Accueil Chronique de concert Roger Waters : The Wall Live 2011
Lundi 18 décembre 2017 : 10798 concerts, 24781 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.

Chronique de Concert

Roger Waters : The Wall Live 2011

Roger Waters : The Wall Live 2011 en concert

Bercy, Paris 31 mai 2011

Critique écrite le par




Il y a des lives dont les mots sont bien impuissants à rendre l'intensité, l'émotion, la beauté et le plaisir pur. Et il est évident qu'avec Roger Waters, c'est toujours ce même constat pour moi. Pink Floyd compte tellement dans ma vie, que lors de ses concerts, je suis dans un autre monde, les minutes filent comme dans un rêve, j'ai l'impression de survoler de pures émotions, et je ressors de la salle comme si le temps s'était distordu, compressé pour ne faire qu'un. Un instant de Bonheur ultime résumant à lui seul la Perfection.

Si rien ne pourra égaler le show de juin 2006 à Vérone, dû à des conditions particulièrement uniques et personnelles, Waters a réalisé un de mes vieux souhaits musicaux les plus chers, à savoir restituer avec brio l'intégralité du magnifique concept-album qu'est "The Wall", sur scène, devant un Bercy complet totalement envouté.

Les décors, les zicos, les lights, le son, l'atmosphère, les costumes... Tout était grandiose, au plus juste, s'emboitant briques par briques... La construction du mur se déroule jusqu'à l'entracte, pour n'être démoli qu'à la fin, dans un maelstrom de décibels, une débauche de lumières, un choeur enflant jusqu'au paroxysme des "Tear down the wall, tear down the wall...."...

Comme je le disais au début, c'est indescriptible. Tout bonnement incroyable l'enchainement de moments forts, de pics émotionnels, de morceaux de bravoure. Si l'atomique "The happiest days of our lives"/"Another brick in the wall part 2" enflamme un bercy déjà surchauffé, que le "Empty space" malsain rend toute sa noirceur, que le "Don't leave me now" est désespérant, ou que "Mother" fait apparaitre les premières larmes, que dire de toute la deuxième partie du live !

"Hey you" me prend aux tripes comme jamais, les arpèges de "Is there anybody out there" me font planer très très loin dans la stratosphère floydienne, et plus que tout, l'enchainement inhumain "Vera"/"Bring the boys back home"/Comfortably numb" me laisse sans force, tellement l'intensité crescendo de ces trois titres est incontrolablement... solaire. Avec le mythique "Comfortably numb" en feu d'artifice délicieusement rallongé... Monument de feeling. Bercy était à genoux à la fin de ces minutes magiques.

Mais le show ne s'arrête pas la, loin s'en faut ! Le rageur "Run like hell" cartonne sa mémé, et toute la partie du procès est géante, pleine de hargne, de haine rentrée, de noirceur. La différence ne peut triompher de tels carcans, même si au dehors du Mur éclaté un très mince espoir réside au bout du tunnel...

La globalité de ce spectacle rend tous les détails jouissifs et pourtant après coup je n'ai que des flashs d'émotions pures, des sensations, de l'intangible. Putain mais j'en ai chialé de bonheur les mecs ! "The Wall" en entier, rien que pour moi, des milliers et des milliers d'écoutes depuis ado concrétisées en un soir unique, avec un Waters en Maitre de cérémonie déployant toute la puissance de ce chef d'œuvre intemporel.

Quand on attend avec tant de force quelque chose, et qu'on est comblé au delà de ladite attente, c'est assurément un cadeau inestimable. Mille fois merci Roger Waters.

> Réponse le 04 juin 2011, par Pink Floyd

[bercy PARIS - 31 mai 2011] merci à gandalf pour son commentaire parfait je n aurai pas fait mieux que dire à part qu il y a toujours des gens qui sont là uniquement pour critiquer il aurait mieux valu qu ils aillent voir un autre concert et ainsi rendre leur place disponible pour de vrais fans dignes de ce nom merci à waters et à toute l oeuvre de pink floyd il y a eux et les autres apres the wall difficile de voir d autres concerts pour ma part je ne suis pas encore redescendu sur terre et d ailleurs j en ai pas envie avec gandalf on sait au moins qu il y a encore des gens biens gardons espoirs high hopes et ayons confiance trust us (NdPh : la prochaine, Seadralds, avec de la ponctuation okay ? Merci ;-))  Réagir

> Réponse le 02 juillet 2011, par Jean Marc

[Paris Bercy - 01/07/2011] J'étais hier soir à Bercy, un régal ! Fan des Floyd depuis mes 15 ans (1978 déjà ;-) les ayant vu à Versailles en 1988 pour la fête de la musique, ayant vu Gilmour sur Dark Side of The Moon il y a deux ans à Bercy, ce fut encore un vrai bonheur ! Waters est un maître en organisation et son. Je comprend tous ceux qui ont été déçus par un concert, clairement ce n'est pas un concert mais un opéra rock mégalo. Pas de rappel ? C'est normal pourquoi voudriez vous qu'il y ait des rappels ? Nous sommes en train de vivre en communion avec Waters une aventure épique qui va durer deux heures 30, that's all. Ce fut grandiose mais je n'en doutais pas en entrant dans la salle.   Réagir

> Réponse le 02 juillet 2011, par nini

[Paris Bercy - 30 mai 2011] The Wall c'est mon album fétiche, j'adore tout : la musique, la voix, l'histoire, le film... je n'ai pas pu aller au concert, snif et re snif, j'ai donné mes places à mon fils de 21 ans qui ne connaissait pas trop Pink Floyd. Il a halluciné avec son pote, il en a pleuré. Pourtant des concerts il en a vu mais des comme ça jamais ! Comme il dit : "je vais me mettre à ecouter de la musique de vieux". Et oui de notre temps c'était du bon son...  Réagir

> Réponse le 03 juillet 2011, par J-C

[bercy paris - 1er juillet 2011] J'ai pas grand chose à ajouter, c'était un album mythique en 1979, le DVD à Berlin était grandiose, je ne me lassai pas de le regarder. Le show à Bercy était ENORME. Je crois que maintenant après avoir vu çà, je peux mourir tranquille. Merci à Roger Waters et au Pink Floyd, perso dans ma putain de vie j'ai vu des concerts mais là, ça dépasse tout !   Réagir

> Réponse le 06 juillet 2011, par Nina

[Paris Bercy - 30 Juin 2011] C'est sûr, c'est à ne pas manquer, surtout pour les initiés à The Wall et au groupe Pink Floyd. J'ai adoré, jubilé, je l'ai aussi vu à Montréal au mois de novembre dernier, rien à dire, tout est parfait et coule de source, on s'appauvrit puis on a des frissons, on pleure, on rêve, on vibre. Cependant, ce qui donne la rage, c'est pas tant la dénonciation de ce foutu système, c'est tout le fric qu'il y a derrière ce show, mais aussi et surtout dans le porte-monnaie de Roger, qui sait donner à penser à son bon public, mais qui pourrait, pour être un peu plus crédible et gagner mon entière sympathie, se bouger les fesses et contribuer à donner à ceux qui sont dans la misère, comme il dit. En plus, c'est pas comme s'il pouvait mériter la paix après des temps de galère, Roger Waters est le...  La suite | Réagir


Roger Waters : les dernières chroniques concerts

Roger Waters rejoue en live au Stade de France l'album de Pink Floyd, The Wall en concert

Roger Waters rejoue en live au Stade de France l'album de Pink Floyd, The Wall par Pierre Andrieu
Stade de France, Saint-Denis, le 21/09/2013
  Show pharaonique de l'ex Pink Floyd Roger Waters au Stade de France, à Saint-Denis, le 21 septembre 2013... Pour la dernière date de la tournée mondiale The Wall, le... La suite

Roger Waters - The Wall Live 2013 en concert

Roger Waters - The Wall Live 2013 par lol
Stade de France, Paris, le 21/09/2013
Deux ans après un premier passage à Bercy, Roger Waters investissait le Stade de France pour boucler la gigantesque tournée mondiale The Wall, qu'il a présenté à travers le... La suite

Roger Waters : The Wall Live 2011 en concert

Roger Waters : The Wall Live 2011 par lol
Bercy, Paris, le 30/05/2011
Le concert de Roger Waters était un événement. Jouer The Wall en intégralité en 2011 représentait pour les fans du Floyd une sorte de graal et d'aboutissement tant cet album... La suite

Roger Waters (Pink Floyd, tournée The Wall Live) en concert

Roger Waters (Pink Floyd, tournée The Wall Live) par Abigail Darktrisha
Palau sant Jordi - Barcelone - Espagne, le 30/03/2011
Il y a des concerts qui ne se décrivent pas, il y a des concerts qui se vivent, et celui de ce soir au Palau Sant Jordi de Barcelone en fait partie. Après la tournée Dark... La suite

Bercy, Paris : les dernières chroniques concerts

Depeche Mode (Global Spirit Tour 2017) en concert

Depeche Mode (Global Spirit Tour 2017) par lol
Paris, AccorHotels Arena (Bercy), le 03/12/2017
Dans bon nombre de médias, on présente toujours Depeche Mode comme un groupe de New Wave. Fort de 35 ans de carrière et d'un succès mondial constant, cela fait des années,... La suite

Queens Of The Stone Age + Broncho (Villains World Tour 2017) en concert

Queens Of The Stone Age + Broncho (Villains World Tour 2017) par Pierre Andrieu
AccorHotels Arena, Paris, le 07/11/2017
En tournée pour assurer le service après vente de leur très bon dernier album Villains (oui, "très bon", n'en déplaise aux gens qui veulent qu'un groupe sorte toujours le même... La suite

Queens of the Stone Age + Broncho en concert

Queens of the Stone Age + Broncho par Philippe
Bercy, Paris, le 07/11/2017
Nuit fraiche mais pas glaciale à Paris (ces gens-là, qui passent leur temps à se plaindre du temps, ne connaissent pourtant pas le mistral, les veinards...). Comme d'habitude à... La suite

Metallica + Kvelertak (Worldwired Tour 2017) en concert

Metallica + Kvelertak (Worldwired Tour 2017) par Benjamin Wozniak
AccorHotels Arena, Paris, le 10/09/2017
Il est de ces concerts où l'on va avec la banane, où l'on sait à quoi s'attendre, où l'on sait que le show sera assuré, où l'on sera face à des légendes. Metallica est de ceux... La suite