06/2013
C2C SOLIDAYS / JOUR 1 Météo : Maussade, tendance pluvieux On a vu : Elton John (ou son sosie officiel) dans un Scenic. Skip&Die 21h00 - Cesar Circus : Skip &... La suite

Rock en Seine 2012 - Jour 1 : Placebo, Bloc Party, Dionysos, C2C, Asteroids Galaxy Tour, Miike Snow, Grimes, Owlle en concert

Rock en Seine 2012 - Jour 1 : Placebo, Bloc Party, Dionysos, C2C, Asteroids Galaxy Tour, Miike Snow, Grimes, Owlle par Fredc
Domaine National de Saint-Cloud, Saint-Cloud, le 24/08/2012
Pour sa dixième édition, le festival francilien, qui a déjà vu passer sur ses pelouses des artistes aussi renommés que Muse, Radiohead, Massive Attack, The White Stripes, Rage... La suite

(mon) Rock en Seine 2012, 1/2 : Get Well Soon & Orchestre National d Ile-de-France, Dionysos, The Shins, Bloc Party, Sigur Ros, Placebo en concert

(mon) Rock en Seine 2012, 1/2 : Get Well Soon & Orchestre National d Ile-de-France, Dionysos, The Shins, Bloc Party, Sigur Ros, Placebo par Philippe
Parc de Saint-Cloud, Saint-Cloud, le 24/08/2012
Retour à Rock en Seine, le festival dont tout le monde adore dire du mal (et nous les premiers !), y déplorant chaque année une programmation globalement peu risquée et peu... La suite

Paléo Festival :Charlotte Parfois + The Kills + Garbage + Monoski + Avishai Cohen + GiedRé + Balkan Beat Box + Bloc Party + Benabar + Great Mountain Fire  en concert

Paléo Festival :Charlotte Parfois + The Kills + Garbage + Monoski + Avishai Cohen + GiedRé + Balkan Beat Box + Bloc Party + Benabar + Great Mountain Fire par Galoubet
Nyon (Suisse), le 21/07/2012
Charlotte Parfois Voilà encore une tres belle découverte !! On a pu assister à leur Show Case au cosmo. Ils ont fait un petit set avant leur prestation ce soir au détour... La suite

Gush : les dernières chroniques concerts

The Probs + Gush + Puggy (Festival Chorus des Hauts de Seine 2013) en concert

The Probs + Gush + Puggy (Festival Chorus des Hauts de Seine 2013) par Julyzz
Magic Mirrors - La Défense, le 08/04/2013
Lundi dernier, c'était une soirée très rock-embolesque au Chorus Festival ! Pour ce 3ème jour de concerts, le jeune groupe survitaminé The Probs, Gush et leurs sonorités seventies... La suite

Rock en Seine 2012 - Jour 3 : Green Day, Foster The People, The Dandy Warhols, Passion Pit, Avant-Seine All Stars, Kimbra, Versus, Friends en concert

Rock en Seine 2012 - Jour 3 : Green Day, Foster The People, The Dandy Warhols, Passion Pit, Avant-Seine All Stars, Kimbra, Versus, Friends par Fredc
Domaine National de Saint-Cloud, le 26/08/2012
DIMANCHE 26 AOÛT 2012 Temps : Beau, frais en soirée. On a vu : Elisa Jo devant The Dandy Warhols ; Jean-Paul Huchon et Julien Dray devant Green Day ; Stuck In The Sound,... La suite

PMs Better + Gush + Newton Faulkner + BB Brunes + Devendra Banhart+Gogol Bordello + ZZ Top + -M- + Peter Doherty + Pony Pony Run Run (Festival Musilac 2010) par Melanie V
Esplanade du lac/Aix les Bains, le 16/07/2010
15h30.30°C. Le festival Musilac peut enfin commencer. Les jeunes frenchies de PMS Better et Gush débutent l'échauffement du public. Mais le son pop rock anglais est très vite remplacé par celui de la guitare de Newton Faulkner. Ce chanteur surprend d'abord par ses longues dreadlocks, puis surtout par sa musique originale. Un son folk à l'énergie... La suite

Gush en concert

Gush par sami
Poste à Galène - Marseille, le 27/05/2010
Concert sympathique au poste avec les Gush. L'écoute de leur premier album "Everybody's God" ne m'avait pas vraiment renversé mais laissait augurer un agréable 70's show, ce fut... La suite

Keane : les dernières chroniques concerts

Yeah Yeah Yeahs + Vampire Weekend + Passion Pit + Gush + The Tatianas + Keane + Asher Roth (Rock en Seine 2009) en concert

Yeah Yeah Yeahs + Vampire Weekend + Passion Pit + Gush + The Tatianas + Keane + Asher Roth (Rock en Seine 2009) par Pierre Andrieu
Domaine National De Saint-Cloud, Paris, le 28/08/2009
La première journée du festival Rock en Seine 2009 a été décapitée à la dernière minute par l'annulation d'Oasis à cause d'une énième altercation entre les incorrigibles... La suite

Keane + Pascale Picard (Virgin Radio Tour) en concert

Keane + Pascale Picard (Virgin Radio Tour) par Mcyavell
Docks des Suds - Marseille, le 30/03/2009
Grâce au concours Virgin Radio Tour, nous voici aux Docks à un concert que je n'aurais même pas envisagé aller voir. Je suis content toutefois de découvrir Pascale Picard annoncée... La suite

Keane + Ladyhawke par keumar
Zénith de Paris, le 20/11/2008
Quelques jours seulement après la sortie française de leur 3ème opus, Perfect Symmetry, les Anglais de Keane clôturent en beauté leur tournée européenne 2008 au Zénith de Paris, après y être passés il y a deux ans. Premier constat en billetterie : le concert n'est pas sold out, on pouvait encore acheter ses places le jour même. Peut-être est-ce... La suite

KEANE par Eric S.
ZENITH de PARIS, le 06/11/2006
Top content de voir enfin un de mes groupes préférés (avec Coldplay et Arctic Monkeys), je me suis précipité à ce concert (le premier du groupe dans une grande salle parisienne) mais je dois dire que j'ai été un peu déçu. Poutant tout y était : un public chaleureux, un ambiance électrique, un répertoire sans fausses notes, Tom Chaplin avait une... La suite

Madness : les dernières chroniques concerts

Madness en concert

Madness par lol
Salle Pleyel, Paris, le 11/11/2017
C'est la première fois que j'allais à la salle Pleyel pour un concert de rock, ou plutôt de ska... C'est une très belle salle, bien refaite, avec une très bonne acoustique mais... La suite

Madness + Les Wampas  en concert

Madness + Les Wampas par lol
Zenith Paris, le 14/05/2010
Angleterre, début des années 80, l'Angleterre est encore une ile sans tunnel. Une ile plongée dans la pire crise économique de son histoire. La dés-industrialisation fait rage .Les... La suite

Bombay Bicycle Club - Starlight Girls - Terakaft - Madness (Sziget Festival 2014) en concert

Bombay Bicycle Club - Starlight Girls - Terakaft - Madness (Sziget Festival 2014) par Peribrux
Budapest en Hongrie, le 16/08/2014
Sixième jour du Sziget Festival... Le samedi 16 août 2014, Main Stage. L'après-midi a débuté avec le groupe londonien BOMBAY BICYCLE CLUB, composé de JACK STEADMAN, JEAMIE... La suite

Oasis : les dernières chroniques concerts

OASIS par stereoboy
VIENNE, Théâtre antique, le 14/06/2009
Petit témoignage du concert d'OASIS à Vienne... Les conditions n'étaient pas forcément bonnes : pluie pendant une partie du concert, mais le cadre rattrapait cela, et les arènes permettent de bien voir les artistes, même loin. Le son était bon aussi. Ensuite, niveau public, c'était peut être un peu trop "rigide", la fosse est toujours bien... La suite

OASIS + Glasvegas en concert

OASIS + Glasvegas par magiclilive
Paris Bercy, le 03/03/2009
Après un bon kilomètre de queue, du jamais vu pour un petit gars de province comme moi, nous franchissons enfin les portes du Palais Omnisports de Paris Bercy. La fouille... La suite

Oasis + Free Peace en concert

Oasis + Free Peace par Zhou
Le Dôme - Marseille, le 18/02/2009
Commençons par le commencement. Oasis à Marseille est une sorte d'événement. Bien que les places ait eu du mal à se vendre c'est bel est bien dans un Dôme affichant archi complet... La suite

Oasis en concert

Oasis par les freres benis
Zénith Toulouse, le 17/02/2009
Etant fan d'Oasis depuis assez longtemps, je suis vraiment déçu de leur prestation sur scène hier soir... (alors qu'ils se produisaient dans une très bonne salle). Pour... La suite

Passion Pit : les dernières chroniques concerts

Rock en Seine 2012 - Jour 3 : Green Day, Foster The People, The Dandy Warhols, Passion Pit, Avant-Seine All Stars, Kimbra, Versus, Friends en concert

Rock en Seine 2012 - Jour 3 : Green Day, Foster The People, The Dandy Warhols, Passion Pit, Avant-Seine All Stars, Kimbra, Versus, Friends par Fredc
Domaine National de Saint-Cloud, le 26/08/2012
DIMANCHE 26 AOÛT 2012 Temps : Beau, frais en soirée. On a vu : Elisa Jo devant The Dandy Warhols ; Jean-Paul Huchon et Julien Dray devant Green Day ; Stuck In The Sound,... La suite

Yeah Yeah Yeahs + Vampire Weekend + Passion Pit + Gush + The Tatianas + Keane + Asher Roth (Rock en Seine 2009) en concert

Yeah Yeah Yeahs + Vampire Weekend + Passion Pit + Gush + The Tatianas + Keane + Asher Roth (Rock en Seine 2009) par Pierre Andrieu
Domaine National De Saint-Cloud, Paris, le 28/08/2009
La première journée du festival Rock en Seine 2009 a été décapitée à la dernière minute par l'annulation d'Oasis à cause d'une énième altercation entre les incorrigibles... La suite

(mes) Eurockéennes 2009 2/3 : The Answer, Peter Bjorn & John, The Asteroids Galaxy Tour, Tricky, Nneka, Kylesa, Passion Pit, Yuksek, Birdy Nam Nam en concert

(mes) Eurockéennes 2009 2/3 : The Answer, Peter Bjorn & John, The Asteroids Galaxy Tour, Tricky, Nneka, Kylesa, Passion Pit, Yuksek, Birdy Nam Nam par Philippe
Presqu'Ile du Malsaucy, Evette Salbert, le 04/07/2009
Pour le vendredi c'est par ici ! Encore des nuages lourds de menace et un cul bordé de nouilles pour cette deuxième journée des Eurockéennes. Dans la série festival engagé,... La suite

Festival Les Eurockéennes de Belfort 2009 - jour 2 : Sophie Hunger, Swefelgelb, Peter Bjorn and John, Groundation, Tricky, Peter Doherty, Kanye West, Passion Pit, Friendly Fires en concert

Festival Les Eurockéennes de Belfort 2009 - jour 2 : Sophie Hunger, Swefelgelb, Peter Bjorn and John, Groundation, Tricky, Peter Doherty, Kanye West, Passion Pit, Friendly Fires par Tribukao71
Presqu'ile de Malsaucy, Belfort, le 04/07/2009
Deuxième jour a Belfort ! on se lève avec le soleil et toujours avec cette forte chaleur qui devient limite supportable .. bref ! on mange un peu, et on décolle pour aller... La suite

Vitalic : les dernières chroniques concerts

Shaka Ponk + Vitalic + Greg Delon (Festival de Nîmes) en concert

Shaka Ponk + Vitalic + Greg Delon (Festival de Nîmes) par Aulie
Arènes de Nîmes , le 22/07/2018
Dimanche 22 juillet 2018, direction le festival des arènes de Nîmes pour la soirée de clôture du festival avec, en tête d'affiche le groupe Shaka Ponk et Vitalic, et en première... La suite

Vitalic, Fritz Kalkebrenner, Julian Jeweil, Patrice Baumel (Festival MMX) en concert

Vitalic, Fritz Kalkebrenner, Julian Jeweil, Patrice Baumel (Festival MMX) par Marcing13
Marseille Mucem, le 16/09/2017
Les festivals Acontraluz et We Are ont décidé de fusionner pour donner naissance à un nouveau festival le Marseille Music Expérience ou MMX sur un créneau laissé libre par... La suite

Vitalic, Meute, I Muvrini, Christophe Maé, Broken Back, Régis, Alan Corbel, Mat Bastard (Paléo Festival 2017) en concert

Vitalic, Meute, I Muvrini, Christophe Maé, Broken Back, Régis, Alan Corbel, Mat Bastard (Paléo Festival 2017) par Lionel Degiovanni
Paléo Festival , Nyon, le 22/07/2017
Meute Pour démarrer l'avant dernier jour du Paléo, place à la fanfare MEUTE qui vient d'Allemagne. Cette fanfare fait de la musique techno hypnotisante car elle fait un... La suite

(mes) Eurockéennes 2017, 1/2 : Thomas Azier, Johnny Mafia, Rei, HMLTD, Killason, Meatbodies, Explosions in the Sky, Dropkick Murphys, Vitalic, Justice en concert

(mes) Eurockéennes 2017, 1/2 : Thomas Azier, Johnny Mafia, Rei, HMLTD, Killason, Meatbodies, Explosions in the Sky, Dropkick Murphys, Vitalic, Justice par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 08/07/2017
Devenir un vieil Eurockéen ? Ce n'est pas être vieux et aller encore au festival, non, c'est juste faire le constat que d'y aller pour la 24 ième p...n d'année d'affilée, donne... La suite

Yeah Yeah Yeahs : les dernières chroniques concerts

Yeah Yeah Yeahs + Vampire Weekend + Passion Pit + Gush + The Tatianas + Keane + Asher Roth (Rock en Seine 2009) en concert

Yeah Yeah Yeahs + Vampire Weekend + Passion Pit + Gush + The Tatianas + Keane + Asher Roth (Rock en Seine 2009) par Pierre Andrieu
Domaine National De Saint-Cloud, Paris, le 28/08/2009
La première journée du festival Rock en Seine 2009 a été décapitée à la dernière minute par l'annulation d'Oasis à cause d'une énième altercation entre les incorrigibles... La suite

(mes) Eurockéennes 2009 1/3 : Les Wampas, King Khan & the Shrines, Ghinzu, Noisettes, Yeah Yeah Yeahs, Sefyu, Alela Diane, The Kills, The Prodigy, The Ting Tings en concert

(mes) Eurockéennes 2009 1/3 : Les Wampas, King Khan & the Shrines, Ghinzu, Noisettes, Yeah Yeah Yeahs, Sefyu, Alela Diane, The Kills, The Prodigy, The Ting Tings par Philippe
Presqu'Ile du Malsaucy, Evette Salbert, le 03/07/2009
21ième édition des Eurockéennes de Belfort, 16ième participation d'affilée pour moi, cette fois on peut dire qu'une partie du public de 2009 n'était pas encore née, ou pas encore... La suite

Yeah Yeah Yeahs + HTRK en concert

Yeah Yeah Yeahs + HTRK par Pierre Andrieu
Le Bataclan, Paris, le 30/04/2009
Concert à la fois percutant, surprenant et vite expédié au Bataclan à Paris pour les stars new yorkaises de Yeah Yeah Yeahs... Karen O (costumes de scènes flashy, cris et... La suite

Fiery Furnaces, Franz Ferdinand, Yeah Yeah Yeahs, The Vines par ABLH
Le Palais d'Auron (Printemps de Bourges), le 24/04/2004
Malgré un horaire pas vraiment habituel pour un concert de rock (17h00), l'affiche alléchante de cet après-midi du printemps de Bourges allait tenir toutes ses promesses... Le premier groupe de ce samedi était les 4 américains de The Fiery Furnaces. Enchaînant sans répit en une petite demie heure la majorité des chansons de leur excellent premier... La suite

Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud : les dernières chroniques concerts

Foals (Festival Rock en Seine 2019) en concert

Foals (Festival Rock en Seine 2019) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, près de Paris, le 25/08/2019
Une heure de show à haute teneur en tubes pour l'imparable passage de Foals à Rock en Seine fin août... Remontés à bloc et visiblement ravis de jouer une nouvelle fois à Paris,... La suite

The Murder Capital (Festival Rock en Seine 2019) en concert

The Murder Capital (Festival Rock en Seine 2019) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, près de Paris, le 25/08/2019
Dimanche 25 août en plein après-midi dans le caniculaire été parisien, le groupe irlandais The Murder Capital retourne tout sur son passage au festival Rock en Seine... Sous le... La suite

The Cure (Festival Rock en Seine 2019) en concert

The Cure (Festival Rock en Seine 2019) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, près de Paris, le 23/08/2019
©Mauro Melis Contrairement à PNL en 2018, The Cure a fait le plein cette année à Rock en Seine, le festival francilien affichant complet vendredi 23 août, jour tant attendu du... La suite

(mon) Rock en Seine 2018 : The Orielles, Nick Murphy, The Limiñanas, Gothking, Carpenter Brut, Malik Djoudi, Anna Calvi, King Gizzard and the Lizard Wizard en concert

(mon) Rock en Seine 2018 : The Orielles, Nick Murphy, The Limiñanas, Gothking, Carpenter Brut, Malik Djoudi, Anna Calvi, King Gizzard and the Lizard Wizard par Philippe
Parc de Saint-Cloud, le 24/08/2018
Damnation, l'été 2018 s'est déjà enfui ! On a eu beau y poser autant de jalons festivaliers que possible (Tinals, Hellfest, Eurocks...), nous voilà déjà à sa borne de fin, celle... La suite