Accueil Chronique de concert Rock en Seine / Jour 1 : Kid Cudi, CSS, Yuksek, General Elektriks, Odd Future, Paul Kalkbrenner, Jamaica, Grouplove
Vendredi 18 octobre 2019 : 13761 concerts, 25723 chroniques de concert, 5269 critiques d'album.

Chronique de Concert

Rock en Seine / Jour 1 : Kid Cudi, CSS, Yuksek, General Elektriks, Odd Future, Paul Kalkbrenner, Jamaica, Grouplove

Rock en Seine / Jour 1 : Kid Cudi, CSS, Yuksek, General Elektriks, Odd Future, Paul Kalkbrenner, Jamaica, Grouplove en concert

Domaine National de Saint-Cloud 26 août 2011

Critique écrite le par

Neuvième édition de Rock en Seine en cette fin août 2011, une programmation alléchante, comme d'habitude à Saint-Cloud privée de grosse tête d'affiche, mais truffée de perles en milieu de programmation. Cette édition devait être marquée par une grande nouveauté, comme le festival n'en avait plus connu depuis 2005 : une nouvelle scène. Installée en lieu et place du camping (déplacé un peu plus haut), nichée entre un haut mur et un bosquet, la scène Pression Live bénéficie d'un cadre exceptionnel, mais pêche en revanche par sa localisation assez excentrée par rapport aux autres scènes. Le défi était donc de voir comment le festival allait se réorganiser géographiquement et gérer la quinzaine de groupes supplémentaires dans sa programmation. Revue de détail des concerts, choisis et évalués en toute subjectivité !


METEO :
Suspense, suspense, un ciel menaçant et tourmenté comme un concert de Trentemøller, mais seulement une averse au début et une autre à la fin. La gadoue, un peu, mais pas trop.

ODD FUTURE - Grande Scène - 16h55 : 6,5/10

Ils font le buzz sur la Toile depuis quelques mois maintenant, Odd Future, également connu sous le nom (barbare) de Odd Future Wolf Gang Kill Them All (OFWGKTA) , étaient un peu l'évènement hip hop le plus excitant de ce Rock en Seine. La bande de déglingos west coast, emmenée par le charismatique Tyler The Creator, débarque donc sur la Grande Scène devant une foule assez importante pour l'horaire. Verdict : s'ils produisent un hip hop de qualité, avec quelques très bons beats, on ne peut pas non-plus dire qu'ils réinventent le genre. Finalement assez sages au regard de leur réputation sulfureuse (sans qu'on sache si c'est une bonne ou une mauvaise chose), ils font le boulot, sans se révéler particulièrement brillants.

WOLF GANG - Scène Pression Live - 17h40 : 7/10

A peine le temps de laisser les rappeurs quitter la Grande Scène qu'il faut courir vers la nouveauté de cette édition 2011 de Rock en Seine : la quatrième scène. On y a rendez-vous avec les Britanniques de Wolf Gang, qui produisent un rock alternatif-symphonique de première qualité. D'ailleurs, la foule est assez dense et semble avoir déjà pris ses marques dans ce nouvel espace, pourtant très excentré par rapport aux trois scènes habituelles. On est tout d'abord frappé par la qualité du son de cette nouvelle scène, bien au-dessus de ce à quoi le festival francilien nous avait (hélas) habitués. Sur scène, le groupe assène ses mélodies entrainantes qui emportent tout le monde dans une grande bourrasque de synthés et de guitares. Mention spéciale à The King And All Of His Men, véritable tube en puissance, qui ne devrait pas échapper à vos oreilles très longtemps. Pour son premier concert en France, la bande recueille un joli succès, sans faire un énorme carton non-plus.




CSS - Grande Scène - 18h25 : 7,5/10

Après une première participation qui a fait date en 2007, la bande des délurées brésiliennes de Cansei de Ser Sexy (littéralement "marre d'être sexy") faisait son grand retour à Saint-Cloud. Autant dire qu'elles étaient attendues au tournant, s'offrant même les honneurs de la Grande Scène, tandis que Kid Cudi était relégué à la Cascade. Tout commence par Lovefoxxx qu'on entend répéter "I love you" en voix off. C'est le début de I Love You (sans déconner), un premier titre récent, avec une grosse basse qui cogne. C'est plutôt pas mal, mais pas fou. Heureusement, les choses changent de dimension dès les premières notes de Off The Hook, un des premiers tubes du combo, enchaîné avec un second, Ahlala. Instantanément, c'est la folie dans la fosse. On sent que le groupe a pris de la bouteille, c'est plus électro qu'avant, plus électrique aussi, au risque d'avoir perdu un peu de cette légèreté et de cette douce folie qui avaient saisi le Domaine National quatre ans plus tôt. Certes, Lovefoxxx fait toujours des roulades sur scène, mais à part ça, on reste un peu sur sa faim, surtout avec les nouveaux morceaux. Dès qu'un titre du premier album est entamé, c'est l'extase, comme l'excellent Let's Make Love (And Listen To Death From Above) , mais les autres peinent à convaincre. Pas mal, mais décevant.

GROUPLOVE - Scène Pression Live - 19h20 : 7,5/10

On le leur avait promis lors de l'interview qu'ils ont eu la gentillesse de nous accorder en début d'après-midi (et qu'on vous encourage à aller lire), on vient donc voir la bande de potes de Grouplove au bout du monde (i.e. sur la quatrième scène). On était assez sûr de notre coup et on n'est pas déçu : de Little Cup à Itching On a Photograph en passant par l'hymne Colours, le groupe déverse sa joie de vivre et des kilowatts d'amour. Ils produisent un indie rock aux couleurs parfois pop, parfois folk, parfois électro, un joyeux bordel incroyablement frais, puissant et entraînant. On sent que la bande s'amuse sur scène et c'est tout le public qui s'éclate avec eux. Un groupe à suivre assurément, et en plus cinq musiciens aussi gentils, simples et abordables que talentueux. Un régal !


KID CUDI - Scène de la Cascade - 19h20 : 7/10

Grouplove oblige, on rate le début de Kid Cudi (qui a heureusement commencé très en retard). C'est l'affluence des grands jours sur la deuxième scène, qui vient voir l'un des prodiges du hip hop du 21e siècle. Pourtant, le set du rappeur, qui oublie quelques uns de ses titres les plus attendus par le public (notamment Erase Me), se révèle un peu insipide. Certes, le public féminin semble assez sensible aux charmes du bel américain, très classieusement vêtu, mais on reste sur sa faim. Ce n'est que dans les derniers soubresauts du concert qu'on trouve enfin son compte, avec le Memories de David Guetta, qui fait sauter la foule, enchaîné à un autre tube, Day n' Nite (dans sa version électro remixée par les Crookers) qui fait se déchaîner tout le monde. Grand moment, malheureusement interrompu un peu abruptement sitôt le premier refrain passé. Kid Cudi achève son concert avec le très bon Pursuit Of Happiness, repris en chœur par le public, mais on ressort assez déçu de la prestation d'un des artistes les plus attendus de la journée.




JAMAICA - Scène Pression Live - 21h00 : 6,5/10

On voulait voir ce que donneraient les frenchies de Jamaica et leur électro-pop-rock taillée pour le dancefloor, tout en se doutant qu'on n'assisterait sans doute pas au concert de l'année. Et en effet, après avoir débuté très fort avec le tube Cross The Fader, on sent que ça patine déjà. Capable de morceaux excellents, comme le fameux I Think I Like U 2, la bande a du mal à vraiment convaincre avec le reste de ses productions, assez plates et répétitives. C'est sympa, sans plus ; ils n'inventent rien et hormis leur fraîcheur et leur "hypitude", on a du mal à trouver matière à être séduit. On file vite vers la Cascade où des valeurs autrement sûres sont en train de régaler la foule...

GENERAL ELEKTRIKS - Scène de la Cascade - 21h00 : 8,5/10

Qualitativement, on change de planète avec la bande du toujours bondissant Hervé "RV" Salters. On le retrouve alors qu'il présente un de ses nouveaux morceaux, à paraître sur le prochain album du groupe, très prometteur. Puis intervient le magnifique Little Lady, toujours aussi classe et envoûtant. Déjà, les cinq musiciens font montre de leur talent exceptionnel : techniquement, ils survolent le plateau et envoient un groove hallucinant à un public métissé de connaisseurs et de profanes, qui prennent tous une énorme claque. On est en perpétuel émerveillement devant les constructions démentes du virtuose des claviers, la complexité étourdissante de ses empilements de sons venus d'ailleurs. Avec le tube Raid The Radio, ce sont des tornades de claviers distordus qui emportent les spectateurs, qui se lancent à leur tour dans un exercice de saut en hauteur en rythme. Et puis enfin arrive David Lynch Moment, sans doute le meilleur titre du groupe, qui nous ballade aux confins du génie pur. Interprété dans une version super extended dantesque, le morceau transcende la foule et la mène tout droit au grand orgasme acoustique de la journée. Après avoir épuisé tout le monde, comme un ultime pied de nez, la troupe entame une dernière chanson, qui donne l'occasion à l'excellent batteur/vibraphoniste Norbert Lucarain de se lancer dans un solo de très haute volée, devant un public qui a malheureusement tendance à se disperser à l'approche du concert des Foo Fighters sur la Grande Scène.




YUKSEK - Scène de l'Industrie - 22h15 : 7/10

Il fallait avoir l'esprit de contradiction pour se retrouver devant la troisième scène aux alentours de 22h, alors que tout Rock en Seine attendait la bande de Dave Grohl. Tout le monde ? Non, quelques irréductibles amateurs d'électro s'étaient donné rendez-vous pour voir le rémois Yuksek. Et à vrai dire, on est même étonné par la taille de la foule qui s'est réunie, sans doute une des plus imposantes de la journée sur cette scène. Pour sa nouvelle tournée, le DJ s'est entouré de deux autres musiciens, histoire de produire un concert plus "live" et moins machiniste. Après avoir asséné Always On The Run et Extraball, des tubes toujours efficaces, bien que le passage au live ne soit pas vraiment à la hauteur, le Français entame un assez long passage moins dansant, plus hypnotique, et on a tendance à se laisser décrocher. C'est finalement avec son dernier single, On A Train, que Yuksek rattrape tout le monde et relance son set. Le titre se révèle d'ailleurs très efficace en live, mais forcément moins que l'inévitable tube Tonight, qui vient clôturer le spectacle. Le public exulte, mais le bilan est mitigé.

PAUL KALKBRENNER - Scène de la Cascade - 23h20 : 8/10

C'est à Paul Kalkbrenner que revient la tâcher de clore cette première journée sur la deuxième scène. On est tout de suite frappé par le décor monumental qui est posé sur la scène, composé de trois "menhirs" géants, qui n'offrent malheureusement que des effets visuels assez limités. Mais qu'importe, on ferme les yeux et on se laisse secouer, déchiqueter par les basses assassines du maître allemand, qui nous pilonnent le thorax avec une force extraordinaire. La pluie, qui avait laissé le festival assez tranquille toute la journée, fait son apparition, et alors qu'elle s'intensifie, le sorcier berlinois redouble de vigueur pour matraquer la foule, qui en réclame toujours plus. "PK" s'applique à labourer le Domaine National de Saint-Cloud et ce qui reste de nos tympans avec sa techno minimale et ses gimmicks teintés de house et de disco. Il ne relâche jamais l'étreinte et continuer de faire danser les corps éreintés qui se laissent emporter par le flot tempétueux qui déferle de la scène. Après une heure de show, les spectateurs trouvent encore la force de faire revenir Kalkbrenner pour un rappel épique qui achève de fracasser tout le monde.

BILAN :
Bilan assez mitigé pour cette première journée, qui était pourtant la plus prometteuse sur le papier, et d'ailleurs la première à avoir affiché complet. Pourtant, entre quelques déceptions et peu de prestations vraiment satisfaisantes, on n'est pas très convaincu. Même constat pour la quatrième scène, qui a su se trouver un public et qui se révèle assez intéressante en soi, mais qui est vraiment trop excentrée, au point que beaucoup renoncent à s'y trainer, parce que mine de rien, un festival, ça use ! General Elektriks aura survolé la journée, mais il se dit que les Foo Fighters pourraient leur avoir fait concurrence...

ON A VU :
Grouplove perché en haut du mur qui longe la Scène Pression Live pour regarder le concert de Wolf Gang. Nicola Sirkis observer CSS s'agiter sur la Grande Scène. Une équipe du Petit Journal de Canal + à l'espace presse. Lou Doillon. Frédéric Mitterrand entouré d'une nuée de caméras.

A lire également, une chronique du 27 août avec Rock En Seine Jour 2 : Arctic Monkeys, The Streets, CocoRosie, Etienne de Crécy, BB Brunes, Keren Ann, Blonde Redhead et une chronique du 28 août Rock En Seine Jour 3 : Archive, Anna Calvi, Miles Kane, Tinie Tempah, Trentemoller, The Naked And Famous

Merci à Boby pour la photo de Jamaica et à David Wolff-Patrick pour celles de CSS et Kid Cudi. Vous pouvez retrouver tout son travail sur www.davidwolffpatrick.com

Retrouvez un interview de Grouplove par Fredc en ligne.

Liens : www.rockenseine.com, www.myspace.com/rockenseine, www.facebook.com/rockenseine.

Rock en Seine : les dernières chroniques concerts

The Murder Capital (Festival Rock en Seine 2019) en concert

The Murder Capital (Festival Rock en Seine 2019) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, près de Paris, le 25/08/2019
Dimanche 25 août en plein après-midi dans le caniculaire été parisien, le groupe irlandais The Murder Capital retourne tout sur son passage au festival Rock en Seine... Sous le... La suite

The Cure (Festival Rock en Seine 2019) en concert

The Cure (Festival Rock en Seine 2019) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, près de Paris, le 23/08/2019
©Mauro Melis Contrairement à PNL en 2018, The Cure a fait le plein cette année à Rock en Seine, le festival francilien affichant complet vendredi 23 août, jour tant attendu du... La suite

(mon) Rock en Seine 2018 : The Orielles, Nick Murphy, The Limiñanas, Gothking, Carpenter Brut, Malik Djoudi, Anna Calvi, King Gizzard and the Lizard Wizard en concert

(mon) Rock en Seine 2018 : The Orielles, Nick Murphy, The Limiñanas, Gothking, Carpenter Brut, Malik Djoudi, Anna Calvi, King Gizzard and the Lizard Wizard par Philippe
Parc de Saint-Cloud, le 24/08/2018
Damnation, l'été 2018 s'est déjà enfui ! On a eu beau y poser autant de jalons festivaliers que possible (Tinals, Hellfest, Eurocks...), nous voilà déjà à sa borne de fin, celle... La suite

PJ Harvey (Festival Rock en Seine 2017) en concert

PJ Harvey (Festival Rock en Seine 2017) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, le 26/08/2017
Mémorable concert de PJ Harvey en tête d'affiche sur la grande scène du festival Rock en Seine, dans le toujours très agréable parc de Saint-Cloud... Dès son apparition sur... La suite

Cansei de Ser Sexy CSS : les dernières chroniques concerts

The Kills + Seasick Steve + Foo Fighters + CSS + Kid Cudi + Smith Westerns + Odd Future  + The Feeling Of Love + Beat Mark (Festival Rock en Seine 2011) en concert

The Kills + Seasick Steve + Foo Fighters + CSS + Kid Cudi + Smith Westerns + Odd Future + The Feeling Of Love + Beat Mark (Festival Rock en Seine 2011) par Pierre Andrieu
Domaine National de Saint-Cloud, le 26/08/2011
On avait quitté Rock en Seine l'année dernière sur une averse de pluie gâchant la fin de la prestation d'Arcade Fire, et le festival commence de la même manière en... La suite

(mon) Rock en Seine 2007 2/3 : PuppetMastaz, The Fratellis, Pravda, Erik Truffaz, Jarvis Cocker, CSS, The Jesus & Mary Chain, Tool  en concert

(mon) Rock en Seine 2007 2/3 : PuppetMastaz, The Fratellis, Pravda, Erik Truffaz, Jarvis Cocker, CSS, The Jesus & Mary Chain, Tool par Philippe
Parc de St Cloud, Paris, le 25/08/2007
Le vendredi c'était par ici ! Après une nuit réparatrice, on rejoint le site sous un soleil de plomb (qui a dit que l'été était pourri ? A Marseille on a pourtant rien... La suite

The Jesus And Mary Chain + Cold War Kids + Jarvis Cocker + CSS + The Fratellis + Hellogoodbye  (Rock en Seine 2007) en concert

The Jesus And Mary Chain + Cold War Kids + Jarvis Cocker + CSS + The Fratellis + Hellogoodbye (Rock en Seine 2007) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, Paris, le 25/08/2007
Deuxième journée fort sympathique au festival Rock en Seine, avec du soleil, de la chaleur, des groupes en forme et... des bains de boue au Parc de Saint-Cloud. S'il reste... La suite

Sonic Youth + Art Brut + The National + The Besnard Lakes + The Go ! Team + 120 Days + Herman Düne + Fujiya & Miyagi + CSS + Albert Hammond, Jr. + New Young Pony Club + Smashing Pumpkins (La Route du Rock 2007) en concert

Sonic Youth + Art Brut + The National + The Besnard Lakes + The Go ! Team + 120 Days + Herman Düne + Fujiya & Miyagi + CSS + Albert Hammond, Jr. + New Young Pony Club + Smashing Pumpkins (La Route du Rock 2007) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, Saint-Malo, le 17/08/2007
Bilan un peu mitigé pour la Route du Rock 2007, qui avait lieu près de Saint-Malo, du 15 au 17 août 2007 : la pluie du premier jour et le froid nocturne des autres soirées... La suite

General Elektriks : les dernières chroniques concerts

General Elektriks, Hyphen Hyphen, Siska (Fiesta des suds 2018) en concert

General Elektriks, Hyphen Hyphen, Siska (Fiesta des suds 2018) par Lumak
Esplanade J4, Marseille, le 13/10/2018
Pour ce samedi soir à la Fiesta des Suds, encore beaucoup de monde grâce à la belle programmation du jour ! J'arrive sur la scène Mer pour le début des français de General... La suite

General Elektriks + Juniore en concert

General Elektriks + Juniore par Lebonair
La Cigale - Paris, le 11/04/2018
Après une tournée de plus de 100 dates à travers le monde en 2016, pour défendre l'excellent "To be A Stranger", General Elektriks est vite revenu sur le devant de la scène et... La suite

General Elektriks en concert

General Elektriks par olivier
L'Espace Julien Marseille, le 17/03/2016
Ce soir General Elektriks investit l'espace Julien. Ils sont en tournée pour la sortie de leur dernier album " To be a stranger ". Je ne pourrais pas vous parler de la 1ere... La suite

General Elektriks en concert

General Elektriks par Ysabel
Usine - Istres, le 09/11/2012
Grosse surprise en arrivant à L'Usine pour le concert de General Elektriks : Personne devant et à peine une trentaine à l'intérieur, alors qu'on arrive à 20h30 ! Bon, ce sera donc... La suite

Grouplove : les dernières chroniques concerts

Interview avec <i>Grouplove</i> en concert

Interview avec Grouplove par Fredc
Rock en Seine - Saint-Cloud, le 26/08/2011
On n'entend pas encore beaucoup parler de Grouplove en France, et pourtant la joyeuse bande commence à répandre ses kilowatts d'amour sur toute la planète. Un seul concert en... La suite

Jamaica : les dernières chroniques concerts

LCD Soundsystem + The Bewitched Hands + Jamaica + Is Tropical (Festival des Inrocks 2010) en concert

LCD Soundsystem + The Bewitched Hands + Jamaica + Is Tropical (Festival des Inrocks 2010) par Coline Magaud
Zénith de Paris, le 08/11/2010
Soirée de clôture du festival des Inrocks 2010, l'affiche est assez éclectique ce soir au Zénith de Paris. 4 groupes aux horizons variés se partagent l'attention du public venu... La suite

Kid Cudi : les dernières chroniques concerts

The Kills + Seasick Steve + Foo Fighters + CSS + Kid Cudi + Smith Westerns + Odd Future  + The Feeling Of Love + Beat Mark (Festival Rock en Seine 2011) en concert

The Kills + Seasick Steve + Foo Fighters + CSS + Kid Cudi + Smith Westerns + Odd Future + The Feeling Of Love + Beat Mark (Festival Rock en Seine 2011) par Pierre Andrieu
Domaine National de Saint-Cloud, le 26/08/2011
On avait quitté Rock en Seine l'année dernière sur une averse de pluie gâchant la fin de la prestation d'Arcade Fire, et le festival commence de la même manière en... La suite

Odd Future Ofwgkta : les dernières chroniques concerts

The Kills + Seasick Steve + Foo Fighters + CSS + Kid Cudi + Smith Westerns + Odd Future  + The Feeling Of Love + Beat Mark (Festival Rock en Seine 2011) en concert

The Kills + Seasick Steve + Foo Fighters + CSS + Kid Cudi + Smith Westerns + Odd Future + The Feeling Of Love + Beat Mark (Festival Rock en Seine 2011) par Pierre Andrieu
Domaine National de Saint-Cloud, le 26/08/2011
On avait quitté Rock en Seine l'année dernière sur une averse de pluie gâchant la fin de la prestation d'Arcade Fire, et le festival commence de la même manière en... La suite

Paul Kalkbrenner : les dernières chroniques concerts

Festival Marsatac : Rejjie Snow, Kokoko, Nasser, Paul Kalkbrenner, Aloha Orchestra, Nekfeu... en concert

Festival Marsatac : Rejjie Snow, Kokoko, Nasser, Paul Kalkbrenner, Aloha Orchestra, Nekfeu... par Sami
Parc Chanot, Marseille, le 16/06/2018
Après le carton plein vendredi pour le concert d'IAM raconté par Laurent, quelques photos et lignes de la soirée de samedi, moins courue mais également sous le signe du rap et de... La suite

Positiv festival : Paul Kalkbrenner, Waze & Odyssey,Guestarach, Villanova, Chambray, Subb-An en concert

Positiv festival : Paul Kalkbrenner, Waze & Odyssey,Guestarach, Villanova, Chambray, Subb-An par Marcing13
Dock des Suds Marseille, le 21/08/2015
Pour cette deuxième année, le Positiv Festival cherche à s'inscrire déjà comme un des "incontournables" des soirées marseillaises (au même titre que Marsatac, la Fiesta des Suds ou... La suite

La Nuit Rouge en concert

La Nuit Rouge par F-aiTH
Docks des suds, le 13/02/2010
Deuxième soirée de la Nuit rouge aux Docks des suds avec une programmation qui a attiré quelques 4000 personnes en prévente, c'est l'événement électro de l'année, à Marseille cette... La suite

Ellen Allien + Paul Kalkbrenner + Zombie Nation + Johannes Heil + Adam Beyer + Kiko + Tonio + Kevin Scherschel (Dragon Bal 2006) par Art Kraft
Parc Chanot / Marseille, le 18/02/2006
Déja 12 ans de régne sur la galaxie techno pour les soirées DRAGON BAL. La légende commença en 1994 avec le 1er bal du dragon et révèla des artistes de la scène électro hexagonale tels que MISS KITTIN, MANU LE MALIN, TONIO... bien avant leur consécration internationale. Reportage en direct de l'antre du dragon! Pour cette édition 2006, le... La suite

Yuksek : les dernières chroniques concerts

Festival Reevox : Yuksek + Arnaud Rebotini & Christian Zanessi + Chapelier Fou + MXCT en concert

Festival Reevox : Yuksek + Arnaud Rebotini & Christian Zanessi + Chapelier Fou + MXCT par Sami
Cabaret Aléatoire - Marseille, le 09/02/2013
Un Cabaret aléatoire très bien rempli, malgré le froid et une grosse affiche electro au Dock des suds, pour cette soirée de clôture de la deuxième édition du festival de musiques... La suite

Yuksek, Digitalism, NZCA/Lines, Andromakers (Festival Rock Island) en concert

Yuksek, Digitalism, NZCA/Lines, Andromakers (Festival Rock Island) par Sami
Fort d'Entrecasteaux, le 30/06/2012
Première édition pour Rock Island, nouveau venu dans la famille des festivals de musiques electro et pop. Plutôt une bonne nouvelle pour les amateurs du genre, avec une affiche... La suite

The Rapture + WhoMadeWho + Yuksek + Dope D.O.D. + Skip The Use + The Pack AD (Rock 'n' Beat Party, Printemps de Bourges 2012) en concert

The Rapture + WhoMadeWho + Yuksek + Dope D.O.D. + Skip The Use + The Pack AD (Rock 'n' Beat Party, Printemps de Bourges 2012) par Pierre Andrieu
Le Phénix, Bourges, le 28/04/2012
Dernier jour du Printemps de Bourges 2012, le samedi 28 avril 2012, avec une soirée Rock 'n' Beat Party riche en promesses... Au programme, de 20 heures jusqu'au petit matin,... La suite

Interview avec Yuksek en concert

Interview avec Yuksek par fredc
Paris, le 17/11/2011
Est-il encore besoin de présenter Yuksek ? Jeune trentenaire, Pierre-Antoine Busson commence à se faire un nom dans le petit milieu de l'électro française avec de nombreux remixes... La suite

Domaine National de Saint-Cloud : les dernières chroniques concerts

The Murder Capital (Festival Rock en Seine 2019) en concert

The Murder Capital (Festival Rock en Seine 2019) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, près de Paris, le 25/08/2019
Dimanche 25 août en plein après-midi dans le caniculaire été parisien, le groupe irlandais The Murder Capital retourne tout sur son passage au festival Rock en Seine... Sous le... La suite

The Cure (Festival Rock en Seine 2019) en concert

The Cure (Festival Rock en Seine 2019) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, près de Paris, le 23/08/2019
©Mauro Melis Contrairement à PNL en 2018, The Cure a fait le plein cette année à Rock en Seine, le festival francilien affichant complet vendredi 23 août, jour tant attendu du... La suite

(mon) Rock en Seine 2018 : The Orielles, Nick Murphy, The Limiñanas, Gothking, Carpenter Brut, Malik Djoudi, Anna Calvi, King Gizzard and the Lizard Wizard en concert

(mon) Rock en Seine 2018 : The Orielles, Nick Murphy, The Limiñanas, Gothking, Carpenter Brut, Malik Djoudi, Anna Calvi, King Gizzard and the Lizard Wizard par Philippe
Parc de Saint-Cloud, le 24/08/2018
Damnation, l'été 2018 s'est déjà enfui ! On a eu beau y poser autant de jalons festivaliers que possible (Tinals, Hellfest, Eurocks...), nous voilà déjà à sa borne de fin, celle... La suite

PJ Harvey (Festival Rock en Seine 2017) en concert

PJ Harvey (Festival Rock en Seine 2017) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, le 26/08/2017
Mémorable concert de PJ Harvey en tête d'affiche sur la grande scène du festival Rock en Seine, dans le toujours très agréable parc de Saint-Cloud... Dès son apparition sur... La suite